Névralgie cervico-brachiale

La névralgie cervico-brachiale signifie la douleur qui vient du cou et s’irradie vers les doigts de la main, en suivant le cours du plexus brachial, c’est-à-dire les nerfs qui relient la moelle épinière au bras.

Causes de la névralgie cervico-brachiale

Parmi les causes il y a :
1. la compression du nerf causée par un muscle épaissi et contracté, comme par exemple le scalène ou le petit pectoral.

Contrôle, les dalles d'un scanner,
Médecin qui contrôle l’IRM pour voir s’il ya des hernies discales.
© photoCD – Fotolia.com

2. L’écrasement nerveux provoqué par la position de la clavicule qui est plus basse et se rapproche de la première côte.
Le tissu conjonctif peut causer une douleur qui s’étend le long du bras jusqu’à la main, il peut se former des adhérences qui piègent les terminaisons nerveuses et provoquent une douleur irradiante.
La hernie discale est une cause  fréquente, mais pas la seule de ce trouble, elle consiste en un déversement du nucleus pulposus  à travers l’Anulus fibrosus ;si la vertèbre a une extroversion( ostéophyte ou bec de perroquet) qui contribue à  compresser l’hernie, elle est définie hernie dure et peut causer la myélopathie.

Si, en revanche, seul le disque intervertébral est concerné, elle est alors définie hernie molle. En général, des fractures vertébrales ne sont pas evidente.

Une protrusion du disque qui appuie sur la moelle ou sur les racines des nerfs spinaux est considérée comme cause de cervicalgie ou lombalgie, bien que la plupart des sujets avec hernie discale ne se plaignent pas  névralgie cervico-brachiale ou de lombo sciatalgie.
Du rachis cervical partent les nerfs spinaux du plexus brachial nerfs et innervent le membre supérieur jusqu’aux doigts.
Si le nucléus pulposus sort de sa région anatomique et va comprimer les racines nerveuses, il peut causer des:

  • Douleurs terribles et constantes au cou, au bras, à l’avant-bras, à la main et aux doigts,
  • Engourdissements,
  • Sensations de brûlure,
  • Paresthésies (altération de la sensibilité),
  • Faiblesses musculaires,
  • Picotements
    Dans de rares cas, les patients signalent une  névralgie cervico-brachiale bilatérale, mais certains ressentent une  lourdeur et une faiblesse dans les deux membres supérieurs.

 

Quels sont les symptômes de la névralgie cervico-brachiale ?

IRM du disque inter-vertébral, hernie, la médiane, paramédiane, C4, C5, C6, C7, presse, racines nerveuses, des vertèbres, la moelle épinière, des nerfs, du noyau pulpeux, anneau fibreux, mouvement, irritation, inflammation
IRM des cervicales avec hernies C5-C6, on voit très bien la « boule » noire à l’arrière de la vertèbre inférieure, tandis qu’au-dessus et qu’au-dessous, on voit le ligament postérieur.

Le principal symptôme de la névralgie cervico-brachiale est la douleur très intense et insupportable, si elle est causée par la compression de la  racine du nerf rachidienne et est ressentie au niveau du bras, de l’épaule et la partie supérieure de l’omoplate, dans ce cas, on parle de névralgie cervico-brachiale, c’est-à-dire douleur au cou et sur la zone innervée par le plexus brachial qui comprend cou, épaule, omoplate, bras, avant-bras et  main.
Le cou est souvent rigide lors des mouvements de rotation, même l’épaule et le bras peuvent avoir d’importantes restrictions de mouvement.
Les patients signalent souvent qu’ils sentent la main gonflée et froide.
même si en réalité elle ne l’ait pas, ils ressentent souvent un picotement nocturne très gênant qui les réveille.
Le sujet ne sait pas comment dormir, il se retourne toute la nuit à la recherche d’une position qui soulage les symptômes et rester au lit toute la nuit devient énervant.
Dans ce cas, en plus de la résonance magnétique, une électromyographie peut être effectuée, c’est un examen qui est capable d’analyser l’activité musculaire au repos et lors de l’activation volontaire. Si le patient a des étourdissements ou des vertiges et des maux de tête, cela  ne dépend pas d’une hernie discale cervicale car ces symptômes proviennent des vertèbres C1-C2, dans lesquelles il n’y a pas de disque intervertébral qui comprime le nerf.
La discopathie cervicale affecte le plus souvent les  disques C4 – C5 et C6 – C7, donc la base du cou.
Beaucoup de patients me disent qu’ils ressentent de petites boules derrière le cou et pensent avoir des glandes lymphatiques gonflées qui causent les symptômes aux bras, mais il n’y a pas de corrélation entre ces troubles.

