Crises d’anxiété

Les crises d’anxiété sont une combinaison de symptômes physiques et mentaux, intenses et bouleversants.

Ce trouble est beaucoup plus grave d’une normale nervosité. L’anxiété est un sensation de danger imminent qui peut être provoqué par la peur de mourir ou par la pensée que le monde externe s’effondre.
L’anxiété peut provoquer des symptômes physiques si graves qui peuvent sembler effectivement de graves problèmes de santé.

Voilà pourquoi les symptômes des crises d’anxiété et des crises de panique fréquentes ressemblent à des maladies très graves, telles que :

  • un infarctus du myocarde et une insuffisance cardiaque
  • une tumeur cérébrale
  • une sclérose en plaques
  • l’hyperthyroïdie

Ce trouble peut se produire à tout âge, pendant l’infance, l’adolescence, chez les jeunes et les personnes âgées.
Parmi ses causes il y a des altérations génétiques, du stress, des manques de vitamines et de sels minéraux dans l’alimentation et certains événements négatifs ( un deuil, une perte d’emploi, être laissé par le partenaire, etc.)

 

La différence entre une crise d’anxiété et une crise de panique

Le terme crise d’anxiété est utilisé pour décrire des périodes d’anxiété plus intense par rapport aux épisodes normaux.
La crise d’anxiété diffère d’une crise de panique.
Les crises de paniques sont souvent de graves crises d’anxiété invalidantes qui durent de 10 minutes jusqu’à environ une demi-heure.

De nombreuses personnes souffrant d’anxiété peuvent développer le trouble de panique, d’hypocondrie et aussi d’agoraphobie.
Le terme « crise d’anxiété » indique traditionellement une crise de panique plus faible.
Les crises d’anxiété peuvent affecter quiconque, même ceux qui ne souffrent pas d’un trouble de panique ou d’un trouble d’anxiété. Le terme comprend tous ces types de crises.

Le lien entre les symptômes d’anxiété et de la dépression
De nombreuses personnes affectées par le trouble d’anxiété souffrent aussi de dépression. On pense que l’anxiété et la dépression dérivent de la même faiblesse biologique.
Vu que la dépression aggrave l’anxiété (et vice versa), il est important de chercher un traitement pour les deux maladies.

 

Les symptômes des crises d’anxiété

Les symptômes soudains des crises d’anxiété sont :

  • Une forte peur
  • la sensation de devenir fou et de perdre le contrôle
  • la sensation d’être en grand danger
  • une sensation d’évanouissement
  • la sensation de mourir
  • un besoin de fuir
  • des vertiges ou d’étourdissements
  • des palpitations
  • une haute pression
  • le tremblement
  • la transpiration
  • l’essoufflement
  • une douleur thoracique
  • une pâleur
  • le détachement de la réalité
  • une faiblesse dans les genoux
  • la peau chaude
  • des bouffées de chaleur et de froid
  • un engourdissement et un picotement
  • une sensation d’étouffement, un nœud à l’estomac
  • une confusion
  • une Dépersonnalisation (la sensation d’être détaché de la réalité, d’eux-mêmes et des émotions normales)
  • une sensation d’irréalité, de vivre dans un état surréaliste
  • des vertiges, des étourdissements, une perte d’équilibre
  • l’incapacité à se calmer
  • le mal au ventre
  • l’estomac retourné
  • la nausée
  • du vomi
  • le panique
  • la tachycardie (une accélération du rythme cardiaque)
  • une bouche sèche
  • l’envie soudaine d’aller aux toilettes (uriner, déféquer)
  • l’envie de pleurer

Effets à long terme :

  • La peur associée à la tension et au manque de sommeil peuvent affaiblir le système immunitaire, en diminuant ses défenses à l’infection
  • une indigestion
  • la dépression

Cet énumeration n’est pas complète. Comme on peut observer, il y a de nombreux symptômes physiques, psychologiques et émotionnels.
Les symptômes des crises d’anxiété changent de personne à personne, selon son type, son intensité, sa durée et sa fréquence.
Si les symptômes ne correspondent pas à ceux énumerés, on ne peut pas exclure une crise d’anxiété, mais le corps réagit simplement de manière légèrement différente.
Une personne peut par exemple être atteinte seulement par certains signes et symptômes légers d’une crise d’anxiété, alors qu’une autre personne peut les ressentir tous et de manière grave.

 

L’impact sur le travail, le temps libre et les relations

Si l’anxiété est grave, il peut être difficile de maintenir un travail, développer ou maintenir de bonnes relations ou se relaxer simplement pendant le temps libre.
Les problèmes de sommeil peuvent aggraver les sentiments d’anxiété.

