Symptômes de la sinusite et remèdes

La sinusite est une inflammation du revêtement des sinus paranasaux, causée par une infection virale ou bactérienne.

Les sinus paranasaux sont de petites cavités, remplies d’air, situées derrière les pommettes et le front.
Généralement, la sinusite provoque de la fièvre, des douleurs, un engourdissement au visage, et le nez bouché ou qui coule.

sinusite, sinus, frontaux, inflammation, paranasaux, sphénoïdaux, maxillaires, ethmoïdaux, douleur, tête, visage
Anatomie des sinus
Alila/bigstockphoto.com

La sinusite est une pathologie fréquente et elle peut atteindre les personnes de n’importe quel âge, particulièrement les enfants.

Il existe de différents types de sinusite, parmi lesquels :

  • La sinusite aiguë : une apparition subite de symptômes similaires à ceux de la grippe, tels que le nez qui coule, le nez bouché, et des douleurs au visage qui disparaissent après 10-14 jours. Normalement, la sinusite aiguë dure moins d’un mois.
  • Sinusite subaiguë : une inflammation d’une durée d’un ou deux mois.
  • Sinusite chronique : une pathologie caractérisée par des symptômes d’inflammation des sinus persistant au-delà de deux mois.
  • Sinusites récurrentes : plusieurs épisodes en un an.

La sinusite odontogénique se développe au niveau du sinus maxillaire. Les molaires et prémolaires ont des racines qui sont en contact avec ce sinus et une infection dentaire peut donc se propager et provoquer une sinusite.

 

Qu’est-ce qu’une infection des sinus ? 

Une infection des sinus paranasaux se produit lorsqu’un micro-organisme pathogène (un virus, une bactérie, ou un champignon/une mycose) se développe à l’intérieur d’un sinus en provoquant une obstruction.
Les sinus paranasaux servent pour le contrôle de la température et de l’humidité de l’air qui atteint les poumons.
Le mucus, produit normalement par les sinus, descend généralement par le nez à travers de petits conduits. Ces conduits sont obstrués lorsque les sinus sont infectés et enflammés. Les sinus derrière les pommettes (les sinus les plus grands) sont plus fréquemment atteints.
Normalement, le mucus s’accumulant à l’intérieur des sinus est évacué par le nez à travers les conduits nasaux.
Lors de l’apparition d’un rhume ou d’un épisode allergique, les sinus s’enflamment et ils n’arrivent plus à drainer le mucus.
Cela peut provoquer une obstruction ou une infection.
Le médecin peut diagnostiquer une sinusite aiguë s’il y a une stagnation de sécrétions purulentes avec une obstruction nasale, des douleurs faciales ou une sensation de pression de 4 semaines maximum.
L’infection au sinus est probablement bactérienne si elle persiste au-delà de dix jours ou si les symptômes s’aggravent après un progrès initial.

 

sinusite, douleur, mal, tête, obstruction, nez, coule
Douleur liée à la sinusite

Qui est atteint de sinusite ?

Environ 35 millions d’américains ont au moins un épisode de sinusite par an. Les personnes avec les troubles suivants courent un risque plus élevé de contracter la sinusite :

  • Muqueuse nasale enflée après un rhume ordinaire ;
  • Obstruction des conduits de drainage ;
  • Différences structurelles resserrant les conduits de drainage ;
  • Polypes nasaux ;
  • Troubles déterminant une augmentation du risque d’infection du système immunitaire ou la prise de médicament supprimant le système immunitaire.

Chez les enfants, les facteurs environnementaux contribuant à l’apparition de la sinusite sont :

  • les allergies,
  • les maladies contractées par contact avec les autres enfants à l’école,
  • les sucettes,
  • boire lorsqu’on est couché sur le dos,
  • la fumée dans le milieu.

Chez les adultes, les facteurs de risque les plus fréquents sont les infections et la fumée.

