Anxiété de performance

L’anxiété de performance, qu’est-ce que c’est ?

La sensation d’inquiétude et de nervosité qui provoque un manque d’assurance est connue comme anxiété de performance.

Ce trouble est généralement perçu comme un problème d’ordre sexuel, mais cela peut se produire dans beaucoup d’autres cas.

 

Anxiété de performance

 

 

Les musiciens et les sportifs en souffrent fréquemment car ils doivent se présenter publiquement et montrer leurs capacités devant un public.
La pression d’atteindre l’excellence est en effet une des causes les plus importantes qui provoque le blocage du sportif.
On peut souffrir de ce trouble au travail, à l’école, dans les rapports ou dans les relations avec les autres, etc.

 

Quelles sont les causes de l’anxiété de performance ?

Les psychologues ont essayé de comprendre les raisons pour lesquelles le cerveau n’arrive pas à réagir durant une situation de forte pression, provoquant ainsi un effet négatif sur la performance.
Les études montrent que les sprtifs professionnels sous pression se comportent comme des amateurs.

Environnement inconnu : pendant l’entraînement et la préparation aux compétitions, un sportif se concentre sur l’amélioration des prestations dans un environnement familier.
Tous les efforts et la pratique effectuée sont enregistrés dans la mémoire procédurale (elle contient les informations sur la manière d’effectuer les actions et d’utiliser les objets).
Toutefois,  durant une compétition, la conscience d’être dans un environnement inconnu et la présence du public influent soudainement sur ce type de mémoire.

Mauvaise perception de la nervosité : une autre raison d’une crise d’anxiété en fin de carrière est la perception de la nervosité avant un match.
À cause de la situation, le corps relâche des hormones excitantes.
Les hormones provoquent un rythme cardiaque accéléré et une sudation des mains.
Ces signes sont souvent interprétés par le sportif d’une mauvaise façon comme de la peur et un manque de capacité.
Il est très difficile de dépasser les pensées.
Le fait de penser continuellement à la situation et à la recherche du contrôle des mouvements effectués peuvent déclencher une véritable crise de panique.

S’affaiblir : pendant l’entraînement, certains sportifs se fixent des objectifs irréalisables.
L’incapacité à atteindre ces objectifs est perçue comme un manque d’habilité et le sportif peut douter de sa capacité à s’améliorer.

Anxiété de performance sportive
La capacité à affronter l’anxiété fait partie de l’entraînement chez le jeune.
Les personnes qui peuvent dépasser l’anxiété sportive sont plus fortes que les autres concurrents.

 

Comment peut-on dépasser l’anxiété de performance sportive ?

Beaucoup de sportifs de haut niveau ont des pensées négatives liées à l’anxiété avant une compétition. Pour cette raison, beaucoup d’équipes sportives essayent le plus possible d’en prévenir les effets.
Le psychologue identifie les sportifs qui peuvent présenter un risque de crise nerveuse et leur donne des conseils.

Se distraire : il est fondamental pour tout sportif de reconnaître la nervosité ressentie avant ou pendant le sport de manière à comprendre que l’inquiétude est absolument normale. Une des manières de dépasser cette situation est de se distraire.

Anxiété chez les adolescents
Les adolescents anxieux à cause des études souffrent très souvent en silence car ils ne veulent pas être l’objet de moqueries ou se retrouver au centre de l’attention.
Par conséquent, ils n’obtiennent pas de bonnes notes à l’école.
L’anxiété est un des sentiments humains de base et tout le monde l’éprouve, rarement ou plus souvent.
Toutefois l’anxiété a une fonctionne adaptative et elle est également le signe d’un développement normal.
Les étudiants souffrent souvent d’anxiété scolaire, en raison par exemple d’un examen universitaire ou d’une performance publique.
La majorité des adolescents affronte de manière positive ces situations, mais il existe un certain pourcentage d’étudiants (jusqu’à 30%) qui souffre d’anxiété grave, un trouble souvent appelé « stress des examens ».
Une anxiété importante peut provoquer des effets négatifs notables sur les capacités de l’enfant ou de l’adolescent.

Agir sur les enfants à l’école
Si le strss des examens n’est pas aggravé par d’autres problèmes (par exemple des troubles d’anxiété ou de dépression), l’enfant peut être soigné dans l’environnement scolaire. Les personnes qui s’occupent de la thérapie sont le psychologue scolaire et l’enseignant, avec l’aide du directeur et des parents.

 

Anxiété de performance sexuelle

L’anxiété liée aux rapports sexuels peut prendre différentes formes. Un homme amoureux peut avoir peur d’essuyer un refus ou dêtre quitté ou bien il peut craindre de décevoir sa partenaire, occasionnelle ou stable.
L’homme peut avoir peur ou être anxieux par rapport à sa réputation, à sa virilité ou à son orientation sexuelle.
Dans ce contexte, le sentiment d’être inadapté peut être très douloureux. L’anxiété de performance touche l’homme dans ses zones les plus vulnérables et importantes.

