Candidose vaginale

La candidose vaginale (également appelée vaginite candidosique) est une infection qui survient lorsqu’il y a une prolifération de levure appelée Candida.

 
Cette levure est toujours présente dans l’organisme en petites quantités, mais il n’est pas un virus, donc le traitement est différent.
À certaines étapes de la vie un déséquilibre peut survenir ; par exemple lorsque l’acidité normale du vagin s’altère ou si l’équilibre hormonal est modifié, la candida peut se multiplier.

Quand cela survient, alors peuvent apparaître des symptômes de la candidose.

 

Causes

La plupart des femmes ont une infection vaginale à levures à un moment donné. Le Candida albicans est un type courant de champignon. Elle se trouve souvent en petite quantité dans le vagin, dans la bouche, dans le tube digestif et sur la peau.
Habituellement, elle ne provoque aucun symptôme ni la candidose.
Le candida et les autres germes qui vivent normalement dans le vagin maintiennent l’environnement en équilibre.
Cependant, le nombre de Candida albicans augmente des fois, causant une infection à levures.
Cela peut se produire en cas de :

  • Prise d’antibiotiques pour traiter d’autres types d’infections. Les antibiotiques modifient l’équilibre normal entre les germes dans le vagin en diminuant le nombre de bactéries protectrices.
  • Grossesse
  • Obésité
  • Diabète

Une infection à levures n’est pas une maladie sexuellement transmissible, même une fille vierge peut l’avoir.
Cependant, certains hommes développent des symptômes tels que des démangeaisons et une éruption cutanée sur le pénis après un contact sexuel avec une personne infectée.
Avoir beaucoup d’infections vaginales à la levure peut être un signe d’autres problèmes de santé.
D’autres infections vaginales et les pertes peuvent être confondues à une infection vaginale à levure.

 


Signes et symptômes d’une candidose

Les signes et symptômes d’une infection à Candida peuvent varier selon la localisation de l’infection.
Chez les femmes, les signes et les symptômes d’une infection vaginale à levures sont:

  • Pertes blanches denses, souvent décrites avec une apparence de ricotta.
  • Démangeaisons
  • Irritations intimes
  • Douleurs pendant les rapports sexuels
  • Une sensation de brûlure pendant la miction.

Candidose génitale chez les hommes : les hommes peuvent développer les symptômes de la Candidose génitale après un rapport sexuel avec une femme qui a une infection vaginale à levures.
Toutefois, l’infection à Candida n’est pas à considérer comme une maladie sexuellement transmissible parce que les femmes peuvent avoir des levures normalement dans le corps et ne pas les acquérir d’une source externe.
La plupart des experts recommandent de ne pas traiter les partenaires de sexe masculin avec infection à candida si les symptômes ne se développent pas. Les symptômes peuvent inclure les démangeaisons et des brûlures de pénis comme une éruption sur la peau du pénis.
Les hommes peuvent aussi également avoir la candidose.
Cela arrive plus probablement aux hommes qui ne sont pas circoncis.

 

Diagnostic et test de la candidose vulvo-vaginale

Les symptômes de l’infection à candida sont semblables à ceux de nombreuses autres infections génitales, ainsi il peut être difficile de diagnostiquer une infection à levures seulement avec un examen physique.
Habituellement, on arrive au diagnostic avec le prélèvement d’un échantillon des sécrétions vaginales et en regardant l’échantillon sous un microscope pour voir s’il y a un nombre anormal d’organismes de candida.
Une culture fongique peut ne pas être utile, car les espèces de candida font normalement partie du corps.



Diagnostic différentiel:

  • infection génitale de L’herpès simplex.
  • vaginose bactérienne (BV), vulvo-vaginite avec bactéries coliformes, Shigella, streptocoques du groupe A.
  • Trichomonas vaginal.
  • Maladies sexuellement transmissibles (MST).
  • Vaginite atrophique (en anglais hypoestrogenism).
  • Infection par des helminthes (vers parasites).
  • lichen scléreux et lichen sclérose atrophique.
  • Dermatite de Contact (se renseigner sur les nouveaux produits d’hygiène).
  • L’eczéma.
  • Psoriasis.
  • Irritation mécanique, par exemple en cas des cyclistes parcourant de longue distances, l’abus sexuel chez les filles.
  • Fistule Recto-vésicale.
  • Système immunodéprimé sous / diabète sucré non diagnostiqué.
  • Cystite.