 

Causes de la sinusite

Dans le cas d’une sinusite, les muqueuses nasales, les sinus paranasaux et la gorge (les voies respiratoires) s’enflamment.
Le gonflement obstrue les cavités des sinus et empêche le drainage du mucus, tout en causant des douleurs au niveau du visage ainsi que les autres symptômes de la sinusite.
Les sinus bloqués créent un milieu humide favorable aux infections.
Les sinus qui s’infectent ne permettent pas au mucus de s’écouler, et ils se remplissent de pus, provoquant des symptômes tels que des sécrétions jaunes ou verdâtres, ainsi que d’autres symptômes d’infection.

La sinusite aiguë peut être causée par :

  • Une infection virale. La plupart des cas de sinusite aiguë est provoquée par un rhume.
  • Une infection bactérienne. Lorsqu’une infection des voies aériennes supérieures persiste au-delà de sept jours, la cause est très probablement une infection bactérienne.
  • Infection fongique. On risque une infection fongique en cas d’anomalies du sinus, ou si le système immunitaire est affaibli.

Certaines pathologies peuvent augmenter le risque de sinusite, notamment :

  • Des allergies telles que la rhinite allergique. L’inflammation qui se produit lors d’allergies peut obstruer les sinus.
  • Des polypes nasaux ou des tumeurs. Ces formations peuvent obstruer les conduits nasaux du sinus.
  • Un septum nasal dévié. Un septum (la paroi séparant les deux narines) tordu peut limiter ou bloquer les conduits du sinus.
  • Des infections dentaires. Certains cas de sinusite aiguë sont causés par une dent infectée.
  • La grossesse est un facteur de risque parce qu’elle provoque une rétention d’eau et parfois un nez gonflé.
  • En été, l’utilisation excessive de la climatisation peut provoquer une récidive de sinusite.
  • Des adénoïdes infectées ou gonflées chez les enfants. Les adénoïdes se trouvent au niveau des parties supérieure et postérieure de la gorge.

Autres pathologies : les complications de la fibrose kystique, une maladie due au reflux gastro-œsophagien ou des déficits du système immunitaire peuvent obstruer les sinus ou augmenter le risque d’infection.

 

Symptômes de la sinusite

Les symptômes classiques de la sinusite aiguë chez les adultes sont :

  • Mauvaise haleine ou perte de l’odorat ;
  • Toux s’aggravant souvent la nuit ;
  • Fatigue et sensation générale de malaise ;
  • Fièvre ;
  • Mal de tête, douleur similaire à une pression, gêne derrière l’œil droit ou gauche, mal aux dents ou engourdissement facial, surtout derrière le front ;
  • Sécrétions, obstruction nasale et larmoiement excessif ;
  • Mal de gorge et nez qui coule ;
  • Etourdissements (lorsqu’on se mouche) ;
  • Lorsque l’infection atteint l’oreille interne, elle peut provoquer : labyrinthite, otites, oreilles bouchées, perte de l’audition et vertiges.

Les symptômes de la sinusite chronique sont les mêmes que ceux de la sinusite aiguë, mais ils sont moins intenses et ils peuvent persister au-delà de 12 semaines.

Les symptômes de la sinusite chez les enfants sont :

  • Troubles de la respiration ou rhume qui semble guérir et ensuite s’aggrave ;
  • Fièvre élevée, avec des sécrétions nasales brunes pendant au moins 3 jours ;
  • Nez qui coule, avec ou sans toux, persistant au-delà de 10 jours sans amélioration.

Le médecin diagnostique généralement la sinusite en analysant les antécédents et en effectuant un examen clinique.

La sinusite est provoquée presque toujours par une infection virale, telle qu’un rhume ordinaire ou une grippe, et elle est diagnostiquée sur la base de :

  • Obstruction nasale ou rhinorrhée (nez qui coule) avec douleur faciale ;
  • Réduction ou perte de l’odorat.

Lors d’une sinusite chronique, la perte de l’odorat est plus fréquente, alors que la douleur faciale est moins fréquente.

