Thrombose veineuse profonde

La thrombose veineuse profonde (TVP) est la formation d’un thrombus (caillot de sang) dans une veine profonde, qui se produit généralement dans la cuisse ou dans le mollet.

Elle se produit généralement dans une seule jambe ou dans un seul bras ; on souffre rarement de thrombose veineuse bilatérale.

Causes de la thrombose veineuse profonde

La TVP est plus fréquente chez les personnes âgées de plus de 60 ans, mais elle peut aussi être une pathologie qui touche les jeunes, en particulier ceux qui sont génétiquement prédisposées.

thrombose veineuse profonde, phlébite, caillot, thrombus
Thrombose veineuse profonde
Alila/bigstockphoto.com

Les caillots de sang peuvent se former quand il y a quelque chose qui ralentit ou altère le flux de sang dans les veines ; cela se produit généralement dans les membres inférieurs et touche rarement le bras ou les membres supérieurs (environ 3% des cas).

 

Les facteurs de risque sont :

  • Un cathéter veineux central, qui passe par la veine inguinale, irrite la paroi des vaisseaux sanguins et réduit le flux sanguin.
  • Le repos prolongé au lit, par exemple après une longue hospitalisation post-opératoire, ou en cas de paralysie.
    Quand les jambes restent au repos pendant des longues périodes, elles ne contractent pas les muscles des mollets qui aideraient la circulation veineuse, ainsi des caillots de sang peuvent survenir.
  • Un épisode précédent de thrombose veineuse profonde ou d’embolie pulmonaire. Si on a déjà eu une TVP par le passé, il est très probable d’avoir une récidive.
  • Des antécédents familiaux de thrombose veineuse profonde ou d’embolie pulmonaire. Si un membre de la famille a souffert de ces problèmes, le risque de développer une TVP augmente.
  • Fractures du bassin, du fémur, du tibia et du péroné.
  • Un accouchement lors des 6 derniers mois.
  • Obésité
  • Une intervention chirurgicale récente (plus fréquente à la hanche, au genou ou une opération pelvienne chez la femme).
  • Femmes enceintes. La grossesse augmente la tension dans les veines du bassin et des jambes. Les femmes avec une maladie de la coagulation héréditaire sont particulièrement à risque. La possibilité de développer un caillot de sang pendant la grossesse peut continuer jusqu’à six semaines après l’accouchement.
  • Trop des cellules du sang produites par la moelle osseuse peuvent avoir un effet sur le sang, qui dévient plus dense et s’écoule plus lentement que la normale.
  • Age, les personnes âgées sont beaucoup plus à risque, mais la TVP peut aussi toucher les jeunes.

Un caillot de sang se produit plus facilement dans les veines des personnes qui ont certains problèmes ou troubles, par exemple :

Cancer. Certains types de néoplasies augmentent la quantité de substances dans le sang qui font coaguler le sang.
Certains traitements contre le cancer augmentent le risque de formation de caillots dans le sang.

Maladies inflammatoires intestinales. Certaines pathologies intestinales, comme la rectocolite hémorragique (colite ulcéreuse), augmentent le risque de TVP.

Insuffisance cardiaque. Les personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque ont un risque majeur de TVP parce qu’un cœur endommagé ne pompe pas le sang comme un cœur en bonne santé.
Cela augmente la possibilité de former une congestion et un caillot de sang.

Pilule contraceptive ou traitement hormonal substitutif. La pilule contraceptive (contraceptives oraux) comme le traitement hormonal substitutif peuvent augmenter le risque de thrombose veineuse profonde.
Quand on reste assis pendant de longues périodes pendant les voyages en avion, le risque de TVP augmente.
Cela est plus probable s’il y a un ou plusieurs facteurs de risque énumérés ci-dessus.
Selon les lignes directrices de l’« American College of Chest Physicians » (ACCP), il ne faut pas prendre un anticoagulant préventif avant de partir, mais on recommande de choisir un siège près du couloir pour pouvoir marcher pendant le voyage.

 

Symptômes de la thrombose veineuse profonde

Les patients avec thrombose veineuse profonde peuvent avoir une coloration variable des membres inférieurs.
La couleur anormale la plus fréquente est le violet rougeâtre à cause de la congestion et de l’obstruction veineuse. Dans des cas rares, la jambe est cyanosée à cause de la grave obstruction de la veine ilio-fémorale.
Cette forme ischémique d’occlusion veineuse a été à l’origine décrite comme « phlegmasia coerulea dolens » (« inflammation douloureuse bleue »). En général, la jambe est très gonflée, douloureuse et cyanosée. Il y a souvent des pétéchies hématiques (similaires aux bleus).

Dans certains cas, la thrombose veineuse profonde ne cause pas de symptômes, mais dans d’autres cas il peut se produire :

  • Jambes gonflées et engourdies (généralement au niveau du mollet et du pied). Si la TVP se produit dans le bras, les symptômes surviennent dans l’avant-bras, dans le poignet et dans la main.
  • Douleur à la cheville, au pied ou dans la jambe, lancinante et constante.
  • Peau chaude au niveau du caillot.
  • Rougeur, en particulier sur l’arrière de la jambe au-dessous du genou.
  • Fièvre, mais pas toujours.