 

Le diagnostic de la névralgie cervico-brachiale

Le médecin auquel se référer est le neuro-chirurgien ou le physiatre.
Lors de la visite, le médecin doit contrôler la force, les réflexes et l’amplitude du mouvement du bras.
Si la douleur le long du bras est causée par une hernie discale ou une protrusion, la compression du cou et la traction (étirement du nerf) aggravent la douleur, ce qui permet au médecin de comprendre l’origine des symptômes.
Il y a un test fondamental qu’il faut effectuer avec une pression et le cou incliné latéralement, qui est appelé test de Jackson.
Selon l’emplacement des symptômes, il est possible de comprendre quel nerf provoque les symptômes:

  • Névralgie cervico-brachiale C5, c’est-à-dire le nerf qui provient d’entre la vertèbre C4 et C5 de vertèbres: la douleur est au niveau du biceps.
  • névralgie cervico-brachiale C6, la douleur est dans la zone latérale du bras et de l’avant-bras jusqu’au pouce.
  • névralgie cervico-brachiale C7, les symptômes sont situés dans la zone arrière du bras et de l’avant-bras  jusqu’au majeur.
    Dans le cas de hernie discale ou protrusion droite, le bras touché est uniquement le droit, et  vice-versa si la compression du nerf est sur le côté gauche.
    Une hernie discale centrale très grande peut causer des symptômes dans les bras et les jambes en même temps, mais c’est très rare.

Il ne faut pas confondre l’hernie avec la brachialgie, qui est l’irritation du plexus brachial, même s’ils ont les mêmes symptômes et se manifestent souvent ensemble.
Certains patients se plaignent de douleurs à l’épaule d’origine cervicale. Dans certains cas, ils se présentent au cabinet avec l’avant-bras au-dessus de la tête, car cette posture permet de réduire la pression sur la cinquième et sixième racine nerveuse cervicale, et soulage les douleurs.
Ils peuvent également soutenir le coude avec un foulard, comme lors d’une luxation de l’épaule, cette approche soulage l’étirement de la septième racine nerveuse cervicale.
Une autre pathologie qui peut causer des symptômes similaires, est le canal lombaire étroit, dans laquelle passent la moelle épinière et les racines nerveuses, lorsque la taille de ces ouvertures sont plus petites des nerfs qui les traversent, le tableau clinique est similaire à la compression du nerf par hernie discale.

 

Quels sont les examens  les plus appropriés pour la névralgie cervico-brachiale ?

Les examens qui peuvent mettre en évidence cette compression sont le TC et l’IRM car ils analysent aussi les tissus mous, tandis que la radiographie  ou les rayons X montrent seulement  les os, la seule chose qui pourra se noter est un rétrécissement de l’espace entre les vertèbres .
L’IRM montre une hernie discale latérale ou externe du côté où sont ressentis les symptômes, mais si la compression est postérieure médullaire elle ne donnerait pas de symptômes sur un côté seulement.
Dans certains cas, l’hernie peut également affecter le nerf vague provoquant des symptômes aux organes qu’il innerve ; voies respiratoires:, le cœur, les poumons, l’estomac et les intestins, et peut donc causer des nausées, difficultés à avaler, et un sentiment d’anxiété.

 

Que faire contre la névralgie cervico-brachiale ? Quel est le meilleur traitement pour la névralgie cervico-brachiale ?

disque, brachialgie, hernie, latéral droit, comprendre, racine, nerf, la colonne vertébrale, la moelle, corde, fissurée, craquelée
Disque intervertébral avec une saillie qui comprime la racine nerveuse provoquant une douleur irradiante.
Alexmit / bigstockphoto.com

La sortie du disque intervertébral n’est pas temporaire, l’hernie ne rentre  pas spontanément.
Souvent, les symptômes de la névralgie cervico-brachiale en phase aiguë disparaissent en 8 mois, car le noyau pulpeux en protrusion tend à se réduire, dans certains cas, cependant, la maladie devient chronique.

