Symptômes de la pleurésie et traitement

La pleurésie est une inflammation de la plèvre, membrane à double couche qui tapisse la partie externe des poumons et les sépare de la cage thoracique.
Cette maladie est plus fréquente chez les personnes âgées. Toutefois, elle peut affecter aussi les enfants.

La plèvre est une membrane qui produit et contient du sérum.
La partie externe de cette structure est attachée à la cage thoracique, tandis que la partie interne entoure chaque poumon et recouvre les structures proches comme les vaisseaux sanguins, les bronches et les nerfs.

Les deux couches glissent l’une sur l’autre, presque sans frottements.
Cela est possible grâce à la présence d’une petite quantité de lubrifiant entre les deux (dans l’espace pleural).
Le mouvement sans frottements permet aux poumons de fonctionner correctement pendant la respiration, sans fatiguer le corps.
Si la plèvre s’enflamme, les deux couches appuient l’une contre l’autre. La conséquence est un frottement important et une pression sur les poumons.
La pleurésie peut être très grave. Si elle n’est pas soignée, elle peut provoquer la mort.

L’accumulation de liquide en excès dans l’espace pleural est appelée aussi liquide dans les poumons.
Généralement, cette maladie est bilatérale. Elle peut toucher la plèvre dans des zones différentes, comme dans la partie supérieure (pleurésie apicale) ou inférieure (pleurésie diaphragmatique).

 

Classification de la pleurésie

La pleurésie peut être bactérienne ou virale selon la cause. Elle peut aussi être causée par des infections fongiques.
La pleurésie peut être :

  1. Aiguë, cela signifie qu’elle se produit soudainement, provoque des symptômes et puis disparaît ;
  2. Chronique si les symptômes sont continus ou se manifestent à nouveau avec le temps.

La pleurésie se divise en :

  1. Pleurésie sèche (la plus fréquente) où les plèvres enflammées frottent directement l’une contre l’autre.
  2. Pleurésie humide : le liquide se déplace du tissu enflammé vers l’espace entre les poumons et la cage thoracique. Ce liquide peut comprimer les poumons et causer des difficultés respiratoires.

Autres types

  1. La pleurésie diaphragmatique est l’inflammation du revêtement pleural du diaphragme (la base des poumons). La conséquence est une forte douleur dans la partie supérieure de l’abdomen.
    On peut ressentir aussi une forte douleur au nerf phrénique de l’épaule.
  2. La pleurésie fibrineuse cause une accumulation de fibrine entre la plèvre pariétale (attachée à la cage thoracique) et viscérale (autour des poumons). Elle supprime l’ensemble de l’espace pleural ou une partie de celui-ci.
  3. La pleurésie inter-lobulaire est localisée entre les lobes du poumon.
  4. La pleurésie cloisonnée est localisée dans une seule partie de la plèvre. Elle se développe dans la partie supérieure du poumon et peut causer aussi le hoquet ou une douleur à l’épaule.
  5. La pleurésie idiopathique ou non spécifique n’a pas de cause définie.

 

Symptômes de la pleurésie et traitement
Symptômes de la pleurésie et traitement

Causes de la pleurésie

  1. Maladies infectieuses provoquées par virus, bactéries, champignons, parasites : par exemple la pneumonie, la bronchopneumonie ou la tuberculose (la pleurésie tuberculeuse est plutôt fréquente).
  2. Cancer du poumon comme le mésothéliome ou les métastases d’autres organes (surtout le cancer du sein ou carcinome canalaire).
  3. Maladie auto-immune ou rhumatismale comme le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, la sarcoïdose ou la sclérodermie.
  4. Traumatisme qui cause la fracture des côtes et un pneumothorax ou une contusion.
  5. Maladies gastro-intestinales, comme la pancréatite, la péritonite ou une accumulation de pus sous le diaphragme.
  6. Grave pathologie du cœur : par exemple la décompensation cardiaque ou la péricardite.
  7. Insuffisance rénale. Dans ce cas, la pleurésie est urémique.
  8. Réactions à des médicaments comme le méthotrexate ou la pénicilline.

Autres causes

  • Urémie
  • Embolie pulmonaire
  • Anémie falciforme
  • Radiothérapie
  • Médicaments de chimiothérapie
  • Asbestose (causée par l’amiante)
  • Exposition à l’ammoniaque
  • VIH.

Certains cas sont dus à des maladies du système gastro-intestinal, en particulier du foie et du pancréas.
Ces pathologies peuvent enflammer le diaphragme (grand muscle qui sépare le thorax et la cavité abdominale) et la portion de plèvre qui recouvre le diaphragme.

