Bleus sur les jambes

Les bleus sur les jambes (également appelés contusions ou ecchymoses) sont des lésions du tissu situé sous la peau.
Ils se forment généralement quand une personne se cogne ou heurte un objet dur.

La surface de la peau reste intacte et ne présente aucun signe de lésion. Toutefois, les fibres musculaires et les tissus conjonctifs situés sous la peau sont écrasés. Le sang s’écoule des vaisseaux sanguins qui se sont rompus mais reste sous la peau.


Plus tard, le sang qui s’est accumulé sous la peau provoque une tache rouge ou violette visible de l’extérieur.
C’est un bleu douloureux au toucher.
Il n’est pas permanent et sa couleur change au fil des jours.
Les bleus peuvent aussi se former sous les ongles. Dans ces cas, on parle d’hématomes sous-unguéaux.
La couleur du tissu sous l’ongle est noire.
Chez les personnes prédisposées, des bleus peuvent aussi se former suite à des piqûres d’insectes, par exemple les moustiques.

Les bleus sont souvent douloureux les premiers jours. Toutefois, quand ils deviennent jaunes ou verts, ils ne sont en général plus douloureux.

Quelles sont les causes des bleus sur les jambes ?

Quand les capillaires (ou petits vaisseaux sanguins) se rompent ou éclatent et qu’une petite perte de sang survient sous la peau, des bleus peuvent se produire sans raison apparente.
L’hémorragie sous-cutanée provoque une tache bleuâtre, rouge ou violacée, qui, avec le temps, devient verte ou jaune.
Le fait de provoquer une contusion ne signifie pas forcément que la peau est endommagée.
Parfois, la blessure est profonde, à l’intérieur des muscles et des tissus.
Le bleu, qui peut être douloureux, dure généralement 2 semaines.

Voici certaines causes de bleus sur les jambes :

Couche de graisse trop mince
La graisse corporelle joue un rôle important dans la protection contre les contusions. Quand les couches de graisse sont trop minces, un moindre coup peut provoquer des hématomes sur les jambes. Chez de nombreuses personnes, la couche de graisse au niveau des membres supérieurs et inférieurs est insuffisante. Les amas de graisse atténuent les impacts sur le corps et préviennent les bleus.
Maladie de von Willebrand
La maladie de von Willebrand est une pathologie génétique très rare qui peut provoquer des bleus sans raison apparente. Environ 1 % de la population souffre de cette maladie. Le sang ne coagule pas correctement et la personne souffre d’hémorragies excessives du nez et des gencives. En outre, ces individus sont prédisposés à la formation de bleus sans raison apparente.
Dans certains cas, les symptômes sont très légers et la maladie passe inaperçue. Pour traiter la maladie de von Willebrand, on utilise la desmopressine.

Purpura
Le purpura peut être une autre cause de bleus.
Dans cette maladie, les vaisseaux sanguins se rompent facilement. Cela provoque des ecchymoses sur les jambes.
Les vaisseaux sanguins peuvent se rompre sans raison ou sans choc.
Cette maladie est plus fréquente chez les femmes.

Acanthosis nigricans
L’acanthosis nigricans est une maladie qui explique la relation entre le diabète et les bleus sans raison apparente.
Les diabétiques peuvent observer des taches brunes ou noires sur la peau, notamment au niveau des plis et des rides autour des articulations du genou, de l’aine, des aisselles et du cou.
Cela est dû à une hyperpigmentation causée par la présence excessive d’insuline dans le corps.
L’insuline s’écoule dans la peau, notamment chez les personnes qui souffrent de diabète de type 2.
Si le médecin n’a pas diagnostiqué un cas de diabète, il faut aussi faire attention aux signes suivants :

  1. Soif excessive,
  2. Fatigue,
  3. Infections fréquentes,
  4. Vision floue.

Si ces symptômes sont associés à de petites contusions, il est recommandé de faire l’examen du diabète.

Thrombopénie
Les plaquettes sont nécessaires pour fermer les lésions des vaisseaux sanguins et pour arrêter les hémorragies.
Un très faible taux de plaquettes favorise la formation de bleus étendus.
Plusieurs facteurs peuvent causer cette maladie. La thrombopénie peut être provoquée par une pathologie héréditaire, acquise après la naissance, ou par une paralysie prolongée. On peut observer la formation de taches rouges sur les jambes.

