Fièvre chez les enfants

Chez les enfants, une forte fièvre peut être causée par de nombreuses maladies différentes.
Les infections virales et bactériennes ainsi que les allergies peuvent être une cause de température élevée chez les enfants en bas âge.

La fièvre après des piqûres d’antibiotique est fréquente parce que le corps de l’enfant a du mal à réagir aux effets des injections.
Certains enfants pourraient également souffrir de fièvre due à la croissance des dents.

Fièvre,fille,malade,comprimés

 

Les causes de légère fièvre chez les enfants

Les infections virales comme le rhume et la grippe sont les maladies qui causent le plus souvent une légère fièvre chez les enfants.
Parmi les autres raisons, nous pouvons citer :

  1. La varicelle
  2. Les infections de l’oreille (otite moyenne)
  3. L’infection urinaire
  4. La rubéole
  5. La cinquième maladie
  6. La rougeole
  7. Les oreillons
  8. La roséole
  9. La maladie main-pied-bouche
  10. La dengue (transmise par les piqûres de moustique Aedes).

Parfois, d’autres symptômes sont associés à la fièvre, par exemple :

  1. Maux de gorge,
  2. Nez bouché,
  3. Yeux gonflés,
  4. Mains et pieds froids,
  5. Tremblements,
  6. Vomissements,
  7. Nausées,
  8. Diarrhée.

Le mucus teinté de sang peut être un symptôme de maladies graves comme la tuberculose ou le cancer.
Une légère fièvre sans autres symptômes peut être un signe de réaction allergique ou d’une allergie.
Dans les cas les moins graves, la fièvre disparaît en une seule journée.
Toutefois, si elle persiste pendant au moins deux jours, il faut consulter le pédiatre.

 

La toux et la fièvre chez les enfants

Les causes

Les dents : La croissance des dents est l’une des causes les plus fréquentes de toux et de fièvre chez les petits enfants.
La salivation excessive pendant la formation des dents provoque la toux et une légère fièvre.
Vu que la croissance des dents est un phénomène normal, les parents ne doivent pas s’inquiéter de ces symptômes.

L’asthme : L’asthme est une maladie respiratoire qui peut causer une toux chronique chez les enfants.
Les principaux symptômes sont les suivants : dyspnée et toux grasse continue.

L’allergie : Si un enfant souffre d’un type spécifique d’allergie alimentaire, au pollen, etc., le contact avec ces allergènes peut entraîner plusieurs symptômes, notamment :

  • Toux sèche,
  • Fièvre,
  • Éruptions cutanées,
  • Essoufflement.

Les infections des voies respiratoires :
Les infections des voies respiratoires bactériennes ou virales peuvent provoquer les maladies suivantes :

  1. Bronchite,
  2. Pneumonie,
  3. Angine,
  4. Trachéite
  5. Croup,
  6. Végétations adénoïdes enflées,
  7. Pharyngite.

La fièvre comprise entre 38 °C et 39 °C peut également être une contre-indication aux vaccins. Elle devrait disparaître en deux jours.

Le rhume et la grippe :
Le rhume et la grippe sont les causes les plus fréquentes de toux et de fièvre.
Les infections des voies respiratoires supérieures (nez et gorge) provoquent le rhume et la grippe.

 

Les remèdes naturels en cas de fièvre et de toux

Selon la cause et la gravité de la maladie, on peut opter pour certains remèdes maison simples qui peuvent aider à réduire la fièvre et l’irritation causée par la toux.
Tousser le mucus et le catarrhe peut réduire les symptômes. Toutefois, les enfants tendent généralement à avaler le mucus.
Les conséquences peuvent être des vomissements ou des maux d’estomac.
L’utilisation d’un vaporisateur nasal est le meilleur moyen de traiter la congestion nasale et la gorge rougie.
Parmi les remèdes de grand-mère, nous pouvons citer les gargarismes à base d’eau et de sel ; on peut y ajouter une pincée de curcuma.

L’enfant peut prendre un bain très chaud car la vapeur aide à dégager le nez et à fluidifier le mucus qui provoque la toux grasse.

 

Quand faut-il s’inquiéter de la fièvre chez l’enfant ?

Si la mesure de la température rectale indique une valeur supérieure à 37,5 °C, cela signifie que l’enfant a de la fièvre, tandis qu’au niveau axillaire, la valeur tombe à 37 °C.
Si la température dépasse 40 °C, l’enfant souffre de forte fièvre.
La fièvre peut se manifester seulement le soir. La cause peut être une maladie comme la mononucléose ou la gastro-entérite en phase post-aiguë.
Le soir, la température corporelle est plus élevée, environ 37 °C même chez les personnes en bonne santé.

