Crampes abdominales

INDEX


Les crampes abdominales (ou spasmes) sont des contractions musculaires involontaires et soudaines qui provoquent une douleur lancinante.
Presque tous les muscles peuvent avoir des spasmes, y compris ceux involontaires qui permettent le fonctionnement des organes internes.
Les crampes abdominales hautes se ressentent au niveau de l’estomac, tandis que les plus basses peuvent provenir de l’intestin ou des organes reproducteurs tels que l’utérus.

Causes des crampes abdominales

Appendicite
L’apparition soudaine de douleur et de crampes abdominales à droite, dans la partie inférieure de l’abdomen sont des symptômes de l’appendicite.
L’appendicite est l’une des principales causes de crampes chez les enfants avec l’occlusion intestinale et avec l’intolérance au lactose.
Parmi les autres symptômes, il y a: nausée, vomissements, constipation et fièvre.

Dans ce cas, l’estomac est rigide et extrêmement douloureux au toucher, en plus, elle peut également être accompagnée de fièvre.

Si cette maladie n’est pas traitée, elle peut conduire à la septicémie et la mort.

Diverticulite
Dans la diverticulose, il se forme une petite poche le long de la paroi du côlon.
Parfois, ces poches deviennent enflammées et il se développe une maladie appelée diverticulite.
Les symptômes sont des crampes dans la région abdominale, de la diarrhée, de la constipation, de la fièvre et un malaise général.

Endométriose
L’endométriose est une maladie caractérisée par la croissance du tissu qui tapisse normalement l’utérus (endomètre) dans la cavité abdominale.
Avec le temps, ces cellules pas à leur place forment des adhérences qui peuvent causer des douleurs dans le bas ventre.
Les autres symptômes comprennent des crampes, surtout à la fin d’une période menstruelle et des douleurs lors des rapports sexuels.

Intoxication alimentaire
L’intoxication alimentaire à la Salmonella est l’un des problèmes les plus fréquents liés à l’alimentation aux États-Unis, avec plus de 30 millions de cas signalés chaque année.
L’intoxication aiguë entraîne des crampes abdominales, de la diarrhée et des vomissements.

Calculs biliaires
Un calcul biliaire est un dépôt de cholestérol, de calcium et de bilirubine qui se trouve dans la vésicule biliaire ou de la voie biliaire principale.
Les calculs peuvent causer de graves douleurs abdominales supérieures qui irradient dans le dos ou l’épaule droite.
D’autres symptômes peuvent être une jaunisse, de la tachycardie, des flatulences et des éructations.

Gastrite
Les symptômes de la gastrite comprennent le mal au ventre, des nausées, des vomissements, et une langue pâteuse.
Les crampes abdominales se ressentent à gauche, juste sous les côtes.
Les symptômes de la gastrite apparaissent environ une demi- heure après avoir mangé.
Dans les cas les plus graves, il peut y avoir également un rythme cardiaque rapide, une soif excessive et de la diarrhée.
Les crampes provoquées par la gastrite peuvent se produire pendant la nuit si on dîne tard.

Coup de chaleur
Des crampes abdominales fortes provoquées par la perte excessive de sodium sont un symptôme grave du coup de chaleur.
Le traitement consiste en un refroidissement immédiat et la réintégration de liquides et de minéraux.

bas,ventre,vessie,utérus,droit,pubisSyndrome du côlon irritable
Les épisodes de crampes abdominales, avec diarrhée (parfois en alternance avec la constipation) sont caractéristiques du syndrome du côlon irritable. La maladie se développe généralement à la fin de l’adolescence ou pendant la jeunesse et est aggravée par le stress.

Crampes menstruelles
Les crampes associées aux périodes menstruelles sont parmi les symptômes les plus courants qui se produisent périodiquement.
La douleur est causée par une production excessive de prostaglandines, substances semblables aux hormones qui causent de l’inflammation, des douleurs et des ballonnements.
Prendre des médicaments anti- inflammatoire, qui bloquent les prostaglandines, soulagent jusqu’à 90 % des cas.

Infections parasitaires
Le ténia, la giardia et d’autres parasites intestinaux peuvent provoquer des douleurs abdominales et des crampes. Parmi les autres symptômes, il y a : la fièvre, la diarrhée, la perte de poids et l’anémie.

Diarrhée du voyageur
La diarrhée du voyageur est caractérisée par des épisodes de diarrhée explosive et éventuellement à des crampes abdominales. Elle est généralement liée aux voyages et aux climats chauds.

Rectocolite hémorragique (colite ulcéreuse)
Une inflammation de l’intestin appelée rectocolite hémorragique peuvent provoquer crampes abdominales accompagnées de diarrhée, sang dans les selles et douleur dans le bas ventre.
La diarrhée contient souvent du mucus avec des stries de sang et peut s’alterner avec de la constipation.
L’abdomen inférieur peut être douloureux et détendu.

 

Maladies graves

Dans certains cas, les crampes abdominales peuvent indiquer un problème très grave.
Certains types de cancer, notamment le cancer du pancréas, le cancer des ovaires et le cancer du foie provoquent des douleurs abdominales et des crampes.