La TVP touche généralement (mais pas toujours) uniquement une seule jambe. La douleur peut empirer quand on plie le pied vers le haut ou vers le genou.
Si la TVP n’est pas traitée, une embolie pulmonaire peut se produire : un caillot de sang qui part du point où il s’est formé peut se déplacer jusqu’à se déposer dans un des poumons.

En cas d’embolie pulmonaire, des symptômes graves peuvent se produire, comme :

  • Essoufflement, qui peut empirer graduellement ou soudainement
  • Douleur à la poitrine, qui peut empirer quand on inspire
  • Collapsus soudain.

La TVP comme l’embolie pulmonaire sont des pathologies graves, qui nécessitent un traitement et une recherche urgents.

 

Complications et risques de la thrombose veineuse profonde

La complication la plus grave de la thrombose veineuse non soignée est le détachement d’un caillot qui se déplace et voyage dans le flux sanguin, appelé embolie.
Une embolie peut rester bloquée dans le cerveau, dans les poumons, dans le cœur ou dans d’autres parties du corps, provoquant de graves dommages.
L’embolie pulmonaire massive (occlusion de l’artère pulmonaire) provoque la mort de l’individu en quelques minutes.

Caillot de sang, thrombus et embole Alila/bigstockphoto.com
Caillot de sang, thrombus et embole
Alila/bigstockphoto.com

 

Diagnostic de la thrombose veineuse profonde

La douleur classique au mollet lors de la dorsiflexion du pied (signe de Homans) est un test efficace, mais elle est présente seulement chez la moitié des patients avec TVP.
La gêne aux muscles du mollet dans la dorsiflexion forcée du pied avec le genou tendu a été déclarée comme un signe de la TVP.
Toutefois le signe de Homans est observé dans au moins 50% des patients sans TVP.
La thrombophlébite superficielle est caractérisée par la découverte d’un segment veineux palpable, durci, sous-cutané et similaire à un cordon.
40% des patients avec thrombophlébite superficielle sans veines variqueuses ou d’autres causes évidentes (par exemple, les cathéters par voie intraveineuse, abus de drogues par voie intraveineuse, lésions aux tissus mous, etc.) a une TVP.
Les patients avec thrombophlébite superficielle qui se répand dans la jonction saphéno-fémorale ont un risque majeur de TVP associée.
Les examens de diagnostic effectués le plus fréquemment comprennent : vénographie, écho-doppler et IRM (imagerie par résonnance magnétique).
La vénographie est rarement employée, c’est un examen dépassé.

Echo-doppler
L’écho-doppler peut être très précis dans l’identification des caillots de sang.
Les ondes acoustiques rebondissent dans les structures internes de la jambe et créent des images qui révèlent d’éventuelles anomalies.
Un médecin spécialisé contrôle la région douloureuse et les veines qui développent plus facilement des thromboses :

  • Veine saphène,
  • Veine poplitée,
  • Veine jumelle (région distale de la jambe),
  • Veine iliaque (région proximale du membre inférieur)
  • Veine fémorale.

IRM
L’IRM (résonance magnétique) est particulièrement efficace dans le diagnostic pour la TVP dans le bassin et dans la cuisse. Cette technique est de plus en plus employée parce qu’elle n’est pas invasive et permet la visualisation simultanée des deux membres inférieurs.

 

Diagnostic différentiel de la thrombose veineuse profonde
Le médecin doit exclure les pathologies suivantes :

  • Tendinite achilléenne
  • Arthrite
  • Crampes, contracture ou lésion musculaire
  • Hématome
  • Lésions des tissus mous
  • Fracture par stress
  • Maladie hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Syndrome néphrétique
  • Lymphœdème.

 

Traitement de la thrombose veineuse profonde

Au début, il faut rester au repos, éviter l’activité physique et le sport, mais il faut bouger la jambe. Quand les symptômes diminuent, on peut commencer des sports légers, par exemple la natation et le vélo d’appartement.
Le médecin prescrit les médicaments pour diluer le sang (médicaments anticoagulants) ou de l’aspirine. De cette façon, on empêche la formation de caillots ou le développement des caillots préexistants.
Généralement, le premier médicament que le médecin recommande est l’héparine.
Si le traitement avec héparine est administré par voie intraveineuse, il faut rester à l’hôpital.
Les formes les plus récentes d’héparine peuvent être prise par injection une ou deux fois par jour.
Il peut ne pas être nécessaire de rester à l’hôpital quand on prend cette nouvelle forme d’héparine.
On prend généralement un médicament appelé Warfarine (Coumadine) en même temps que l’héparine. La Warfarine est prise par voie orale.
Le dosage de cet anticoagulant doit être établi par le médecin selon le « temps de prothrombusne ».
Généralement, il faut prendre la warfarine pendant un à trois mois, mais, dans les cas les plus graves, la durée du traitement anticoagulant est plus longue ou peut même durer à vie. Quand on prend la warfarine, il est plus probable de développer une hémorragie, également pendant des activités quotidiennes.
Si on prend la warfarine à la maison :

  1. Prendre le médicament uniquement dans les temps et les dosages indiqués par le médecin.
  2. Demander au médecin ce qu’il faut faire si on oublie un dosage.
  3. Effectuer souvent des examens du sang pour s’assurer de prendre le dosage correct.
  4. Apprendre comment et quand prendre les autres médicaments pour éviter les effets secondaires.