Autres causes de l’apparition de bleus

Les médicaments comme l’aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène) et la pilule contraceptive peuvent augmenter les probabilités de développer des hématomes sans raison apparente.

Scorbut
Scorbut

Voici certaines maladies qui provoquent des bleus sans raison apparente :

  • Syndrome de Marfan
  • Syndrome d’Ehlers-Danlos
  • Scorbut
  • Myélome multiple
  • Hémophilie
  • Leucémie
  • Lymphome de Hodgkin
  • Lupus
  • Sepsis.

Certaines femmes remarquent l’apparition de bleus après une activité physique.
La cause peut être un traumatisme quand on pratique le fitness boxing ou la boxe thaï. Toutefois, dans certains cas, les bleus se forment tout simplement suite à un mouvement brusque ou violent.

Après la grossesse, des bleus se forment souvent sur les jambes, indépendamment du fait que l’accouchement est naturel ou par césarienne.
Chez les nouveau-nés et les enfants en bas âge qui ne parlent pas encore, le médecin ne peut pas exclure la violence comme cause des bleus.
Une opération chirurgicale provoque toujours la formation de bleus ou d’hématomes.
Une intervention simple, comme la sclérothérapie pour traiter des varices ou la liposuccion, peut également provoquer des bleus.

Les injections intramusculaires réalisées dans le fessier peuvent causer la formation d’un petit bleu rond.
L’accumulation de sang a tendance à se déplacer à cause de la gravité et, en une semaine, elle peut descendre de 10 ou 20 cm.
Par exemple, un traumatisme à l’œil (aussi appelé œil au beurre noir) peut provoquer la formation d’un bleu sur la pommette quelques jours plus tard.

 

Causes des bleus sur les jambes sans raison apparente

Le diabète peut être l’une des causes.

Les bleus apparaissent plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes, car elles souffrent souvent de problèmes de circulation et de rétention d’eau (jambes et chevilles gonflées).
Les femmes se plaignent souvent de contusions qui apparaissent sur les jambes, les cuisses, les fesses et les bras. Celles qui souffrent d’insuffisance veineuse ou de rétention d’eau importante peuvent présenter des bleus suite à un massage qui peut provoquer la rupture de capillaires.
Les personnes maigres sont plus prédisposées aux bleus, car la fine couche de graisse ne permet pas de prévenir les lésions.
Les bleus peuvent aussi être causés par une carence en vitamines C, B12, K ou en acide folique.
Il faut prendre soin de son alimentation pour éviter toute carence en vitamines, notamment chez les enfants.

Souvent, la prise de médicaments comme l’aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et la pilule contraceptive augmente les probabilités de formation de bleus soudains. Les médicaments à base de cortisone, topiques et systémiques, provoquent un amincissement de la peau. La personne devient ainsi prédisposée aux bleus spontanés. Un bleu est souvent provoqué par les troubles hépatiques, rénaux ou sanguins suivants :

  • Thrombopénie ou plaquettes basses (il est recommandé de faire des analyses de sang pour exclure ce trouble)
  • Maladie de Hodgkin
  • Maladies du tissu conjonctif, comme le syndrome de Ehlers-Danlos, le syndrome de Marfan et le scorbut
  • Hémophilie et maladie de von Willebrand : il s’agit de maladies qui se caractérisent par une coagulation du sang anormale.
  • Leucémie et myélome multiple : ce sont des cancers du sang.
  • Cirrhose : cette maladie réduit la capacité du foie de produire les protéines qui régulent la coagulation du sang.
  • Pancréatite aiguë : cette maladie se caractérise par une inflammation soudaine du pancréas, qui peut provoquer plusieurs bleus dans la zone abdominale.
  • Sepsis : il s’agit d’une infection qui se propage dans le sang.

Symptômes des bleus sans raison apparente
Les symptômes sont une zone rouge-violacée caractérisée par de petits points rouges ou des taches sur la peau. Le bleu peut avoir une taille très réduite et se camoufler avec la couleur de la peau. La contusion peut aussi être étendue, gonflée et douloureuse.

 

Quand faut-il s’inquiéter en cas de bleus sur les jambes ?

Si des bleus se forment sur tout le corps sans coup ni choc particulier, notamment la nuit, il est recommandé de consulter un médecin car la cause peut être une maladie grave.

