Arrêter de fumer

Arrêter de fumer est très difficile parce que cela provoque des effets négatifs sur l’organisme.

Pourquoi grossit-on quand on arrête de fumer ?

La prise de poids est d’environ 5 à 10 kilos pendant les premiers mois. Les causes sont :

Métabolisme ralenti
Le tabagisme accélère le métabolisme parce qu’il cause une montée d’adrénaline qui provoque la libération de glycogène qui augmente le niveau de sucre dans le sang.

Arrêter de fumer fait grossir parce que le métabolisme ralentit considérablement.

Tabagisme,fumer,arrêter
Il faut quelques semaines pour que le métabolisme retrouve sa normalité.

Manger pour remplacer la cigarette
Quand on arrête de fumer, on cherche à faire autre chose avec la bouche et les mains. Il est naturel d’essayer de réduire la nervosité, le stress et de passer le temps à manger.

Toux accompagnée de glaires noires après avoir arrêté de fumer
Les muqueuses produisent des glaires quand elles sont exposées à la nicotine ou au goudron.
Les cils sont des formations minuscules similaires à des poils qui se trouvent dans les passages des voies respiratoires supérieures. Ils éliminent les glaires ou bloquent les particules qui, ainsi, ne peuvent entrer dans les poumons.
Quand une personne arrête de fumer, le corps tente d’expulser les substances chimiques nuisibles qui s’accumulent sous forme de catarrhe noir.
La durée de la toux accompagnée de glaires noires est d’environ 2 à 3 mois. Toutefois, dans certains cas, elle peut durer 8 à 9 mois.

Symptômes de sevrage

Fumer des cigarettes, de l’herbe, la pipe ou encore la cigarette électronique représente à la fois un médicament et un poison pour le corps.
Par exemple, ce geste soulage les maux de tête, le stress mais provoque une perte d’appétit.

Pendant les premières semaines après avoir arrêté de fumer, des symptômes de sevrage apparaissent, par exemple :

  1. Nausées,
  2. Maux de tête,
  3. Vertiges ou tête qui tourne,
  4. Anxiété,
  5. Désirs,
  6. Nervosité,
  7. Fatigue,
  8. Prise de poids,
  9. Baisse de concentration,
  10. Sensation de fourmillements.

Quelle est la durée du syndrome de manque ? Temps de récupération

Le premier jour
Dans les 20-30 minutes qui suivent la dernière cigarette, les bénéfices immédiats sont une réduction de la pression sanguine et de la fréquence cardiaque qui reviennent à la normale.
Après 8 heures, les taux de monoxyde de carbone dans le sang reviennent eux-aussi à la normale.

Dans les 24 heures, les conséquences de manque suivantes peuvent se présenter :

  • Maux de tête,
  • Nausées,
  • Anxiété,
  • Irritabilité,
  • Troubles de concentration.

La première semaine
Dans les 24 et 36 heures qui suivent la dernière cigarette, les sens du goût et de l’odorat reviennent à la normale. Les probabilités d’avoir une crise cardiaque se réduisent considérablement.
Après 72 heures, les muscles des bronches commencent à se relâcher. La respiration s’améliore nettement.

Le premier mois et la période suivante :
Pendant la semaine suivante, la personne aura souvent envie de fumer.
Il faut environ 3-4 semaines pour perdre cette envie de fumer.
Après environ 4/5 mois, la dyspnée ou le halètement et la toux sèche disparaissent.
Dans l’année, le risque d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral se réduit de moitié. Après 10-15 ans, le risque est le même que celui des non-fumeurs.
Après 10 ans, le risque de cancer du poumon se réduit considérablement par rapport aux fumeurs.

Quels sont les avantages et les bénéfices pour la santé si l’on arrête de fumer ?

Plus de 95 % des fumeurs risquent de souffrir de certains types de néoplasie, par exemple :

  1. Cancer du poumon,
  2. Cancer de la gorge,
  3. Cancer de l’œsophage,
  4. Cancer de la vessie et des reins.

Un fumeur invétéré peut développer différentes maladies respiratoires, par exemple : bronchite, pneumonie, maux de gorge, pharyngite, laryngite, etc.
Les toxines des cigarettes affaiblissent le système immunitaire.
Arrêter de fumer réduit le risque d’infections respiratoires dès les premiers jours.
Fumer augmente la pression sanguine et provoque un effort du cœur excessif.
La conséquence peut être un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque.
L’érection du pénis se fait plus rapidement : les taux de testostérone diminuent quand on fume. Après avoir arrêté de fumer, les hormones reprennent leurs taux normaux en peu de temps.
Les femmes peuvent souffrir de différents problèmes obstétricaux ou de fertilité à cause du tabagisme.
Fumer avant, pendant et après la grossesse peut avoir des effets négatifs sur le développement physique et mental du nouveau-né.
Les hommes, comme les femmes, peuvent avoir des problèmes de fertilité.

Conseils pour arrêter de fumer naturellement

Il existe différentes activités qui peuvent détendre et distraire de l’envie de fumer, par exemple :

  • Pratiquer une activité physique régulière,
  • Se promener,
  • Écouter de la musique,
  • Parler avec ses amis et sa famille pendant les phases de dépression,
  • Pratiquer la méditation,
  • Avoir un hobby.

Arrêter de fumer,poumons,dommagesEffets secondaires après avoir arrêté net de fumer

Irritation
Certaines substances chimiques contenues dans les cigarettes activent des neurotransmetteurs dans le cerveau qui provoquent une sensation d’euphorie.
Quand on arrête de fumer, les stimulations cessent. Le fumeur se sent nerveux.
Cela peut causer des troubles de concentration.