 

Remèdes naturels et recommandations pour la thrombose veineuse profonde

Le médecin peut recommander des chaussettes de contention (bas-à-varice) à porter sur une jambe ou sur les deux, en plus d’autres instructions pour maintenir le membre sans charge.
Les chaussettesde contention améliorent le flux sanguin dans les jambes et réduit le risque de complications à cause de caillots de sang.
Il est important de les porter tous les jours.
Le bandage élasto-compressif est très utile pour réduire les symptômes et les temps de récupération ; le but du bandage est d’appliquer une compression qui contraste la tension dans les veines.

 

Opération chirurgicale

Dans de rares cas, une opération chirurgicale peut être nécessaire si les médicaments ne fonctionnent pas.
Il existe deux types d’opérations chirurgicales :

  • Insertion d’un filtre dans la veine, plus grand que le caillot, pour éviter que les embolies se déplacent vers les poumons :
  • Enlèvement du thrombus de la veine.

 

Pronostic de la thrombose veineuse profonde

La TVP disparaît souvent sans laisser de conséquences, mais elle peut revenir. Certaines personnes peuvent ressentir des douleurs et un gonflement dans la jambe pendant beaucoup de temps, appelés syndrome post-phlébitique.
Parmi les conséquences, il est possible d’observer une altération de la couleur de la peau.
Ces symptômes peuvent apparaître tout de suite, mais aussi un an après.
Porter des chaussettes serrées (de compression) même après que la TVP soit passée peut aider à prévenir ce problème.
Les caillots de sang dans la cuisse sont ceux qui se déplacent le plus facilement et voyagent jusqu’aux poumons (provoquant une embolie pulmonaire), par rapport aux thrombus dans la partie inférieure de la jambe, des membres supérieurs ou d’autres parties du corps.
La mort se produit dans environ 6% des cas de TVP et dans 12% des cas d’embolie pulmonaire pendant le mois suivant le diagnostic.
Le pronostic à long terme est généralement bon s’il n’est pas associé à une tumeur maligne.
Les temps de récupérations sont longs, le traitement pharmacologique doit continuer pendant au moins 2/3 mois. Il faut effectuer les examens du sang tant que le temps de prothrombusne (TP) est élevé.

 

Prévention de la thrombose veineuse profonde

Prévenir la thrombose veineuse profonde est beaucoup plus facile que la traiter après qu’elle se soit produite.
Quelques mesures préventives comprennent les remèdes suivants :
Le régime est fondamental pour aider à prévenir la formation de thrombus ; les oméga-3 sont des acides gras qui réduisent le niveau de cholestérol et de triglycérides dans le sang. En outre, les aliments riches en fibres réduisent l’absorption de graisses dans l’intestin et donnent une sensation de satiété.

Régime riche en fruits et légumes Olegkalina/bigstockphoto.com
Régime riche en fruits et légumes
Olegkalina/bigstockphoto.com

 

Il est important de suivre une alimentation riche en antioxydants (vitamines A, C, E) avec beaucoup de fruits et de légumes pour préserver les vaisseaux sanguins.
Il faut savoir combien de vitamine K on mange quand on prend les fluidifiants du sang. La vitamine K peut influencer le fonctionnement des médicaments comme la warfarine. Les aliments riches en vitamine K sont les légumes à feuille verte et les huiles de colza ou de soja.
Prendre les médicaments prescrits exactement comme indiqué par le médecin.
Si on subit une intervention chirurgicale, par exemple une opération orthopédique, on devra probablement prendre des fluidifiants du sang pendant l’hospitalisation.
Faire des exercices avec les muscles des mollets si on reste assis longtemps. Chaque fois que possible, il faut se lever et marcher.
S’il n’est pas possible de se lever et de marcher on peut simplement surélever et baisser les talons, en maintenant les doigts des pieds au sol. Ensuite, on peut surélever les doigts de pied en maintenant les talons au sol.
La mobilisation passive ne sert pas, parce que la contraction musculaire est nécessaire pour pousser le sang veineux vers le cœur.

Mouvement. Si on reste au lit pendant longtemps à cause d’interventions chirurgicales ou d’autres raisons, plus vite on bouge, plus petit est le risque de développer des caillots de sang.

Changements dans le mode de vie. Perdre du poids, arrêter de fumer et contrôler la tension sanguine. L’obésité, le tabagisme et la tension élevée augmentent le risque de tension veineuse profonde.