Leucémie myéloïde

La leucémie myéloïde est un type de cancer du sang ou de la moelle osseuse qui provoque une altération du nombre des cellules du sang, généralement des globules blancs (leucocytes), des globules rouges et des plaquettes.

Types de leucémie

Classification de la leucémie en fonction de la prolifération cellulaire

Leucémie aiguë
Cette maladie proliférative est caractérisée par une croissance rapide des cellules immatures du sang.

Leucémie,globules,rouges,blancs,plaquettesCette accumulation empêche la moelle osseuse de produire des cellules sanguines saines. Les formes aiguës du syndrome myélodysplasique peuvent se manifester chez les enfants et les adultes.
Un traitement immédiat est nécessaire à cause de l’évolution rapide de la maladie et de l’accumulation de cellules malignes, qui pénètrent dans le flux sanguin et se diffusent à d’autres organes.
Si cette pathologie n’est pas traitée, le patient peut mourir en quelques mois, voire quelques semaines.
Il existe une variante grave de la leucémie aiguë, qui prend le nom de leucémie foudroyante. Dans ce cas, l’évolution est très rapide et la maladie peut provoquer la mort du patient en peu de temps.

Leucémie chronique
La leucémie chronique se distingue par l’accumulation excessive de cellules du sang relativement mûres, mais toujours anormales. L’évolution est lente. Cette maladie progresse généralement en plusieurs mois ou années. La production de cellules anormales, plus rapide que celle des cellules normales, entraîne un taux élevé de globules rouges dans le sang.
La leucémie chronique se manifeste principalement chez les personnes âgées.
Parfois, les formes chroniques sont surveillées pendant une certaine période afin de garantir l’efficacité maximale du traitement.

 

Classification de la leucémie en fonction du type de cellules du sang affectées

Leucémie lymphoïde
Également appelée leucémie lymphoblastique, elle se manifeste lorsque le nombre de lymphocytes B est excessif et que cela provoque une leucémie.

Leucémie myéloïde
Également appelée leucémie myéloblastique, elle affecte les globules rouges et parfois aussi les globules blancs ou les plaquettes.

Les deux types de leucémie mentionnés ci-dessus sont à la base des 4 types principaux de leucémie.
Il peut exister aussi d’autres sous-catégories. Toutefois, les principaux types de leucémie sont énumérés ci-dessous :

Leucémie lymphoïde aiguë (LLA)
Également appelée leucémie lymphoblastique, il s’agit du type de leucémie le plus fréquent chez les enfants. Elle affecte aussi les adultes, notamment les personnes âgées de 65 ans ou plus.
Il s’agit d’un cancer des lymphocytes qui se caractérise par une production excessive et par la multiplication continue de globules blancs immatures malins dans la moelle osseuse. Il s’agit d’un cancer du sang.

Leucémie myéloïde aiguë (LMA)
Également appelée leucémie aiguë myéloblastique, elle se manifeste plus fréquemment chez les adultes que chez les enfants. Elle était auparavant appelée leucémie aiguë non lymphoblastique.

Leucémie lymphoïde chronique (LLC)
La leucémie lymphoïde chronique affecte souvent les personnes de plus de 55 ans. Elle touche parfois les jeunes, mais pas les enfants.

Leucémie myéloïde
Leucémie myéloïde

Leucémie myéloïde chronique (LMC)
La LMC affecte principalement les adultes. Elle peut aussi toucher un nombre assez réduit d’enfants. Ce type de leucémie est caractérisé par une augmentation de la production de cellules myéloïdes anormales, principalement dans la moelle osseuse.

Leucémie à tricholeucocytes (LT)
Généralement, ce cancer représente une sous-catégorie de la leucémie lymphoïde chronique. Il affecte notamment les hommes adultes. Il est incurable. Toutefois, il existe des traitements qui permettent de contrôler la prolifération cancéreuse.

Leucémie à grands lymphocytes granuleux T
Cette leucémie affecte les lymphocytes T ou les cellules tueuses naturelles (NK). Ce type de leucémie est assez rare.
Il ne s’agit pas d’un cancer très agressif. C’est pourquoi le traitement fonctionne dans la majorité des cas.

Leucémie prolymphocytaire à cellules T (LPL-T)
Il s’agit d’une forme très rare de leucémie agressive. Elle affecte les adultes et touche les lymphocytes T mûrs. Elle est très difficile à traiter. Le taux de survie est faible.

