Cyberdépendance et addiction à facebook

Le trouble de la cyberdépendance désigne l’utilisation pathologique d’internet et des applications liées, comme le courrier électronique (e-mail) et les réseaux sociaux (Facebook).

Quels sont les types de dépendance à internet ?
La cyberdépendance est un terme qui comprend plusieurs types d’utilisation :

  • dépendance aux rapports sexuels virtuels

Cyberdépendance et l’addiction à facebook

  • dépendance aux visionnages, aux téléchargements et à l’échange de pornographie en ligne
  • dépendance aux conversations, aux webcams et au chat érotiques. Les autres utilisateurs peuvent être impliqués dans des intrigues en ligne ou peuvent créer des liens virtuels.
  • amitiés virtuelles qui deviennent de plus en plus importantes pour l’individu, souvent au détriment des relations réelles.
  • dépendance aux jeux en ligne : problème qui prend rapidement de l’ampleur, en particulier chez les jeunes adultes, les adolescents et les enfants. Cela concerne notamment les jeux de rôle, les jeux de guerre avec des amis en ligne et des jeux vidéo.
  • dépendance aux jeux de hasard sur Internet, à eBay ou aux ventes aux enchères en ligneParmi les formes d’utilisation obsessionnelle ou compulsive de l’ordinateur et le téléphone mobile, on compte les réseaux sociaux, l’envoi excessif de messages, l’utilisation continue du téléphone ou de WhatsApp.

 

Quelles sont les causes de la cyberdépendance et de l’addiction aux réseaux sociaux comme Facebook en Italie ?

Pour comprendre la cyberdépendance, on peut la comparer à d’autres types de dépendance. Par exemple, les individus dépendants à l’alcool ou à d’autres drogues développent un lien avec la substance, un lien qui a la priorité sur tous les autres aspects de la vie. Les individus dépendants découvrent avoir besoin de médicaments simplement pour se sentir « normaux ». En cas de cyberdépendance, la situation est similaire.
Comme pour les autres formes de dépendance (aliments ou médicaments), internet est une drogue et les personnes deviennent dépendantes à cette drogue virtuelle pour se sentir normales. Ils remplacent les rapports malsains par des rapports plus sains. Ils choisissent le plaisir temporaire plutôt que les qualités plus profondes des relations intimes dites normales.

La cyberdépendance a la même forme progressive des autres dépendances. Les personnes dépendantes à internet luttent pour contrôler leurs comportements et sont désespérées lorsque elles ne réussissent pas. La perte d’estime de soi devient importante, ce qui augmente le besoin de se réfugier dans un comportement de dépendance. Une grande sensation d’impuissance envahit souvent ces personnes.

 

Les symptômes de la dépendance à Internet et à Facebook

Les symptômes de cette maladie sont les suivants :

  • forte préoccupation pour les activités en ligne à tel point que cela peut provoquer une défaillance ou de l’angoisse
  • perte d’intérêt pour les autres activités
  • incapacité de limiter le temps passé sur Internet
  • nécessité de passer de plus en plus de temps sur Internet
  • usage ininterrompu d’Internet
  • usage d’Internet pour améliorer ou prévenir des situations indésirables, tels que l’humeur dysphorique, l’anxiété, les devoirs, etc.
  • symptômes de sevrage lorsque Internet n’est pas disponible

Les symptômes suivants sont typiques de la dépendance à internet :

  • culpabilité
  • anxiété
  • dépression
  • mensonges
  • euphorie devant l’ordinateur
  • incapacité de respecter les programmes
  • aucune notion du temps
  • isolement
  • être sur la défensive
  • éviter de travailler
  • agitation

Les symptômes physiques de la dépendance à Internet

Les symptômes suivants sont caractéristiques des personnes qui utilisent trop longtemps leur ordinateur :

Les effets à court et long terme d’une dépendance à Internet
Les effets à court terme d’une dépendance à l’ordinateur sont :

  • ne pas terminer son travail
  • oublier ses responsabilités
  • prendre du poids

Les conséquences à long terme sont surtout des symptômes physiques, par exemple :

  • mal au dos
  • douleurs au cou
  • syndrome du canal carpien
  • troubles de la vision dus au temps passé devant l’écran

Une étude publiée par le magazine Plos one montre que la dépendance à Internet provoque une altération anatomique de la zone frontale du cerveau, la même qui se produit chez les toxicomanes.
La cyberdépendance peut aussi provoquer la faillite, surtout si le temps passé en ligne est consacré au shopping, aux jeux de hasard et aux jeux vidéo.
Selon l’Oberlin College of Computer Science, les individus dépendants à Internet peuvent aussi développer le « technostress » (stress technologique) : ils tentent de ressembler à l’ordinateur et recherchent sans cesse la rapidité et les résultats parfaits.
Ce stress technologique peut aussi causer l’isolement. En effet, l’individu dépendant se sent mieux s’il interagit avec avec des personnes virtuelles plutôt que réelles.

 

Diagnostic et critères du DSM-5

Même si l’utilisation excessive d’Internet et son impact sur les adultes et les adolescents ont été largement médiatisés, la cyberdépendance ou le trouble de l’utilisation d’Internet n’ont pas été reconnus comme des catégories diagnostiques dans la quatrième révision du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV) et dans la classification internationale des maladies (ICD-10).

L’American Psychiatric Association (APA) est en train d’évaluer l’insertion du trouble des jeux de hasard sur Internet dans les maladies nécessitant plus d’études dans la cinquième version du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5).

