Propriétés de l’oignon

L’oignon est un des aliment les plus importants et précieux ou sur le plan alimentaire et gastronomique ou sur le plan phytothérapique.

Ce légume populaire, connu dans le monde entier, est la base de beaucoup de cuisines.
Il s’agit d’un des éléments essentiels dans beaucoup de plats et de sauces, des producteurs préparent même la confiture (qui est bonne étalée sur la viande, le rôti ou les entrés).
On peut le consommer entier, coupé en tranches pour les salades de saison, bouilli avec d’autres légumes, grillé, dans l’omelette, dans les quiches, dans les sauces pour les pâtes, avec d’autres légumes verts ou avec la viande ou le poisson.
On doit absolument consommer les oignons fraiches !

Propriétés de l’oignon

Quelles sont les propriétés de ce protagoniste, également appelé «  rois de la cuisine » ?
On attribue à l’oignon des effets thérapeutiques pour un grand nombre de troubles : un rhume, le diabète, l’obésité, la goutte, les rhumatismes chroniques, la cystite, la constipation, des déséquilibres hormonaux (surtout l’hyperthyroïdie), les troubles sexuels. En outre il s’agit d’un traitement pour l’hypertrophie de la prostate et il prévient les calculs biliaires et ceux provoqués par la sénescence.
Une des propriétés est celle de sédatif naturel, il est donc très utile pour dormir mieux.
Il peut diminuer le cholestérol, les triglycérides et les lipides présents dans le sang. Des substances présentes dans l’oignon ont des effets antioxydants et antiinflammatoires. Il est diurétique, dépuratif et il est utile pour les voies respiratoires, la rhinite allergique, l’angine de poitrine, la pharyngite, la pneumonie et la bronchite. L’huile essentiel d’oignon a des importantes propriétés analgésiques et expectorantes. L’oignon combatte l’artériosclérose, en apportant des avantages au cœur et aux artères, il prévient le risque d’infarctus, il est utile pour les affections de l’appareil urinaire et il est également conseillé pour les fermentations intestinales car il facilite la digestion. Ce légume vert contient de la vitamine C, de la vitamine E, du fer, du sélénium, du iode, du zinc et du magnésium.

Pendant les époques historiques l’oignon a toujours été beaucoup estimé en raison de ses propriétés innombrables. L’oignon en médecine traditionnelle était utilisé extérieurement pour traiter les blessures, les infections, les piqûres d’insectes ; il aidait également à guérir la toux, la bronchite, l’asthme, les maux de tête et les troubles gastro-intestinaux.

Composition principale :

L’huile essentielle (0,015% à 0,05%) contenante des disulfures d’allyle, d’éther d’allyle, d’aldéhyde , du cathécol, de l’acide protocatéchique.
Des protéines (1,70%), des sucres (2,5%), des lipides (0,10%), les vitamines A, B et C, l’inuline, la pectine, la quercétine, la pyrocatéchine, les sels d’acide glycolique, caféique, chlorogénique (à action cholérétique), les flavonoïdes , les sels minéraux (le sodium, le potassium, la calcium, le phosphore, le fluor, le fer, le soufre, le iode, le silicium).
Les enzymes thermolabiles (la phosphatase, la diastase et l’oxydase) ; la glucokinase (avec des effets semblables à ceux de l’insuline).
En raison des composés organo-sulfurés qui donnent le goût et l’odeur de l’oignon, c’est-à-dire les mêmes qui provoquent les larmes lorsqu’on le coupe, on suggère de les plonger dans l’eau gelée pendant environ dix minutes avant de les couper : cela aide à atténuer le larmoiement et le goût; en outre cela le rend plus frais, plus croquant surtout lorsqu’on le consomme cru et il est plus facile de le digérer.
Si on a des difficultés à le digérer, on conseille de commencer avec des petites quantités d’oignon cuit ajoutés aux plats. La digestibilité dépend surement même du type d’oignon !
Les oignons blancs ont un saveur plus délicat et il est préférable de les consommer crus dans la salade.
Le type d’oignon avec le goût le meilleur est l’oignon de Tropea : il est rouge, doux et adapté à le manger ou cuit ou cru.
Les oignons jaunes sont les plus indigestes, ou crus ou cuits, et ils sont plus adaptés rissolés ou au four.
L’oignon est un ami de nos santé, voilà des propriétés :
L’acné : un remède naturel utile pour les boutons est l’application sur le visage d’une masque maison à base d’oignon et de farine d’avoine, ou on utilise directement les tranches d’oignon frais.
Anti calvitie et contre la chute des cheveux.
La recette de l’école de médecine de Salerno : il faut infuser trois gros oignon coupés dans un litre d’alcool à 60° pendant 7 jours et filtrer le liquide.

Il faut bouillir deux petites cuillères d’écorce de chêne brisée dans demi litre d’eau jusqu’à ce que la quantité de liquide se réduit à une tasse.
Il faut le filtrer et le mélanger avec l’extrait d’oignon.
Il faut l’utiliser pour frictionner quotidiennement le cuir chevelu pendant quelques semaines.
Cela ne va pas substituer l’avis médical sans aucun doute.

