Asthme bronchique

L’asthme bronchique est une maladie caractérisée par le rétrécissement des voies respiratoires et des bronches. Ce sont des conduits qui permettent à l’air de parvenir aux poumons.
L’asthme est une pathologie chronique et incurable.

Quelles sont les causes de l’asthme ?
Les causes de l’asthme sont inconnues, mais les études démontrent que l’asthme peut être causé par plusieurs facteurs de risques génétiques ou environnementaux, ou par des infections.


Asthme bronchique
Asthme bronchique

Hérédité
Les scientifiques estiment que cette maladie est héréditaire, comme la rhinite allergique et la dermatite.

Système immunitaire
En cas d’asthme allergique, se manifestent des réactions allergiques à certaines substances ordinaires comme les poils de chat, les moisissures et les pollens.
Le système immunitaire peut aussi réagir  de manière excessive aux bactéries et aux virus, en augmentant ainsi les probabilités d’une crise d’asthme allergique.

Asthme chez les enfants
Les enfants prématurés sont particulièrement vulnérables aux maladies respiratoires et aux infections, car leurs poumons ne sont pas complètement développés à la naissance.
Une infection peut parfois causer une inflammation des voies respiratoires.

Asthme et environnement
Il existe différents facteurs environnementaux qui peuvent déclencher l’apparition de l’asthme, par exemple le tabagisme passif, la pollution atmosphérique, les peintures et les produits chimiques.
Si les facteurs de risque sont connus, on parle d’asthme extrinsèque, tandis que si la cause des crises est inconnue, l’asthme est intrinsèque.
L’humidité peut favoriser la prolifération des acariens et des moisissures qui peuvent déclencher des crises d’asthme. Les vacances à la montagne sont plus indiquées par rapport aux vacances à la mer, car le climat est plus froid et sec.

Anxiété et stress
Le développement de l’asthme présente une composante psychosomatique. En effet, les situations de stress peuvent aggraver les symptômes.

Reflux gastro-œsophagien
L’asthme peut être provoqué aussi par la remontée des acides gastriques. Le reflux est fréquent chez les patients asthmatiques qui prennent des bronchodilatateurs.

Asthme d’effort
Cette pathologie se présente quand on pratique un sport (activité physique) et dure environ un quart d’heure.
Les symptômes sont les suivants : toux sèche, essoufflement et sifflements respiratoires.

Bronchite chronique asthmatique
La bronchite chronique asthmatique est l’une des maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC).
Il s’agit de la combinaison de deux maladies pulmonaires : asthme et bronchite.
La bronchite asthmatique se présente chez les personnes qui souffrent d’asthme et contractent une bronchite ou vice versa.
Les symptômes de ces maladies sont similaires, il est donc difficile de faire un diagnostic.

 

Quelles sont les causes de la bronchite chronique asthmatique ?

  • Système immunitaire faible
  • Hyperactivité des voies respiratoires
  • Infections dues aux bactéries et aux virus
  • Infections respiratoires, surtout si la maladie a débuté pendant l’enfance
  • Fumée de cigarette
  • Exposition aux allergènes, aux polluants et à certaines substances chimiques
  • Changement climatique
  • Stress physique et émotionnel.

Broncho-pneumopathie chronique obstructive  (BPCO)
Ce nom se réfère à un groupe de maladies : les principales sont l’emphysème et la bronchite chronique asthmatique.
Ces maladies empêchent de respirer normalement à cause de l’obstruction du flux d’air.

Symptômes de la BPCO
Les symptômes peuvent être :

  1. Essoufflement qui s’aggrave au cours de l’activité physique ;
  2. Toux grasse chronique (accompagnée de catarrhe) qui persiste ;
  3. Infections pulmonaires fréquentes, en particulier pendant l’hiver ;
  4. Douleur thoracique compressive.

 

Symptômes de l’asthme bronchique

Symptômes de l’asthme chez les enfants

Les jeunes enfants peuvent développer l’asthme à un âge précoce.
L’exposition aux allergènes comme la poussière, la fumée, les pollens ou les animaux domestiques est la cause principale d’asthme chez les nourrissons et les jeunes enfants.
Chez certains enfants, l’asthme peut être causé par une maladie génétique.
Les symptômes de l’asthme chez les enfants sont similaires aux symptômes chez les adultes. Cependant, l’intensité est beaucoup plus grave car les voies respiratoires des enfants sont plus petites.
Les principaux symptômes sont :
Essoufflement : Étant donné que les conduits nasaux se rétrécissent, l’enfant respire difficilement. La situation s’aggrave quand il pleure ou pratique une activité physique. Lors d’une crise asthmatique grave, l’enfant peut avoir une respiration superficielle et rapide.

