Symptômes de la trachéite et thérapie

La trachéite est une infection bactérienne ou virale de la trachée. Ce type d’infection touche surtout les jeunes enfants et les jeunes jusqu’à 16 ans.

La trachée est une partie importante du système respiratoire.
Quand l’air entre à travers le nez ou la bouche, il passe à travers le larynx (qui comprend les cordes vocales) et descend dans la trachée.
Cet organe se divise successivement en deux tuyaux (les bronches) pour faire arriver l’air directement aux poumons. La trachée apporte l’oxygène aux poumons. Elle transporte aussi le dioxyde de carbone du corps vers l’extérieur pendant l’expiration.

Symptômes de la trachéite et thérapie
Symptômes de la trachéite et thérapie

 

Quelles bactéries causent la trachéite ?

La trachéite bactérienne est causée par le staphylocoque doré. Toutefois, d’autres bactéries peuvent causer cette infection.
La maladie est plus fréquente chez les jeunes enfants et les nouveau-nés, mais il existe aussi des cas chez les adultes.
La trachéite bactérienne se développe souvent après une infection des voies respiratoires supérieures (IVRS), comme le rhume. Après une IVRS, les bactéries envahissent facilement la trachée, en causant une infection, une inflammation et un gonflement.
Parmi les causes de la trachéite, d’autres facteurs peuvent irriter la gorge :

  1. Le reflux gastro-œsophagien peut irriter la gorge et les voies respiratoires,
  2. Le tabagisme : dans ce cas-là, la trachéite est souvent récidivante.

 

Quels sont les symptômes de la trachéite bactérienne ?

Les cas de trachéite bactérienne font souvent suite à une infection des voies respiratoires supérieures.
Les symptômes initiaux (phase aiguë) sont les suivants :

  • Toux,
  • Nez bouché,
  • Légère fièvre.

Après deux à cinq jours, se développent d’autres symptômes, par exemple :

  1. Toux profonde et grave,
  2. Respiration rapide (sensation d’essouflement),
  3. Forte fièvre,
  4. Ganglions lymphatiques gonflés,
  5. Bruit aigu pendant la respiration (stridulation),
  6. Cyanose : peau bleuâtre, signe d’un manque d’oxygène.

Symptômes qui peuvent accompagner la trachéite :

  1. Maux de gorge,
  2. Pharyngite,
  3. Laryngite (dans ce cas, l’individu présente aussi un enrouement ou une extinction de voix),
  4. Toux sèche ou grasse,
  5. Rhume.

La présence du bruit aigu pendant la respiration peut être un signe de grave infection parce qu’il représente l’obstruction partielle des voies aériennes : une situation potentiellement fatale.

 

Complications possibles de la trachéite

L’obstruction des voies respiratoires peut provoquer la mort.
Syndrome du choc toxique : il est possible uniquement si l’infection est causée par la bactérie de type staphylocoque.

 

Trachéite bactérienne : le diagnostic

Le médecin peut diagnostiquer cette maladie à travers un examen physique et l’auscultation des poumons pour observer la présence de signes d’insuffisance respiratoire. Pour confirmer le diagnostic et exclure d’autres problèmes de santé, le médecin peut demander des examens supplémentaires, comme :

  • Saturation : indique le taux d’oxygène dissous dans le sang,
  • Écouvillon rhino-pharyngé : on prélève un échantillon de sécrétion de la partie supérieure de la gorge pour contrôler la présence de bactéries,
  • Radiographie de la trachée.

 

Diagnostic différentiel de la trachéite

Le médecin doit exclure :

  1. Laryngite (inflammation du larynx)
  2. Pneumonie (inflammation du poumon),
  3. Bronchite (inflammation des bronches).

Ces maladies peuvent se manifester ensemble.
Trachéite,inflammation,trachéeComment soigner la trachéite ? La thérapie

Le traitement de la trachéite bactérienne se compose des opérations suivantes :

Dans les voies aériennes
Le maintien d’une bonne hygiène des voies aériennes est de première importance dans le traitement.
Éviter que l’enfant s’agite.
Si la respiration du patient empire, le sac-valve-masque de ventilation devrait être efficace.
Si l’intubation se révèle nécessaire, on utilise une sonde endotrachéale d’un diamètre égal à 0,5-1 cm.
Le diamètre est plus petit que prévu pour minimiser le traumatisme de la zone sous la glotte enflammée. La plupart des patients ont besoin d’être intubés.

Thérapie antibiotique
Une céphalosporine de troisième génération accompagnée de pénicilline (par exemple la cloxacilline) est le traitement le plus approprié.
Dans certains cas, la vancomycine peut être nécessaire.
En cas de présence de bactéries anaérobies, le médecin peut aussi prescrire la clindamycine ou le métronidazole, en particulier aux enfants qui ne présentent aucune amélioration suite à un traitement par céphalosporine et pénicilline.
Le cycle d’antibiotiques recommandé dure de 10 à 14 jours (par voie intraveineuse et orale).
Pour réduire l’inflammation, le médecin peut prescrire des médicaments à base de cortisone, par exemple l’aérosol à base de béclométasone (Qvar) ou des mucolytiques comme l’ambroxol (Lysopadol).
Consulter le médecin avant de prendre ces médicaments pendant la grossesse.

Intervention chirurgicale
La trachéostomie est rare. Elle n’est effectuée que si les lésions aux voies respiratoires ont causé une cicatrisation et un rétrécissement des voies aériennes.
La trachéostomie devient essentielle si la sonde trachéale n’a pu être retirée. Le lavage pulmonaire à l’aide d’une canule de trachéotomie apporte de meilleurs résultats.

 

Temps de guérison et pronostic pour la trachéite bactérienne

La guérison de la maladie dépend du traitement.
Chez les jeunes enfants, les voies respiratoires se gonflent rapidement et rendent la respiration difficile.
La trachéite peut être dangereuse car, si la trachée est complètement bloquée, elle peut provoquer la mort par arrêt respiratoire.

 

Remèdes naturels contre la trachéite

Parmi les remèdes naturels pour l’irritation de la trachée, nous pouvons citer les inhalations de vapeurs à base d’eau bouillante et de bicarbonate de soude ou d’huile essentielle d’eucalyptus.

Il est conseillé d’utiliser un humidificateur dans les espaces fermés et réchauffés pour augmenter l’humidité.
On peut faire des gargarismes à base de propolis à l’effet antibactérien, en particulier si le patient souffre aussi de maux de gorge.