Médicaments corticoïdes et cortisone

Les corticoïdes (également appelés corticostéroïdes) sont des médicaments contenant de la cortisone.

La cortisone est une hormone appartenant à la famille des stéroïdes produits naturellement par le corps.
Les corticoïdes sont des médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens qui permettent de réduire les inflammations dans le corps.
Les corticoïdes sont utilisés pour réduire : gonflement, rougeur, démangeaisons et réactions allergiques.

Médicaments corticoïdes et cortisone
Médicaments corticoïdes et cortisone

Ils sont souvent utilisés comme une partie du traitement de différentes maladies, par exemple les allergies, certains problèmes de peau, l’asthme ou l’arthrite.
Les corticoïdes peuvent être également utilisés pour d’autres pathologies si le médecin les juge appropriés.
Le corps produit naturellement certaines hormones similaires à la cortisone (stéroïdes) nécessaires pour rester en bonne santé.
Si l’organisme ne produit pas assez de cortisone, le médecin peut prescrire ce médicament pour aider à combler cette différence.
Les corticoïdes sont des médicaments très puissants.
Outre
leurs effets utiles pour le traitement des pathologies, ils présentent des effets secondaires qui peuvent parfois être très graves.

Si les glandes surrénales ne produisent pas assez de cortisone, l’utilisation de ce médicament ne devrait pas provoquer de problèmes sauf en cas d’utilisation excessive.

En cas de prise de ce médicament pour traiter un autre trouble, il faut consulter le médecin en ce qui concerne les risques ainsi que les bénéfices de la cortisone.
Ces médicaments ne sont disponibles que sur ordonnance.
Lorsqu’un médicament a été approuvé et peut être vendu pour un usage spécifique, l’expérience peut montrer son utilité pour traiter aussi d’autres pathologies.
Bien que cet usage ne soit pas exposé dans les indications du médicament, certains corticoïdes sont prescrits aux patients qui souffrent des troubles suivants :

  • Paralysie de Bell (Prednisolone)
  • Forte toux chez les enfants (Dexaméthasone)

Il faut informer le médecin traitant en cas de régime alimentaire spécial, en particulier s’il s’agit d’une alimentation pauvre en sodium ou en sucre.
Ce produit est disponible sous les formes suivantes :

  • Comprimé
  • Comprimé à effet retard
  • Gélule à effet retard
  • Gélule à effets prolongés
  • Sirop
  • Solution injectable
  • Sachet
  • Liquide.

 

cortisol,surrénales,reins,cortisone,hormone,adth,inflammation,corticoïdes,stéroïdes
Glandes surrénales produisant le cortisol
pixologic/bigstockphoto.com

Le rôle de la cortisone

La cortisone est un médicament qui possède les mêmes fonctions que le cortisol, hormone produite naturellement par les glandes surrénales (situées au-dessus des reins).
Le cortisol joue un rôle important dans le contrôle du bilan de sel et d’eau dans le corps et régule le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines.
Lorsque le corps est stressé, il envoie des substances chimiques aux glandes surrénales pour produire cette hormone.
Le cortisol supplémentaire permet au corps de faire face au stress provoqué par des infections, des traumatismes, une intervention chirurgicale ou des problèmes émotionnels.
Lorsque la situation de stress s’achève, la production des hormones surrénales revient à la normale.
Les glandes surrénales produisent généralement environ 20 mg de cortisol par jour, en particulier le matin. Toutefois, en cas de besoin, elles peuvent en produire jusqu’à cinq fois plus.

 

Comment les corticoïdes fonctionnent-ils ?

Les stéroïdes agissent en réduisant l’inflammation ainsi que l’activité du système immunitaire.
Les corticoïdes agissent sur le système immunitaire en bloquant la sécrétion de substances qui activent les réactions allergiques et inflammatoires, telles que les prostaglandines.
L’inflammation est un processus au cours duquel les globules blancs du sang protègent le corps contre les infections et les organismes étrangers comme les virus et les bactéries.