Les rapports sexuels doivent être une expérience agréable, mais il est difficile de se sentir bien avec son partenaire lorsqu’on souffre d’anxiété de performance.
La constante préoccupation de son apparence physique peut rendre les rapports stressants et angoissants, et parfois, cela peut se transformer en une réelle obsession.
Une des conséquences peut être le refus d’avoir des rapports sexuels et le fait d’avoir des problèmes relationnels.
Les rapports sexuels sont plus qu’une simple réaction physique. L’excitation est également liée aux émotions. Lorsque l’esprit est trop stressé pour se concentrer sur l’amour, il est alors impossible d’être excité.

 

Anxiété de performance, sexuelle, érection

 

Symptômes de l’anxiété de performance sexuelle

 L’état d’esprit peut avoir une grande incidence sur les capacités à être excité, surtout la première fois.
Un des effets des hormones de stress chez les hommes est la constriction des vaisseaux sanguins.
Moins le sang coule dans le pénis, plus il est difficile d’avoir une érection.

 

Que faut-il faire ? Le traitement pour l’anxiété de performance sexuelle

Certains médicaments comme le Viagra, le Cialis ou le Levitra sont efficaces chez de nombreux hommes.
Ils sont parfois extrêmement utiles pour reprendre confiance en soi.
Ces médicaments permettent de moins se préoccuper de l’érection.
Toutefois, dans certains cas, l’anxiété et les peurs liées à la performance ne disparaissent pas complétement malgré la prise de médicaments.
Le professionnel qu’il faut aller voir est le psychothérapeute qui effectue le diagnostic et qui suggère la thérapie la plus adaptée.

 

Remèdes naturels pour guérir de l’anxiété de performance sexuelle

Voici un résumé des solutions et des façons de penser qui aident à résoudre le problème :

  • Respecter la dignité et la valeur de l’être humain ;
  • Arrêter de se soucier de ce que les autres pensent ;
  • Se concentrer sur ce qu’on peut contrôler, c’est-à-dire sa pensée et ses sentiments ;
  • Ne pas considérer la dysfonction érectile comme une tragédie ;
  • Arrêter de classifier le rapport sexuel.

Il faut parler avec le partenaire : la partie la plus difficile de l’anxiété de performance est d’essayer de la vaincre sans que le partenaire le sache. Il faut avoir assez confiance en soi pour raconter au partenaire qu’on souffre d’anxiété de performance. Il s’agit de quelque chose sur laquelle il faut travailler.
Beaucoup d’hommes et de femmes arrivent à réduire l’anxiété de performance en parlant simplement avec le partenaire.

 

Thérapie pour l’anxiété de performance devant le public

Voici quelques conseils pour vaincre ses peurs et briller sur scène, sur le terrain ou sur le podium :

  • Il faut limiter la prise de caféine et de sucre le jour précédant la performance. Il faut prendre un bon repas quelques heures avant l’exhibition, de manière à ce que le corps ait l’énergie suffisante et qu’on ne ressente pas la faim. Un repas à faible teneur en graisses qui comprend des sucres complexes, des pâtes complètes, une pizza ou une soupe de haricots secs et de riz est un bon choix.
  • Il faut déplacer son attention loin de soi et ne pas s’inquiéter du jugement du public. Pour se sentir bien, fermer les yeux et imaginer le public qui rit et qui acclame.
  • Il ne faut pas se concentrer sur ce qui pourrait mal se passer. Il faut penser de manière positive et visualiser le succès.
  • Il faut utiliser les techniques de respiration contrôlée, les techniques de relaxation et de méditation ou d’autres stratégies qui aident à se relaxer et à chasser les pensées négatives.
  • Il faut faire une promenade, sauter, utiliser les muscles ou faire toute action qui soulage la sensation d’anxiété avant la performance.
  • Il faut entrer en contact avec le public, par exemple en souriant, ou grâce à un contact visuel, en imaginant que ce sont des amis.
  • Il faut effectuer une activité physique, suivre une alimentation équilibrée, dormir de manière suffisante et avoir un mode de vie sain.
  • Parmi les traitements par les plantes (phytothérapie), il y a des fleurs de Bach qui peuvent aider, comme les Impatientes et le Mimule.

On conseille de préférer les remèdes naturels et la psychothérapie aux médicaments comme la benzodiazépine, qui produisent une dépendance et ne résolvent pas le problème.

 

Quelle est la durée de l’anxiété de performance ? Quand passe-t-elle ?

Il n’existe pas de durée moyenne. Le patient peut guérir en quelques jours ou en quelques mois, cela dépend du parcours psychologique et de la façon d’apprendre à affronter les situations.