Apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire fréquent qui peut provoquer de nombreux autres troubles et qui peut affecter aussi bien les nourrissons que les enfants, les jeunes, les adultes et les personnes âgées.
Types d’apnée du sommeil

On distingue trois types d’apnée du sommeil :

  1. Syndrome d’apnées obstructives du sommeil : Ce type d’apnée est le plus fréquent.
    Les muscles de la gorge se détendent et s’affaissent pendant le sommeil.
    Quand il respire, le patient souffre de pauses fréquentes à cause de l’obstruction physique des voies aériennes.


Poumon,apnée

  1. Apnée centrale du sommeil : Ce type d’apnée se manifeste quand le cerveau omet d’envoyer les signaux au système nerveux et ne permet donc pas au système respiratoire de maintenir la gorge ouverte et, par conséquent, la trachée se bloque.
    La conséquence est une série de pauses dans la respiration pendant le sommeil.
  1. Apnée du sommeil mixte : Elle associe les deux autres formes d’apnée.

Les causes sont :

  • Obstruction physique,
  • Contrôle erroné de la part du cerveau.

 

Causes de l’apnée du sommeil

Obésité
L’excès de graisse dans les poumons empêche le passage de l’air et peut aussi causer l’affaissement des voies aériennes.

Reflux acide
Si les sucs gastriques remontent dans l’œsophage, ils peuvent y provoquer des lésions.
Si ce reflux s’aggrave, il peut entraîner des dommages aux cordes vocales.
Si l’on souffre de reflux gastro-œsophagien chronique, des cicatrices dans la gorge peuvent se former et bloquent ainsi les voies aériennes, provoquant une apnée du sommeil.

Asthme
L’asthme peut obstruer les voies aériennes pendant le sommeil et peut donc causer une apnée.
D’autres allergies peuvent causer une inflammation de la gorge pendant le sommeil.
Le rhume et le nez bouché peuvent aggraver cette maladie.

Forme physique
L’obstruction des voies respiratoires peut être causée par différents facteurs, parmi lesquels :

  1. L’obstruction nasale,
  2. La forme de la mâchoire,
  3. Un long cou,
  4. Une langue large,
  5. Les amygdales enflées,
  6. Une trachée étroite.

Mauvaise hygiène de vie
Le tabagisme et la consommation d’alcool détendent les muscles de la gorge et obstruent la respiration pendant le sommeil.
Le reflux gastro-œsophagien et les brûlures d’estomac peuvent causer une apnée du sommeil.
L’abus de drogues et de stupéfiants peut provoquer l’apnée centrale du sommeil.

 

Signes de l’apnée du sommeil

Les personnes qui souffrent d’apnée du sommeil ronflent.
En cas d’apnée obstructive du sommeil, on peut ronfler très bruyamment.
Parmi les autres symptômes, nous pouvons citer :

  1. Halètement pendant le sommeil,
  2. Trouble de la respiration pendant le sommeil,
  3. Étouffement,
  4. Longues pauses pendant la respiration.

 

Symptômes de l’apnée du sommeil

La quantité d’oxygène qui arrive au cerveau se réduit à cause des pauses pendant la respiration.
Les symptômes de l’apnée du sommeil sont :

  1. Incapacité à se concentrer
  2. Insomnie
  3. Diminution de la mémoire
  4. Fatigue
  5. Somnolence pendant le jour
  6. Maux de tête
  7. Siestes fréquentes
  8. Irritabilité
  9. Mauvaise humeur
  10. Hypertension
  11. Dépression
  12. Tachycardie (quand on recommence à respirer)
  13. Miction fréquente pendant la nuit
  14. Changements de la personnalité
  15. Ronflement
  16. Respiration par la bouche
  17. Sueurs nocturnes
  18. Se lever plusieurs fois pendant la nuit pour uriner
  19. Anxiété
  20. Cauchemars
  21. Risque accru de cancer
  22. Bouche sèche au matin
  23. Troubles de mémoire.

La durée de la maladie dépend du traitement parce qu’elle ne guérit pas toute seule.