Cependant, durant certaines maladies, le système de défense de l’organisme (système immunitaire) ne fonctionne pas correctement.
Dans ce cas, l’inflammation agit contre les tissus du corps, provoquant des dommages.
L’inflammation est caractérisée par les symptômes suivants : rougeur, chaleur, gonflement et douleur.
Les stéroïdes réduisent la sécrétion de substances chimiques inflammatoires afin de diminuer le plus possible les dommages aux tissus.
Les stéroïdes réduisent aussi l’activité du système immunitaire qui influence l’action des globules blancs du sang. Donc, la fièvre peut aussi disparaître.
Si l’on n’élimine pas la cause de l’inflammation, la cortisone a une action à court terme. Dans les autres cas, elle réduit les temps de guérison et résout le trouble.

Les corticoïdes peuvent provoquer une leucocytose, c’est-à-dire l’augmentation du nombre de leucocytes.
Par rapport aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les corticoïdes sont plus puissants. Toutefois, les effets secondaires sont plus nombreux. Les temps d’action sont rapides pour les deux types d’anti-inflammatoires.
Il existe aussi des alternatives naturelles à la cortisone, par exemple le ribes nigrum (cassis) et le curcuma qui agissent sur le cortex surrénal, comme le font les corticoïdes.

 

Comment les stéroïdes sont-ils administrés ?

Les médicaments stéroïdiens sont disponibles sous différentes formes qui varient en fonction des temps de libération ou de la période de permanence dans l’organisme.
Les stéroïdes peuvent être administrés :

  • localement sur la partie précise où l’inflammation est présente, sous forme de pommade ou de crème, par exemple en cas de dermatite atopique ;
  • de manière systémique, pour tout le « système » ou le corps.

Les exemples de traitements locaux par stéroïdes sont les injections articulaires, le collyre, les gouttes pour les oreilles et les crèmes pour la peau.
Les traitements systémiques par stéroïdes comprennent :

  • les médicaments par voie orale (administrés par la bouche),
  • les médicaments directement injectés dans les veines (par voie intraveineuse) ou dans les muscles (par voie intramusculaire). Les stéroïdes utilisés par voie systémique circulent à travers le flux sanguin vers les différentes régions du corps.

Lorsque cela est possible, on préfère prescrire les traitements par stéroïdes locaux au lieu des stéroïdes par voie systémique.
Seul le médecin peut établir la quantité (dosage) en fonction de la période de traitement et des contre-indications.

 

Modalités d’utilisation

Prendre pendant les repas ou immédiatement après les repas afin d’éviter toute irritation à l’estomac.
Utiliser ce médicament conformément aux prescriptions du médecin.
Suivre précisément le dosage conseillé.
Il faut éclaircir avec le médecin tous les doutes concernant le médicament et son utilisation.
Si l’on n’utilise ce médicament qu’une fois par jour, il devrait être pris le matin avant neuf heures sous forme liquide (suspension). Il faut bien mélanger le liquide avant de le boire.
Si l’on utilise ce médicament sur une période prolongée, un arrêt immédiat n’est possible qu’après autorisation du médecin.
La dose devrait être progressivement réduite.

 

Quelques exemples de corticoïdes : comparaison

Dexaméthasone
La dexaméthasone est utilisée pour traiter les troubles suivants :

  • Arthrite,
  • Asthme,
  • Allergies graves,
  • Maladies inflammatoires de l’intestin
  • Troubles de la peau,.
  • Le collyre contenant ce principe actif est utilisé pour les conjonctivites allergiques.

Selon les Instituts américains de la santé, ce médicament peut aussi être utilisé lorsque les glandes surrénales ne fonctionnent pas correctement.

Les effets secondaires possibles de la dexaméthasone sont :

  • Irritation de l’estomac,
  • Maux de tête,
  • Insomnie,
  • Vertiges,
  • Agitation,
  • Anxiété,
  • Ecchymoses,
  • Menstruations irrégulières,
  • Maux d’estomac, vomissements,
  • Dépression,
  • Acné,
  • Croissance accrue des cheveux.

Hydrocortisone
L’hydrocortisone est disponible sous les formes suivantes : spray, liquide, lotion, gel, crème ou huile. Elle doit être appliquée sur la peau.
Les suppositoires, les lavements, les onguents et les crèmes sont disponibles pour l’utilisation en cas de traitement des démangeaisons anales.
Ce médicament peut soulager :

  • Les irritations de la peau,
  • Les éruptions cutanées,
  • Les démangeaisons.

