Phlébite à la jambe | symptômes et remèdes | pied et mollet

La phlébite (ou thrombose veineuse superficielle ou thrombophlébite) est l’inflammation d’une ou de plusieurs veines à cause de la formation d’un thrombus.

Thrombose veineuse profonde

Généralement, le thrombus survient dans les veines des membres inférieurs. Toutefois, il peut aussi se produire dans les veines :

  1. Des bras,
  2. Du cou.

La phlébite qui touche les veines de la couche la plus superficielle de la peau est appelée phlébite superficielle. La présence de caillots de sang dans les veines plus profondes est appelée thrombose veineuse profonde (TVP).
La phlébite superficielle est généralement une maladie bénigne, alors que la thrombose veineuse profonde est un trouble dangereux car le caillot peut se détacher et peut provoquer un embole.
L’embole se trouve dans la circulation sanguine et peut arriver aux petites artères du poumon.
Là il peut s’arrêter car il est plus grand que l’artère, en bloquant donc le flux sanguin.
Tout le monde peut souffrir de phlébite. Toutefois, les personnes âgées présentent un risque plus élevé, notamment celles alitées.

 

Types de phlébite

  1. Chimique : elle est provoquée par des substances irritantes ou des médicaments, comme la chimiothérapie.
  2. Mécanique : elle peut se produire à cause d’un prélèvement de sang au cours duquel un traumatisme de la paroi veineuse se produit.
  3. Infectieuse ou septique : une infection bactérienne peut se produire lorsque l’aiguille pénètre dans la peau en cas de perfusion intraveineuse.
  4. La phlébite lymphatique est l’inflammation d’un vaisseau lymphatique.

 

Causes de la phlébite

  • L’insertion d’une voie veineuse périphérique ou cathéter veineux (tube flexible utilisé pour administrer des médicaments ou des liquides), qui peut endommager une veine superficielle.
  • Une incision chirurgicale dans une veine pour effectuer une phlébotomie, pour traiter des varices par une sclérothérapie.
  • L’injection intraveineuse de médicaments, qui peut provoquer une lésion de la paroi d’une veine superficielle et causer ainsi une inflammation de la veine.
  • La thrombophlébite traumatique, qui est la forme la plus fréquente de phlébite ; certaines maladies peuvent prédisposer les patients à ce trouble.
  • Une administration de lipides par voie intraveineuse (graisses) au patient incapable de manger.
  • Le syndrome de Trousseau (caractérisé par des thromboses multiples mouvantes), qui est une maladie caractérisée par de fréquentes inflammations des veines ; parfois, il peut être présent en même temps qu’un cancer d’un organe interne.
  • Les varices peuvent être présentes en même temps que l’inflammation des veines superficielles.

 

Causes de la thrombose veineuse profonde

La cause de la thrombose veineuse profonde peut être toute chose qui empèche le sang de couler ou de coaguler normalement.
La cause la plus fréquente de phlébite est un traumatisme de la paroi veineuse.

La phlébite peut aussi être causée par une période d’inactivité prolongée.
Les personnes qui restent longtemps assises ou couchées présentent un risque plus important de souffrir de cette maladie, par exemple :

  1. Au cours d’un long voyage en avion,
  2. A cours d’une convalescence suite à une opération chirurgicale.

thrombose,veineuse,profonde-rougeur,chaleur,gonflement,jambe

Parmi les facteurs de risque, il y a :

  1. Obésité,
  2. Tabagisme,
  3. Grossesse,
  4. Pilule contraceptive,
  5. Médicaments (la chimiothérapie, par exemple),
  6. Traitement hormonal substitutif,
  7. Brûlures,
  8. Piqûres d’insectes (rarement),
  9. Certains types de cancer. Certains cancers peuvent augmenter le risque de formation de caillots car ils influent sur le mécanisme normal de coagulation,
  10. L’état d’hypercoagulabilité augmente le risque de phlébites et de thromboses.

 

Thromboses mouvantes

Si le patient a une phlébite au mollet droit et après quelque jour cela se passe également au mollet gauche, alors il peut avoir un cancer :

  1. De l’estomac,
  2. Du poumon,
  3. Du côlon.

La phlébite et la thrombose veineuse profonde mouvantes peuvent être le premier signe de cette maladie.
Selon la théorie du régime du groupe sanguin, une des causes les plus importantes pour la formation de phlébites est le gluten dans l’alimentation.
Cette substance collant a l’effet de coller les parois des artères.

 

Maladie de Mondor

La maladie de Mondor est une pathologie rare, caractérisée par une thrombophlébite des veines de la poitrine.
On observe l’apparition soudaine d’un cordon sous la peau, qui, dans un premier temps, est rouge et douloureux. Il devient ensuite :

  • Indolore,
  • Dur,
  • Fibreux.

La peau qui le recouvre est étirée et présente une rétraction.
Cette maladie bénigne peut évoluer en cancer du sein (carcinome mammaire).
Le traitement des symptômes suffit.
En général la maladie de Mondor passe toute seule après quelques semaines (rarement après des mois). Il n’y a pas de risques de formation d’emboles (Dermatologic diseases of the breast and nipple. – Whitaker-Worth DL, Carlone V, Susser WS, Phelan N, Grant-Kels JM – J Am Acad Dermatol. 2000 Nov; 43(5 Pt 1):733-51; quiz 752-4).