Halètement : Ce symptôme indique clairement que le passage de l’air est réduit et que seulement une petite quantité d’air peut passer à travers les voies respiratoires.

Toux : La toux chronique peut être sèche ou grasse.
La journée, les patients peuvent tousser occasionnellement. La toux peut parfois s’aggraver pendant la nuit. Ce symptôme peut être accompagné d’éternuements, d’un larmoiement excessif et d’un nez qui coule.

Sensation d’oppression dans la poitrine : Étant donné que la quantité d’air disponible dans les poumons est moindre, l’enfant s’efforce de respirer davantage. Cela provoque une sensation d’oppression.

Les éruptions cutanées allergiques se manifestent par des points rouges minuscules qui apparaissent sur différentes parties du corps :

  1. Joues,
  2. Front,
  3. Cuir chevelu.

Spasmes : Le spasme chez les enfants est plutôt fréquent en cas d’asthme.
Il s’agit d’une sensation similaire à une crampe musculaire pendant une courte période de temps.
Il faut se rendre immédiatement à l’hôpital si certains symptômes graves apparaissent :

  1. Respiration rapide
  2. Dilatation des narines
  3. Rétraction de l’estomac vers les côtes
  4. Visage pâle
  5. Lèvres et ongles bleus.

Asthme bronchique,bronchesSymptômes chez les adultes
Les symptômes chez les adultes peuvent se manifester soudainement ou quelques heures ou jours après l’exposition aux substances irritantes.
La plupart des crises d’asthme cause de l’essoufflement et une difficulté à respirer.
De nombreux patients souffrent d’une toux sèche persistante qui peut causer l’insomnie.
Une sensation d’oppression thoracique soudaine et inexplicable peut être un indice précoce d’une grave crise d’asthme.
Environ trois quarts des patients présentent aussi une douleur thoracique.
Un autre symptôme est la douleur et la rigidité des muscles du cou : parler devient alors impossible.
Une crise d’asthme provoque aussi une transpiration excessive et une accélération du rythme cardiaque.

 

Asthme et toux

L’asthme accompagné de toux est caractérisé par une toux chronique et sèche.
À la différence de l’asthme, ce trouble n’est généralement pas accompagné d’autres symptômes comme la dyspnée.
La toux peut durer de 6 à 8 semaines.

 

Asthme et grossesse

La prise de médicaments pour l’asthme nuit à la santé de l’enfant. Toutefois, une crise incontrôlée d’asthme pendant la grossesse est pire.
L’asthme pendant la grossesse peut causer :

  • Réduction de la quantité d’oxygène apportée à la mère et au fœtus,
  • Graves complications comme l’hypertension artérielle de la mère,
  • Pré-éclampsie,
  • Faible poids de naissance,
  • Naissance prématurée.

Le traitement de l’asthme le plus populaire pendant la grossesse est l’inhalation de médicaments à base de cortisone.
De cette manière, on facilite le passage de l’air et on soulage les symptômes.
Le dosage de ces médicaments dépend de la fréquence des crises d’asthme et de la gravité des symptômes.

 

Lignes directrices pour le traitement de l’asthme

 
Il existe deux lignes de traitement, la première ligne sert en cas de crise aiguë, tandis que la deuxième est une thérapie préventive à long terme.

 

Traitement de première ligne (phase aiguë)

Le traitement peut être défini après avoir identifié la cause exacte de l’asthme.
La première thérapie vise à soulager rapidement les symptômes.
Les premiers médicaments prescrits par le médecin sont :

Bêta-agonistes à courte durée d’action : ces médicaments sont utilisés comme bronchodilatateurs pour un soulagement rapide.
Parmi ces médicaments, nous pouvons citer : le salbutamol (Ventoline ou Airomir Autohaler).

Il s’agit de médicaments à action rapide.

Médicaments à base de cortisone : Ces médicaments peuvent être nécessaires pour soigner cette maladie, par exemple la Bétaméthasone (Bétaméthasone Arrow).
Ils peuvent être administrés par voie orale ou intraveineuse.
Bien que ces médicaments atténuent les symptômes de l’inflammation des voies aériennes, la prise à long terme doit être évitée à cause des nombreux effets secondaires.

Bromure d’ipratropium (Atrovent)
Bien que ce médicament soit utilisé pour la bronchite chronique et l’emphysème, il peut aussi être pris pour soulager immédiatement une crise d’asthme. L’ipratropium détend les muscles des voies respiratoires.

 

inhalateur,cortisone,asthmeTraitements de deuxième ligne

Corticoïdes inhalés : les corticoïdes comme le béclométasone, le flunisolide et le fluticasone sont des médicaments à long terme utilisés afin de réduire la fréquence des crises.
Ces médicaments sont inhalés, donc le risque d’effets secondaires est moindre par rapport aux comprimés.

