Vaincre la timidité

La timidité est un trait de personnalité qui influence le comportement d’une personne.

L’individu peut être embarrassé, préoccupé ou nerveux lorsqu’il rencontre d’autres personnes, surtout des inconnus.

Qu’est-ce que l’estime de soi ?
L’estime de soi est la confiance en soi, en sa dignité, en ses valeurs et en ses capacités.
Les personnes ayant une estime de soi élevée sont capables de nombreuses choses.

Elles voient la vie de manière positive, sont confiantes, libres et jouissent de leur vie malgré les difficultés et les défis.
Elles expriment ce qu’elles ressentent et agissent selon ce qu’elles croient.
Les personnes timides ont souvent une faible estime de soi.
La timidité est souvent liée à l’insécurité : la plupart des personnes introverties trouvent les relations avec les autres et un mode de vie actif inutiles.
Les personnes introverties ont souvent une intelligence supérieure à la moyenne, mais ce n’est pas suffisant pour vaincre l’insécurité.

 

Quelles sont les causes de la timidité et de l’insécurité ?

Des études montrent qu’un composant génétique pourrait causer la timidité : il s’agit d’une variante d’un gène appelé 5-HTTLPR.
Toutefois, certaines situations ou certains événements de la vie peuvent provoquer un sentiment d’insécurité et donc de timidité.

Certaines personnes ont une faible estime de soi à cause de mauvaises expériences passées.

 

Les origines de la timidité chronique ou pathologique

La peur des nouvelles choses
Cela peut être un nouveau travail, une nouvelle relation, des nouvelles rencontres ou un nouveau lieu de vie.
Comme la plupart des schémas comportementaux, la timidité a ses origines dans l’enfance : lorsque l’enfant rencontre des nouvelles personnes, des membres de sa famille, des inconnus ou des amis.
C’est lors de ces moments-là qu’un enfant apprend à communiquer avec les inconnus.
Certains aiment rencontrer de nouvelles personnes et leur montrent de l’intérêt, tandis que d’autres se cachent et développent la timidité.

La peur des gens
En plus d’avoir peur des autres, la personne timide craint les critiques négatives. Pour les personnes timides, rencontrer des nouvelles personnes peut provoquer un grave malaise par peur de leur jugement.
“Une nouvelle personne” peut être :
1. un étranger au bureau ou au siège de l’entreprise
2. une femme (pour un homme)
3. un supérieur au travail ou à l’école (un chef, un directeur)

Cela est souvent causé par l’image négative qu’ont les personnes timides d’elles-mêmes.

La peur de certaines situations
La timidité s’amplifie généralement lors de situations formelles car, dans ce type de situations, il faut respecter un certain “code de conduite”.
Les personnes timides sont angoissées par le fait de mal dire ou de mal faire et se comportent de manière maladroite.

Les personnes timides ont peur lorsqu’elles sont au centre de l’attention, lorsque tous les regards sont tournés vers elles. Alors, elles se bloquent car elles ne se sentent pas à leur place. Embarrassées, elles peuvent commettre quelques gaffes qui mettent encore plus en avant leurs faiblesses.

La timidité peut être provoquée par des expériences humiliantes pendant l’enfance, telles que le harcèlement scolaire ou les moqueries incessantes, ce qui peut entraîner une vision erronée de soi.

Trop peu d’attention
Trop peu d’attention de la part des autres peut parfois provoquer la sensation de rejet. La personne se sent exclue et par conséquent, pense ne pas être à sa place, ce qui peut provoquer la peur de socialiser.

La peur d’être jugé négativement
Il s’agit probablement de la peur la plus forte éprouvée par les personnes timides. Elles pensent souvent : « Pourquoi ai-je fait une chose aussi stupide ? Ils vont certainement se moquer de moi » ou « Pourquoi lui ai-je parlé de mes erreurs ? Il pense certainement que je suis une personne stupide ».
Les mêmes réactions adviennent après les rapports sexuels.

Faible estime de soi
Plus l’estime de soi est faible, moins l’envie de socialiser avec les autres est présente.
La personne timide pense renvoyer une image médiocre et s’estime ennuyeuse.
Elle commence alors à croire que les autres pensent la même chose.
Par conséquent, rechercher un partenaire est très difficile.
Les causes de ce comportement sont souvent imperceptibles : elles peuvent se produire pendant l’enfance ou la jeunesse.

Lorsqu’un des parents (ou les deux) est extrêmement agressif
Dans ce cas, l’enfant considère les autres comme des ennemis potentiels et peut être intimidés par certaines situations

Une famille critique
Lorsqu’il grandit dans une famille dite critique, qui ne réussit pas à valoriser les qualités et pointe seulement les défauts, l’enfant se renferme sur lui-même. Lorsque la famille lui fait continuellement des reproches au lieu de le féliciter, l’enfant n’est plus sûr de lui et doute de ses capacités. C’est pour cette raison qu’en grandissant, il s’attend au jugement négatif de tous.

Le manque d’affection
Le manque de douceur, d’amour et d’affection de la part de la famille peut favoriser la timidité chez l’enfant.

Imiter un comportement
La tendance naturelle d’une personne à être timide peut être causée par ce qu’elle a appris des autres, en particulier de ses proches. Lorsque les parents sont timides et pensent que la socialisation est angoissante, leurs comportements influencent, peut-être sans le vouloir, l’enfant.

