Anti-inflammatoires naturels

Les anti-inflammatoires naturels sont une alternative optimale aux médicaments, ils peuvent prévenir les maladies et sont également appropriés chez les enfants et les femmes enceintes.

Qu’est-ce que l’inflammation ?

L’inflammation est une réponse immunitaire pour libérer le corps des stimuli nuisibles, lui faisant ainsi commencer le processus de guérison.
Le corps augmente le flux de sang dans la région affectée

afin de la guérir et cela entraîne la rougeur, le gonflement, la douleur et la chaleur.
L’inflammation peut parfois devenir chronique et commencer à endommager le corps.
Les meilleurs remèdes naturels sont :

  1. Les huiles essentielles,
  2. Certains aliments,
  3. Un régime alimentaire naturel.

Les enzymes COX sont responsables du processus inflammatoire dans le corps. Les médicaments inhibiteurs de la COX bloquent ce processus et soulagent la douleur et l’inflammation.
Les médicaments anti-inflammatoires tels que l’aspirine, l’ibuprofène et le Célécoxib fonctionnent de cette façon.
Les huiles essentielles agissent de la même manière.

Comment peut-on réduire l’inflammation ?
Les recherches ont montré que le style de vie affecte l’inflammation, l’on indique donc ci-dessus les comportements à éviter.

Perdre les heures de sommeil – dormir peu et l’insomnie empêchent au corps de se soigner pendant la nuit.
Les huiles essentielles peuvent aider à dormir mieux.

Le stress et l’anxiété – en réduisant le stress et l’anxiété, l’on réduit également la réponse inflammatoire du corps. Les huiles essentielles aident à gérer l’anxiété.

L’entraînement – l’entraînement physique élimine les toxines du système lymphatique et réduit l’inflammation.
Il y a notamment des exercices qui aident à éliminer l’inflammation de la hernie discale : ce sont les exercices de la méthode Mckenzie.

Le système immunitaire – le système immunitaire peut se renforcer grâce aux probiotiques et aux compléments alimentaires en enzymes pour la bonne santé du tractus gastro-intestinal.

Comment peut-on employer les huiles essentielles ?

L’on peut prendre ces substances sous forme de :

  • Tisane
  • Compléments alimentaires
  • Gargarismes
  • Inhalation
  • Vaporisation dans un endroit fermé.

Quels sont les huiles essentielles qui réduisent l’inflammation provoquée par l’oxyde nitrique ?
L’oxyde nitrique (NO) affecte le flux sanguin et il est produit par plusieurs cellules du corps.
Lorsqu’il y a une production anormale de NO, le flux sanguin et d’autres fonctions vasculaires du corps s’aggravent.
Voici les huiles essentielles qui inhibent le NO :

  • La menthe poivrée (qui est efficace en cas de troubles de gorge et de gencives)
  • L’origan
  • La citronnelle
  • La Melaleuca ericifolia

Quelles sont les huiles essentielles qui agissent en tant qu’inhibiteurs des enzymes COX et donc en tant qu’anti-inflammatoires naturels ?

  • Le thym (qui est efficace contre les infections bactériennes telles que la cystite)
  • Le fenouil
  • Les clous de girofle
  • L’eucalyptus (qui est optimale pour les problèmes de bronches et pour la sinusite)
  • La bergamote

 

Les aliments anti-inflammatoires naturels

Le gingembre
Le gingembre est une épice piquante employée dans de nombreuses cuisines asiatiques.
On peut l’acheter sous forme de poudre ou de racine fraîche dans la plupart des supermarchés.
Il est utile pour traiter le mal à l’estomac, le mal de tête et les infections.
Les recherches des scientifiques ont confirmé ses bénéfices pour le corps.

La cannelle
La cannelle est un épice populaire utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires qui peuvent réduire le gonflement.

L’ail
Les propriétés anti-inflammatoires de l’ail ont démontré soulager les symptômes de l’arthrite.
On peut mettre l’ail frais dans n’importe quelle recette pour lui donner plus de goût et pour les bénéfices.