En outre, l’inflammation d’un organe peut indiquer une cause grave de douleurs abdominales.
La forme la plus fréquente de l’inflammation dans l’abdomen est l’appendicite.

appendice,enflammé,appendicite

Les causes les plus fréquentes de douleurs abdominales ne mettent pas en jeu le pronostic vital, mais il est préférable de consulter le médecin.

Crampes abdominales pendant la grossesse

Si on ressente des crampes abdominales, il ne faut pas s’inquiéter immédiatement.
Parfois, les crampes sont le résultat d’un problème de digestion.
Les crampes sont rarement une urgence médicale.

Se détendre
Les muscles et les ligaments qui soutiennent l’utérus sont étirés et allongés dans toutes les directions pendant la grossesse.
Cela peut provoquer des crampes de temps en temps.
La douleur peut être légère ou forte.
Cela peut être particulièrement évident quand on effectue un mouvement rapide, en se levant d’une chaise, en toussant ou en éternuant.
il ne faut pas s’inquiéter. Certaines femmes ont des crampes lorsqu’elles exécutent des exercices et elles causent un stress supplémentaire sur les muscles et les ligaments qui sont déjà tendus.
Si on ressente des crampes pendant les exercices, il faut écouter son corps, s’arrêter et se reposer.

Les crampes peuvent également vous rappeler de faire attention à ce que ce que l’on mange.
Une mauvaise digestion peut provoquer des crampes.
Si on mange trop ou on mange de mauvais aliments, on peut ressentir des crampes d’estomac. La constipation provoque également des crampes très douloureuses.

Crampes en début de grossesse

L’ovule se fixe à la paroi de l’utérus au cours des jours après la conception (dans la première semaine de la grossesse).
A partir du moment où l’ovule s’attache, on peut ressentir des crampes « d’implantation » qui sont normales et qui ne doivent pas inquiéter.

Attention
Parfois, les crampes sont un signe d’alerte qui ne doit pas être ignoré.
Il existe trois maladies qui peuvent causer des crampes :

  • Fausse couche. Environ 20 pour cent des grossesses se terminent par un avortement au cours des trois premiers mois de grossesse. (La fausse couche se produit quand un enfant ne s’est pas suffisamment développé pour survivre hors de l’utérus).
    De fortes crampes pendant le premier trimestre (souvent en même temps que des pertes de sang du vagin) peuvent indiquer des problèmes.
  • Grossesse extra-utérine. Si l’ovule fécondé se dépose en dehors de l’utérus, il ne peut pas survivre et cause de fortes douleurs dans le bas-ventre et une hémorragie.
    Les crampes se ressentent dans les premières semaines de grossesse.
  • Naissance prématurée
    Chaque année, des centaines de milliers de bébés naissent avant le 9ème mois.
    L’accouchement prématuré est caractérisé par divers signaux, parmi lesquels des crampes abdominales.

Est-il est normal de ressentir des crampes dans les jours suivant l’accouchement ?
Oui. Beaucoup de femmes ressentent des douleurs et des crampes abdominales qui s’aggravent pendant l’allaitement.
Elles sont causées par les contractions de l’utérus quand il retrouve la taille qu’il avait avant la grossesse. Ces crampes peuvent durer jusqu’à une semaine après l’accouchement.

 

 

Crampes pendant la course

Dans certains cas, des crampes douloureuses dans l’abdomen donnent envie de se coucher en position fœtale dans son lit après chaque séance d’entraînement aérobie.
Cependant, il n’est pas nécessaire d’arrêter de courir, de peur de la douleur..

Aliments et boissons
Évitez de manger 2 à 4 heures avant l’entraînement peut aider à prévenir les crampes abdominales.
La déshydratation peut également provoquer des crampes, il est conseillé de boire de l’eau avant, pendant et après la séance d’entraînement.

Crampes abdominales, estomacTraitement pour les muscles

Renforcer les muscles avec des exercices comme les crunch peut aider à prévenir les crampes pendant l’exécution des entraînements.
En outre, pour arrêter les crampes après qu’elles soient produites, il faut faire une pause, des exercices d’étirement pour les muscles abdominaux et quelques respirations profondes.

 

Traitement pour les crampes abdominales

Il existe plusieurs moyens efficaces pour réduire ou éliminer les douleurs des crampes abdominales.
Si possible, éviter les aliments et boissons qui causent problème pour réduire les effets du stress sur la digestion.

Remèdes naturels pour les crampes abdominales

Pour soulager la douleur, beaucoup de gens signalent qu’être couché et au repos est très utile.
Appliquer de la chaleur, comme une bouillotte, augmente la circulation abdominale et détend les muscles contractés.
Boire du thé sans caféine, la digitopunture et d’autres traitements peuvent être très efficaces.