Certaines personnes peuvent développer la peur de sortir de leur maison, d’aller à l’école ou à l’université ou elles peuvent refuser les rapports avec les autres, même avec les amis et les parents.
D’autres individus peuvent avoir des pensées obsessives, telles que se laver sans cesse les mains.

 

Le lien entre l’insomnie et l’anxiété

Un individu ne pourrait pas être conscient, mais l’anxiété peut être provoquée par un trouble du sommeil.
L’insomnie alimente le cycle de l’anxiété. Elle provoque une difficulté de s’endormir, de sorte que la personne commence à réfléchir et de nouvelles pensées anxieuses naissent.
Je suis en train de perdre mon travail ? Que va-t-il arriver à la nomination de ce médecin ? J’ai un examen à l’université ?
Les insomniaques anticipent les problèmes avec le sommeil.

 

Comment prévenir l’anxiété nocturne

Pour éviter l’anxiété nocturne pendant le sommeil, la chose plus importante à ne pas faire est de rester au lit pour essayer de s’endormir.
Il faut se lever et faire quelque chose d’autre dans une autre pièce jusqu’à ce qu’on a vraiment sommeil.
Certaines façons de prévenir les crises d’anxiété nocturnes sont :

  1. Éviter les médicaments qui ne peuvent être achetés que sur ordonnance
  2. Éviter la caféine, la nicotine ou de vin dans la soirée
  3. Boire le racine de valériane ou le thé millepertuis
  4. Éviter des mauvaises habitudes nocturnes – tout d’abord, ne pas regarder l’horloge. Tourner l’horloge vers le mur ou le cacher dans un tiroir ou sous le lit.
  5. Ne pas aller au lit trop tôt. Retourner au lit seulement lorsqu’on a sommeil

 

Causes de l’anxiété du matin

  • des préoccupations – parmi les motivations plus fréquentes d’anxiété du matin il y a la pensée d’une journée.
    Au réveil, le corps commence à ressentir de l’anxiété pour la journée qu’il doit faire face. Cette anxiété est très fréquente chez ceux qui ont un travail stressant, mais elle peut aussi toucher ceux qui souffrent de crises de panique et d’autres stress quotidiens. Se réveiller augmente la tension émotionnelle à cause des attentes d’une journée stressante.
  • un sommeil pas reposant – L’anxiété et le stress continus peuvent aussi altérer la façon de dormir et peuvent provoquer une aggravation de la qualité du sommeil. Les personnes qui ne dorment pas se réveillent avec plus d’anxiété parce que leur corps essaie de récupérer le stress des jours précédents. Les cauchemars et les crises de panique peuvent augmenter cette sensation de stress et d’anxiété au réveil.
  • Des expériences matinales négatives – La plupart des personnes sont anxieuses à cause de la journée stressante qu’elles doivent affronter, mais d’autres personnes sont anxieuses le matin parce qu’elles ont vécu certaines situations très stressantes pendant les matins précédents. Par exemple, si un individu se réveille plusieurs matinées de suite et se dispute avec son partenaire, il peut arriver qu’il commence à se réveiller avec anxiété.
  • Du café, un régime alimentaire, etc. – Certaines personnes boivent du café ou mangent des aliments gras dans la matinée. Cela peut provoquer une sensation d’anxiété et de nervosité qui peuvent augmenter le stress quotidien.
  • La grossesse– une femme enceinte peut souffrir de crises d’anxiété en raison de changements hormonaux, des conséquences des altérations physiques ou des préoccupations sur sa nouvelle vie.
  • Des problèmes de thyroïde – le médecin doit prescrire des analyses de sang pour vérifier les valeurs des hormones thyroïdiennes parce une hyperthyroïdie peut provoquer des symptômes semblables à des crises d’anxiété.

Parmi les facteurs de risque il y a aussi le syndrome prémenstruel (la période comprise entre le fin de l’ovulation et le début du cycle menstruel)

 

L’anxiété au volant

Certaines personnes n’arrivent pas à conduire leur voiture parce qu’elles ont des crises d’anxiété trop fortes et elles ont peur de perdre le contrôle de leur voiture, surtout en autoroute.
Les symptômes peuvent être : mal de tête, des sueurs, des palpitations, des nausées et une confusion mentale.