 

Apnée du sommeil et état de stress post-traumatique (ESPT)

Il s’agit d’un trouble d’anxiété qui peut se manifester chez les personnes récemment soumises à des traumatismes physiques ou mentaux. Tout traumatisme, lors duquel on est confronté à la peur de perdre la vie, de perdre quelqu’un ou quelque chose qui nous est cher, peut agir comme facteur déclencheur de l’ESPT.
Les études démontrent que les personnes atteintes d’état de stress post-traumatique souffrent souvent d’apnée du sommeil ou de respiration superficielle pendant la nuit.
Le stress peut affecter la mécanique ventilatoire. Ces irrégularités de respiration pourraient priver l’individu de son sommeil.
La connexion entre troubles du sommeil et ESPT est attribuée principalement aux flash-backs récurrents ou aux cauchemars. En effet, les épisodes de respiration perturbée causés par l’apnée centrale du sommeil peuvent devenir de plus en plus fréquents si le patient revit un événement traumatique en plein sommeil paradoxal.
Les cauchemars peuvent entraîner une respiration rapide et le patient peut parfois se réveiller essouflé.

Alvéoles,obstruction,poumon

Apnée du sommeil chez les enfants

Causes et symptômes
Chez les enfants, les causes les plus fréquentes de l’apnée du sommeil sont les végétations adénoïdes et les amygdales enflées. Généralement, elles obstruent les voies respiratoires pendant le sommeil de l’enfant.
Étant donné que, chez les enfants, les conduits pour le passage de l’air sont plus étroits que chez les adultes, un petit gonflement peut suffire à causer cette maladie.
Les cancers de la gorge peuvent causer une apnée du sommeil.
Pendant la nuit surtout, lorsque l’enfant dort, les muscles sont détendus et les voies respiratoires sont bloquées par la tumeur.
L’obésité infantile et l’excès de graisse sur la poitrine causent le rétrécissement des voies aériennes et peuvent provoquer une apnée du sommeil.
Chez certains enfants ayant un cerveau sous-développé, ce facteur peut influencer la respiration pendant le sommeil.

 

Symptômes de l’apnée du sommeil chez les enfants
Le symptôme le plus fréquent est le ronflement.
L’enfant peut avoir un sommeil perturbé et peu réparateur.
Les troubles du sommeil et l’énurésie nocturne (faire pipi au lit) sont très liés.
Un enfant qui souffre d’apnée du sommeil a plus de probabilités de développer ce trouble par rapport aux autres. L’enfant peut souffrir de somnolence diurne.

On peut aussi observer :

  1. Changement de comportement,
  2. Manque d’attention,
  3. Irritabilité,
  4. Agressivité.

 

Quels sont les risques et les dommages de l’apnée du sommeil ?

  1. La somnolence diurne peut causer un risque accru d’accidents de voiture ;
  2. Elle augmente le risque de maladies cardiovasculaires, notamment les embolies (qui peuvent causer un accident vasculaire cérébral), ainsi que des troubles suivants : hypertension, infarctus, fibrillation auriculaire et insuffisance cardiaque ;
  3. Troubles de l’attention et de mémoire à cause de l’apport d’oxygène réduit au niveau du cerveau ;
  4. Impuissance à cause de l’hypoxie (manque d’oxygène) qui affecte les cellules qui produisent la testostérone ;
  5. Parmi les dangers de l’apnée du sommeil, les femmes enceintes présentent un risque accru de développer le diabète gestationnel.

 

Diagnostic de l’apnée du sommeil

Le médecin spécialiste de ce trouble est le pneumologue.
Il doit contrôler le dossier médical et demander au partenaire du patient si celui-ci ronfle ou s’il présente des pauses dans la respiration.
L’examen le plus indiqué est la polysomnographie, qui :

  1. Enregistre les apnées du sommeil ;
  2. Permet de comprendre le type d’apnée (centrale, obstructive ou mixte) ;
  3. Montre les valeurs de saturation en oxygène dans le sang ;
  4. Relève l’arythmie.

 

Apnée du sommeil
Apnée du sommeil

Que faire ? La thérapie

Appareils pour l’apnée du sommeil
L’embout buccal peut être très utile pour résoudre cette maladie ou pour réduire sensiblement les symptômes.
Il s’agit d’un appareil dentaire en plastique que le patient doit garder dans la bouche.
L’embout buccal permet de pousser progressivement la mâchoire inférieure vers l’avant et soulève le voile du palais.
De cette façon, il aide à ouvrir les voies aériennes et à faire passer un flux d’air suffisant dans les poumons. Il est utilisé aussi comme solution au ronflement.