 

La pleurésie est-elle contagieuse ?

La pleurésie n’est pas une maladie contagieuse. Toutefois, le micro-organisme qui a causé le trouble peut être un virus ou une bactérie qui peut être transmis.
Par exemple, si le patient souffre de pleurésie mais aussi de pneumonie, les bactéries peuvent être transmises à une autre personne.
La pneumonie peut être transmise. Toutefois, il est rare de développer aussi la pleurésie.
Les personnes qui ont un système immunitaire faible sont plus susceptibles de développer des infections et une pleurésie.
Les bacilles peuvent se propager à travers les éternuements, la toux, le partage d’outils ou la manipulation d’objets infectés.

 

Poumon,diaphragme,alvéoles,respirationSymptômes de la pleurésie

La pleurésie peut affecter les personnes de tout âge. Toutefois, les individus les plus à risque sont les personnes âgées de plus de 65 ans. Identifier les signes pendant les phases initiales permet d’éviter les complications. Les symptômes sont classifiés comme initiaux et graves sur la base du stade de la maladie.

Symptômes initiaux

  • Douleur à la poitrine pendant l’inspiration. La douleur est précédée d’une sensation de brûlure dans la région proche des poumons.
  • Peau de la poitrine bleue (cyanose).
  • Sensation de douleur/gêne au ventre, au cou et aux épaules.
  • Toux sèche suivie d’une respiration rapide et peu profonde. La toux peut aussi être grasse, accompagnée de traces de catarrhe et de sang.
  • Fièvre, frissons, perte d’appétit et de poids.
  • Douleur thoracique soudaine et intense.
  • Très forte fièvre.
  • Sensation d’oppression thoracique à cause de l’épanchement pleural.
  • Fatigue associée à une tachycardie (accélération du rythme cardiaque).

 

Complications de la pleurésie

La pleurésie peut guérir de façon spontanée ou peut s’aggraver. Le liquide s’accumule alors autour des poumons.
Un tissu cicatriciel appelé adhérence se forme parfois lorsque la maladie évolue. Les patients présentant des adhérences pleurales souffrent de douleurs chroniques et d’essoufflement.

 

Pleurésie,poumonDiagnostic et examens pour la pleurésie

Pour diagnostiquer une pleurésie, le médecin fait un examen clinique qui comprend l’auscultation des poumons et vérifie si les ganglions lymphatiques sont gonflés (signes d’infection).
Une radiographie du thorax, des analyses de sang et un examen clinique sont utiles pour diagnostiquer cette maladie.
Pour une confirmation ultérieure, le médecin peut faire une thoracentèse : il s’agit d’un processus compliqué à travers lequel on aspire l’eau des poumons (qui sera ensuite analysée).
Une procédure médicale moins invasive est le drainage pleural qui permet de retirer le liquide de l’espace pleural afin de l’analyser et de réduire les symptômes du patient.

 

Traitement de la pleurésie

La pleurésie virale guérit sans médicaments. Les antibiotiques pourraient être nécessaires pour traiter les infections bactériennes. Les médecins prescrivent souvent de la Lévofloxacine (Tavanic).
Si la cause de la maladie est caractérisée par des caillots de sang dans les poumons, le médecin prescrit des anticoagulants pour les dissoudre et garantir ainsi la fluidité du sang.
La thérapie pour réduire l’inflammation du tissu se compose de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.
Pendant la grossesse, il faut consulter le médecin avant de prendre des médicaments.
Dans des cas extrêmes, on peut effectuer une procédure chirurgicale afin de drainer le liquide infecté.

 

Quelle est sa durée ? À quand la guérison ?

La durée de la pleurésie dépend de l’agent pathogène responsable de l’infection. Si la cause est une pathologie néoplasique maligne (cancer), on peut agir pour réduire la gravité des symptômes en considérant les antécédents médicaux du patient.
La pleurésie causée par un cancer du poumon ou métastase est souvent récidivante.
En cas de pleurésie bactérienne infectieuse, le pronostic n’est pas clair. Les patients peuvent développer des complications qui pourraient provoquer des dommages permanents.
Les temps de guérison de la pleurésie virale sont plutôt longs : il faut au moins deux semaines de thérapie.
Il est essentiel de diagnostiquer la maladie pendant les premiers stades. Il est conseillé de commencer immédiatement le traitement pour éviter les complications.
Dans certains cas, les effets d’une pleurésie précédente persistent, comme le tissu fibreux en excès similaire à des cicatrices au sein de l’espace pleural. Si la quantité n’est pas excessive, cela n’est pas un problème.