Douleur au bas-ventre

La douleur à l’abdomen inférieur (ou dans le bas du ventre) est un trouble fréquent qui peut être localisé au centre, sur le flanc gauche ou sur le flanc droit.
Elle peut être un symptôme d’un problème mineur et temporaire, mais il ne faut pas le sous-estimer parce que, dans certains cas, elle est provoquée par une maladie grave.

Cette page explique les causes les plus fréquentes de douleurs au centre de l’abdomen bas.

douleur,abdomen,abdominale,bas,utérus,ovaires,intestins

 

Causes de la douleur dans le bas-ventre

Chez les adultes, les causes les plus courantes sont:

  • Syndrome du côlon irritable – Une maladie dans laquelle le muscle de la paroi intestinale tend à avoir des spasmes (il se contracte), la douleur est souvent soulagée quand on va aux toilettes.
  • Maladie de Crohn – Une maladie qui provoque une inflammation de la paroi interne de l’appareil digestif.
  • Une infection des voies urinaires qui revient parfois (généralement, on ressent une sensation de brûlure quand on urine)
  • Constipation
  • Douleurs menstruelles – les crampes musculaires douloureuses chez les femmes qui sont liées au cycle menstruel.

Les causes les plus courantes chez les enfants sont :

  • Constipation
  • Une infection des voies urinaires chaque revient de temps en temps
  • Anxiété

 

Diagnostic de la douleur dans le bas ventre

Caractéristiques, symptômes et signes de douleur
Les informations suivantes tirées de l’histoire d’un patient sont importantes pour aider les médecins à déterminer la cause de la douleur dans le bas ventre :

L’apparition de la douleur
Par exemple, la douleur abdominale qui survient subitement suggère un événement soudain, comme par exemple une ischémie du côlon (l’interruption de l’approvisionnement en sang) ou l’obstruction du canal biliaire par un calcul (colique biliaire).
Avec le terme abdomen aigu, on indique un ensemble de signes et de symptômes graves dans la région abdominale avec une apparition soudaine.

La localisation de la douleur
L’appendicite provoque généralement des douleurs au centre de l’abdomen, puis se déplace à l’abdomen inférieur droit qui est la localisation anatomique de l’appendice.
La diverticulite provoque généralement des douleurs dans le bas-ventre gauche où il y a plusieurs diverticules.

Le type de douleur
L’occlusion intestinale provoque d’abord des vagues de crampes abdominales douloureuses dues aux contractions et à la distension des muscles de l’intestin.
La douleur qui ressemble à des crampes sous-entend de vigoureuses contractions de l’intestin.

La douleur intestinale peut être ressentie également à distance, elle peut irradier vers les fesses, l’aine et de la cuisse jusqu’au genou.

La durée de la douleur
La douleur du syndrome du côlon irritable habituellement, va et vient, mais elle ne peut pas durer des années, voire des décennies.
Une colique biliaire ne dure pas plus de quelques heures.
Il peut y avoir une période de plusieurs semaines ou mois au cours desquels la douleur est plus intense suivie par des périodes de douleur plus légère.

La douleur fonctionnelle peut avoir le même type de variabilité.

 

Qu’est-ce qui aggrave la douleur ?

La douleur causée par l’inflammation (appendicite, diverticulite) est généralement aggravée par les éternuements, la toux, ou tout mouvement qui est une contraction des muscles abdominaux.

 

Qu’est-ce que soulage la douleur ?

Les douleurs du syndrome du côlon irritable et de la constipation sont souvent soulagées temporairement par la défécation et peuvent être associées à des altérations du transit intestinal.
Une douleur qui réveille les patients pendant leur sommeil est susceptible d’être due à des causes non fonctionnelles.

 

Douleur abdominale basse chez les hommes

Il y a 3 appareils qui peuvent donner des douleurs dans le bas-ventre masculin.
Le tractus gastro-intestinal chez les hommes et chez les femmes sont fondamentalement les mêmes. Ce sont des structures situées dans le bas de l’abdomen et qui comprennent le petit et le gros intestin, l’appendice et le rectum.
En ce qui concerne le système urinaire, il est composé par les reins, les uretères et la vessie.
Le système reproducteur mâle comprend la prostate et les vésicules séminales.

D’autres structures dans le bas ventre sont les nerfs et les vaisseaux sanguins tels que l’aorte abdominale. Parfois, les organes qui ne se trouvent pas dans l’abdomen inférieur peuvent causer une douleur référée dans cette zone.
Les muscles de la paroi abdominale peuvent être endommagés et donc causer des crampes abdominales inférieures chez les hommes.

