Nodule au sein droit ou gauche | douloureux | biopsie

Les nodules au sein sont une maladie fréquente et peuvent avoir plusieurs causes.

Bien que la plupart des nodules ne soit pas un carcinome mammaire, des changements inhabituels de la glande mammaire doivent être contrôlés par un médecin spécialiste (sénologue) dès que possible.

Il existe plusieurs types de nodules bénins du sein.
Selon le type, les nodules peuvent avoir un aspect ou une consistance différente.

Le tissu mammaire subit beaucoup de changements durant la vie d’une femme.
Les altérations les plus fréquentes se produisent pendant le cycle menstruel en raison des variations hormonales d’œstrogènes et de progestérones, en particulier :

Par exemple, chez les filles de 8 ans on peut parfois noter la formation d’un petit nodule bénin au sein sous l’aréole (thélarche), qui est un signe de puberté précoce.
Ainsi, si un contrôle du sein est effectué 6 à 12 mois plus tard, le nodule devrait avoir disparu.

Une lésion au niveau du thorax peut également causer un gonflement (par exemple un hématome) identique aux nodules du sein.

 

Les différents petits types de nodule au sein

Il existe plusieurs types de masse au niveau du sein, certaines sont dangereuses et d’autres ne le sont pas.
Seul le carcinome mammaire est cancéreux, les autres ne sont pas malins et peuvent être facilement soignés.
Voici une liste des différents types de nodules du sein.

1. Kyste au sein : il peut se trouver :

  • Près de la surface,
  • Plus en profondeur, à proximité de la paroi thoracique.

Il s’agrandit souvent avant l’apparition des règles et se réduit après ces dernières.
Il peut être causé par la dilatation d’un conduit lactifère.
Le nodule d’un kyste est généralement :

  • Mobile,
  • Rond,
  • Lisse,
  • Mou et légèrement élastique,
  • Gand ou petit.

La zone environnante peut être douloureuse.
On utilise une seringue pour drainer le kyste s’il ne disparaît pas de lui-même.
Si le kyste ne réapparaît pas, il ne sera alors pas nécessaire de suivre d’autres traitements.


2. Modifications fibrokystiques, aussi appelés mastose sclérokystique ou fibrose kystique du sein : il s’agit de nodules bénins qui se produisent dans les deux seins.
Ils sont causés par des variations hormonales pendant le cycle menstruel.
Les nodules peuvent grandir et devenir douloureux avant les règles car les hormones provoquent la dilatation des vaisseaux sanguins et des glandes du tissu du sein.
Dans certains cas, on peut observer des
pertes au niveau du sein.
Les nodules peuvent être :

  • Ronds,
  • Durs,
  • Élastiques au toucher,
  • Visibles sous forme d’une grande ou d’une petite protubérance (bosse).

Il est possible de prendre des analgésiques vendus sans ordonnance pour traiter la douleur provoquée par cette maladie.
Dans certains cas, on peut avoir besoin :

  • D’une ablation chirurgicale des nodules, bien qu’ils puissent se produire de nouveau,
  • D’un traitement hormonal, en prenant des médicaments qui limitent l’effet des hormones féminines, par exemple le tamoxifène.

 

3. Papillomes intracanalaires :
Un papillome est une tumeur bénigne qui se développe dans un conduit lactifère.
Il se localise généralement dans la région derrière l’aréole. Les papillomes peuvent également être accompagnés par une perte de sang des tétons.

 

4. Fibroadénomes : il s’agit de nodules qui se produisent près de la surface du sein. Il est ainsi plus facile de les sentir.
Le plus souvent, ce phénomène s’observe chez :

  • Les adolescentes,
  • Les jeunes femmes.

Les nodules du sein pendant la grossesse peuvent également être de ce type.
Le fibroadénome est :

  • Dur,
  • Lisse.

Parmi les symptômes de cette tumeur bénigne du sein, il y a la présence d’une masse qui :

  • Se déplace facilement,
  • Ne provoque souvent pas de douleur.