Bêta-agonistes à longue durée d’action : ces médicaments comprennent le salmétérol (Seretide ®), un bronchodilatateur qui aide à réduire l’inflammation. Ces médicaments doivent être pris avec les médicaments à base de cortisone.

Les antileucotriènes : il s’agit de médicaments sous forme de comprimé, par exemple le Montélukast (Montélukast Evolugen).
Ces médicaments ne sont pas à action rapide. Les résultats pourraient être visibles seulement après quelques jours.

Théophylline : il s’agit d’un médicament administré par voie orale à l’action bronchodilatatoire. Il facilite donc la respiration.

Bronchodilatateurs
Les bronchodilatateurs sont les médicaments les plus utilisés contre l’asthme.
Une personne qui souffre souvent de crises d’asthme peut utiliser un aérosol. Certains bronchodilatateurs ont un effet immédiat, tandis que d’autres agissent après environ 30-45 minutes.
L’effet peut durer au moins 12 heures.
Vu que l’air passe librement dans les bronches et les bronchioles, le mucus, facile à expulser, est éliminé des poumons.

Effets secondaires des bronchodilatateurs
Certains effets secondaires des bronchodilatateurs sont :

  1. Irritations de la gorge,
  2. Vertiges,
  3. Sensation de tête vide,
  4. Brûlures d’estomac,
  5. Difficultés respiratoires,
  6. Perte d’appétit,
  7. Sensation d’altération du goût,
  8. Agitation,
  9. Anxiété et nervosité,
  10. Tremblement,
  11. Transpiration.

 

Remèdes naturels pour traiter l’asthme

Comment traiter l’asthme à l’aide de l’aromathérapie

Huile de lavande
L’inhalation des vapeurs à base d’huile de lavande s’effectue en versant 6-10 gouttes de cette huile essentielle dans un bol d’eau chaude.
La vapeur produite possède une haute valeur thérapeutique et peut soulager immédiatement des crises d’asthmes.

Huile de menthe poivrée
Cette huile essentielle agit comme un antihistaminique naturel et peut réduire les symptômes de l’asthme léger.
L’histamine, libérée dans le corps après l’exposition à un allergène, provoque souvent une crise d’asthme.
Parmi les remèdes de grand-mère qui facilitent la respiration, on peut essayer d’inhaler des vapeurs à base d’huile de menthe poivrée.

Huile essentielle d’encens
L’huile essentielle d’encens est un excellent anti-asthmatique et renforce le système immunitaire. Il suffit d’inhaler l’arôme de l’huile essentielle d’encens pour améliorer les symptômes.
On peut verser quelques gouttes d’huile essentielle d’encens sur un mouchoir que l’on inhalera régulièrement.
D’autres huiles essentielles qui peuvent améliorer la respiration en cas d’asthme sont l’huile d’eucalyptus, de marjolaine et de gingembre.

Quelques conseils sur l’alimentation
Les enfants qui souffrent d’asthme doivent suivre un régime alimentaire sain à base de fruits frais et de légumes, donc à base d’aliments riches en antioxydants.
L’obésité et la sédentarité peuvent aggraver l’asthme. Il faut donc éviter les en-cas et les snacks.

 

Pronostic de l’asthme

Le pronostic de l’asthme dépend de sa gravité, de la fréquence des crises et du traitement.
Si la maladie est diagnostiquée rapidement, le pronostic est meilleur.
Bien que de nombreuses personnes aient l’impression que cette condition soit hautement invalidante, l’on peut vivre normalement grâce à un plan de traitement rapide et efficace.

 

Prévention de l’asthme

Les personnes qui souffrent d’asthme doivent tout d’abord identifier la cause des crises. Le patient doit éviter le contact avec :

  1. Poils d’animaux domestiques,
  2. Fumée de cigarette (il faut arrêter de fumer),
  3. Autres allergènes qui peuvent déclencher des crises d’asthme.

À long terme, le plan de traitement de l’asthme minimise la fréquence des crises.
Pour cette raison, les glucocorticoïdes sont la meilleure solution disponible, notamment la béclométasone (Qvar) administrée par aérosol.
Les personnes qui souffrent d’asthme devraient faire le vaccin contre la grippe saisonnière chaque année.
La grippe est une infection virale qui infecte les voies respiratoires (nez, gorge et poumons).
Les personnes qui souffrent d’asthme sont plus susceptibles de développer de graves problèmes de santé à cause de la grippe.
La première étape, et la plus importante, pour éviter les complications dues à l’asthme est de se faire vacciner contre la grippe saisonnière.
De plus, les médecins conseillent aussi le vaccin contre le pneumocoque afin de prévenir une pneumonie.