 

La fièvre sans symptômes

Une erreur de nombreux parents est de commencer le traitement en fonction de la température indiquée par le thermomètre.
Toutefois, les spécialistes affirment que le comportement de l’enfant est l’aspect le plus important qu’il faut prendre en compte.
Par exemple, si l’enfant présente une forte fièvre mais ne se comporte pas comme un malade, il ne faut pas s’inquiéter.
Dans ces cas-là, l’enfant ne doit pas être enveloppé dans des vêtements trop chauds.
Le rythme cardiaque s’accélère d’environ 10 battements par minute à chaque degré : il s’agit d’une réaction normale.
L’enfant a besoin de boire beaucoup pour éviter la déshydratation.

Cependant, il faut emmener les nouveau-nés de moins de trois mois chez le médecin en cas de légère fièvre.

 

Anatomie,poumons,bronchesQuand faut-il consulter le médecin ?

La température normale du corps humain est inférieure à 37 °C. Si elle s’élève au-dessus de ce niveau, l’enfant a de la fièvre. Quand la température de l’enfant est supérieure à 37,5 °C , cela peut être un problème grave. Si l’enfant présente d’autres symptômes (rhume, toux, céphalée, irritabilité ou fatigue), la cause peut être une infection virale. Cela peut être un problème grave.

Il faut consulter le médecin si :

  1. L’enfant continue à avoir de la fièvre sans symptômes pendant une semaine. Habituellement, elle disparaît en 4 ou 5 jours ;
  2. L’enfant souffre de somnolence, de torticolis, d’éruptions cutanées inhabituelles, d’essoufflement, de convulsions, etc.

Quand faut-il se rendre à l’hôpital ?
La forte fièvre chez les enfants en bas âge peut être causée par plusieurs raisons :

  1. Des infections virales ou bactériennes,
  2. La méningite,
  3. Des maladies inflammatoires,
  4. Des maladies de la circulation.

Les symptômes qui peuvent indiquer des problèmes sévères comprennent :

  1. La somnolence,
  2. La respiration rapide,
  3. Une peau pâle ou pâleur,
  4. Des douleurs musculaires sévères,
  5. Les lèvres violettes,
  6. Les vomissements,
  7. La perte d’appétit et le refus de la nourriture,
  8. La diarrhée,
  9. Des crampes à l’estomac,
  10. De la confusion.

Si l’enfant présente l’un de ces symptômes associé à de la fièvre, il vaut mieux se rendre aux urgences. Le médecin peut faire quelques tests avant de commencer le traitement.

La fièvre intermittente
La fièvre récurrente signifie que le symptôme disparaît mais qu’il revient souvent.
Elle se manifeste souvent associée à d’autres symptômes graves, par exemple : vomissements fréquents, irritabilité, perte d’appétit, douleurs articulaires, etc.

 

Les causes de la fièvre intermittente

La gastro-entérite
La gastro-entérite ou grippe intestinale est une maladie caractérisée par une inflammation de l’estomac et de l’intestin.
La cause est une infection causée par des bactéries, des virus ou des parasites.
Parmi les symptômes, nous pouvons citer : fièvre prolongée, maux de tête, fatigue, perte d’appétit, vomissements, diarrhée, sang ou mucus dans les selles.

Le typhus
Le typhus est l’une des causes les plus fréquentes de fièvre récurrente.
Il s’agit d’une maladie qui touche le système gastro-intestinal. Il est causé par la bactérie Salmonella typhimurium.
Les symptômes de la fièvre typhoïde comprennent une fièvre qui progresse lentement, des éruptions cutanées et une transpiration abondante.
Le typhus se caractérise par une fluctuation entre une forte et une légère fièvre.

La brucellose
Il s’agit d’une infection causée par la bactérie du genre Brucella. Les humains qui entrent en contact avec certains animaux courent le risque de contracter la maladie associée à cette bactérie.
Elle est également causée par l’ingestion de viande ou de lait crus.
Les symptômes de cette maladie comprennent des douleurs articulaires et musculaires, une transpiration abondante et une fièvre fluctuante.

Le paludisme (ou malaria)
Le paludisme est causé par une infection à Plasmodium Vivax, qui provoque des symptômes tels que : fièvre, frissons, vomissements, douleurs articulaires, anémie, etc.