Le poivre de Cayenne
Parmi les anti-inflammatoires naturels, le poivre de Cayenne et les piments piquants sont très populaires depuis l’antiquité en raison de leurs bénéfices.
Le piment contient une substance naturelle appelée capsaïcine.
Cela donne aux fruits piquants les propriétés anti-inflammatoires.
Le poivre de Cayenne a été employé longtemps afin d’aider la digestion.
Cependant, l’on a récemment démontré sa capacité à soulager la douleur provoquée par arthrite et par le mal de tête.

Le poivre noir
Si le Cayenne est trop piquant à manger, le poivre noir le plus léger a également des propriétés anti-inflammatoires. Il est connu comme le « roi des épices » et a été apprécié pour son saveur et pour l’effet antibactérien, antioxydant et anti-inflammatoire.
Les recherches ont montré que les composés chimiques du poivre noir, notamment la pipérine, peuvent être efficaces lors du processus inflammatoire aigu.

Les clous de girofle
Les clous de girofle sont employés en tant qu’expectorants (afin de favoriser l’élimination du catarrhe combiné à la toux) et pour traiter le mal à l’estomac, la nausée et l’inflammation de la bouche et de la gorge.
La recherche est encore en cours, cependant les études montrent que le clou de girofle a des propriétés optimales.
Les clous de girofle en poudre fonctionnent bien dans la boulangerie et dans certaines recettes salées telles que les soupes et les daubes.
Il est également possible de les employer en entier afin de donner du goût aux boissons chaudes telles que le thé ou le cidre.

Le soja
Plusieurs recherches ont démontrés que les isoflavones (des composés pseudo-œstrogéniques présents dans les produits à base de soja) peuvent aider à baisser les niveaux de CRP et l’inflammation chez les femmes.
Une étude conduite sur les animaux en 2007 et publié sur « The Journal of Inflammation » montre que les isoflavones contribuent à réduire les effets négatifs de l’inflammation des os et du cœur.

L’huile d’olive
Ce remède-maison est très efficace dans le traitement de l’inflammation.
Le composé oléocanthal qui donne le goût typique à l’huile d’olive a démontré avoir le même effet que les anti-inflammatoires non stéroïdiens sur le corps.

 

Le curcuma

Le curcuma (Curcuma longa) a un goût piquant, amer et un parfume délicat qui ressemble l’orange et le gingembre.
Il est connu pour être l’un des ingrédients employés dans le curry.
Le curcuma est un médicament puissant employé longtemps dans la médecine indienne et chinoise en tant qu’anti-inflammatoire naturel pour traiter différentes troubles tels que le météorisme, l’ictère, les douleurs menstruelles, le sang dans l’urine, l’hémorragie, le mal de dents, les contusions, les douleurs à la poitrine et les coliques.
La partie la plus puissante est le pigment jaune ou orange du curcuma, appelé curcumine.
Dans plusieurs recherches, les effets anti-inflammatoires de la curcumine ont démontré être comparables à des médicaments puissants tels que l’hydrocortisone et la phénylbutazone, en plus des anti-inflammatoires sans ordonnance tels que l’ibuprofène Mylan.
Différemment des médicaments, ceux qui provoquent plusieurs effets secondaires graves et toxiques (par exemple la formation d’ulcère de l’estomac et du duodénum, la réduction des globules blancs, l’hémorragie intestinale), la curcumine ne provoque aucune toxicité.

Un traitement efficace du syndrome de l’intestin irritable
Une recherche récente montre que la curcumine peut être un traitement efficace, bien toléré et pas cher lors du syndrome de l’intestin irritable, de la maladie de Crohn et de la rectocolite hémorragique (colite ulcéreuse).
Dans cet étude, une substance provoquant la colite a été injectée dans les souris et ceux qui avaient pris la curcumine les derniers 5 jours étaient protégées.