Régime et alimentation pour les crampes abdominales

Une alimentation naturelle peut traiter presque toutes les causes des crampes abdominales, sauf les urgences médicales, comme une appendicite qui se transforme en péritonite.
Beaucoup de personnes pensent qu’il faut prendre des médicaments pour guérir.
En fait, les médicaments peuvent être nocifs. Ils peuvent réduire temporairement les symptômes mais entravent les systèmes d’auto-guérison du corps.

Si le corps utilise peu d’énergie pour la digestion, il peut se concentrer sur l’élimination des toxines et des micro-organismes nocifs (virus et bactéries) qui provoquent les maladies.
Le jeûne (de 3 jours maximum) est le traitement le plus rapide s’il n’y a pas de contre-indications.
Pour jeûner plus de 3 jours, il faut un contrôle médical.

Il y a deux types d’alimentation qui ont donné d’excellents résultats chez les patients :

  • Le régime du groupe sanguin, qui se base sur les protéines. Il y a des aliments conseillés et d’autres interdits selon le groupe sanguin. Par exemple :
    •  les personnes du groupe O peuvent manger de la viande, du poisson et des œufs, etc., mais elles doivent réduire ou éliminer les céréales, les fruits et les lentilles.
    • Un individu du groupe A peut développer des maladies en mangeant de la viande rouge, des pistaches, etc.
    • Le groupe B a moins de limitations, mais les tomates peuvent provoquer des symptômes importants.
    • Une personne du groupe AB ne peut pas manger de beurre, de crustacés et de maïs car le système immunitaire peut provoquer des maladies.
  • L’alimentation végétalienne avec au moins 50% d’aliments crus. Avec ce type d’alimentation, il faut manger surtout des légumes, des fruits juteux, des fruits à coque et des graines.
    Les pommes de terre et les légumes secs sont permis sans exagérer.
    On conseille d’éviter les céréales qui favorisent beaucoup de maladies : l’anémie, les hémorroïdes, le diabète, etc.
    Les aliments crus contiennent des vitamines et des enzymes digestives, mais la cuisson détruit ces substances.
    On digère rapidement la nourriture d’origine végétale,qui ne provoque ni putréfaction ni fermentation dans le système digestif.

Beaucoup de personnes pensent que les céréales complètes (les pâtes, le riz, le pain, etc.) sont des aliments utiles.
En réalité, le son et les autres aliments riches en fibres empêchent l’absorption de minéraux comme le fer, le calcium et le zinc.
Les fibres alimentaires qui se trouvent dans les céréales piquent et coupent la paroi interne de l’intestin en provoquant un saignement.
Au microscope on voit des aiguilles et des épines.
Les fibres des céréales réduisent l’absorption des minéraux ; il s’agit d’un obstacle mécanique car elles se lient au fer avec ses sels insolubles, empêchant donc l’absorption des minéraux.

Les fibres des fruits sont plus tendres que celles des céréales et du son. Elles  gonflent dans l’intestin et ne coupent pas, mais elles favorisent le péristaltisme.

Les combinaisons alimentaires équilibrées permettent de digérer rapidement : ni la putréfaction ni la fermentation intestinale, qui provoquent des substances nocives et toxiques pour l’organisme, se produisent.
Par exemple, le corps produit des sucs gastriques très acides pour digérer les protéines, mais ces sucs ne permettent pas de métaboliser les glucides qui ont besoin d’un milieu légèrement acide.

 

 

Médicaments pour les crampes abdominales

Le Spasfon  ® est un antispasmodique ciblé, sûr, efficace et bien toléré pour les crampes abdominales, les douleurs et l’inconfort.
Son effet est destiné à la cause de la douleur : les crampes. En détendant et en desserrant les muscles, le Spasfon ® soulage les crampes et les douleurs abdominales.

Autres traitements
Si on ne voit pas d’amélioration avec le Spasfon ® en quelques jours, il est important de consulter le médecin ou un autre professionnel de la santé.
Il ou elle peut prescrire des médicaments pour traiter la maladie, recommander un régime alimentaire approprié et/ou un programme d’exercice physique.

Analgésiques
Les crampes abdominales qui sont un symptôme d’une autre maladie (par exemple, un trouble digestif, le météorisme abdominal ou une infection virale) peuvent passer par eux-mêmes lorsque l’on résout le problème.
De légères crampes abdominales peuvent passer par elles-mêmes en moins de quelques heures ou de quelques jours.
Si les crampes abdominales persistent, un médicament antidouleur léger peut aider.
Les personnes atteintes de crampes abdominales doivent éviter l’aspirine, l’ibuprofène et les narcotiques car ils peuvent irriter davantage l’estomac.
Le paracétamol (aspirine) est un médicament antidouleur plus doux qui crée moins de conséquences à long terme.
Les personnes en bonne santé peuvent prendre un maximum de 4000 mg de paracétamol par jour.
Il faut toujours parler avec le médecin avant de prendre un médicament contre la douleur et l’informer de la fréquence de et de la durée d’utilisation.

Médicaments pour l’estomac
Si la cause des crampes abdominales est le reflux œsophagien, on peut prendre des médicaments antiacides comme le Maaolx.

    A lire aussi