Leucémie à cellules T de l’adulte
Le virus T-lymphotropique humain (HTLV) peut affecter les lymphocytes T CD4+.
Cela provoque une réplication et une prolifération anormale de ces lymphocytes, et cause la leucémie à cellules T de l’adulte.

Leucémie éosinophile
La leucémie éosinophile est caractérisée par une augmentation constante des éosinophiles et de leurs précurseurs.

 

Qu’est-ce que la leucémie aleucémique ?

La moelle osseuse d’un patient leucémique ne peut pas produire un nombre suffisant de cellules sanguines saines, à cause de la présence de cellules sanguines immatures. Bien que leur nombre soit élevé, les globules blancs immatures ne sont pas en mesure de protéger le corps contre les maladies et les infections.
La leucémie se caractérise par un nombre réduit de globules rouges et de plaquettes, ainsi que par un nombre élevé de globules blancs.
En cas de leucémie aleucémique, les analyses de sang (hémogramme complet) ne permettent pas de détecter l’augmentation du nombre des globules blancs. Ce type de leucémie, rare, peut aussi être lymphoïde, monocytaire ou myéloïde.
Il est observé chez les personnes qui présentent une leucémie aiguë/chronique lymphoïde/myéloïde et aussi en cas de leucémie prolymphocytaire et de syndrome myélodysplasique.

 

Leucémie infantile

Semblable à celle des adultes, cette leucémie peut être aiguë ou chronique.
Les globules blancs immatures se développent et se multiplient plus rapidement en cas de leucémie aiguë, plutôt qu’en cas de forme chronique.
Toutefois, chez les enfants, la leucémie se présente généralement sous forme aiguë.
La leucémie aiguë infantile est classée en 3 catégories :

  1. Leucémie lymphoïde aiguë (LLA) ;
  2. Leucémie myéloïde aiguë (LMA) ;
  3. Leucémie hybride.

En cas de LLA, la pathologie affecte tout d’abord les cellules qui produisent les lymphocytes, tandis que la LMA touche en premier lieu les cellules non lymphocytaires qui produisent les globules blancs, les globules rouges et les plaquettes.
La leucémie hybride est une combinaison de la LLA et de la LMA, dans laquelle les cellules souches lymphocytaires et non lymphocytaires sont touchées.
La LLA est le type de leucémie infantile le plus fréquent : elle représente jusqu’à 70 % des cas.
Les 30 % restants sont des cas de LMA ou de leucémie hybride.
Une forme rare appelée leucémie myélomonocytaire juvénile (LMMJ), aiguë ou chronique, se produit chez les enfants en bas âge, généralement de moins de 4 ans.

Étant donné qu’un excès de globules blancs détermine un nombre anormal de globules rouges, un enfant atteint de leucémie ressent souvent une forte fatigue et une faiblesse musculaire. La diminution du nombre des globules rouges provoque aussi une pâleur de la peau, ainsi que le gonflement des ganglions lymphatiques à cause de l’excès de globules blancs dans le sang.

 

Causes de la leucémie myéloïde

On ne connaît pas encore la cause exacte de la leucémie. On pense toutefois qu’il existe certains facteurs responsables de cette maladie.
Ces facteurs causent une mutation de l’ADN des cellules sanguines, qui provoque une croissance et une division rapides de ces cellules.
Leur durée de vie est supérieure à celle des cellules sanguines normales.

 

Symptômes de la leucémie myéloïde

Leucémie myéloïde chronique (LMC)
Elle est également appelée leucémie granulocytaire ou myéloblastique chronique.
Généralement, elle peut toucher les adultes et les enfants.
Quand une personne souffre de LMC, le corps produit un nombre élevé de globules blancs immatures et mûrs. Les globules blancs produits sont appelés myélocytes.
Cette maladie comprend 3 phases. La phase chronique, dans laquelle aucun signe ni symptôme ne se manifestent ; la phase accélérée, dans laquelle les cellules se développent très rapidement ; enfin, la phase de crise blastique, dans laquelle peuvent se produire de graves symptômes.

Voici quelques-uns des symptômes de la LMC :

  1. Fièvre ;
  2. Douleurs aux os ;
  3. Ecchymoses et hémorragie ;
  4. Fatigue et faiblesse ;
  5. Pétéchies ;
  6. Transpiration excessive ;
  7. Gonflement de la rate, ce qui provoque une pression sous la partie gauche de la cage thoracique.