Le soulagement de l’arthrite rhumatoïde
Les études cliniques ont démontré que la curcumine a un effet antioxydant très puissant. En tant qu’antioxydant, le curcuma est en mesure de neutraliser les radicaux libres, c’est-à-dire des substances chimiques qui passent d’une région à l’autre du corps provoquant des dommages graves aux cellules saines et aux membranes cellulaires.
C’est un aspect important dans plusieurs maladies telles que l’arthrite rhumatoïde, où les radicaux libres sont responsables de l’inflammation et des malformations des articulations.
Il est également recommandé en cas d’arthrose.

 

Les anti-inflammatoires naturels selon le trouble

L’inflammation de la prostate
Parmi les aliments recommandés contre le gonflement et l’inflammation de la prostate, il y a les tomates, les graines de courge et le persil.
L’alimentation est important pour traiter ce trouble, notamment l’on recommande les jus de carottes et de légumes crucifères (tels que la roquette, le chou-fleur, les choux, les brocolis, etc.).

Les inflammations respiratoires
Il y a de nombreux produits que l’on peut prendre en cas de bronchite, de pharyngite, de rhume, de laryngite, de trachéite et de mal de gorge.
Il faut surtout suivre une alimentation riche en sels minéraux tels que le cuivre, le zinc et la vitamine C. Parmi les remèdes d’herboristerie les plus puissants il y a le Ribes nigrum, la Propolis et le Rosier des chiens.

 

Anti-inflammatoires naturels,orange,contusionsLes douleurs musculaires, articulaires et les contusions
En cas de douleur provoquée par un traumatisme, par une inflammation articulaire (par exemple la synovite du genou ou la bursite de l’épaule) ou par un hématome musculaire, il est recommandé d’employer une pommade à l’Arnica par voie topique.
Cette substance réduit l’inflammation et la douleur car elle aide la réabsorption du liquide inflammatoire et de l’hématome.
Lors de la tendinite, les pommades et les plantes médicinales n’arrivent pas à traiter le trouble puisque la cause est une lésion ou plusieurs microlésions. Dans ce cas, la physiothérapie est efficace et ne provoque pas d’effets collatéraux des médicaments.

La talalgie ou inflammation du talon
Le meilleur traitement naturel de la talalgie est un bain des pieds avec l’eau tiède et le bicarbonate.
Il faut remplir une bassine d’eau légèrement chaude et verser de 4 à 5 cuillères de bicarbonate, ce qui absorbe le liquide inflammatoire du calcanéum.

La douleur au cou et le mal de dos
En cas de mal de dos et de douleur cervicale de type musculaire, l’on peut appliquer une crème à la griffe du diable (ou harpagophyton) qui a des effets antalgiques, anti-inflammatoires et antipyrétiques (contre la fièvre).
L’on peut trouver des compléments alimentaires contenant l’extrait de griffe de diable sec en pharmacie.
Il faut les éviter en cas de gastrite et d’ulcère de l’estomac.

Les infections des voies urinaires
Le raisin d’ours est efficace dans le traitement des infections des voies urinaires (les reins, les uretères, la vessie, l’urètre) et de la cystite, en plus des huiles essentielles de thym et de genévrier.
L’hygiène des organes génitaux et une saine alimentation sont fondamentales.

Les maladies de foie
En cas de mauvais fonctionnement du foie l’on recommande le pissenlit, que l’on peut trouver en herboristerie et le jus d’aloe vera.
Ces substances aident à désintoxiquer et à épurer le foie.

L’inflammation du nerf sciatique
L’inflammation des nerfs survient en raison d’un traumatisme, d’un virus ou d’une compression provoquée par une hernie ou par une protrusion.
Les médecins administrent généralement les produits à base de cortisone en cas de sciatalgie.
L’on peut appliquer l’huile de gingembre et de camomille ; l’on peut également prendre des baies de cassis qui ont un effet anti-inflammatoire.

