Symptômes de la labyrinthite

La labyrinthite est une infection de l’oreille interne.
Cette inflammation du labyrinthe (structure fragile de l’oreille interne) se développe en causant une perte de l’audition et de l’équilibre.

Elle affecte généralement les adultes, rarement les enfants.
La labyrinthite ne se transmet pas, elle n’est pas contagieuse.

Anatomie du labyrinthe
Le labyrinthe est la partie la plus interne de l’oreille.
Il est divisé en deux parties :
• La cochlée : responsable de l’audition,
• Le système vestibulaire : responsable de l’équilibre.

 

Causes de la labyrinthite

Les causes de la labyrinthite peuvent être les suivantes :

Labyrinthite infectieuse. Les infections virales et bactériennes des voies aériennes supérieures provoquent une labyrinthite.
La labyrinthite est le plus souvent provoquée par les virus suivants :
Rhume,
Varicelle-zona (labyrinthite virale),
• Oreillons,
• Rougeole,
• Rubéole.

La labyrinthite bactérienne peut être :
1) Toxique, si elle est provoquée par des toxines bactériennes ;
2) Suppurée, en cas d’inflammation sévère qui peut se développer à travers 4 stades :
• Séreuse, qui se traduit par une inflammation et une formation de liquide,
• Purulente, qui se traduit par une accumulation de pus,
• Fibreuse, qui se traduit par la formation d’un tissu de granulation,
• Ossifiante, qui se traduit par une accumulation de tissu osseux à l’intérieur du labyrinthe.

Maladies auto-immunes. Le système immunitaire produit des globules blancs et des anticorps pour combattre les infections. En cas de pathologie auto-immune, le système immunitaire attaque les tissus sains du corps en provoquant des lésions et une inflammation.

Une migraine, un accident vasculaire cérébral (AVC) ou un accident ischémique transitoire (AIT) peuvent provoquer certains symptômes de labyrinthite tels que des vertiges.

Nous pouvons citer d’autres causes moins importantes :
• Les voyages en avion ou en voiture sur des routes de montagne très sinueuses,
• L’hypertension,
• Le diabète.

 

Symptômes de la labyrinthite

Les trois symptômes les plus fréquents de labyrinthite sont les vertiges (ou tournis), l’hypoacousie et le pseudo-vertige (la personne remarque une sensation de « tournis » bien que la pièce autour d’elle soit immobile, ou la personne, immobile, a l’impression que la pièce « tourne » autour d’elle).
La labyrinthite peut être de type léger ou sévère.
Certaines personnes ne ressentent qu’une légère sensation d’étourdissement et de perte d’équilibre, d’autres ne peuvent rester debout.

La perte de l’audition peut se produire dans une ou dans les deux oreilles.
La labyrinthite virale ne provoque pas de dommages permanents, tandis que la labyrinthite bactérienne peut provoquer une surdité.

D’autres symptômes de la labyrinthite aiguë sont les suivants :
• Sensation de pression,
Acouphènes (bourdonnements ou sifflements d’oreilles) qui peuvent être unilatéraux ou bilatéraux (dans les deux oreilles),
• Écoulement de pus,
Douleurs à l’oreille,
• Sensation de mal-être (nausées),
Fièvre à 38 °C ou plus,
• Vision floue,
Vision double,
Anxiété et stress,
• Dépression,
Crises de panique.

De nombreux troubles ou activités peuvent aggraver les symptômes, par exemple :
• Mouvements de la tête,
• Rhume,
• Travailler sur un écran d’ordinateur sur une durée prolongée,
• Endroits sombres,
• Endroits où l’espace est restreint,
• Grands groupes de personnes,
Fatigue,
• Règles,
• Rester longtemps concentré,
• Rester longtemps assis,
• Marcher sur de longues distances.

Labyrinthite chronique
Dans de rares cas, les personnes souffrent de tournis et de vertiges pendant de nombreux mois, voire de nombreuses années. Cette pathologie est appelée labyrinthite chronique.
Les symptômes de la labyrinthite chronique ne sont pas très graves. Toutefois, de légers vertiges représentent un problème à ne pas négliger.

 

Diagnostic différentiel

Le médecin à consulter est un O.R.L. (oto-rhino-laryngologiste).
Pour confirmer le diagnostic, il doit exclure d’autres pathologies parmi lesquelles nous pouvons citer :
• Vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB),
Maladie de Ménière,
• Migraine vestibulaire,
• Lésions aux artères du cou,
• Inflammation,
• Infection,
• AIT (accident ischémique transitoire),
Hémorragie dans le labyrinthe,
Hémorragie cérébrale,
Vertiges d’origine cervicale (beaucoup moins sévères) ou psychosomatique.

Les mauvaises habitudes qui peuvent provoquer une hémorragie sont les suivantes :

Tabagisme,
Taux de cholestérol élevé,
• Obésité,
• Troubles cardiaques (hypertension artérielle),
• Prédisposition génétique aux troubles cardiaques ou aux accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Une imagerie par résonance magnétique (IRM), un scanner ou des analyses de sang sont les examens instrumentaux prescrits par le médecin pour diagnostiquer des troubles du labyrinthe.