 

Traitement de la candidose vulvo-vaginale

Le traitement approprié pour l’infection par Candida albicans peut se faire sans une prescription médicale. Si le traitement est inefficace ou si les symptômes réapparaissent, consulter le médecin pour l’examen et obtenir quelques conseils.
Il existe plusieurs traitements efficaces pour une infection à levures.
Les crèmes antifongiques topiques ou des comprimés vaginaux contenant du clotrimazole, nystatine ou miconazole sont recommandées en cas de candidose de forme moins sévère habituellement, c’est à dire dans le cas où un seul traitement est nécessaire.
Les médicaments antifongiques par voie orale contenant du fluconazole ou itraconazole peuvent être utilisés si l’infection à Candida albicans est sévère ou récidivante.
Les crèmes peuvent être utilisées en toute sécurité même pendant la grossesse, alors qu’il est préférable éviter les comprimés.
Tous les problèmes génitaux ne sont pas provoqués par le candida, ainsi si le traitement échoue, il est donc possible que les symptômes soient provoqués par une autre maladie.



Traitement pendant la grossesse
Les femmes enceintes peuvent avoir besoin d’un traitement topique plus long de clotrimazole, miconazole et econazole. La nystatine est moins efficace.
NB: l’itraconazole et le fluconazole par voie orale ne doivent pas être utilisés pendant la grossesse ou l’allaitement.

Patients immunodéprimés
Les personnes ayant un système immunitaire immunodéprimé, surtout dû à l’infection par le VIH ou le diabète, devraient proroger le délai de traitement de 7 à 14 jours.

Candidose récurrente
Occasionnellement, l’infection par Candida albicans persiste comme une maladie chronique malgré un traitement approprié.
Chez certaines femmes, cela peut être un signe d’une carence en fer, de diabète ou un problème de système immunitaire, et il faut faire les tests appropriés.
Actuellement, on croit que les femmes qui ont des infections récidivantes de Candida albicans vulvo-vaginales aient ce trouble à cause d’une infection persistante, plutôt que d’une nouvelle infection.
Le but des soins dans cette situation est d’éviter la prolifération de candida qui apporte les symptômes, plutôt qu’obtenir l’éradication complète.

Il existe certaines preuves que les mesures suivantes peuvent être utiles :

  • Des sous-vêtements en coton ou tissus transpirants et vêtements non adhérents, éviter les caleçons en polyester trop moulants.
  • L’immersion dans un bain de sel. Éviter le savon, utilisez un savon sans détergent ou une crème aqueuse pour se laver.
  • Appliquez la crème d’hydrocortisone par intermittence pour réduire les démangeaisons et guérir les dermatites mineures de la peau touchant la vulve.
  • se traiter avec une crème antifongique avant chaque période menstruelle et suivre un traitement antibiotique pour prévenir les rechutes.

Il est parfois recommandé un traitement prolongé avec un produit antifongique topique (même ceux-ci peuvent causer une dermatite ou provoquer la prolifération de candida non-albicans).
Les médicaments antifongiques par voie orale (itraconazole ou fluconazole) peuvent être pris régulièrement et de façon intermittente (par exemple une fois par mois). La dose et la fréquence est très variable selon la gravité des symptômes. Les agents antifongiques par voie orale ne sont pas recommandés pendant la grossesse. La dose unique de fluclonazole est disponible comme un médicament en vente libre dans les pharmacies.
L’acide borique (bore) 600 mg suppositoire pendant la nuit peut aider à acidifier le vagin et à réduire la présence de levures (candida albicans et non-albicans).

 

Le régime alimentaire et nutrition pour vaincre le candida

pâtisseries, candida, s'aggravent, se détériorent, maladie, candidose
Valerie-Hughes-Reuss-Fotolia.com

Les principes de base de n’importe quel régime pour éliminer le candida impliquent la réduction ou l’élimination des sucres, l’alcool et les aliments riches en levure de l’alimentation.
Pour ce faire, nous devons éviter les sucreries, fruits (seulement ceux frais sont autorisés), la plupart des céréales, sodas sucrés, vins, bières, alcools et aliments riches en agents de conservation.
Les aliments fermentés comme le pain et le fromage devraient être éliminés du régime pour ne pas nourrir le candida.
En revanche, l’alimentation pour le candida comprend le yaourt non sucré (car il contient des bactéries bénéfiques pour la santé de l’intestin), les substances probiotiques et fibres prébiotiques, du l’ail et le curcuma.

 

Que faire si une infection à levures ne passe pas ?

Traitements alternatifs

Noix noire
Selon une étude récente, la noix noire s’est avérée plus efficace contre le candida que n’importe quels autres antifongiques. Elle contient des tanins naturels qui tuent les parasites, les champignons et les levures.
Elle contient également le Juglon, une substance chimique qui a des propriétés antibiotiques et antifongiques.
La vinette, ce fruit contient la berbérine. La berbérine est une substance de base qui a des anti-inflammatoires et antimicrobiennes. Elle sert également au renforcement du système immunitaire.