Les infections des oreilles
L’on peut traiter l’otite parmi un remède de grand-mère très simple.
L’on peut employer l’huile d’olive ou l’ail haché.
Il faut chauffer cette substance à feu doux jusqu’à atteindre environ 30°C.
Il faut ensuite verser l’huile sur un coton-tige à poser sur l’oreille pendant 30 minutes.
Il a une action antibactérienne.

Le régime alimentaire naturel et anti-inflammatoire
Il n’y a pas de pommade miraculeuse lorsque le patient suit une alimentation mauvaise qui comprend en outre la malbouffe.
L’inflammation est le mécanisme de défense principal du corps contre les micro-organismes et les allergènes.
L’inflammation est utile, cependant elle peut parfois se produire dans le corps en absence de micro-organismes ou de substances étrangères.
L’inflammation chronique peut entraîner des maladies de cœur telles que le diabète de type 2 et d’autres troubles auto-immunes comme le lupus, l’arthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques.
Les personnes obèses sont plus susceptibles de développer une inflammation dans le corps, c’est donc fondamental de suivre un régime alimentaire anti-inflammatoire.

 

Les légumes

Les légumes sont une partie importante du régime alimentaire.
Il vaut mieux de ne manger que de légumes biologiques.
Il ne faut employer que d’huile d’olive pour cuire les légumes, il est toutefois mieux de les manger crus. L’on recommande :

  • Les brocolis
  • Les épinards
  • Le chou-fleur
  • Le chou
  • Le chou-rave
  • Les haricots
  • Les patates douces
  • Les petites tomates (très recommandées pour la prostate)
  • Les asperges
  • Les champignons
  • Les choux de Bruxelles
  • Les olives

 

Les fruits Anti-inflammatoires naturels,fruits,régime alimentaire,alimentation

Les fruits frais sont riches en vitamines et en d’autres nutriments essentiels pour le corps.
Les fruits sont également riches en fibres, ils sont donc importants dans le régime alimentaire car ils agissent en tant qu’anti-inflammatoires naturels. L’on recommande :

  • La papaye
  • Les myrtilles
  • Les pommes
  • Les goyaves
  • Les fraises
  • Le raisin
  • La courge
  • La pastèque
  • L’ananas
  • Les prunes
  • Les pêches.

 

D’autres aliments

En plus de la nourriture sus-indiquée, la liste inclut également les céréales, les noix et les fruits secs qui aident à prévenir l’inflammation et à donner l’énergie nécessaire au corps.

  • Le riz cargo
  • L’orge
  • Le curcuma
  • Les noix
  • Les amendes
  • Le cacao
  • Les légumes
  • Les graines de soja
  • Les lentilles.

 

Les aliments d’origine animale

Le poisson et la volaille ont des bonnes quantités d’acides gras essentiels oméga-3, en plus d’autres nutriments.
Ces produits d’origine animale peuvent parfois aggraver certaines maladies, surtout si emballés.

  • Le poulet
  • Le thon
  • Les sardines
  • Les huîtres
  • Le saumon
  • Le cabillaud
  • Le hareng
  • Le poisson-chien
  • Les œufs

 

Les aliments à éviter

L’on indique ci-dessous les aliments qui aggravent l’inflammation, surtout ceux riches en huiles, en sucres et en graisses hydrogénées.
Il est fondamental d’éviter de les manger du tout.

  • La malbouffe
  • L’alcool
  • Les boissons non-alcoolisées
  • Les aliments frits
  • Les huiles hydrogénées telles que la margarine, ceux qui provoquent les mêmes dommages que les graisses saturées
  • Les desserts et les gâteaux
  • Les produits laitiers avec un haut teneur en graisses
  • Tous les laitages.

Il est important de boire beaucoup d’eau.
Il faut substituer le café avec d’autres boissons, par exemple le thé vert qui contient des antioxydants optimaux pour la santé générale.
Un régime alimentaire sain et naturel en plus de l’entraînement journalier réduit les chances de souffrir d’inflammations.