 

Complications de la labyrinthite

Symptômes de la labyrinthite

La labyrinthite se présente souvent sans aucune complication. Cette pathologie peut parfois provoquer une perte permanente de l’audition et des dommages au système de l’équilibre.
Le cerveau compense le dommage, toutefois la personne se sent instable.

 


Traitement de la labyrinthite

Souvent, le patient atteint de labyrinthite aiguë ne peut rester debout. Il faut donc se rendre aux urgences pour définir l’origine du problème.

Médicaments
Si les vertiges, les pseudo-vertiges et la perte de l’équilibre sont graves, le médecin de famille peut prescrire des médicaments tels que des benzodiazépines ou des antiémétiques (sédatifs vestibulaires).

Benzodiazépines
Les benzodiazépines permettent de réduire l’activité à l’intérieur du système nerveux central. Cela signifie que le cerveau reçoit de manière moins distincte les signaux anormaux provenant du système vestibulaire.
L’utilisation de benzodiazépines sur des périodes prolongées est déconseillée car cela risquerait de provoquer des dommages au système nerveux central.

Antiémétiques
Un antiémétique est prescrit en cas de nausées ou de vomissements.
La prochlorpérazine 5 mg en comprimés est un médicament antiémétique utilisé pour traiter les vertiges et le tournis.
La plupart des personnes tolèrent la prochlorpérazine et ses effets secondaires sont rares. Toutefois, ce principe actif peut provoquer les troubles suivants :
• Tremblements,
• Mouvements involontaires du corps,
• Mouvements faciaux,
Somnolence.
Il est recommandé de toujours contrôler la notice jointe aux médicaments pour connaître la liste complète des effets secondaires.

Cortisone
Les médicaments à base de cortisone sont recommandés en cas de graves symptômes. Ce sont d’excellents anti-inflammatoires.
Voici certains effets secondaires de la prednisolone (corticoïde) :
• Augmentation de l’appétit,
• Prise de poids,
Insomnie,
Rétention d’eau,
• Sautes d’humeur,
Anxiété.

Antibiotiques


Si la cause de la labyrinthite est une infection bactérienne, le médecin prescrit un antibiotique.
Ces médicaments sont disponibles sur le marché sous forme de comprimés (antibiotiques par voie orale) ou d’injection (antibiotiques par voie intraveineuse).
Il existe aussi des médicaments antiviraux. Toutefois, leurs principes actifs sont moins efficaces que ceux des antibiotiques.
Le médecin traitant prescrira le médicament le plus efficace pour traiter la labyrinthite au cas par cas.

Médicaments pour réduire les vertiges
Le métoclopramide (Primperan) appartient à la famille des antagonistes de la dopamine. Il est prescrit en cas de tournis, de nausées et de vomissements.
Ce médicament peut aussi être pris pendant la grossesse.
Parmi les autres médicaments contre les vertiges, nous pouvons aussi citer la bétahistine (Bétaserc).

Pour réduire les vertiges, il faut :
• Se reposer,
• Éviter tout mouvement brusque,
• Éviter de changer de position,
• Reprendre lentement ses activités,
• Utiliser une canne,
• Éviter les lumières éblouissantes,
• Éviter de regarder la télévision et de lire,
• Éviter de conduire,
• Prendre des médicaments contre les nausées et les vomissements.

Pendant la semaine qui suit la guérison, il faut éviter de pratiquer les activités suivantes :
• Conduire,
• Faire de l’escalade,
• Travailler avec des équipements lourds.


En effet, souffrir de vertiges soudains pendant ces activités peut être dangereux.

 

Rééducation vestibulaire

Chez les personnes atteintes de labyrinthite chronique, la rééducation vestibulaire est un traitement efficace. Elle vise à rééquilibrer le cerveau et le système nerveux pour compenser l’interférence des signaux anormaux qui proviennent du système vestibulaire.
Elle se fait sous la supervision d’un kinésithérapeute. Elle consiste à pratiquer une série d’exercices dont les objectifs sont les suivants :
• Coordonner les mouvements de la main et de l’œil,
• Ignorer les sensations de vertiges,
• Améliorer son équilibre et sa marche,
• Améliorer sa force musculaire.

 

Remèdes naturels contre la labyrinthite

Un régime alimentaire sain et alcalin est le meilleur remède maison pour renforcer le système immunitaire, abaisser l’hypertension et favoriser le bon fonctionnement de son corps.

Quelle est la durée de la labyrinthite ? Le pronostic à long terme


Dans la plupart des cas, la labyrinthite dure de 1 à 3 semaines. Il faut en général quelques mois pour guérir complètement.
Si les symptômes ne s’améliorent pas après de nombreux mois, le médecin prescrit des analyses supplémentaires pour exclure toute pathologie neurologique.
Généralement, les patients ne souffrent que d’une seule crise de labyrinthite. Dans de rares cas, une récidive peut survenir. La labyrinthite peut alors devenir une pathologie chronique.