Emphysème pulmonaire

Qu’est-ce que l’emphysème pulmonaire ?

L’emphysème est une maladie pulmonaire  caractérisée de :

  • La dilatation des alvéoles,
  • La destruction et la disparition des parois alvéolaires.
INDEX

Ce trouble respiratoire affecte surtout les hommes de plus de 40 ans et les hommes âgés.

Anatomie et physiologie de la respiration

Lors de l’inspiration, l’air arrive aux poumons à travers les bronches.
Dans les poumons, les bronches sont divisées en de nombreuses voies aériennes plus petites, appelées bronchioles.
À l’extrémité des bronchioles, se trouvent les alvéoles.

Emphysème pulmonaire
Emphysème pulmonaire

Ces structures sont des petits sacs d’air.
L’échange de l’oxygène et de dioxyde de carbone entre les poumons et le sang se fait à travers de minces vaisseaux sanguins (capillaires) à l’intérieur des parois alvéolaires.
Lors de la respiration :

  • La cage thoracique s’expand,
  • Les sacs d’air (alvéoles) se gonflent.

La tendence naturelle de la cage thoracique est de s’expandre.
D’autre côté, dans les parois des alvéoles il y a les fibres élastiques qui tirent du vers opposé, c’est-à-dire qui rétrécissent la cage thoracique.

Le thorax se compose de 12 couples de côtes qui :

  • Partent des vertèbres,
  • Terminent dans le sternum.

Ils se penchent normalement vers le bas.
Lorsqu’on inspire :

  • Les muscles intercostaux soulèvent les côtes qui tiennent une position plus horixzontale,
  • Le diaphragme s’abaisse et s’aplatit.

La conséquence est une augmentation du volume de la poitrine pour permettre l’entrée d’air.

Altérations anatomiques provoquées par l’emphysème

  • Les bronchioles s’enflamment et la quantité d’air dans les alvéoles diminue.
  • Les capillaires et les parois alvéolaires se cassent, on a donc moins de vaisseux sanguins pour effectuer les échanges gazeux qui servent à porter l’oxygène dans le sang.
  • La destruction des parois alvéolaires provoque la ropture des fibres élastiques que pendant l’expiration (la sortie d’air) réduisent les dimensions du thorax.
    Si les fibres pulmonaires sont détruites la cage thoracique reste dilatée comme lorsqu’on inspire.
  • L’air reste dans les alvéoles dilatés en réduisant encore plus l’elasticité des tissus.
  • Le bon fonctionnement des poumons s’aggrave.

L’emphysème peut devenir mortel.

Quelles sont les causes de l’emphysème ?

Tabagisme
Le tabagisme est l’une des causes principales d’emphysème.
Ceux qui fument souffrent de cette maladie, sous une forme légère ou grave, déjà après quelques années.
Le tabagisme endommage les systèmes de défense des poumons en provoquant :


1) La congestion qui rétrécit les voies aériennes
Quand on fume, on inhale des substances toxiques contenues dans les cigarettes.
Ces produits chimiques :

  • Irritent les voies aériennes,
  • S’accumulent dans la cavité pulmonair,
  • Commencent à détruire les cils vibratiles des poumons semblables aux poils.

La fonction primaire des cils est de prévenir l’accumulation de mucus dans les voies aériennes.
La destruction des cils provoque l’accumulation de mucus en excès et cela cause une congestion.
La conséquence de cette congestion est :

  • Le rétrécissement des conduits,
  • La diminution du flux d’air.

Cela provoque la bronchite chronique qui est une manifestation de la bronchopneumopathie chronique obstuctive (BPCO).

Cette maladie n’apparaît pas soudainement, mais elle est le résultat d’une longue période de tabagisme.

2) La destruction des alvéoles
Le tabagisme cause également la destruction des tissus dans les poumons.
Le tabagisme passif est aussi dangereux.

Carence de alpha-1 antitryspirine
Parmi les causes nous pouvons citer la carence d’une protéine : AAT (alpha1-antitrypsine). Cette protéine est produite par le foie et elle est essentielle pour préserver l’élasticité des tissus pulmonaires.

Pollution de l’air

Une exposition aux polluants (fumées, poussières, etc.), L’emphysème est un problème de santé qui est fréquent dans les zones où le taux de pollution atmosphérique est important.
Les substances polluantes qu’on respire ont un effet identique à l’inspiration de la fumée de cigarette dans les poumons.

Facteurs de risque d’emphysème pulmonaire

Parmi les facteurs de risque il y a :

  • La bronchite chronique – en cas de bronchite chronique, l’élasticité des poumons diminue, les deux pathologies se manifestent souvent en même temps.
    Dans ce cas, le patient présente aussi d’autres symptômes, par exemple de la fièvre et des douleurs généralisées.
  • L’asthme.