Le nodule peut parfois se réabsorber et guérir tout seul.
Dans certains cas, une intervention chirurgicale du nodule peut être nécessaire, surtout si :

  • Le nodule a une taille supérieure à 4 cm,
  • Le diagnostic de fibroadénome n’est pas certain,
  • La patiente a un facteur de risque élevé de cancer du sein (l’âge ou des antécédents familiaux de cancer).

 

5. Infection du sein : elle peut être causée par :

Les symptômes de l’infection du sein sont :

  • La rougeur et la chaleur de la peau,
  • La douleur du sein,
  • La formation d’un nodule douloureux dans le sein,
  • Une sécrétion du téton,
  • La fièvre.

Il est important de comprendre si la cause de la douleur au sein et de la peau rouge (érythème) est l’infection du sein ou s’il s’agit d’une forme rare agressive de tumeur maligne : le carcinome inflammatoire.

 

6. La cytostéatonécrose : il s’agit de la destruction (nécrose) du tissu graisseux du sein.
La cause de la nécrose est une lésion du sein suite à :

  • Un accident,
  • Une intervention chirurgicale.

Parmi les symptômes, il y a :

  • La douleur au sein dont l’intensité dépend du type de lésion. Une lésion récente peut causer une douleur plus important que celle due à une lésion plus ancienne,
  • Des bleus sur le sein atteint,
  • Une rougeur.


  7. Causes mineures de nodule au sein

  • Le Lipome est une masse bénigne de graisse qui forme un nodule externe qui peut bouger beaucoup,
  • L’abcès au sein est la conséquence d’une infection bactérienne qui n’a pas été traitée et qui provoque une douloureuse accumulation de pus sous la peau,
  • L’hématome est une accumulation de sang,
  • Un traumatisme au sein suite à un accident,
  • Des cicatrices résultant d’une intervention chirurgicale précédente.

 

Calcifications au sein

Des calcifications sont des accumulations de calcium qui se forment avec le temps.
Elles peuvent se former dans n’importe quelle partie du corps, même dans le sein.
On les voit le plus souvent près de la surface, à l’intérieur d’un conduit lactifère dilaté, généralement chez les femmes de plus de 50 ans.
Les calcifications peuvent être :

  • Inoffensives si elles sont rondes et éparpillées,
  • Un signe de tumeur si elles ont des formes irrégulières et sont regroupées.

Le traitement dépend de la cause des calcifications.
Si les calcifications sont le signe d’un carcinome mammaire, une ablation chirurgicale peut être effectuée et la patiente commence le traitement contre le cancer du sein.

 

Nodule malin au sein, quand faut-il s’inquiéter ?

Un nodule malin se compose de cellules tumorales qui peuvent se multiplier, se répandre dans le tout le corps et être dangereuses pour la vie de la femme.
Au toucher, le nodule malin :

  • Est très dur,
  • Est fixe (il ne bouge pas),
  • A un bord irrégulier et dentelé.

Il se produit le plus fréquemment chez les femmes :

  • Adultes (de plus de 30 ans),
  • Proches de la ménopause,
  • Ménopausées, surtout chez les femmes qui effectuent le traitement hormonal.

On peut le localiser :

  • Près de la surface,
  • En profondeur à l’intérieur du sein.

En général, une tumeur maligne du sein est vascularisée (il y a des vaisseaux sanguins à l’intérieur qui transportent l’oxygène et les nutriments). Cela permet aux cellules de grossir et de se répandre dans d’autres parties du corps.
Les femmes adultes doivent faire des examens de dépistage à intervalle régulier.
Il est important de vérifier l’existence d’éventuels nodules ou d’altérations du sein à la maison en pratiquant l’autopalpation des seins.