Localisation des points douloureux sur base du type de sinusite :

  • La sinusite maxillaire provoque des douleurs au niveau de la mâchoire, des dents et du front.
  • La sinusite frontale entraîne des douleur uniquement au niveau frontal, et elle peut être unilatérale (au-dessous d’une seule narine) ou bilatérale.
  • La sinusite ethmoïdale provoque des douleurs derrière les yeux.
  • La sinusite sphénoïdale provoque une douleur diffuse au front ou à la nuque.

 

Renvoi vers un spécialiste

Lors d’une sinusite sévère ou persistante, le médecin généraliste peut se référer à un spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge, c’est-à-dire un oto-rhino-laryngologiste (ORL) qui prescrit les examens pour déterminer la cause de la pathologie.

 

Diagnostic différentiel de la sinusite

Le médecin doit exclure :

  • Asthme
  • Bronchite
  • Céphalée en grappe / algie vasculaire de la face (AVF)
  • Céphalée musculaire de tension
  • Grippe
  • Migraine
  • Mucormycose
  • Otite moyenne
  • Virus pseudo-grippal
  • Rhinite allergique
  • Rhinovirus
  • Infections à staphylocoque

 

Examens pour la sinusite

Endoscopie nasale (sinuscopie). On passe un tube fin et flexible de fibres optiques (endoscope) muni d’une lumière qui permet au médecin d’examiner l’intérieur des sinus.

Bilan allergologique. Lorsque le médecin suspecte qu’une allergie est à l’origine de la pathologie, il peut conseiller un test cutané. Un test cutané est sûr et rapide, et il peut aider à déterminer l’allergène responsable de l’inflammation nasale.

Le médecin peut prescrire une radiographie ou un scanner pour découvrir la cause de la sinusite.

 

Traitement de la sinusite

Les remèdes contre la sinusite varient selon la gravité de la maladie.

Auto-traitement
On peut adopter les méthodes suivantes pour réduire l’obstruction des sinus :

  • Appliquer une serviette chaude et humide sur le visage plusieurs fois par jour.
  • Boire beaucoup de liquides pour diluer le mucus.
  • Inhaler de la vapeur trois ou quatre fois par jour en faisant des inhalations.
  • Vaporiser du spray salin dans le nez plusieurs fois par jour.
  • Utiliser un vaporisateur pour la sinusite ou un aérosol.
  • Utiliser un pot-Neti pour libérer les sinus.
  • Effectuer des lavages nasaux à l’eau salée.

Faites attention aux décongestionnants nasaux en spray en vente libre, car ils peuvent aider dans un premier moment, mais un emploi dépassant les 3-5 jours peut effectivement aggraver l’obstruction nasale.

D’autres remèdes pour la sinusite

Éviter de prendre l’avion lors d’une obstruction des sinus paranasaux.
Éviter les températures extrêmes, les changements soudains de température, et éviter de se pencher en avant avec la tête vers le bas.
On peut essayer de prendre du paracétamol (par exemple de l’Efferalgan) ou de l’ibuprofène (par exemple du Brufen).

 

Traitement médical de la sinusite

Sinusite aiguë. Lors d’une simple infection du sinus, le médecin peut conseiller un traitement avec des décongestionnants tels que les inhalations de pseudo-éphédrine (par exemple de Sudafed) ou de vapeur.
La prise de décongestionnants nasaux en gouttes ou en spray en vente libre peut être efficace pour soulager les symptômes. Toutefois, ces médicaments ne doivent pas être pris en dépassant la dose conseillée, normalement pendant quatre ou cinq jours, ou on risque d’aggraver l’obstruction.

 

 médicaments, antibiotiques, pastilles, comprimés, douleur, inflammation, gonflement, rougeur, chaleur
Médicaments antibiotiques

Antibiotiques

Si les antibiotiques sont conseillés, ils sont normalement prescrits pendant 10-15 jours.
Lorsqu’on effectue le traitement, généralement, les symptômes disparaissent, les antibiotiques ne sont donc plus nécessaires.

