Phlébite à la jambe

La phlébite à la jambe est une pathologie caractérisée par une inflammation et un gonflement des veines.
Cela peut causer la formation d’un thrombus ou d’un caillot de sang.

Un thrombus dans une veine peut causer des douleurs et une irritation. Dans certains cas, il peut bloquer la circulation du sang dans les veines.
La thrombophlébite est l’inflammation d’une ou de plusieurs veines à cause de la formation d’un thrombus.

Thrombose veineuse profonde

Généralement, le thrombus survient dans les veines des membres inférieurs. Toutefois, il peut aussi se produire dans les veines des bras ou du cou.
La phlébite qui touche les veines de la couche la plus superficielle de la peau est appelée phlébite superficielle. La présence de caillots de sang dans les veines plus profondes est appelée thrombose veineuse profonde (TVP).
La phlébite superficielle est une maladie bénigne.
Tout le monde peut souffrir de phlébite. Toutefois, les personnes âgées présentent un risque plus élevé, notamment celles alitées.

 

Types de phlébite

  1. Chimique : elle est provoquée par des substances irritantes ou des médicaments, comme la chimiothérapie.
  2. Mécanique : elle peut se produire à cause d’un prélèvement de sang au cours duquel un traumatisme de la paroi veineuse se produit.
  3. Infectieuse ou septique : une infection bactérienne peut se produire lorsque l’aiguille pénètre dans la peau en cas de perfusion intraveineuse.
    La phlébite lymphatique est l’inflammation d’un vaisseau lymphatique.

 

Causes de la phlébite
La cause la plus fréquente de phlébite est un traumatisme de la paroi veineuse.
La phlébite peut aussi être causée par une période d’inactivité prolongée.
Les personnes qui restent longtemps assises ou couchées présentent un risque plus important de souffrir de cette maladie, par exemple, au cours d’un long voyage en avion ou d’une convalescence suite à une opération chirurgicale.

Voici d’autres causes de la phlébite :

  1. Obésité,
  2. Tabagisme,
  3. Grossesse,
  4. Pilule contraceptive,
  5. Médicaments (la chimiothérapie, par exemple),
  6. Carence en vitamine B12,
  7. Coup de soleil,
  8. Piqûre de moustique-tigre (rarement),
  9. Certains types de cancer.

 

Symptômes de la phlébite

Une personne qui souffre de thrombose veineuse profonde peut avoir la peau rouge et présenter un gonflement des membres.
Les symptômes varient en fonction du type de phlébite.
Les symptômes communs à la thrombose superficielle et profonde sont les suivants :

  1. Couleur anormale de la peau au niveau de la région intéressée ;
  2. Rougeurs ;
  3. Douleurs ;
  4. Gonflement ;
  5. Sensation de brûlure sur la peau ;
  6. Engourdissement.

 

Symptômes spécifiques de la thrombophlébite

Les veines dures et enflammées sous la peau sont visibles à l’œil nu.

En cas de thrombose veineuse profonde, le caillot de sang peut se déplacer dans d’autres parties du corps (comme le cœur, les poumons, etc.) et provoquer une embolie pulmonaire.
Une personne qui souffre de thrombose veineuse profonde peut ressentir les symptômes suivants :

  1. Rythme cardiaque accéléré,
  2. Essoufflement,
  3. Douleurs à la poitrine.

La phlébite dans les veines profondes peut provoquer ou aggraver un ulcère veineux de la jambe.

 

Comment reconnaître une phlébite ? Diagnostic

Il faut consulter un médecin spécialiste comme l’angiologue, qui effectue un examen objectif et contrôle les antécédents médicaux du patient. Il peut aussi prescrire les examens suivants :

Écho-Doppler,thrombose veineuse profonde
Écho-Doppler présentant un cas de thrombose veineuse profonde

Imagerie par résonance magnétique (IRM) : cet examen produit une image tridimensionnelle de la région intéressée, qui permet de vérifier la présence éventuelle de caillots.

Écho-Doppler : au cours de cet examen, on envoie une onde acoustique à haute fréquence dans la région intéressée. L’écho renvoyé est utilisé pour produire une image sur un écran, qui permet de vérifier la présence éventuelle de caillots.

