Cétose ou acétone chez les enfants

Qu’est-ce que l’acétone chez les enfants ?

La crise d’acétone chez les enfants (aussi appelée cétose ou acidocétose) est un trouble qui se produit lorsque la quantité d’acétone dans le corps est supérieure à celle que le foie peut traiter.

L’acétone est un liquide clair qui a l’odeur du dissolvant pour les ongles.
Lorsqu’elle est exposée à l’air, elle s’évapore rapidement.

 


Cétose ou acétone chez les enfants
Cétose ou acétone chez les enfants

Cette substance est hautement inflammable. Il est donc très dangereux de la laisser près d’une flamme nue.
L’acétone est produite naturellement au cours de processus métaboliques normaux et est traitée par le foie.
Les tests de toxicité montrent qu’elle peut provoquer sseulement un léger risque de problèmes de reproduction. En effet, dans certaines circonstances, le corps augmente naturellement le taux d’acétone car l’énergie nécessaire est plus élevée, par exemple :

  1. Chez les femmes enceintes ;
  2. Chez les mères au cours de l’allaitement ;
  3. Chez les enfants.

Le corps peut traiter jusqu’à 200 ml d’acétone sans conséquences sévères.
Le foie est capable de décomposer l’acétone en des substances chimiques utilisables par l’organisme.
L’origine de l’acétone n’est pas toujours externe au corps.
Le corps produit de l’acétone lorsqu’il décompose les graisses. Donc, il en produit plus lorsque l’on suit un régime alimentaire à faible teneur en glucides.

 

La cétose chez les enfants diabétiques

Le diabète de type 1 (ou juvénile) affecte les enfants et se caractérise par un trop faible taux d’insuline dans le sang.
Dans ce cas, les cellules doivent employer des graisses stockées pour produire de l’énergie.
La décomposition des graisses entraîne la formation d’une quantité excessive d’acétone, provoquant ainsi la cétose chez les enfants diabétiques.
La cétose survient rarement chez les enfants qui ont moins d’un an.

 

Les symptômes de la cétose chez les enfants

La cétose est une maladie rare.
Le corps est capable de traiter de grandes quantités d’acétone.
Il faut donc produire, ingérer ou inhaler une grande quantité d’acétone afin que la cétose survienne.
Une légère cétose provoque les symptômes suivants :

  • Maux de tête,
  • Difficultés à parler,
  • Somnolence,
  • État léthargique,
  • Bouche sèche et amère,
  • Langue blanche.

Les symptômes d’une cétose sévère peuvent être les suivants :

  1. Coma,
  2. Étourdissement sévère.

Elle peut également provoquer la mort.

Les signes de l’acidocétose diabétique sont les suivants – si vous ressentez ces symptômes, il faut consulter immédiatement un médecin d’urgence.

  1. Maux de ventre, y compris sévères ;
  2. Crampes abdominales ;
  3. Mauvaise haleine avec une odeur de fruit, de vin ou d’acétone ;
  4. Fatigue ou léthargie ;
  5. Nausées et vomissements ;
  6. Déshydratation ;
  7. Essoufflement lourd ou respiration rapide ;
  8. Étourdissement, perte de connaissance ;
  9. Coma.

 

Les complications de la cétose

De petites quantités d’acétone ne sont pas dangereuses. Cependant, respirer une plus grande quantité d’acétone pendant une courte période peut irriter le nez, la gorge, les poumons et les yeux.
Si l’on avale une grande quantité d’acétone, on peut endommager la peau de la bouche et entrer dans un état d’inconscience.
Chez les animaux, une exposition prolongée provoque des dommages aux nerfs, au foie et aux reins.
On ne sait pas si ces effets se manifestent aussi chez l’homme et si l’acétone peut provoquer le cancer.

 

Les causes de la cétose chez les enfants

Chaque jour, le corps décompose la graisse en des molécules organiques appelées corps cétoniques.
Ces corps cétoniques contiennent de l’acétone et se déplacent à travers la circulation sanguine jusqu’à ce qu’ils atteignent le foie.
La cétose se produit lorsqu’une trop grande quantité de corps cétoniques est présente dans l’organisme.
Les maladies métaboliques comme le diabète sucré (de type 1 et 2) peuvent provoquer l’acidocétose.
En cas de faim extrême, les stocks de glucides s’épuisent et le corps commence à décomposer les graisses en corps cétoniques.
Si l’enfant n’a pas envie de manger parce qu’il est malade ou s’il consomme trop de calories parce qu’il a de la fièvre, le corps emploie les graisses pour fabriquer l’énergie nécessaire.
Le foie ne peut compenser une quantité excessive de corps cétoniques, donc le taux de corps cétoniques dans le sang devient dangereusement élevé.
La cétose peut avoir d’autres causes, notamment :

  1. Consommation d’alcool avec intoxication ;
  2. Exposition excessive à certains vernis dans des espaces fermés ;
  3. Ingestion de dissolvant pour les ongles.

D’autres causes de la cétose sont :

  • Grossesse,
  • Jeûne,
  • Alcoolisme,
  • Maladies du foie.