Sinusite chronique. L’air chaud et humide peut soulager l’obstruction des sinus.
Un vaporisateur ou l’inhalation de vapeur d’une casserole d’eau bouillante peut aider à soulager les symptômes.
Des enveloppements chauds sont utiles pour réduire la douleur au nez et aux sinus.
Des gouttes de sérum physiologique dans le nez sont sûres pour un emploi à la maison.
L’application de décongestionnants nasaux en gouttes ou en spray, en vente libre, peut être efficace pour réduire les symptômes. Toutefois, on ne doit jamais dépasser la dose conseillée.
Les antibiotiques ou les cortisoniques (par exemple le betaméthasone tel que le Betaméthasone Arrow) par voie orale peuvent être prescrits par le médecin.

 

Autres options de traitement de la sinusite

La première chose fondamentale à faire lors du traitement d’une sinusite est d’éliminer les facteurs potentiels provoquant la maladie.
Pour réduire l’obstruction causant la sinusite, le médecin peut prescrire des sprays nasaux (certains sprays peuvent contenir de la cortisone).
Si l’on souffre de sinusite chronique sévère, le médecin peut prescrire des pastilles ou des sachets avec de la cortisone pour réduire l’inflammation, on conseille normalement ces médicaments uniquement si d’autres médicaments n’ont pas guéri l’inflammation.
Lorsqu’on trouve une infection bactérienne dans les sinus, le médecin conseille les antibiotiques (les antibiotiques ne sont pas efficaces contre une infection virale).
Par exemple on peut utiliser un antibiotique à base d’azithromycine (par exemple l’Azadose ou l’Azithromycine Arrow).

Un antihistaminique est prescrit pour traiter les allergies.
Le médecin conseille un antifongique contre une infection fongique des sinus.
Les immunoglobulines (anticorps) peuvent être conseillées lors d’un déficit des défenses immunitaires.

On déconseille les voyages en avion aux sujets avec des troubles aux oreilles ou une sinusite puisque cela pourrait provoquer des lésions à cause du changement de pression.

 

Opération chirurgicale pour la sinusite

Le médecin conseille rarement une opération chirurgicale au patient et uniquement lorsque les autres traitements n’ont pas donné les résultats attendus.
Parmi les opérations on a l’éthmoïdectomie (lors d’une sinusite éthmoïdale), la septoplastie et la turbinoplastie lors d’un septum nasal dévié ou d’un gonflement des cornets.

 

Remèdes naturels pour la sinusite

Les cures thermales sont une alternative valide aux médicaments, par exemple : un lavage nasal à l’eau thermale et un aérosol thermal ou des inhalations avec des gaz thermaux.
Parmi les remèdes les plus utiles, il y a la modification du régime alimentaire qui permet un meilleur fonctionnement du corps.
La nourriture frite, les protéines animales et la cuisson des aliments ne devraient pas faire partie d’un régime alimentaire quotidien parce que le corps n’a pas été conçu pour ce type de nourriture.
L’être humain devrait consommer surtout des fruits, des légumes, des légumineuses, des grains, des noix et des céréales.

 

Combien de temps dure une sinusite ? Temps de guérison

Normalement, les infections des sinus sont traitées avec un auto-traitement et avec des médicaments. Lors d’accès répétés, un contrôle médical est nécessaire pour exclure des causes telles que les polypes nasaux, les allergies, etc.
La sinusite aiguë dure normalement deux semaines au maximum, mais elle peut devenir chronique, dans ce cas, les temps de récupération s’allongent et on peut en souffrir pendant plusieurs années, de manière intermittente.

Si la sinusite aiguë n’est pas traitée elle peut entraîner des conséquences graves, même si elles sont très rares, les complications peuvent être :

  • Abcès,
  • Infections osseuses (ostéomyélites),
  • Méningite,
  • Infection cutanée au niveau de l’œil (cellulite orbitaire)