Les effets secondaires possibles de l’hydrocortisone sont :

  • Acné,
  • Changements de la couleur de la peau,
  • Peau sèche,
  • Démangeaisons,
  • Lésions cutanées.

Il n’existe aucune preuve démontrant les dommages à l’enfant en cas d’utilisation d’hydrocortisone pendant la grossesse. Toutefois, elle ne doit être utilisée que sous la surveillance d’un médecin.

Bétaméthasone
La bétaméthasone (nom commercial célestène) dérive de l’hydrocortisone.
Elle est utilisée pour traiter les troubles suivants :

  • Dermatoses inflammatoires,
  • Asthme,
  • Maux de gorge,
  • Pathologies auto-immunes chroniques inflammatoires telles que la maladie de Crohn, la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrite psoriasique, les allergies
  • Associée à un antibiotique, elle permet de traiter une otite.

Certaines personnes rapportent que ce médicament rend très nerveux.

psoriasis,cortisone,traitement,irritation,inflammation,réaction,pathologie,auto-immune,peau
Psoriasis au pied

Méthylprednisolone
La méthylprednisolone (Medrol) est utilisée pour traiter l’inflammation causée par des pathologies telles que :

  • L’arthrite,
  • La rectocolite hémorragique (colite ulcéreuse),
  • Le lupus,
  • Les troubles respiratoires,
  • Le psoriasis,
  • Les allergies.

Les effets secondaires de la méthylprednisolone sont :

  • Transpiration,
  • Vertiges,
  • Ventre gonflé,
  • Nausées, Acné,
  • Maux d’estomac, Cicatrisation lente,
  • Amincissement de la peau,
  • Changements d’humeur,
  • Ecchymoses,
  • Déplacement de la position de graisse du corps,
  • Maux de tête,
  • Insomnie.

Prednisolone
La prednisolone est utilisée pour traiter :

  • Les troubles endocriniens,
  • Les maladies du collagène,
  • Les pathologies de la peau,
  • Les allergies,
  • Les troubles respiratoires,
  • Les pathologies du sang,
  • Les troubles gastro-intestinaux,
  • Les maladies des yeux.

Selon le Centre médical de l’Université du Maryland, chez plus de 10 % des sujets des tests cliniques, ont été observées :

  • L’insomnie,
  • L’augmentation de l’appétit,
  • La nervosité,
  • L’indigestion.

D’autres effets secondaires possibles de la prednisolone sont :

  • La croissance accrue des cheveux,
  • Le diabète,
  • Les douleurs articulaires,
  • Le glaucome,
  • La cataracte,
  • Lépistaxis (saignement de nez).

Prednisone
La prednisone est utilisée pour traiter :

  • L’inflammation due à l’asthme,
  • La rectocolite hémorragique,
  • L’arthrite,
  • Le psoriasis,
  • Le lupus,
  • Les maladies de la peau,
  • Les allergies.

L’Université de Johns Hopkins rapporte que ce médicament peut avoir différents effets secondaires indésirables.
Les effets secondaires possibles de la prednisone sont :

  • Prise de poids,
  • Pression artérielle élevée (hypertension),
  • Ostéoporose,
  • Changements d’humeur,
  • Formation d’ecchymoses,
  • Insomnie,
  • Vergetures,
  • Acné,
  • Cataracte,
  • Intolérance au glucose.

 

Comment le médecin décide-t-il si les stéroïdes sont le traitement adéquat ?

La décision de prescrire des stéroïdes doit être prise en considérant plusieurs facteurs personnels.
Le médecin examine l’âge, l’activité physique pratiquée et les autres médicaments utilisés. Avant de prescrire tout traitement, le médecin doit connaître les bénéfices possibles ainsi que les risques liés à l’utilisation des stéroïdes qui varient en fonction de :

  • La nature et la gravité de la maladie à traiter,
  • L’existence ou l’absence d’alternatives à la cortisone,
  • L’existence ou l’absence d’autres pathologies importantes.