 

Contusion au coccyx

Une contusion au coccyx cause des douleurs lancinantes, parfois intenses, et qui peuvent avoir des conséquences sur la vie quotidienne. Les femmes présentent une région pelvienne plus ample ; c’est pourquoi elles sont plus prédisposées à ce type de douleurs que les hommes. Les causes de contusion au coccyx sont nombreuses : une chute accidentelle, un faux pas ou encore des exercices physiques mal exécutés peuvent augmenter les probabilités de souffrir de ce trouble. De plus, une activité physique excessive, un traumatisme accidentel, une violente secousse ou un coup au coccyx peuvent provoquer de nombreux dommages. Dans certains cas, la grossesse est l’une des causes de contusion au coccyx.

Traitement de la contusion au coccyx
Quelques semaines sont nécessaires pour soulager les douleurs et pour guérir complètement. On peut prendre des analgésiques, dont les effets sont toutefois temporaires.
Après avoir cessé leur prise, les douleurs peuvent se présenter à nouveau.
Éviter de dormir dans des lits avec un matelas trop souple et mou, car cela risque d’augmenter les douleurs. Essayer de dormir sur une surface plus rigide.
Appliquer une compresse de glace sur la région touchée pendant environ 20-30 minutes peut permettre de soulager les douleurs.
Répéter ce traitement toutes les 3 heures pour soulager les douleurs et la gêne. L’application de compresses de glace rend la zone insensible et permet de soulager ainsi les douleurs.
Consommer suffisamment de fibres et de liquides pour nourrir le corps et accélérer le processus de guérison.
Des exercices de respiration profonde et des bains à l’eau chaude peuvent être efficaces. Porter des chaussures confortables et éviter de porter des talons.

 

Formation fréquente de bleus sur les jambes

La formation fréquente d’ecchymoses sur les jambes peut être due à des effets secondaires des médicaments ou de quelque maladie sous-jacente.

On observe souvent des contusions chez les enfants qui jouent et qui sont actifs pendant la journée.
Les adultes développent des signes cutanés de couleur rouge ou bleuâtre quand ils heurtent des objets. La cause des contusions est évidente : il s’agit de lésions aux tissus mous et aux petits vaisseaux sanguins qui se rompent sous la peau. Bien que les bleus puissent se former sur l’ensemble du corps, les jambes et les bras sont plus prédisposés à ce trouble.

Causes des bleus qui se forment facilement sur les jambes
Selon les spécialistes, les bleus sur les jambes et sur les bras sont plus fréquents chez les personnes âgées.
Le même problème chez les enfants et les jeunes peut être dû à une mauvaise alimentation ou à des maladies sous-jacentes.
Certaines personnes sont prédisposées à développer des bleus sans raison apparente.

Voici d’autres causes :

  • Les plaquettes basses, qui provoquent des bleus fréquents.
  • Des troubles de la coagulation du sang.
  • Les médicaments à base de cortisone et certains compléments alimentaires (ginkgo et huile de poisson), qui représentent les causes principales de cette pathologie.
  • Chez les personnes qui prennent des médicaments anticoagulants, des bleus peuvent également se former fréquemment.
  • Les personnes âgées souffrent souvent de fragilité capillaire ; c’est pourquoi les vaisseaux sanguins peuvent aussi se rompre suite à un coup léger.

 

Bleus sur les jambes

Que faire en cas de gonflement et de bleus sur les jambes ?

Quand l’on ressent des douleurs ou un gonflement provoqués par une contusion, les mouvements du corps sont limités. Les médicaments utilisés pour soigner les contusions ne doivent pas être appliqués à proximité des yeux, de la bouche et des narines.
En outre, il est important de ne pas drainer le bleu en y insérant un objet effilé et d’éviter toute activité physique excessive pour ne pas aggraver l’hématome.
Certains traitements qui peuvent être utilisés chez soi pour réduire les bleus sur le visage et les autres parties du corps sont énumérés ci-dessous :

Glace : une des méthodes les plus simples et efficaces contre les bleus est d’appliquer une compresse de glace, mais seulement dans les premières 24 heures qui suivent le traumatisme. Prendre de la glace et l’envelopper dans une serviette. Il est aussi possible de congeler de l’eau dans un bol et de l’envelopper dans une serviette. Appliquer cette compresse sur la zone touchée pendant 15 minutes toutes les heures pour réduire rapidement les bleus. Cela permet de réduire le gonflement et de soulager les douleurs.