 

Diagnostic du nodule au sein

Le médecin doit effectuer un examen objectif pour analyser le nodule.
La glande du sein subit une involution avec le temps, c’est-à-dire qu’elle se transforme en tissu adipeux.
Si le nodule se trouve dans le quadrant supérieur externe du sein (la partie la plus proche de l’aisselle), il est le plus dangereux car il s’agit de zone qui s’atrophie en dernier.

 

Différences entre le nodule bénin et le nodule malin à la palpation

Malin Bénin
Peau Peau d’orange
(carcinome)
Normale, chaude ou rouge
(en cas d’inflammation)
Consistance Dure Molle et comprimable
Surface Pas homogène Normale
Bords Irréguliers Précis et réguliers
Limites Mal définis Bien définis
Adhérence Adhérent au tissu normal Mobile
Douleur En général non Parfois douloureux

 

Certains examens qui permettent de déterminer le type de nodule sont :

  • La mammographie
    C’est un type particulier de radiographie du sein qui permet également d’identifier les nodules non identifiables au toucher.
    Il s’agit de l’examen standard pour le diagnostic précoce d’une tumeur au sein.
    L’examen dure environ 10 minutes.
  • L’échographie
    Avec la mammographie, l’échographie est l’examen le plus indiqué pour détecter une tumeur au sein, en particulier chez les jeunes femmes (moins de 45 ans).
    L’échographie permet d’étudier les nodules dans le sein et de distinguer :

    • Les nodules contenant du liquide (kystes) : l’échographie montre un nodule hypoéchogène, c’est-à-dire une petite boule noire,
    • Les nodules durs (tumeurs bénignes ou malignes) : l’image montre un nodule hyperéchogène, c’est-à-dire blanc.
  • Les examens de laboratoire
    Si le médecin trouve des lésions inquiétantes à la mammographie, il prescrit d’autres examens, dont :

    • L’examen des cellules du nodule (ou examen cytologique) par aspiration à l’aiguille fine,
    • L’analyse du tissu de la lésion (ou examen histologique) par la microbiopsie ou biopsie à l’aiguille fine.
  • La cytoponction
    En présence d’un cas de nodule suspect, il est possible d’effectuer cet examen de diagnostic sur les cellules.
    La cytoponction est une méthode qui consiste à insérer une aiguille à l’intérieur du nodule pour en aspirer le fluide.
    Cet échantillon est ensuite envoyé au laboratoire pour un examen plus approfondi.
    Les cellules prélevées grâce à la cytoponction sont colorées avec des colorants spéciaux puis sont examinées au microscope par un spécialiste appelé cytologiste.
    Le cytologiste comprend si les cellules ont les caractéristiques d’une tumeur maligne.
    Les cellules sont évaluées ou classées de C1 à C5.
    Signification du grade de la cytologie :

    • C1 : échantillon insuffisant pour le test ;
    • C2 : cellules normales du sein ;
    • C3 : présence de cellules anormales, probablement bénignes ;
    • C4 : suspicion de cancer ;
    • C5 : présence de cellules tumorales malignes.

 

Autopalpation des seins, positions, bras, poitrine, couchéAutopalpation du sein

L’examen prévoit deux étapes :

  1. L’observation : il faut contrôler si la forme des seins et des tétons a changé. Par exemple, il faut observer s’il y a une asymétrie qui n’était pas présente ou si le téton est rentré.
  2. La palpation : il faut toucher le sein pour chercher :
    • Des nodules,
    • Des dépressions (fossettes),
    • Des changements d’aspect de la peau.

Position
La position correcte est :

  • Debout, devant un miroir, avec la main derrière la tête,
  • Couchée avec le bras levé du côté à examiner.

Déroulement
Avec la main opposée, il faut appliquer une légère pression à l’extérieur du sein et effectuer un mouvement circulaire pour obtenir la meilleure sensibilité.
La totalité de la surface du sein doit être examinée, du sternum à l’aisselle (côté).
Si on ressent une boule qui ne bouge pas au niveau du sein, il vaut mieux consulter immédiatement un médecin.
Il est important de faire des contrôles réguliers du sein pour repérer les nodules en stade précoce.