D’autres causes de fièvre récurrente sont :

  1. La tuberculose,
  2. Le lymphome,
  3. Le cancer,
  4. La borréliose,
  5. L’hépatite,
  6. Le choléra,
  7. La toxoplasmose.

 

Les syndromes de la fièvre intermittente

Certaines maladies génétiques se caractérisent par des épisodes récurrents de fièvre récidivante.

  1. La maladie périodique (ou fièvre méditerranéenne familiale – FMF) ;
  2. L’hyperimmunoglobulinémie D est un syndrome caractérisé par une concentration excessive d’immunoglobulines dans le plasma ;
  3. Le PFAPA ou syndrome de Marshall est une maladie qui provoque une stomatite aphteuse, une pharyngite et des adénopathies (gonflement des ganglions lymphatiques).

 

Fièvre chez les enfants
Fièvre chez les enfants

Que faire ? Comment traiter la fièvre chez les enfants ?

Les remèdes suivants sont les mêmes pour les enfants de un, deux ou sept ans, sauf en ce qui concerne l’alimentation, car les bébés ne peuvent pas manger d’aliments solides.
Si la fièvre est légère, l’enfant peut sortir. Toutefois, en hiver, il faut l’habiller chaudement.
Si l’enfant présente une forte fièvre, avant d’aller chez le médecin, il faut mettre des éponges mouillées à l’eau froide sur les membres et la tête pour prévenir les convulsions.
Il faut éviter d’appliquer des poches de glace sur le corps de l’enfant parce que cela pourrait aggraver la situation.
Il ne faut pas couvrir l’enfant avec de grosses couvertures. Il suffit simplement d’habiller l’enfant d’un t-shirt (vêtement léger) et de le couvrir d’un drap.

Il faut s’assurer de garder l’enfant dans une pièce bien aérée.
La température de la pièce ne doit jamais atteindre une température trop basse, au point de faire trembler l’enfant car les frissons peuvent élever la température du corps.

 

Que faut-il manger ? L’alimentation en cas de fièvre chez les enfants

Il est recommandé de suivre une alimentation liquide avec beaucoup d’eau, de jus de fruits, de pain, de soupes, de lait avec biscuits ou corn flakes.
Il faut éviter les aliments gras, lourds, frits et épicés.
L’allaitement au sein peut aussi continuer en cas de fièvre.
Il est largement reconnu que l’ail, les oignons, les pommes de terre et les blancs d’œuf permettent de faire baisser la fièvre.

Boire des tisanes, des soupes chaudes et faire des gargarismes à l’eau salée peuvent aider à soulager les symptômes tels que la douleur et l’irritation de la gorge.
Les liquides chauds peuvent fluidifier le mucus.

 

Les remèdes naturels pour les nouveau-nés

Il faut préparer une pâte à base de gousses d’ail frais et appliquer environ un quart de pouce de cette pâte sur un bandage.
Il vaut mieux appliquer au préalable de l’huile d’olive sur les pieds du bébé pour éviter l’irritation causée par l’ail.
Il faut ensuite appliquer la pâte d’ail sur la plante des pieds de l’enfant et bloquer le tout à l’aide de bandages.
Il vaut mieux ne pas recouvrir complètement les pieds de l’enfant afin que la chaleur puisse sortir.

 

Le traitement de la fièvre chez les enfants et paracétamol

On ne doit utiliser les antibiotiques qu’en cas de fièvre causée par des infections bactériennes.
On ne doit pas administrer d’aspirine aux enfants et aux nouveau-nés car ce médicament peut être dangereux.
Le paracétamol (Efferalgan) est un médicament sans danger qui peut également être pris par les nouveau-nés pour abaisser la fièvre, mais seulement si le médecin le prescrit.
Il vaut mieux ne pas administrer de médicaments aux enfants s’ils ne sont pas nécessaires.
Il existe aussi certains médicaments disponibles pour traiter d’autres symptômes tels que les vomissements, les nausées, etc.
En plus des médicaments, les enfants doivent se reposer au lit pour un soulagement rapide.

Certains pédiatres prescrivent des produits à base de cortisone (par exemple le célestène) en plus du paracétamol lorsque la fièvre ne baisse pas. Toutefois, la cortisone provoque de nombreux effets secondaires : il faut donc la prendre avec prudence.
Certains anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’ibuprofène (nom commercial Nurofen) ont un effet antipyrétique et peuvent donc être prescrits par le pédiatre.