Compresses chaudes : tout comme les compresses de glace, on peut essayer d’appliquer des compresses chaudes pour réduire les bleus. Préparer une compresse chaude et l’appliquer sur la région touchée pour réduire les contusions et les douleurs. Il faut se rappeler que les compresses froides sont efficaces en cas d’entorse, de gonflement ou de contusion récente. En revanche, les compresses chaudes permettent de soigner des lésions en phase subaiguë ainsi que des froissements musculaires.


Médicaments : en cas de contusion chronique, il ne faut pas prendre d’analgésiques comme l’aspirine ou la warfarine. En revanche, il est préférable de prendre du paracétamol (Dafalgan) pour réduire les douleurs.
Ce médicament, qui peut être acheté sans ordonnance, permet de soigner les bleus au niveau de la peau, des muscles et des os.
Les vitamines ainsi que d’autres compléments alimentaires peuvent augmenter les probabilités de développer des bleus ; c’est pourquoi il faut consulter un médecin avant de prendre tout complément alimentaire.

Arnica : l’arnica est un médicament naturel que l’on peut acheter sans ordonnance et qui est utilisé pour soigner les contusions. En cas de bleus sombres ou gonflés, appliquer l’arnica en gel toutes les 3 heures sur la zone touchée.
Ce traitement permet de réduire l’ecchymose, le gonflement, la rigidité et d’éclaircir le bleu. Toutefois, si après la première application, le patient note des rougeurs ou souffre de démangeaisons, cela signifie que la peau est allergique à l’arnica et qu’il faut arrêter ce traitement.

Manger des aliments sains : manger des aliments riches en vitamines C et K, car la vitamine C permet de prévenir la formation d’ecchymoses, tandis que la vitamine K est nécessaire pour la coagulation du sang et la guérison. Les aliments riches en vitamine C sont les citrons, le cassis, les fraises, les oranges, etc. ; les aliments riches en vitamine K sont les légumes verts à feuilles sombres, comme les épinards, les brocolis, les choux, etc.

Il est aussi possible d’inclure des pépins de raisin dans l’alimentation, étant donné qu’ils possèdent de puissantes propriétés anti-oxydantes qui permettent de réduire la formation d’ecchymoses chroniques.


Repos : une recommandation fréquente est de rester au repos en cas de contusions.
Il est recommandé de maintenir la partie du corps touchée en position surélevée, afin que le flux de sang descende vers le cœur. Cela permet d’éclaircir le bleu.
Par exemple, en cas de contusion sur la cuisse, poser la jambe sur une table (sur un coussin).

 

Comment cacher les bleus ?

Pour choisir le maquillage adapté, il faut analyser les couleurs de l’ecchymose. La couleur bleue de l’ecchymose peut être compensée par du maquillage jaune.
En cas d’hématome rouge, il faut utiliser du maquillage marron clair.
Un correcteur à appliquer sur le bleu constitue le meilleur type de maquillage. Une crème est plus efficace qu’un correcteur en poudre.

Quand on applique du maquillage sur un bleu, il faut aussi recouvrir complètement l’extérieur des bords réels du bleu.
Le maquillage est ainsi visible et l’aspect de la peau n’apparaît ni artificiel ni irrégulier.

 


Quelle est la durée des bleus sur le corps ?

Quand le sang se résorbe, le bleu change de couleur. Ainsi, la couleur de la contusion indique sa phase et la durée restante avant la guérison complète.
Dès que le sang commence à apparaître sous la peau, le bleu présente une couleur rougeâtre.
Après quelques jours, l’hémoglobine de l’hématome change de couleur.
L’hématome devient violet-bleuâtre ou noir après un ou deux jours.
Après environ 5 ou 10 jours, il peut commencer à apparaître légèrement jaunâtre ou verdâtre. Ensuite, après environ 10 ou 14 jours, il devient brun-jaunâtre ou brunâtre. En général, les temps de guérison sont d’environ 2 ou 3 semaines.
Toutefois, dans certains cas, le bleu peut persister pendant au moins un mois, notamment chez les personnes âgées.

 

 

    A lire aussi