 

Le diagnostic de la cétose

En cas de cétose, se manifeste un symptôme qui aide à élaborer le diagnostic : l’haleine du patient sent les fruits pourris en raison du grand nombre de corps cétoniques présents dans le sang.
Les tests de laboratoire sont difficiles à réaliser à cause de la quantité normalement présente dans le corps.
Afin d’effectuer le diagnostic, les médecins recherchent des taux élevés d’acétone et de corps cétoniques dans le sang, puis ils évaluent les symptômes physiques.
Les tests pour diagnostiquer l’acétone sont :

  • L’analyse d’urine pour rechercher les corps cétoniques (normalement, aucun corps cétonique n’est présent dans l’urine) ;
  • La prise de sang pour vérifier le taux des corps cétoniques dans le sang ;
  • Un contrôle toxicologique pour déterminer quelles substances toxiques sont présentes dans le corps.

Thérapie pour la cétose non diabétique

Si la cétose n’est pas grave, on peut prendre un médicament appelé Biochetasi : il contient du citrate de sodium, du citrate de potassium et des vitamines.

Prise de sang,urines,corps cétoniquesIntervention chirurgicale après l’ingestion d’acétone
L’acétone est nocive pour l’épithélium de la cavité buccale et de l’œsophage.
Le traitement le plus approprié consiste à vider l’estomac à travers le lavage gastrique.
Les médecins vident l’estomac en insérant un tube dans la gorge.
Ils versent de petites quantités d’eau ou de solution physiologique dans l’estomac puis aspirent le contenu gastrique.
Cette procédure se poursuit jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’acétone dans l’estomac.
Le lavage gastrique entraîne un risque de pneumonie par aspiration accidentelle, maladie dans laquelle l’eau se retrouve accidentellement dans les poumons plutôt que dans l’estomac.
Le patient peut se noyer à cause du fluide qui se retrouve dans les poumons.

 

Le traitement de l’acidocétose diabétiqueDiabète de type I,insuline,pancréas

En cas d’acidocétose diabétique, l’enfant peut être traité aux urgences ou peut être hospitalisé.
Le traitement implique généralement trois opérations :

La réintégration des fluides
Il faut introduire des fluides dans le corps par voie orale ou intraveineuse jusqu’à ce que l’enfant soit réhydraté.
Les liquides doivent reconstituer ceux perdus à cause d’une miction excessive. Ils contribuent également à diluer l’excès de sucre dans le sang.

La réintégration des électrolytes
Les électrolytes sont des minéraux qui portent une charge électrique, tels que le sodium, le potassium et le chlorure.
L’absence d’insuline peut réduire le taux des différents électrolytes dans le sang.
La réintégration des électrolytes par voie intraveineuse permet le bon fonctionnement du cœur, des muscles et des cellules nerveuses.

Le traitement à l’insuline
L’insuline traite la cause de l’acidocétose diabétique.
En même temps que les liquides et les électrolytes, il faut faire une injection d’insuline pour augmenter le taux de cette hormone dans le sang.
Si la glycémie est inférieure à 240 mg/dL, on peut arrêter l’insulinothérapie intraveineuse et reprendre l’insulinothérapie sous-cutanée normale.
Lorsque la composition du sang redevient normale, le médecin doit comprendre ce qui a causé cet épisode d’acidocétose diabétique.
Selon les circonstances, un traitement supplémentaire peut être nécessaire.
Par exemple, en cas de diabète non encore diagnostiqué, le médecin aide à créer le traitement le plus adéquat pour le diabète.
Si le médecin soupçonne une infection bactérienne, il peut prescrire des antibiotiques.
Si la cause de la cétose est une crise cardiaque, le médecin peut recommander des examens de cardiologie.

 

Les remèdes naturels pour l’acidocétose non diabétique

Si l’enfant souffre de cétose par manque de sucre dans le sang, il doit boire des liquides contenant des sucres simples qui peuvent être assimilés rapidement.
Par exemple, il peut boire une canette de Coca-Cola ou un jus de fruit.

 

La prévention de la cétose

En cas de diabète ou d’autres maladies métaboliques, il faut suivre les instructions du médecin concernant l’alimentation, les médicaments et l’hygiène de vie.
Si l’on remarque des changements dans les symptômes, il faut consulter immédiatement le médecin pour savoir quel comportement adopter.
Cela permet de garder les sources internes d’acétone sous contrôle.
L’acétone provenant de sources externes peut pénétrer dans le corps de quatre façons différentes :

  1. Respiration : on peut inspirer de l’acétone à partir de produits tels que les vernis à ongles ou les diluants ;
  2. Contact avec les yeux : des éclaboussures d’acétone dans les yeux ;
  3. Contact physique : verser de l’acétone sur la peau ;
  4. Ingestion : ingérer accidentellement ou intentionnellement de l’acétone.

Afin d’éviter l’exposition à l’acétone, il faut prendre des précautions simples, par exemple :

  • Garder les endroits bien ventilés lorsque l’on utilise des produits à base d’acétone ;
  • Porter un masque si la ventilation est mauvaise ;
  • Porter des lunettes de sécurité pour éviter tout contact de l’acétone avec les yeux ;
  • Conserver les bouteilles de liquide contenant de l’acétone hors de la portée des enfants ;
  • Conserver l’acétone loin des flammes.

 

Que peuvent manger les enfants atteints de cétose ?

Les enfants et les nouveau-nés atteints de diabète de type 1 doivent suivre une alimentation adéquate, en limitant les aliments sucrés qui peuvent augmenter la glycémie dans le sang.
Les calories sous forme de glucides doivent représenter environ 53 %. Il est important de ne pas dépasser ce taux.
Parmi la nourriture permise, nous pouvons citer les aliments complets (pâte, riz ou pain) au lieu des féculents raffinés afin d’éviter les pics de glycémie dans le sang.