Causes de douleur abdominale basse chez les hommes

Les maladies qui font le plus souvent souffrir chez les hommes sont :

  • gonflement de la prostate (hyperplasie bénigne de la prostate)
  • cancer de la vessie,
  • calculs rénaux et dans la vessie,
  • anévrisme abdominal.

Généralement, il y a un risque moyen pour l’appendicite, l’occlusion intestinale, la gastro-entérite, le syndrome du côlon irritable et les infections rénales et des voies urinaires supérieures.
La maladie inflammatoire pelvienne et les infections de la vessie ne se produisent pas chez les hommes.
En cas de douleur abdominale inférieure soudaine et sévère chez les hommes, il faut considérer l’hernie inguinale et une pancréatite aiguë.

Mal au ventre,inférieur,intestins,bassin,reinsLa thérapie pour des douleurs abdominales basses chez les hommes
Il faut déterminer la cause de la souffrance abdominale inférieure avant de commencer un traitement.
Les troubles tels que météorisme ou l’irritation intestinale peuvent être facilement gérés avec le bon médicament et la prise des liquides perdus.
En cas d’infection, il peut être administré des antibiotiques.
Cependant, les maladies les plus graves telles que l’appendicite, l’anévrisme abdominal, les calculs rénaux, les hernies, et le gonflement de la prostate ont besoin d’un traitement médical immédiat.

 

Douleur abdominale basse chez les femmes

Toutes les femmes ont des douleurs dans le bas-ventre de temps en temps. Habituellement, les douleurs menstruelles se produisent pendant la semaine avant les menstruations.
Les structures les plus touchées sont le système urinaire (vessie ou reins), un trouble intestinal ou un problème avec le système reproducteur (utérus, trompes de Fallope et ovaires).

Type de douleur provenant de l’appareil urinaire
Les infections urinaires sont fréquentes et provoquent des symptômes comme des brulures lorsqu’on urine et une miction plus fréquente.
L’infection peut se propager aux reins (pyélonéphrite) et peut causer des malaises, de la fièvre et un mal au dos.
En cas de douleur très sévère qui s’étend du dos vers le bas à partir de l’aine, il faut prendre en compte les calculs rénaux.

Les tumeurs de l’appareil urinaires ne sont pas fréquentes et le médecin va certainement prendre en compte la durée des symptômes avant.

Le type de douleur qui dérive d’une maladie qui affecte les intestins
La constipation et la diarrhée peuvent provoquer des douleurs qui sont généralement décrites comme une colique.
Cela signifie qu’elle va et vient par vagues.

Le ballonnement abdominal est un autre symptôme courant due à un trouble intestinal.
Beaucoup de gens souffrent du syndrome du côlon irritable (SCI), ce qui peut donner de la diarrhée, de la constipation et un ventre gonflé.

 

Douleur qui provient des organes génitaux

La douleur peut provenir de l’utérus, des trompes de Fallope ou des ovaires.
La douleur qui se ressent plus vers un côté peut être typique de l’ovaire.
La douleur provenant de l’utérus s’aggrave souvent pendant le cycle et est appelé dysménorrhée.
Attention, les douleurs menstruelles sont très fréquentes, mais elles ne sont pas la norme, les femmes en bonne santé ne devraient pas les avoir.
Certaines maladies qui affectent le système reproducteur peuvent également causer des douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie).

Douleur après l’ovulation
L’ovulation peut causer une légère douleur qui peut être à gauche ou à droite de l’abdomen inférieur. C’est le sine que l’ovaire a libéré l’ovule. La douleur est gérable et souvent ne nécessite aucun traitement.

 

Grossesse

Quels problèmes graves peuvent causer des douleurs abdominales pendant la grossesse ?

Grossesse extra-utérine
Une grossesse extra-utérine se produit quand un ovule fécondé s’implante en dehors de l’utérus, le plus souvent dans une trompe de Fallope. En début de grossesse, cela peut provoquer des crampes et d’autres symptômes.
En l’absence de traitement, une grossesse extra-utérine peut être dangereuse. Appelez le médecin immédiatement si l’on a l’un des symptômes suivants : douleurs abdominales ou pelviennes, spotting ou saignements vaginaux (ils peuvent être rouges ou bruns, abondants ou pauvres, continues ou intermittents), douleur qui empire pendant l’activité physique, pendant la défécation ou en toussant.

Fausse couche
La fausse couche (ou avortement spontané) est la perte d’une grossesse pendant les 20 premières semaines. Le spotting ou les saignements vaginaux sont généralement les premiers symptômes, suivi par des douleurs abdominales quelques heures ou quelques jours plus tard.
Le saignement peut être léger ou intense. La douleur peut être persistante ou peut ressembler à des crampes, elle peut être légère ou forte et on peut ressentir comme une lombalgie ou une pression pelvienne.