 

Crises d'anxiétéDiagnostic des crises d’anxiété

Vu qu’il existe de différentes maladies qui peuvent provoquer les symptômes d’anxiété, on recommande de consulter le médecin.
Les crises d’anxiété sont relativement faciles à diagnostiquer et elles ne devraient pas être confondues avec d’autres troubles.
Le médecin à consulter est le psychiatre qui prescrit le traitement plus approprié.

 

Que faire ? Le traitement d’une crise d’anxiété

La respiration
La sensation d’avoir une respiration sifflante (dyspnée) est le symptôme typique d’une crise d’anxiété.
La situation peut s’aggraver si la personne essaie de prendre de courtes et peu profondes respirations.
Au contraire, il faur respirer avec le ventre.
Pour bloquer une crise d’anxiété, il faut expirer profondement, détendre les épaules et se concentrer pour faire des inspirations et des expirations plus longues et profondes. Laisser que le ventre se soulève et s’abaisse. On conseille de tenir le chauffage bas en voiture ou d’ouvrir les fenêtres pour faciliter la respiration.

Se relaxer
Il est facile de dire « relaxe-toi ». Pendant une crise de panique, on peut voir des parties du corps qui se dourcissent. La personne peut volontairement contracter les muscles pour durcir ces parties et ensuite relaxer la musculature.
Alors qu’on conduit, il est utile d’écouter de la musique relaxante.

Parler à soi-même
Lorsqu’une personne se permet d’avoir une crise, elle doit essayer de le dire à haute voix. Il faut se rappeler que la crise va terminer et elle ne peut ni tuer ni faire s’évanouir.

Retourner au présent
Même si la réaction instinctive d’une personne pourrait être de fuir immédiatement de la situation stressante, ne le fais pas. « il faut attendre que l’anxiété est réduite ».
Il peut être utile de s’arrêter pour surmonter l’anxiété.

Chercher de l’aide
Il est important de trouver un thérapeute cognitif et comportamental ayant de l’expérience dans le traitement des crises d’anxiété pour aider le patient à les gérer.
Les médicaments anxiolytiques et antidépresseurs (par exemple le Lexomil) peuvent temporairement réduire les symptômes, mais ils crée une dépendance et ne résolvent pas le trouble.

 

Remèdes naturels pour affronter une crise d’anxiété

Phytothérapie
Parmi les remèdes de phytothérapie il y a les fleurs d’aubépine qui ont un effet calmant, on conseille d’ajouter une cuillière de fleurs dans une tasse d’eau et la chauffer pendant 10 minutes. Après la cuisson il faut la filtrer et la boire.

Parmi les fleurs de bach, les plus utiles pour combattre l’anxiété sont :

  • l’Oak
  • le Cherry plum
  • le Rescue Remedy
  • le rock Rose

L’homéopathie
Il y a de nombreux remèdes homéopathiques utiles, il est essentiel une visite chez un homéopate expert qui prescrit le produit le plus indiqué.
Parmi les produits plus prescrits il y a :

  • Argentum nitricum 15 CH
  • Ambra grisea d15 CH
  • aconitum 15 CH
  • Gelsemium sempervirens 30 CH

Faire de l’exercice physique
Marcher. Pendant une crise de panique, il peut sembler que rien en dehors de la salle d’urgence peut être utile. En effet une promenade dans un parc tranquille est parfois la meilleure médecine, le long d’une route tranquille ou dans tout endroit qui réussit à libérer l’esprit de l’anxiété.

Régime alimentaire et alimentation
Quels sont les aliments pour guérir des crises d’anxiété

  • des fruits frais – le corps a besoin de glucides et de sucres, mais pas de sucres raffinés. Les fruits frais contiennent les nutriments nécessaires et le fructose que les cellules transforment en énergie.
  • Des légumes – les légumes sont riches en fibres et de plusieurs des vitamines qui servent aux personnes souffrant de crises d’anxiété.
  • De l’eau- boire beaucoup d’eau
  • Les aliments riches en tryptophane – les aliments riches en tryptophane sont très utiles pour réduire l’anxiété. Ils ont une composante naturelle et relaxante et en outre ils aident à améliorer le métabolisme. Les graines d’avoine, de soja, de volaille et de sésame ont tous une bonne quantité de tryptophane.
  • Les aliments riches en magnésium – le magnésium est un minéral essentiel pour le corps, de sorte que les aliments riches en magnésium tels que les haricots noirs et le tofu sont très importants.
  • Les acides gras Omega-3 – la recherche sur les oméga-3 est toujours en cours, mais il y a des preuves qui démontrent que les oméga-3 sont importants pour la dépression et l’anxiété. Les Omega-3 peuvent être trouvés dans le poisson, les graines de lin et la citrouille.