Classification de l’emphysème

  1. L’emphysème bulleux est caractérisé par la formation de grandes bulles d’air isolées dans les poumons qui empêchent la respiration. Si les bulles éclatent soudainement, un pneumothorax peut se produire.
  2. L’emphysème centrolobulaire affecte les bronchioles au centre du lobule. Les lobules touchées sont ceux supérieurs ou ceux proches de la trachée. Ce type d’emphysème touche surtout les fumeurs et provoque des faibles taux en oxygène dans le sang, la cyanose et le oflement du thorax. Il s’agit de la raison pour laquelle les patients souffrant d’emphysème centrolobulaire sont nommés blue bloaters (individus gonflés et bleu).
  3. L’emphysème panlobulaire affecte l’ensemble du lobule pulmonaire et est plus grave dans les parties inférieures, où le flux sanguin est plus important.
    Il est surtout causé par la carence en alpha1-antitrypsine (AAT) et s’aggrave avec le tabagisme, les médicaments à base de méthylphénidate (Ritaline) ou avec le syndrome de MacLeod.
    Les patients souffrant d’emphysème panlobulaire ont une respiration rapide et expirent l’air des lèvres. Pour cette raison ils sont appelés pink puffers (souffleurs rose).
  4. L’emphysème paraseptal ou distal touche les parties périphériques du poumon c’est-à-dire à proximité de la plèvre. L’emphysème paraseptal peut provoquer la formation de bulles sous-pleurales qu’en crevant provoquent un pneumothorax spontané.
  5. L’emphysème interstitiel se manifeste quand l’air s’accumule dans l’espace situé entre les lobules, au-dessous de la plèvre.
  6. L’emphysème aigu est caractérisé par la dilatation des parois alvéolaires causée par des crises d’asthme.
  7. L’emphysème sénile se manifeste parce que l’élasticité des parois des alvéoles est moindre chez les personnes âgées.
  8. L’emphysème vicariant ou compensateur touche le poumon ou le lobule sain qui cherche à remplacer la partie malade de l’organe.

emphysème,pulmonaire,BPCO,alvéoles,pulmonaires

Symptômes de l’emphysème pulmonaire

  1. Essoufflement. L’essoufflement est le symptôme le plus fréquent. Contrairement à d’autres maladies respiratoires, le problème de l’emphysème se manifeste lors de l’expiration et non lors de l’inhalation.
    Au début, le problème survient lors d’un effort physique, mais quand la maladie se développe, les symptômes se manifestent aussi au repos.
  1. Tachypnée. Souvent, les patients respirent très rapidement.
    Dans des conditions normales, une personne respire entre 12 et 20 fois par minute, mais chez les personnes qui souffrent d’emphysème, la fréquence respiratoire est plus élevée (40 à 60).
  1. Toux. Un autre symptôme est une toux chronique et persistante pendant une longue période de temps.
    La toux peut être accompagnée d’expectorations (toux grasse accompagnée de glaires).
    Il est possible de remarquer une production de mucus en excès.
  1. Peau bleue ou cyanose. Il s’agit d’un symptôme qui affecte les personnes qui souffrent d’emphysème.
    Ce symptôme se manifeste surtout après des efforts physiques épuisants et disparaît au repos.
    Il survient à cause de la faible quantité d’oxygène apportée aux différentes parties du corps.
  1. Le thorax en tonneau est un trouble où la poitrine devient plus large et ronde, comme un tonneau.
    Ce symptôme se manifeste en particulier dans les stades avancés de l’emphysème car une grande quantité d’air est piégée au sein des alvéoles. Cela cause des difficultés à expirer.
  1. Certains patients souffrent aussi de douleurs à la poitrine.
  1. À cause de la difficulté à respirer, certaines activités deviennent difficiles (manger par exemple).
  1. Au dernier stade de la maladie, une perte d’appétit et de poids se manifestent.

Les signes et les symptômes (essoufflement ou halètement) peuvent se produire aussi après avoir parlé ou ri pendant un long moment.
Parfois, les patients souffrent de halètement aussi après les repas.

Les symptômes se manifestent généralement quand les tissus pulmonaires sont endommagés à hauteur de 30 % à 50 %.


Diagnostic de l’emphysème pulmonaire

Le médecin doit :

  • Examiner le dossier médical,
  • Faire un examen clinique objectif.

Pendant la percussion et l’auscultation, le médecin écoute :

  • Un grand bruit intense,
  • Une longue phase expiratoire,
  • Des sifflements qui ressemblent aux bruits produits par les patients qui souffrent d’asthme.

Le médecin peut prescrire des examens spécifiques, parmi lesquels :

1) La radiographie du thorax, chez le patient souffrant d’emphysème elle montre :

  • Le diaphragme plat,
  • L’espace derrière le sternum augmente,
  • Le thorax dévient plus rond et plus grand car les fibres élastiques pulmonaires sont detruites et la cage thoracique change donc sa forme.

 

emphysème pulmonaire,radiographie,diaphragme plat,thorax dilaté

 

2) La scanographie permet d’individuer les régions du poumons touchées par l’emphysème. Dans la section transversale (image au bas) on voit des taches plus foncés qui sont la région du poumon atteint d’emphysème. Dans ces taches il y a des petits points noirs qui sont les artères.

 

emphysème pulmonaire, tac

3) L’exploration fonctionnelle respiratoire – ces tests servent à évaluer la capacité respiratoire du patient.

4) La spirométrie – cet examen montre la quantité d’air que le patient peut experier et la vitesse.

5) L‘analyse des gaz respiratoires ou gazométrie artérielle – cet examen montre les taux d’oxygène et de dioxyde de carbone dans le sang.

6) Le test génétique pour évaluer une carence éventuelle en alpha1-antitrypsine,

7) Les analyses de sang pour exclure les autres maladies.

Diagnostic différentiel

Le médecin doit exclure d’autres maladies qui provoquent la dyspnée et la toux y compris :

  • Le cancer du poumon,
  • L’embolie pulmonaire,
  • L’insuffisance cardiaque.