La maladie de Mondor pénienne est la phlébite de la veine dorsale superficielle du pénis.
Elle apparaît soudainement sous forme de fibrose sur la surface dorsale du pénis.
Parmi les causes il y a :

  1. Un traumatisme,
  2. Une intervention chirurgicale,
  3. Une compression.

Les patients ressentent généralement la veine superficielle du pénis comme un cordon dur et qui provoque douleur. La maladie de Monondor pénienne peut provoquer une gêne psychologique et cela peut empêcher les rapports sexuels.

Dans de rares cas, des cordons similaires peuvent également se former sur :

  1. L’aine,
  2. L’abdomen,
  3. Le bras,
  4. L’avant-bras,
  5. L’aisselle.

Dans ce dernier cas, ce trouble peut être détecté après la biopsie d’un ganglion sentinelle de l’aisselle.

 

veine,saphène,jambe

Symptômes de la phlébite

Une personne qui souffre de thrombose veineuse profonde peut avoir la peau rouge et présenter un gonflement de la jambe ou du bras atteint.
Les symptômes varient en fonction du type de phlébite.
Les symptômes communs à la thrombose superficielle et profonde sont les suivants :

  1. Une structure identique au cordon qu’on peut ressentir sous la peau de la jambe ;
  2. Des rougeurs ;
  3. Des douleurs ;
  4. Le gonflement ;
  5. Une sensation de brûlure sur la peau ;
  6. L’engourdissement.
  • L’inflammation d’une veine superficielle provoque des douleurs au niveau de la veine intéressée qui se propagent jusqu’à la main ou au pied.
  • Des rougeurs de la peau apparaissent en correspondance des veines superficielles des bras et des jambes.
  • La peau autour de la veine peut être chaude au toucher.
  • En cas d’infection, on peut avoir de la fièvre.

Les symptômes peuvent s’aggraver quand on baisse le membre, notamment lorsque la personne se lève du lit le matin.

Symptômes spécifiques de la thrombophlébite

En cas de thrombose veineuse profonde, le caillot de sang peut se déplacer dans d’autres parties du corps (comme le cœur, les poumons, etc.) et provoquer une embolie pulmonaire.
Une personne qui souffre de thrombose veineuse profonde peut ressentir les symptômes suivants si elle développe une embolie pulmonaire :

  1. Rythme cardiaque accéléré,
  2. Essoufflement,
  3. Douleurs à la poitrine.

La phlébite dans les veines profondes peut provoquer ou aggraver un ulcère veineux de la jambe.

 

Diagnostic de la phlébite

Il faut consulter un médecin spécialiste comme l’angiologue, qui effectue un examen objectif et contrôle les antécédents médicaux du patient. Il peut aussi prescrire les examens suivants :

Écho-Doppler,thrombose veineuse profonde
Écho-Doppler présentant un cas de thrombose veineuse profonde

Écho-Doppler : au cours de cet examen, on envoie une onde acoustique à haute fréquence dans la région intéressée. L’écho renvoyé est utilisé pour produire une image sur un écran, qui permet de vérifier la présence éventuelle de caillots.

Analyses de sang : les analyses sont effectuées pour vérifier le taux de D-dimères, élément anticoagulant dans le sang. Un taux normal de D-dimères fait exclure la phlébite, mais une valeur élevée ne signifie pas forcément une thrombose.
On n’effectue donc cet examen que pour exclure la phlébite.

 

Traitement de la thrombophlébite

Le traitement de la thrombophlébite varie en fonction du type et de la région intéressée.

La thrombose veineuse profonde doit être traitée immédiatement. Si elle est négligée, des complications comme l’embolie peuvent survenir.
Le médecin prescrit des médicaments anticoagulants pour prévenir la formation d’autres caillots.
L’héparine et l’énoxaparine (Lovenox) sont des médicaments injectables qui fluidifient rapidement le sang.
La warfarine (Coumadine) est immédiatement administrée. Toutefois, il faut attendre quelques jours avant que les concentrations thérapeutiques dans le sang ne soient atteintes.
Le taux de prothrombine est un examen qui mesure la vitesse de coagulation du sang. Il est utilisé pour définir le dosage de warfarine à administrer au patient.


En cas de douleurs, le patient peut prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, tandis que les antibiotiques sont indiqués pour traiter les infections.

 

Quand faut-il opérer un cas de phlébite ?

Selon une étude de Sullivan V. et all (Ligation versus anticoagulation: treatment of above-knee superficial thrombophlebitis not involving the deep venous system – J Am Coll Surg. 2001 nov; 193 (5): 556-62), l’opération de ligature et d’excision de la veine atteinte et de ses branches peut :

  1. Éliminer les varices qui existent,
  2. Améliorer l’aspect esthétique,
  3. Réduire la douleur,
  4. Prévenir des réchutes,
  5. Diminuer les temps de récupération et de prise d’anticoagulants.