Insomnie
L’un des premiers effets qui se présente après avoir arrêté de fumer est l’insomnie.

Diarrhée
Certaines substances contenues dans les cigarettes améliorent le fonctionnement du système digestif. Quand on arrête de fumer, il est probable de souffrir de diarrhée pendant quelques jours.

Constipation
Arrêter de fumer peut aussi provoquer une constipation chez certaines personnes. Ce symptôme peut durer quelques jours.

Froid et grippe
On peut contracter un rhume ou une grippe car la réadaptation du corps provoque un affaiblissement du système immunitaire.
Les symptômes de la grippe et des frissons de froid peuvent se manifester pendant quelques jours.

Gencives
Le tabagisme a un effet protecteur sur les gencives. Quand on arrête de fumer, une stomatite et une rétraction des gencives peuvent se manifester.

Dépression
La dépression après avoir arrêté de fumer peut durer quelques semaines. Puis, la bonne humeur revient.

Peau
Certaines études scientifiques montrent que, lorsque l’on arrête de fumer, la peau rajeunit : elle devient plus lumineuse, fraîche et les rides s’estompent.

Thérapie pour arrêter de fumer

Les pilules anti-tabac sont-elles réellement efficaces ?

Les pilules Zyban et Champix (à base de varénicline) sont les plus prescrites.
Ces pastilles libèrent des endorphines qui aident à stimuler l’hypophyse. Les endorphines augmentent le niveau d’énergie d’une personne en créant une fausse sensation de plaisir.
Le plaisir est le même que celui éprouvé par les fumeurs quand ils fument.
Dans les cigarettes, c’est la nicotine qui provoque cet effet.
Les pilules anti-tabac servent à réduire les symptômes de sevrage.
On ne peut pas prendre plus de deux comprimés par jour.
Les effets secondaires de ces médicaments sont divers, par exemple insomnie et bouche sèche.
Le traitement prévoit la prise de pilules pendant une période de 8-12 semaines.

Arrêter de fumer grâce à l’hypnose

L’hypnose est une condition mentale où l’esprit devient complètement détendu et calme.
Il existe des stimulus externes qui altèrent l’état de l’esprit.
Contrairement à la croyance populaire, la personne n’entre pas en transe quand elle est sous hypnose. Elle est parfaitement consciente de son milieu et de ce qui s’y passe.
Quand l’esprit atteint cet état, il est possible de lui proposer de changer.

Hypnose contre tabagisme : comment fonctionne-t-elle ?

L’hypnose agit selon deux principes :
1.
Elle altère le rapport entre tabac et plaisir ;
2.
Elle modifie l’habitude de fumer quand on pratique une certaine activité.
Par exemple, une personne pourrait allumer une cigarette après le déjeuner ou le dîner. Le cerveau est donc programmé pour fumer à ce moment-là.
L’autre facteur sur lequel l’hypnose agit est d’éliminer la raison pour laquelle on fume : par exemple, si le patient allume une cigarette en cas de tension émotionnelle ou de stress.
L’hypnose fonctionne. Mais il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas d’une pilule magique.
Le succès de l’hypnose sur le fumeur est subjectif : il dépend de différents facteurs. L’important est que la personne désire réellement arrêter de fumer.

Thérapie au laser pour arrêter de fumer

Comment fonctionne la thérapie au laser ?

Les principes sont la réduction de la tension et l’augmentation de la circulation.
Le laser favorise la libération d’endorphines.

Il s’applique sur certains points d’énergie liés à la dépendance au tabac, par exemple :

  1. Mains,
  2. Visage,
  3. Oreilles,
  4. Poignets.

Le patient ne ressent qu’une sensation de chaleur.

Arrêter de fumerRemèdes naturels pour arrêter de fumer

Plantes qui aident à arrêter de fumer progressivement

Lobélie
La lobélie est très efficace pour réduire la dépendance à la nicotine.
Les extraits fluides et les herbes séchées sont disponibles en herboristerie.
La lobélie contient une substance qui remplace la nicotine et possède les mêmes propriétés relaxantes.

Avena Sativa (Fleurs de Bach)
La plante d’avoine sauvage est la source principale d’avena sativa.
Selon plusieurs chercheurs, ces fleurs de bach aident les fumeurs à se libérer de la dépendance à la nicotine.
On l’utilise aussi pour traiter l’insomnie, l’anxiété et la nervosité.

Centella asiatica
Fumer nuit à la mémoire.
Ce problème peut être soulagé grâce à une prise adéquate de Gotu kola.
La centella améliore la circulation du sang dans l’ensemble du corps.

Garcinia Cambogia
Ces traitements naturels sont très efficaces pour supprimer l’envie de fumer.
Le tabac est responsable de la prise de poids.
L’acide hydroxytrique contenu dans la garcinia cambogia aide à brûler les calories en excès. Elle permet donc de réduire le poids.

Thé au mimosa
Ce thé détend et aide à combattre l’anxiété et les maux de tête.
Comme la lobélie, cette plante ne provoque pas de dépendance.

Acupuncture
L’acupuncture peut être utile afin de réduire le besoin de nicotine. Elle détend le corps et réduit les symptômes du syndrome de manque.
Cette thérapie peut aussi altérer le goût des cigarettes qui devient désagréable.

Auriculothérapie
L’auriculothérapie consiste à poser une agrafe entre le pavillon auriculaire et le lobe de l’oreille.
La durée de la thérapie est d’environ 50 jours.
L’auriculothérapie stimule la production d’endorphines qui réduisent les symptômes de sevrage.