Naissance prématurée
Le travail prématuré (également connu sous le nom de naissance prématurée) se produit si les contractions dilatent le col de l’utérus avant la 37e semaine de grossesse.
Appeler le médecin ou l’obstétricien immédiatement s’il se produit les symptômes suivants pendant le deuxième ou troisième trimestre de grossesse (avant la 37e semaine) :
1. Une augmentation des sécrétions vaginales ou une modification des types de pertes (si elles deviennent liquide, similaire au mucus ou si elles contiennent du sang – même si elles sont juste roses ou teintées de sang),
2. Douleurs abdominales,
3. Crampes menstruelles avec une fréquence d’au moins quatre contractions en une heure (même si elles ne font pas mal),
4. Une augmentation de la pression dans la région pelvienne,
5. Mal de dos, surtout on ne souffrait pas précédemment de douleurs lombaires.

Décollement placentaire
Le décollement du placenta est une maladie dangereuse, dans laquelle le placenta se sépare de l’utérus, partiellement ou complètement, avant la naissance de l’enfant.
Les symptômes sont variables.
Un décollement placentaire peut parfois causer une hémorragie soudaine et évidente, mais dans d’autres cas, on peut seulement avoir un peu de saignement ou spotting.
Ou bien on pourrait voir un fluide avec un peu de sang lors de la perte des eaux.
On peut avoir un endolorissement de l’utérus, des maux de dos ou des contractions fréquentes, ou l’utérus peut se contracter et rester dur – comme une crampe ou contraction qui ne part pas.
On peut également remarquer une diminution de l’activité de l’enfant.

Pré-éclampsie
La pré-éclampsie est une maladie grave de la grossesse qui provoque des altérations des vaisseaux sanguins et peut affecter divers organes, y compris le foie, les reins, le cerveau et le placenta.
Pour le diagnostic de la pré-éclampsie il faut avoir une pression artérielle élevée, des protéines dans les urines et le visage et les mains gonflés après 20 semaines de grossesse.
Les symptômes sont le gonflement du visage et des poches autour des yeux, un léger gonflement des mains et un œdème excessif ou soudain des chevilles ou des pieds.
En cas de pré-éclampsie grave, il peut y avoir des douleurs intenses dans la partie supérieure de l’abdomen, un fort mal de tête, des problèmes de vision (par exemple, vision floue), des nausées et des vomissements.

Infections des voies urinaires
Etre enceinte favorise les infections urinaires du tractus urinaire de tous types, y compris les infections rénales.
Les symptômes d’une infection de la vessie sont

  • Douleur,
  • Brûlure pendant la miction,
  • Inconfort pelvien ou la douleur abdominale plus bas (souvent juste au-dessus de l’os pubien)
  • Un besoin incontrôlable ou fréquent de faire pipi, même quand il y a peu d’urine dans la vessie,
  • Urine trouble, nauséabonde, ou sanglante.

Attention parce que une infection de la vessie non traitée peut porter à une infection rénale et à l’accouchement prématuré.
Les signes que l’infection s’est propagée aux reins et qui nécessitent une attention immédiate sont:

  • Fièvre élevée,
  • Frissons ou la transpiration,
  • Douleur dans la partie basse du dos ou sur le côté juste sous les côtes sur un seul ou sur les deux côtés (et éventuellement dans la partie centrale de l’abdomen),
  • Nausées et vomissements; éventuellement pus ou sang dans les urines.

 

Crampes abdominales

Crampes abdominales dues au météorisme
Les crampes abdominales sont souvent dues au météorisme et aux gonflements.
C’est un trouble très fréquent qui peut être gênant, mais qui se traite facilement avec des médicaments, par exemple le Buscopan ou le Duspatalin.

Colique soudaine avec diarrhée
Si les crampes d’estomac ont commencé depuis peu et il y a également de la diarrhée, la cause est probablement un virus intestinal.
Cela signifie qu’il existe une infection virale ou bactérienne de l’estomac et de l’intestin.
On devrait aller mieux même sans traitement au bout de quelques jours.

Les crampes d’estomac et la diarrhée sévères (par exemple, si elles provoquent de la fièvre ou des frissons) peuvent être causées par une infection grave comme une intoxication alimentaire.

Si les crampes d’estomac et la diarrhée continuent pendant une longue période, il se peut qu’il y ait une maladie chronique comme le syndrome du côlon irritable (SCI).