Analyses de sang : les analyses sont effectuées pour vérifier le taux de D-dimères, élément anticoagulant dans le sang. Un taux élevé peut indiquer la présence de caillots.

 

Traitement de la thrombophlébite

Le traitement de la thrombophlébite varie en fonction du type et de la région intéressée.

La thrombose veineuse profonde doit être traitée immédiatement. Si elle est négligée, des complications comme l’embolie peuvent survenir.
Le médecin prescrit des médicaments anticoagulants pour prévenir la formation d’autres caillots.
L’héparine et l’énoxaparine (Lovenox) sont des médicaments injectables qui fluidifient rapidement le sang.
La warfarine (Coumadine) est immédiatement administrée. Toutefois, il faut attendre quelques jours avant que les concentrations thérapeutiques dans le sang ne soient atteintes. C’est pourquoi le Lovenox est utilisé dans cette attente.
Le taux de prothrombine est un examen qui mesure la vitesse de coagulation du sang. Il est utilisé pour définir le dosage de warfarine à administrer au patient.

En cas de douleurs, le patient peut prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, tandis que les antibiotiques sont indiqués pour traiter les infections.

 

Quand faut-il opérer un cas de phlébite ?

Une opération chirurgicale peut être nécessaire quand la phlébite entrave la circulation sanguine et interfère avec les activités quotidiennes. En outre, elle pourrait être nécessaire pour prévenir sa progression en thrombose veineuse profonde ou en embolie pulmonaire.
Dans de rares cas, l’ablation chirurgicale de la veine est nécessaire (par exemple la veine saphène ou la veine poplitée dans le membre inférieur).

 

Phlébite à la jambeThrombophlébite superficielle

La thrombophlébite superficielle est une maladie dans laquelle un caillot de sang se dépose à l’intérieur d’une veine superficielle, provoquant ainsi une inflammation.

 

Facteurs de risque de la phlébite

Parmi les facteurs qui peuvent provoquer une phlébite superficielle, il y a :

  • L’insertion d’une voie veineuse périphérique (tube flexible utilisé pour administrer des médicaments ou des liquides), qui peut endommager une veine superficielle.
  • Une incision chirurgicale dans une veine pour effectuer une phlébotomie, pour traiter des varices par une sclérothérapie.
  • L’injection intraveineuse de médicaments, qui peut provoquer une lésion de la paroi d’une veine superficielle et causer ainsi une inflammation de la veine.
  • La thrombophlébite traumatique, qui est la forme la plus fréquente de phlébite ; certaines maladies peuvent prédisposer les patients à ce trouble.
  • Le syndrome de Trousseau (caractérisé par des thromboses multiples mouvantes), qui est une maladie caractérisée par de fréquentes inflammations des veines ; parfois, il peut être présent en même temps qu’un cancer d’un organe interne.
  • Les varices peuvent être présentes en même temps que l’inflammation des veines superficielles.

Le risque est élevé si une personne souffre de coagulation rapide, par exemple en cas de :

  1. Grossesse,
  2. Pilule contraceptive,
  3. Traitement hormonal substitutif.

Parmi les facteurs de risque, il y a :

  1. L’obésité,
  2. L’alitement prolongé,
  3. La vie sédentaire.

 

Symptômes de la phlébite superficielle

  • L’inflammation d’une veine superficielle provoque des douleurs au niveau de la veine intéressée qui se propagent jusqu’à la main ou au pied.
  • Des rougeurs de la peau apparaissent en correspondance des veines superficielles des bras et des jambes.
  • La peau autour de la veine peut être chaude au toucher.
  • En cas d’infection, on peut avoir de la fièvre.

Les symptômes peuvent s’aggraver quand on baisse le membre, notamment en se levant du lit le matin.
Bien qu’un examen physique puisse aider les médecins à formuler un diagnostic, un test de coagulation du sang, une échographie ou une écho-Doppler peuvent se révéler nécessaires.
Contrairement à la thrombose veineuse profonde, il n’y a aucun risque de thrombus ou d’embole.