Dans les cas les plus graves de phlébite on a besoin peut être d’intervention chirurgicale.
Dans de rares cas, l’ablation chirurgicale de la veine est nécessaire (par exemple la veine saphène ou la veine poplitée dans le membre inférieur).

Traitment en cas de phlébite superficielle 

On peut traiter la phlébite superficielle à la maison.

Phlébite à la jambe

➞ Généralement, le traitement prévoit l’application de compresses chaudes ou froides sur la zone intéressée.

➞ Les douleurs et l’inflammation peuvent être réduites en prenant des analgésiques et des anti-inflammatoires.
➞ Un bandage compressif peut être utile (par exemple les bas de compression élastiques) ; on peut également utiliser une bande qui contient de l’oxyde de zinc pour réduire le gonflement.
➞ Bien que les médecins ne prescrivent généralement pas d’anticoagulants en cas de thrombophlébite superficielle, ils peuvent les recommander chez les patients souffrant de troubles de circulation veineuse ou ceux qui ont  déjà souffert de phlébite, afin d’éviter la thrombose veineuse profonde.

Attention : la kinésithérapie est contre-indiquée en cas de thrombose veineuse profonde, car elle peut favoriser le détachement d’un thrombus, qui peut provoquer une embolie pulmonaire dangereuse.
En particulier, il faut éviter :

Dans la première phase, le médecin recommande d’éviter le sport, notamment la course.

Remèdes naturels contre la phlébite

Les traitements de la phlébite doivent réduire l’inflammation du système vasculaire, quelle qu’en soit la cause.
Parmi les remèdes de grand-mère les plus efficaces pour régulariser la circulation sanguine et réduire l’inflammation, il y a le citron, le piment de Cayenne et la mélasse.
L’activité physique régulière est importante pour favoriser la circulation sanguine.

Mélasse
La mélasse est une substance nutritive très concentrée.
Elle contient :

  1. Du magnésium,
  2. Du potassium,
  3. Du fer,
  4. D’autres nutriments.

La mélasse permet d’éliminer les radicaux libres et de fluidifier le sang.

Piment de Cayenne

Cette substance riche en capsaïcine possède un effet anticoagulant et régularise la circulation.
Le piment de Cayenne est également utile pour :

  1. Soulager les douleurs,
  2. Réduire l’inflammation.


Ail

L’ail améliore la circulation sanguine et inhibe la formation de caillots sanguins. Il aide également à réduire la pression sanguine.

  • On mange 2 à 3 gousses d’ail cru par jour à jeûne,
  • On peut également masser la région touchée en utilisant de l’huile d’ail pour améliorer la circulation, réduire la douleur et le gonflement.

Vitamine E

Les aliments riches en vitamine E sont des anticoagulants naturels.
On peut trouver la vitamine E dans les olives, le maïs et l’huile de soja.
D’autres aliments riches en vitamine E sont :

  1. Les légumes comme les épinards, les brocolis et le chou,
  2. Les tomates,
  3. Le kiwi,
  4. La mangue,
  5. Les amandes.

Attention : il ne faut pas manger trop de légumes en feuilles vertes pendant qu’on prend la warfarine. Les légumes en feuilles vertes contiennent la vitamine K qui peut réduire l’effet de la warfarine.

Régime et alimentation naturelle pour la phlébite à la jambe
Selon le régime du groupe sanguin pour éviter la formation de caillots et la phlébite :

  1. Il faut éviter les céréales contenant le gluten, mais il faut également réduire les autres types de céréales,
  2. Il faut boire moins d’un litre d’eau par jour pour éviter le gonflement des jambes.

Combien de temps la phlébite peut-elle durer ? Pronostic

Les temps de récupération après une phlébite sont généralement de 3 à 4 mois.
La réchute se produit chez environ 15% à 20% des patients (Superficial thrombophlebitis of lower limbs. Husni EA, Williams WA Surgery. 1982 Jan; 91(1):70-4).

Les patients qui ont une récidive sont généralement :

  1. Les personnes âgées,
  2. Les personnes en surpoids,
  3. Ceux qui ont un taux élevé du facteur VIII de la coagulation.

La thrombose veineuse profonde guérit dans une période comprise entre trois et quatre mois. Toutefois, dans les cas les plus graves, cette période peut être plus longue.

Prévention de la phlébite

Pour prévenir la phlébite, il faut éviter de rester longtemps assis et de porter des pantalons trop serrés.
Lorsqu’on est assis pendant longtemps, il ne faut pas croiser les jambes et il ne faut pas plier trop les genoux.
L’activité physique régulière :

  • Favorise la circulation du sang,
  • Permet de prévenir la phlébite.

La durée de l’exercice physique quotidien dépend de l’activité effectuée pendant la journée.
Une personne qui a un travail sédentaire (l’employé, le camionneur, etc.) a besoin de marcher au moins une heure par jour.
Les personnes qui ont des travails plus actifs (comme le magasinier) peuvent marcher 40 minutes par jour.
En outre, toutes les deux heures il est préférable de se lever et de marcher ou de soulever les talons 20 fois.