 

Expressions idiomatiques

Être couvert comme une oignon : porter plusieurs vêtements superposés, généralement pour se protéger du froid.
Être aux petits oignons : être préparé avec beaucoup de soins et d’attention. Cette expression est d’origine gastronomique, puisqu’on va généralement améliorer un plat cuisiné en ajoutant de l’oignon.
S’occuper de ses oignons : s’occuper de ses affaires. On utilise cette expression quand on ne veut pas que quelqu’un se mêle des affaires des autres.
Les oignons ont toujours été l’objet d’un intérêt singulier, en confirmant leur utilité et leur particularité.
Les traditions. Il y a des gens qui gardent une tradition ancienne transmise de génération en génération dans la famille. Par exemple certains disent de pouvoir prévoir le temps de l’année prochaine grâce aux oignons.
Les festivals des oignons, c’est-à-dire le paradis de ceux qui aiment déguster des spécialités excellentes à base de ce produit miraculeux de la nature.
Il existe des concours singuliers, comme les compétitions de l’oignon plus grand, qui profitent bien de la nouveauté et de la qualité.

 

                                                             Recettes

Linguine “al mod éd ca’ mia” (linguine comme chez moi) ou “alla carrettiera”

On cuit les linguine dans l’eau, on coupe deux oignons en tranches très fines et on les cuit à feu moyen dans quelques gouttes d’huile et deux gousses d’ail haché. On peut aussi ajouter du piment.
Dans une autre poêle non-adhésive on fait dorer de la chapelure sans ajouter des matières grasses : on va l’utiliser à la place du fromage.

Quand les pâtes sont cuites on les égoutte et on les unit à la sauce préparée, on les saute à feu vif à la poêle pendant quelques secondes pour donner du goût.
Il faut ajouter du persil et servir. On doit se rappeler de mettre à la table la chapelure dorée à la place du fromage.

 

Sauce d’oignon

Il faut couper deux oignons en tranches très fines, les mettre dans une poêle avec une noix de beurre, une feuille de laurier, une cuillère de sucre, trois cuillères de vinaigre blanc et demie louche d’eau.
Quand les oignons sont cuits il faut enlever la feuille de laurier et fouetter les oignons. On peut les aromatiser avec une cuillère de gingembre frais râpé.
On peut goûter directement la sauce sur une tranche de pain grillé (« bruschetta ») accompagné d’une friture végétarienne ou d’un rôti de viande.

 

Oignons blanc au four

Il faut couper des tranches d’oignon épaisses environ un centimètre, les mettre dans une casserole, les mouiller avec de l’huile d’olive et un verre de vin blanc et ajouter du sel fin et une pincée d’épices aromatiques. Il faut mettre au four à 180°.

Recette pour les épices aromatiques :
Il faut mélanger les suivantes épices sèches en quantités égales : 1 petite cuillère de thym, 1 petite cuillère de romarin, etc.
On peut ajouter une autre petite cuillère des épices qu’on aime plus (thym, romarin, sauge, origan, marjolaine, laurier, persil, genièvre, fenouil, ciboulette).
Il faut les moudre toutes ensemble, en les réduisant en poudre. On peut alternativement les laisser comme elles sont.
On peut utiliser ces épices pour aigrir les légumes verts grillés ou le tofu, on peut ajouter de l’ail haché pendant le marinage ou une pincée à la farine pour préparer les escalopes.
On peut préparer de la chapelure en ajoutant de l’ail, du persil frais et du fromage râpé (et des épices aromatiques). On utilise ce pain savoureux pour :

  • Préparer les tomates et les oignon ;
  • Préparer des aliments farcis et les cuire au four ;
  • Paner le poisson et le griller.

Une petite astuce : la cuisson de tous les aliments cuits au four (des gâteaux, des rôtis, des légumes verts, etc.) est complétée lorsqu’ils dégagent tout leur arôme et parfume.

 

Sauce d’oignons de Tropea

Il faut mouiller pendant 10 minutes un kilo d’oignons coupés en tranches fines.
On les rissole bien dans l’huile d’olive sans les faire brûler et on ajoute un verre de vin blanc.
Quand le vin est évaporé, on ajoute du sel, on le laisse cuire pendant une heure avec le couvercle et on ajoute du bouillon de légumes si nécessaire.
Le résultat est une crème rosée adaptée à saisonner les pâtes petites en forme de tube comme les « sedanini », les « penne » et les « tortiglioni ».
Il faut toujours les sauter à feu vif pendant quelques minutes et on complète en ajoutant un filet d’huile d’olive, une pincée de poivre noir et du fromage râpé.

 

Tarte à l’oignon cébette
Il faut préparer la pâte feuilleté avec 250 grammes de farine OO, 125 grammes de beurre, 1 œuf, une pincée de sel et 2 cuillère d’eau.
Il faut laisser reposer et étaler la pâte dans une tourtière jusqu’à arriver aux bords et il faut trouer doucement la pâte à l’aide d’une fourchette.

 

Pour la farce
Il faut cuire à l’étouffée 800 grammes d’oignons cébettes coupés même avec la partie verte dans 30 grammes de beurre. Dans un bol on mélange 2 jaunes d’œufs, 2 cuillères de farine, 150 cl de crème fraîche et du sel. On verse ce mélange sur la pâte feuilleté dans la tourtière. On le met en four à 180° pendant 30 à 40 minutes.

 

Foie avec les oignons
On met un peu d’huile et de beurre dans une poêle. Quand ils commencent à rissoler, on ajoute une pincée de persil et beaucoup d’oignon. On mélange et on laisse cuire avec le couvercle à petit feu. On mouille avec du brouillon chaud de temps en temps.

Après 30 minutes, lorsque les oignons sont mous, on ajoute les tranches de foie et on les laisse cuire pendant 5 minutes à feu vif. En cas de nécessité on peut les mouiller avec du brouillon chaud.
On arrête le feu, on ajoute du sel et on mouille avec des gouttes de jus de citron ou de gingembre frais.
On peut le servir accompagné de croûtons de pain grillé.