 

Comment traiter un cas de phlébite superficielle ?

La phlébite superficielle peut être traitée de l’extérieur.

➞ Généralement, le traitement prévoit l’application de compresses chaudes sur la zone intéressée.
➞ Les douleurs et l’inflammation peuvent être réduites en prenant des analgésiques et des anti-inflammatoires.
➞ Un bandage compressif peut être utile ; on peut également utiliser une bande qui contient de l’oxyde de zinc pour réduire le gonflement.
➞ Bien que les médecins ne prescrivent généralement pas des anticoagulants en cas de thrombophlébite superficielle, ils peuvent les recommander si le patient souffre aussi de thrombose veineuse profonde.
➞ Si la veine saphène superficielle de la jambe est gravement atteinte, on peut effectuer une ablation de la veine par radiofréquence.
➞ D’autres techniques comme la phlébectomie ou la sclérothérapie peuvent être recommandées pour traiter les varices.

Ablation,veine

Attention : la kinésithérapie est contre-indiquée en cas de thrombose veineuse profonde, car elle peut favoriser le détachement d’un thrombus, qui peut provoquer une embolie pulmonaire dangereuse.
En particulier, il faut éviter le drainage lymphatique manuel, les massages, la pressothérapie et les thérapies contre la douleur comme la Tecar, le laser et les ultrasons.
Dans la première phase, le médecin recommande d’éviter le sport, notamment la course.

 

 

Combien de temps la phlébite peut-elle durer ? Pronostic

La thrombose veineuse profonde guérit dans une période comprise entre deux et quatre mois. Toutefois, dans les cas les plus graves, cette période peut être plus longue.

 

Maladie de Mondor


La maladie de Mondor est une pathologie rare, caractérisée par une thrombophlébite sclérosante des veines sous-cutanées de la poitrine.
On observe l’apparition soudaine d’un cordon sous la peau, qui, dans un premier temps, est rouge et douloureux. Il devient ensuite indolore, dur et fibreux. La peau qui le recouvre est étirée et présente une rétraction.
Cette maladie bénigne peut évoluer en cancer du sein (carcinome mammaire).
Le traitement des symptômes suffit.

La thrombose sous-cutanée du pénis (maladie de Mondor pénienne) apparaît soudainement sous forme de fibrose quasiment indolore sur la surface dorsale du pénis.
Dans de rares cas, des cordons similaires peuvent également se former sur l’aine, l’abdomen, le bras, l’avant-bras ou sur l’aisselle.
Dans ce dernier cas, ce trouble peut être détecté après la biopsie d’un ganglion sentinelle de l’aisselle.

Troubles circulatoires,phlébites,varices

Remèdes naturels contre la phlébite

Les traitements de la phlébite doivent réduire l’inflammation du système vasculaire, quelle qu’en soit la cause.
Parmi les remèdes de grand-mère les plus efficaces pour régulariser la circulation sanguine et réduire l’inflammation, il y a le citron, le piment de Cayenne et la mélasse.
L’activité physique régulière est importante pour favoriser la circulation sanguine.

Mélasse
La mélasse est une substance nutritive très concentrée.
Elle contient du magnésium, du potassium, du fer et bien d’autres nutriments.
La mélasse permet d’éliminer les radicaux libres et de fluidifier le sang.

Piment de Cayenne

Cette substance riche en capsaïcine possède un effet anticoagulant et régularise la circulation.
Le piment de Cayenne est également utile pour réduire les douleurs et l’inflammation.

Citron
Le citron, ainsi que le bicarbonate de soude, constituent un traitement efficace contre la phlébite.
La combinaison de citron et de bicarbonate de soude est utilisée pour alcaliniser le corps et éliminer les toxines.
Il faut fabriquer une pâte à appliquer sur la peau.
Ce mélange permet de réduire l’inflammation, de soulager les douleurs et de régulariser la circulation sanguine.

Prévention de la phlébite


Pour prévenir la phlébite, il faut éviter de rester longtemps assis et de porter des pantalons trop serrés.
L’activité physique régulière favorise la circulation du sang et permet de prévenir la phlébite.

    A lire aussi