 

 

Nodule au sein pendant la grossesse et l’allaitement

Hormones de la grossesse
Chez la femme enceinte, la cause la plus fréquente de la formation du nodule au sein est le gonflement des glandes qui produisent le lait.
Pendant la grossesse, les hormones féminines provoquent une dilatation des seins pour se préparer à l’allaitement
Le sein gonflé peut créer une sensation de pesanteur.

Obstruction des canaux lactifères pendant l’allaitement
Les nodules au sein douloureux et rouges dans une région du sein peuvent aussi être causés par l’obstruction des canaux galactophores.
La zone dure est généralement plus sensible au toucher.
Il s’agit d’un trouble fréquent pendant l’allaitement et il se produit surtout si :

  • La production de lait est très abondante,
  • L’enfant ne tète pas assez de lait,
  • Il y a  une pression excessive sur le sein (par exemple un soutien-gorge inadapté).

Il ne faut donc pas trop s’inquiéter, mais il faut traiter l’obstruction pour éviter que cela évolue vers une infection du sein ou une mastite.
Certains conseils pour prévenir et traiter l’obstruction des canaux lactifères sont :

  • Appliquer une compresse chaude ou effectuer un massage sur la partie intéressée avant la tétée, ce qui contribue à atténuer le problème en quelques jours.
  • Appliquer des compresses froides après la tétée pour réduire l’inflammation,
  • Masser le sein de manière circulaire, de la partie supérieure du sein au téton pour favoriser le flux du lait.

Si les symptômes ne s’améliorent pas en un à deux jours, il est conseillé de consulter un médecin.

Kystes du sein
Dans certains cas, chez les femmes enceintes, des poches remplies de liquide peuvent se former : ce sont des kystes au sein.
Ce trouble est souvent observé chez les femmes de plus de 35 ans.
Les kystes peuvent grossir et devenir douloureux pendant la grossesse.
Le symptôme le plus fréquent est l’apparition de kystes mous et ronds dans les deux seins.
Dans la plupart des cas, un traitement spécial pour les kystes n’est pas nécessaire car ils ont tendance à disparaître d’eux-mêmes.
S’ils ne disparaissent pas, le liquide qui se trouve dans les kystes peut être aspiré à l’aide d’une aiguille. Cela s’appelle aspiration à l’aiguille fine (cytoponction).

Fibroadénome
Un type de nodule au sein qui touche particulièrement les femmes enceintes ou celles qui allaitent est le fibroadénome.
Les nodules du fibroadénome sont situés près de la surface et peuvent facilement être identifiés au toucher.
Pendant la grossesse, les nodules du sein sont souvent un cas de fibroadénome s’ils :

  • Sont solides, durs et lisses au toucher,
  • Ont généralement une forme ronde,
  • Se déplacent facilement.
  • Sont une masse élastique plus ou moins douloureuse.

Ces nodules peuvent disparaître d’eux-mêmes.
Mais s’ils ne disparaissent pas et qu’ils ont une taille d’au moins 3 ou 4 cm ou qu’ils provoquent des douleurs, il est possible d’effectuer un retrait chirurgicale du nodule.

 

Traitement pour un petit nodule au sein

Kystes au sein
Certains kystes disparaissent avec le temps, ou après le cycle menstruel, un traitement n’est donc pas nécessaire.

Voici une liste de certains traitements pour le nodule au sein.

Mastite
Le traitement de la mastite peut être effectué par :

Cancer du sein
Chez les femmes atteintes d’un cancer du sein, le médecin prescrit les traitements suivants :

  • Des cycles de chimiothérapie, des médicaments pour tuer les cellules cancéreuses,
  • La radiothérapie, un traitement aux rayons X pour éliminer les tissus de la tumeur,
  • Éventuellement une opération chirurgicale pour l’ablation d’une partie du sein (quadrantectomie) ou du sein entier (mastectomie).