 

 

Leucémie myéloïde aiguë (LMA)moelle,osseuse,cellules,sang
La LMA est également appelée leucémie myéloblastique ou granulocytaire aiguë.
Elle se diffuse rapidement dans le sang et dans la moelle osseuse.
Chez une personne saine, les cellules qui deviennent des globules blancs protègent le corps
contre les infections.
Si une personne souffre de LMA, ces blastes immatures ne deviennent pas des globules blancs.
Chez les adultes, ce type de leucémie est l’un des plus fréquents. En revanche, il atteint rarement les enfants. En effet, les études montrent que la LMA survient principalement chez les hommes, plutôt que chez les femmes.

Symptômes de la leucémie myéloïde aiguë

 

Symptômes chez les enfants

Comme toutes les cellules sanguines, les cellules leucémiques peuvent migrer dans tout le corps. Les enfants peuvent montrer des symptômes différents en fonction du nombre de cellules leucémiques. Généralement, le nombre de globules rouges, de plaquettes et de globules blancs sains est très inférieur au nombre de cellules leucémiques.
Les enfants qui souffrent de cette maladie apparaissent pâles, faibles et anémiques. Voici d’autres symptômes :

  • Fièvre ;
  • Apparition spontanée de bleus ;
  • Saignement des gencives et du nez ;
  • Douleurs articulaires et osseuses ;
  • Formation de caillots indolores dans le cou, dans les aisselles, dans l’aine et dans l’estomac ;
  • Faiblesse ;
  • Fatigue et épuisement ;
  • Perte d’appétit ;
  • Pétéchies (petites taches rouges apparaissant sous la peau suite à un saignement) ;
  • Essoufflement (notamment dans la phase terminale de la maladie) ;
  • Infections récurrentes.

 

Diagnostic de la leucémie myéloïde

Si les signes et les symptômes du patient indiquent un cas de leucémie, le médecin doit contrôler un échantillon de cellules de la moelle osseuse en laboratoire afin de confirmer le diagnostic.

Examen de la moelle osseuse
Les échantillons de moelle osseuse sont prélevés au cours de deux tests, effectués simultanément :

  1. Aspiration de la moelle osseuse
  2. Biopsie de la moelle osseuse
    Les échantillons sont prélevés au niveau de la partie postérieure de la hanche, mais parfois aussi d’autres os.

La classification FAB de la LMA
En 1970, un groupe d’experts français, américains et britanniques a classé les leucémies myéloïdes aiguës en sous-catégories, de M0 à M7, en fonction du type de cellules à partir desquelles s’est développée la leucémie et en fonction de la maturation de ces cellules.

 

Sous-catégorie FABNom
M0Leucémie aiguë myéloblastique indifférenciée
M1Leucémie aiguë myéloblastique avec maturation minimale
M2Leucémie aiguë myéloblastique avec maturation
M3Leucémie aiguë promyélocytaire (LAP)
M4Leucémie aiguë myélomonocytaire avec éosinophiles anormaux
M5Leucémie aiguë monocytaire
M6Leucémie érythroïde aiguë
M7Leucémie aiguë mégacaryoblastique


Traitement de la leucémie myéloïde

Le traitement prévoit :

  1. La chimiothérapie, par exemple l’hydroxycarbamide (Hydrea) ;
  2. La radiothérapie ;
  3. La greffe de cellules souches hématopoïétiques.

 

Quelle est l’espérance de vie ? Le pronostic en cas de leucémie myéloïde

De 2003 à 2009, les taux de survie à 5 ans chez les enfants étaient les suivants :

  • LLA : 91,7 % chez les enfants et les adolescents de moins de 15 ans et 92,6 % chez les enfants de moins de 5 ans.
  • LMA : 64,8 % chez les enfants et les adolescents de moins de 15 ans.

Les statistiques de survie se sont significativement améliorées ces 50 dernières années. La majorité des enfants et des adolescents de moins de 20 ans qui souffrent de LLA survivent au moins 5 ans ou sont en rémission complète (guérison).

Dans les cas les plus graves, la maladie peut être réfractaire (elle ne répond pas au traitement) ou une récidive (rechute) peut se manifester après la rémission complète des symptômes.


Taux de survie chez les adultes
Les adultes sont plus prédisposés à la leucémie chronique. Le taux de survie à 5 ans est d’environ 40 % suite à l’administration de médicaments de chimiothérapie. Chez les adultes qui souffrent de leucémie lymphoïde aiguë, le taux de survie à 5 ans est d’environ 35 %.