 

Que faire ? Traiter la cyberdépendance et la dépendance à Facebook

Le traitement est principalement de type psychologique, toutefois le médecin peut également prescrire des médicaments.
Certains professionnels recommandent l’abstinence à Internet.
D’autres pensent qu’il est irréaliste de penser qu’une personne peut cesser complètement d’utiliser Internet.
Comme la société devient toujours plus dépendante à l’ordinateur pour les transactions commerciales, les programmes éducatifs, le divertissement, l’accès aux informations et la communication en général, abandonner Internet devient difficile pour une personne en mesure d’utiliser un ordinateur.
Apprendre à utiliser Internet avec modération est l’objectif principal du traitement, de la même façon que les personnes souffrant de troubles alimentaires doivent être en accord avec la nourriture.
Le médecin ou le psychothérapeute doivent savoir combien d’heures le patient passe sur son ordinateur ou son téléphone portable, quelles activités l’intéressent et quelle utilisation il en fait.
De nombreuses méthodes utilisées pour traiter la dépendance à Internet ont été copiées sur d’autres programmes pour la dépendance et sur des groupes de soutien.

Comment s’en sortir ?
Les projets scolaires pour affronter les dépendances ont ces objectifs :

  • prendre conscience du problème
  • enseigner aux enfants les risques encourus
  • informer les enseignants et les membres de la famille sur la méthode pour reconnaître le problème dès le début
  • orienter vers les structures qui s’occupent de la dépendance à Internet.

Si le trouble de dépendance à Internet a une cause biologique, le médecin peut prescrire des antidépresseurs ou des médicaments contre l’anxiété.
Le médecin peut diriger le patient vers un centre spécialisé.
Les traitements psychologiques pour traiter la dépendance consistent en la modification de l’environnement et dans les associations liées à l’utilisation d’Internet ou dans la réduction des sensations ressenties avec l’utilisation d’Internet.
Les traitements psychologiques peuvent aussi aider l’individu dépendant à identifier les pensées et les sentiments qui provoquent l’utilisation excessive d’Internet.
Les interventions interpersonnelles peuvent être des approches comme la réadaptation aux capacités sociales ou l’entraînement aux différentes capacités de communication.
La thérapie familiale et de couple peuvent être indiquées si le patient utilise Internet pour échapper aux problèmes liés à ces aspects de la vie.
La rechute dans la dépendance est très fréquente.
Reconnaître ou se préparer à une rechute fait souvent partie du traitement. Identifier les situations qui provoquent l’utilisation excessive d’Internet et trouver des solutions pour affronter ces situations peuvent réduire considérablement la probabilité d’une rechute totale.

 

Ordinateur, Internet , la dépendanceTraitement médicamenteux

Existe-t-il des médicaments pour lutter contre la dépendance à l’ordinateur/internet ?
Ces dépendances peuvent être causées par des troubles émotionnels, tels que la dépression et l’anxiété. Les médicaments utilisés pour combattre ces troubles peuvent être utiles :  il s’agit des antidépresseurs et des anxiolytiques.

Les médicaments pour combattre la dépendance à Internet
Lorsque la dépendance est vraiment trop forte, des médicaments peuvent être nécessaires pour empêcher les individus dépendants à Internet d’avoir des problèmes dus au temps resté en ligne.
Les études montrent que l’escitalopram (Seroplex) est efficace pour lutter contre la dépendance à Internet, selon les études de Mount Sinai School of Medecine.

Les effets secondaires
Comme pour tous les autres médicaments, un médicament pour combattre la dépendance à Internet peut provoquer des effets secondaires. Il est important de consulter un médecin afin de connaître les effets secondaires potentiels avant de prendre tout médicament.

La dépendance aux antidépresseurs et l’abstinence chez les individus dépendants à Internet
La prise d’antidépresseurs pour traiter la cyberdépendance peut provoquer la dépendance à ce médicament. Réduire la prise doit toujours se faire progressivement et sous contrôle médical, comme pour les personnes en traitement pour la dépression.

Surdosage des médicaments
La prise de médicaments devrait être toujours surveillé et suggéré par un médecin qualifié et professionnel. Le surdosage de ces médicaments peut provoquer d’autres complications et peut être extrêmement nocif.

Dépression et dépendance à Internet
La dépression est un risque et une cause de la dépendance à Internet. Traiter la dépression diminue la probabilité de cyberdépendance.

Double diagnostic : dépendance à Internet et abus de substances
La dépendance à Internet et l’abus de substance sont souvent liés. Étant donné qu’Internet est un instrument utile pour fuir la réalité, les personnes qui abusent souvent d’alcool ou de drogue sont prédisposées à la dépendance à Internet.

Peut-on guérir ? Le pronostic

Même s’il n’existe pas encore d’études approfondies, le traitement semble être efficace pour maintenir et modifier le comportement des personnes qui utilisent excessivement Internet.
Si le trouble n’est pas traité, l’individu peut avoir des rapports très conflictuels.
L’utilisation excessive d’Internet peut mettre en danger le travail ou la carrière universitaire.
De plus, la personne dépendante peut développer des problèmes physiques comme la fatigue, le syndrome du canal carpien, le mal au dos et les douleurs oculaires.

Prévention et remèdes naturels pour lutter contre la dépendance à Internet

Si une personne présentent d’autres dépendances (par exemple, une dépendance affective), il faut considérer les types d’applications qu’elle utilise sur internet.
Les personnes cyberdépendantes devraient, pour guérir, se consacrer à des activités sociales.
Une alimentation saine est fondamentale pour le bien-être de la personne. Le manque de vitamines et de sels minéraux peuvent provoquer des symptômes physiques et psychologiques.

    A lire aussi