  1. Type d’embout buccal semblable à un masque à oxygène
    Ce dispositif est l’une des meilleures solutions alternatives à la ventilation en pression positive continue (CPAP).
    Il s’agit d’un dispositif efficace, confortable et avantageux.
    Les personnes intéressées sont invitées à consulter un dentiste ou un orthodontiste pour créer un embout buccal sur mesure. Il est aussi possible de le trouver déjà prêt à l’usage.
    Il est possible de dormir dans n’importe quelle position, de boire et de parler.
  2. Orthèse d’avancement mandibulaire
    Cet appareil est très efficace dans le traitement des maladies qui causent insomnie et ronflement.
    Il pousse la mâchoire inférieure vers l’avant et évite que la langue ne se déplace vers le pharynx.

Dispositifs mécaniques. Il existe différents dispositifs et machines pour la ventilation qui permettent d’ouvrir les voies aériennes pendant le sommeil.
Le dispositif le plus populaire est le masque de ventilation à pression positive continue (CPAP) qui doit être utilisé pendant le sommeil. Ce masque augmente la pression de l’air dans les narines afin d’empêcher que les voies aériennes ne se détendent et s’obstruent. Il faut mettre le masque avant de se coucher et le garder toute la nuit.

Outre le CPAP, d’autres dispositifs ont été conçus pour réguler la pression de l’air pendant le sommeil, étant donné que certaines personnes pourraient avoir des difficultés à porter un masque.

Médicaments : Bien que les médicaments ne soient pas une solution au problème, ils peuvent réduire les symptômes de l’apnée. Certains médicaments peuvent avoir des effets secondaires graves. Pour éviter la somnolence diurne, le médecin prescrit souvent des stimulants comme le Modafinil (Provigil).

Thérapie chirurgicale du palais : si la cause de l’apnée nocturne est le voile du palais, le traitement le plus efficace est l’opération chirurgicale.
Il s’agit d’une technique très peu invasive qui prévoit l’ablation d’une partie de la luette ou du voile du palais. Cette procédure est efficace afin de réduire le ronflement et d’autres troubles de la respiration. Il est aujourd’hui possible d’utiliser aussi le laser pour modeler la luette et le palais (uvulo-palato-plastie). Cette intervention est réalisée sous anesthésie locale.

Intervention chirurgicale à la mâchoire : Cette opération est réalisée chez les personnes qui présentent une forme particulaire de la mâchoire et de la mandibule qui aggrave l’obstruction des voies respiratoires. Le chirurgien corrige la position de la mandibule pour résoudre le problème.

Trachéostomie : Lors de cette intervention, le chirurgien pratique une petite incision et insère un petit tuyau flexible dans le cou. L’opération est réalisée sous anesthésie totale ou générale (le patient dort). Le tuyau permet d’aider à respirer en contournant les voies respiratoires obstruées. Il existe différentes complications de la trachéostomie à long terme, notamment des problèmes de langage et des infections pulmonaires.

 

Remèdes et thérapies naturelles

Bien que certains traitements alternatifs pour l’apnée du sommeil soient utiles pour contrôler la maladie, il n’existe pas de preuves scientifiques qui démontrent l’efficacité de ce type de méthode.
En ce qui concerne l’obésité, il est conseillé de perdre du poids en pratiquant une activité physique régulière et en suivant un régime approprié. Il est conseillé d’éviter les gâteaux et les aliments qui provoquent des allergies.
Les exercices de respiration sont utiles, notamment le ‘pranayama’ (une technique du yoga).
Parmi les remèdes à base de plantes, la verveine est efficace pour le contrôle de la maladie chez certains patients. Les personnes qui ont vécu un traumatisme émotionnel peuvent développer cette maladie. L’effet calmant de la verveine les aide à dormir.
Le renforcement des muscles de la gorge peut éviter l’obstruction des voies respiratoires qui provoque l’apnée du sommeil.
Parmi les exercices, nous pouvons citer des cours de chant ou bien jouer d’un instrument à vent.

Les remèdes de grand-mère utiles sont :

  1. Perdre du poids,
  2. Arrêter de fumer et de boire de l’alcool,
  3. Libérer et ouvrir les voies nasales avant de se coucher : on peut par exemple respirer de la vapeur.
  4. Dormir sur le dos peut favoriser le déplacement du voile du palais et de la langue vers la partie postérieure de la gorge, donc il vaut mieux dormir sur le côté.