L’enfance et l’adolescence
L’enfance et l’adolescence sont des périodes propices au développement de la timidité : pendant ces phases de la vie, le jeune voit son corps changer et doit s’y adapter. De plus, ses figures de référence ne sont plus ses parents mais ses amis et ses camarades.

 

Les symptômes de la timidité

La timidité peut provoquer plusieurs problèmes, liés à l’anxiété et au stress. Les symptômes plus fréquents sont les suivants :

  • transpiration excessive
  • mains collantes ou moites
  • rougissement des joues ou du visage, en particulier en présence d’une personne du sexe opposé
  • essoufflement
  • douleurs thoraciques
  • sentiment de peur
  • maux de tête
  • personne timide peut avoir tendance à boire de l’alcool pour paraître plus désinhibée
    Lorsqu’une fille est intéressée par un garçon, rechercher ces symptômes dans le langage corporel permet de comprendre s’il est timide ou désintéressé.

Tous ces symptômes concernent naturellement aussi d’autres troubles comme l’anxiété et les crises de panique.
Il ne faut pas confondre la timidité avec la phobie sociale. En cas de phobie sociale, les symptômes se manifestent avant l’événement redouté.

 

Traiter la timidité pathologique

La timidité n’est pas une maladie mais un trouble qui provoque de nombreux malaises.
Si la personne souffre d’une timidité qui limite ses activités quotidiennes, elle doit consulter un psychiatre ou un psychologue.
Le traitement le plus prescrit est généralement la thérapie cognitive et comportementale : les médicaments antidépresseurs ne font que réduire les symptômes.

 

Vaincre la timiditéRemèdes naturels pour se sentir plus sûr de soi et tenter de vaincre la timidité

Toujours avoir une attitude positive dans la vie.
Cela semble facile pour certains, mais il est difficile pour de nombreuses personnes d’adopter une attitude positive. Les personnes ont des personnalités différentes et ont reçu une éducation différente qui influence la façon générale de voir la vie.
Si une personne veut surmonter sa timidité, elle doit commencer par avoir une vision positive de la vie et tenter de toujours voir le bien même dans les situations difficiles.
Chaque fois qu’elle surmonte un obstacle, la personne timide apprend à trouver des moyens de résoudre les problèmes.

Transformer la gêne en conscience de soi
Dites-vous que le monde ne vous regarde pas. De nombreuses personnes sont trop occupées à se regarder plutôt que de se concentrer sur vous.

Trouver sa force
Chacun de nous a quelque chose qui le rend plus fort : il faut identifier ses points forts et se focaliser dessus.

S’aimer
S’aimer est l’un des meilleures façons de surmonter la timidité. Il faut apprendre à s’aimer tel que l’on est et
prendre le temps de s’écrire une lettre d’amour. On conseille également de sortir et de faire ce qu’on aime, de prendre soin de soi et de prendre le temps de mieux se connaître.

N’imiter personne
Ne jamais essayer d’être quelqu’un d’autre, c’est extrêmement ennuyant et fatigant.
Être différent est normal.
La vérité est que les personnes “populaires” ressentent les mêmes émotions, les mêmes sensations d’embarras et d’insécurité.

Se concentrer sur d’autres personnes
Lors de rencontres, au lieu de se concentrer sur ce qui l’embarrasse, la personne doit se concentrer sur ce que les autres disent.
Passer du temps à connaître les autres et comprendre ce qu’ils pensent réellement.
Contrôler sa respiration pour diminuer l’anxiété et la peur. Ces émotions négatives peuvent être contrôlées avec la respiration diaphragmatique (avec le ventre) : inspirer et expirer lentement pour se libérer des pensées indésirables et vaincre la timidité extrême.

Réduire l’anxiété avec l’activité physique
L’activité physique est l’une des meilleures façons de libérer les énergies réprimées. Se promener et courir aident à libérer l’esprit des situations qui causent l’anxiété. Cet état mental régénéré permet de mieux voir les choses.

L’affirmation
Les mots sont très puissants et s’ils sont utilisés dans un contexte approprié, ils peuvent changer la réalité.
Utiliser des mots positifs permet, après un peu de temps, de changer la façon de voir la vie et cela peut influer sur la timidité.

 

Timidité, fille, fillette timide

Ne jamais fuir une situation embarrassante
Lorsque la personne timide renonce à un lieu ou à une situation qui causent la timidité (par exemple, parler en public), elle renforce une partie négative d’elle-même.
Il faut transformer ces situations de peur en des moments utiles pour observer, fouiller dans son esprit et découvrir la cause de cette réaction.

Accepter les refus
Chaque personne sera rejetée au moins une fois dans sa vie.
La clé pour vaincre la timidité est d’apprendre à faire face aux refus et comprendre qu’il n’y a rien de personnel.

Ne pas être perfectionniste
La plupart des personnes qui se comparent aux autres ont tendance à le faire avec des personnes plus populaires (dans un contexte social) ou avec les célébrités de la télé.
Les attentes sont alors excessives et de nombreuses personnes se posent la question “Pourquoi je ne peux pas être comme elle/lui ?”.
Pour vaincre la timidité, il faut cesser de chercher toujours la perfection.
La situation qui cause le plus fréquemment l’anxiété et la timidité extrême est la recherche du perfectionnisme lors d’un examen à l’école ou à l’université.

Phytothérapie
Les fleurs de Bach suivants peuvent aider à lutter contre la timidité, l’embarras et la honte :

  • le pin sylvestre
  • le mimule
  • le rescue remedy
    A lire aussi