Racine de bardane
La bardane est un antifongique et s’est démontrée efficace contre le candida pendant de nombreuses années selon l’herboristerie médicale.
Elle est également utilisée pour purifier le sang et les organes internes des toxines.

Griffe de chat
Le candida se développe hors de contrôle dans un système immunitaire affaibli et la griffe du chat améliore le système immunitaire du corps parce qu’elle renforce les globules blancs du sang.

L’échinacée est une plante parmi les meilleurs stimulants du système immunitaire, a des propriétés antiseptiques. Un système immunitaire fort et sain est nécessaire pour se défendre contre le candida. Toutefois, il devrait être consommé seulement si nécessaire (c’est-à-dire pour les rhumes, grippe, etc.), non pas comme un intégrateur régulier.

L’ail est l’un des plus puissants antiseptiques naturels.
Il s’est avéré efficace contre 24 des 26 souches de levure. Il détruit les bactéries hostiles en renforçant les bonnes bactéries.



L’hydraste du Canada (Hydrastis canadensis), contient la berbérine et hydrastine, deux ingrédients antibactériens et antifongiques puissants qui limitent la croissance du candida. L’hydraste stimule aussi le système immunitaire.
Les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas prendre l’hydraste du Canada car il peut provoquer des contractions utérines.

Les feuilles d’Olivier sont un puissant antifongique et antiparasitaire qui a des propriétés antivirales et antibiotiques pures. Il a 400 % d’antioxydants en plus de la vitamine C et deux fois les antioxydants du thé vert avec des effets similaires à l’ail et aux oignons. Les feuilles d’Olivier stimulent aussi le système immunitaire et aident à stabiliser les niveaux de sucre dans le sang (hyperglycémie dans le sang alimente le candida).

Le Pau d’Arco est une plante avec un double effet contre le candida. Tout d’abord, aide doucement à relaxer les intestins, agissant comme un mini laxatif (pas au point de provoquer une diarrhée). Puis ses propriétés antifongiques, stimulant du système immunitaire et anti cancer contribuent à inhiber et détruire le candida. Il est plus efficace sous forme de thé.
Les femmes enceintes et les mères qui allaitent ne doivent pas utiliser le Pau d’Arco.

Le thym est un antifongique sans contre-indications. Il stimule la glande de thymus qui régule le système immunitaire. Elle est souvent associée avec le fenugrec, une plante qui aide à expulser les toxines par le système lymphatique.

Autres

L’huile d’arbre de thé est une huile puissante, c’est un antifongique et elle s’est démontrée efficace contre le candida.
Toutefois, elle peut provoquer des réactions d’hypersensibilité, et il y a une évidence scientifique insuffisante pour en recommander l’utilisation.
Le jus d’Aloe Vera est un jus sucré antifongiques, antibactériens, antiviral et anti-inflammatoires. Il réduit les niveaux de pH (le candida se développe dans des milieux acides) et peut aider à soulager la constipation (le côlon recueille les déchets toxiques).
L’Aloe Vera est un grand détoxifiant, surtout pour le foie (organe qui nettoie les sous-produits du candida dans le sang).

Le propolis a de fortes propriétés antifongiques, antibactériennes et antivirales qui peuvent être utilisées de façon externe et interne avec grand succès contre tous types de virus, de bactéries, de champignons et de microbes, même les souches qui sont très résistantes.
L’huile de coco contient différents acides pour combattre le candida.

 

Complications et pronostic

Le taux de guérison est de 80 % pour les cas sans complications.
Environ 20 % aura un traitement sans succès (définis comme des symptômes persistants entre 7-14 jours).
La Candidose récurrente (définie comme plus de 4 épisodes par an) peut affecter jusqu’à 50 % des patients sur une période de la vie bien déterminée.
La dépression et les problèmes psychosexuels peuvent survenir chez les femmes qui souffrent d’épisodes récurrents.
Le traitement pendant la grossesse est plus probable d’échouer.

 

Comment puis-je gérer ma candidose vulvo-vaginale ?

  • Porter des sous-vêtements en coton.
  • Garder la zone vaginale propre et sèche.
  • Essuyer d’avant en arrière après avoir uriné et après la défécation.
  • Ne pas avoir de rapports sexuels jusqu’à ce que les symptômes aient disparus.
  • Ne pas utiliser les savons ou les parfums forts.
  • Ne pas utiliser de sprays d’hygiène féminine, de poudres ou de bain moussant.

 

Comment puis-je empêcher une autre infection par candida ?

  • Prendre des douches au lieu de bains
  • Boire le yaourt
  • Ne pas consommer d’aliments contenant du sucre
  • Ne pas boire d’alcool
  • Limiter le temps dans les cuves thermales