 

Traitement pharmacologique pour la névralgie cervico-brachiale

Le médecin peut prescrire des corticoïdes pendant la phase aiguë, mais quand la douleur diminue, il est possible de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que le kétoprofène (Voltaren) et, éventuellement, des relaxants musculaires (tels que le Coltramyl) qui ne possèdent pas les effets secondaires de la cortisone.
Contre la névralgie, le médecin recommande souvent la prégabaline (Lyrica).

 

Physiothérapie et remèdes naturels pour la névralgie cervico-brachiale

La physiothérapie avec les exercices  McKenzie « pousse » le noyeux pulpeux  vers son emplacement d’origine et contribue ainsi à réduire la compression de la racine nerveuse du rachis.
Le disque intervertébral ne sera plus comme avant , mais les symptômes peuvent être éliminer.
Faire des exercices pour le renforcement musculaire des muscles de la colonne est essentiel pour soigner la névralgie cervico-brachiale car la laxité ligamentaire et une faiblesse musculaire provoque l’instabilité de la colonne vertébrale.
S’il ya une hernie, la douleur ne se ressent pas automatiquement, mais cela peut être causé par une brachialgie qui peut être guérie avec des thérapies basées sur la chaleur: laser, massage thérapeutique et Tecar ®.
La traction cervicale est un traitement qui procure du soulagement, mais il n’existe pas d’études scientifiques qui prouvent l’efficacité du traitement dans le cas de protrusion discale.
L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui permet de détendre les contractures et de libérer les articulations bloquées et la compression des nerfs, elle peut donc, dans ce cas, être très utile.
Mettre une minerve  qui bloque l’articulation n’est pas nécessaire et est contre-productif, car elle ajoute de  la rigidité aux autres symptômes.

Les douches chaudes ou la bouillotte d’eau chaude peut réduire les symptômes et détendre les contractures musculaires, ne pas appliquer un sac de glace sur le cou ou sur le bras.

Parmi les sports à éviter il y a la natation parce qu’il faut tourner souvent le cou pour nager le crawl, de plus le mouvement du bras peut aggraver les symptômes.

La meilleure position pour dormir est sur le ventre avec  la main douloureuse derrière la tête car cela permet de réduire l’étirement du nerf.

Lorsque la douleur est partie ou a diminué et permet de faire toutes les activités quotidiennes, on peut commencer la gymnastique posturale pour prévenir la récidive.

 

Quand opérer la névralgie cervico-brachiale ? Intervention chirurgicale pour la névralgie cervico-brachiale

Dans les cas graves, qui, heureusement, ne se produisent que très rarement, si la névralgie cervico-brachiale ne passe pas en quelques mois, on peut prendre en considération une opération chirurgicale.

Le neurochirurgien est le spécialiste qui effectue l’opération chirurgicale.

Il existe trois techniques différentes, la plus récente consiste à insérer un disque artificiel (prothèse cervicale de Bryan) et a l’avantage de ne pas réduire la mobilité du rachis cervicale.

L’autre option est la microdiscectomie dans laquelle une partie du disque avec hernie est enlevée, elle n’est possible que si le disque n’est pas dégénérée.
L’union des vertèbres peut également être effectuée, ce type d’opération, cependant, a des conséquences importantes, en effet, la colonne vertébrale cervicale perd une partie de sa mobilité.

 

Combien de temps dure la névralgie cervico-brachiale ? Quel est le pronostic pour les patients souffrant de névralgie cervico-brachiale?

La hernie discale est rarement un problème qui disparaît rapidement avec des médicaments anti-inflammatoires ou avec de la cortisone.
Si elle n’est pas traitée, la durée peut être de quelques mois. Dans les cas graves, le patient a besoin d’une intervention chirurgicale. Heureusement, cela se produit rarement.
Dans le cas de protrusion discale ou de disque légèrement bombé, le patient peut résoudre le problème en quelques séances de thérapie Mckenzie.
Si le trouble est musculaire ou provient du tissu conjonctif, le patient peut guérir complètement en quelques semaines, avec les traitements adaptés.

 

Dr. Massimo Defilippo Fisioterapista Tel 0522/260654 Defilippo.massimo@gmail.com
P. IVA 02360680355

http://www.facebook.com/fisioterapiarubierese?ref=hl

http://www.fisioterapiareggio.com

© Scott Maxwell – fotolia.com

Laisser un commentaire