Granulome dentaire ou apical

Qu’est-ce qu’un granulome dentaire ou apical ?
Les granulomes apicales sont des infections bactériennes qui touchent la mâchoire supérieure ou inférieure.
Le granulome se produit dans la partie supérieure de la racine d’une dent et il se compose d’un tissu granuleux entouré par une capsule fibreuse.

Granulome périapical, kyste radiculaire et abcès périapical
Les maladies les plus fréquentes des dents sont les lésions inflammatoires de la pulpe et des zones périapicales.
granulome dentaire, visite

Quand l’inflammation (pulpite) se propage à partir de la pulpe dentaire, cela peut produire de nombreuses mutations pathologiques apicales. Les plus fréquentes sont le granulome périapical, le kyste radiculaire et l’abcès périapical.
Plusieurs facteurs (comme la résistance de l’hôte et la force des bactéries) peuvent influencer la réponse inflammatoire locale dans la zone périapicale.
Sans un diagnostic au microscope, un médecin ne peut généralement pas distinguer un granulome périapical d’un kyste radiculaire ou d’un abcès périapical.
L’examen de radiographie est inapproprié pour faire un diagnostic spécifique.

Les lésions inflammatoires périapicales ont des caractéristiques cliniques fréquentes :


1) Une pulpite douloureuse qui provoque la mort de la pulpe.
2) Le manque de réaction au test électrique de la pulpe.
3) La présence d’une carie profonde qui expose la pulpe, une reconstruction proche de la pulpe, une dent cassée et/ou une couronne avec une altération de couleur.
4) La destruction qui provoque une interruption de la partie dure de la dent.

 

Quelles sont les causes du granulome dentaire ?

  • Les granulomes sont provoqués par les caries qui n’arrivent pas à guérir à temps. De cette manière, les bactéries peuvent continuer à se diriger vers le nerf dentaire.
    Quand les bactéries entrent dans le nerf, il peut s’endommager.
    Parmi les causes on trouve également la pulpite, qui peut aussi provoquer des inflammations ou le granulome.
  • Parmi les autres causes il y a des traumatismes, l’extraction d’une dent, la parodontite et des substances chimiques.
  • La formation du granulome dentaire peut être une complication suite à la dévitalisation d’une dent.

 

Quels sont les symptômes du granulome ?

Il est très important de se rappeler que, dans de nombreux cas, la présence de granulomes est asymptomatique en raison de l’équilibre entre les granulocytes (globules blancs) et les bactéries.
On peut ressentir de maux de dents seulement quand il y a trop de bactéries ou du matériau suppuré dans une dent.
Les symptômes ne sont pas toujours évidents car il arrive que le granulome apical (infection autour de la zone de l’os qui se trouve à côté de la partie supérieure de la dent) ne présente aucun symptôme et ne puisse être relevé que par la radiographie.

Dans certains cas, le granulome apical peut provoquer une urticaire et de la fièvre.
On peut observer également un gonflement des ganglions lymphatiques du cou en raison de l’infection.

L’analyse de sang montre des taux plus élevés de ASLO et VS.

 

Que faire ? Quels sont les traitements pour la granulome apical ?

Les traitements comprennent la cure du canal de la racine dentaire et le nettoyage et l’élimination complète des bactéries dans la dent.
Si les granulomes empêchent la guérison du canal de la racine dentaire, la seule solution reste l’intervention chirurgicale.
Dans certains cas, cela peut exiger une apectomie, voire une extraction dentaire dans les cas les plus compliqués.
Après avoir enlevé la dent, le dentiste peut insérer un implant.
Il n’existe pas de remèdes ou de traitements naturels pour le granulome apical.

implant,dentaire,intervention,dent,mandibule

Quelles sont les techniques utilisées pour enlever le granulome ?

Il y a trois techniques : la modification du canal radical, l’enlèvement du vieux matériau de remplissage dans le canal de la racine, le nettoyage de l’intérieur de la dent et la stérilisation de la zone.
La modification du canal radiculaire ne peut pas toujours être pratiqué.

Apectomie – L’enlèvement chirurgical de la partie supérieure d’une racine dentaire et du tissu infecté (granulome ou kyste).
L’apectomie n’est pas une solution appropriée chez tout les patients.

Extraction de la dent – le dentiste doit extraire les dents si les deux méthodes mentionnées ci-dessus ne peuvent pas s’appliquer.

L’extraction de la dent est une manière sûre de résoudre le problème. Mais il s’agit de la dernière option.

 

Granulome pyogénique dans la cavité orale

Il s’agit d’une maladie qui touche la bouche.
Le nom granulome pyogénique est un terme inapproprié car la maladie ne provoque pas de formation de pus et elle n’est pas liée au granulome.
En réalité, cette pathologie est une réponse inflammatoire qui se produit en raison d’une irritation ou d’un traumatisme.
Le granulome pyogénique orale est principalement une maladie de la bouche, mais elle peut se manifester sur toute zone de la peau, sur la cloison nasale, les membres et parfois même les cuisses.

Qu’est- ce qu’un granulome pyogénique dans la cavité orale ?

Il s’agit d’une maladie qui se produit en raison de la présence de plusieurs facteurs comme l’irritation locale, des lésions traumatiques et même des facteurs hormonaux.
On l’observe souvent chez les jeunes femmes dont le corps subit des changements hormonaux.
Cette hyperplasie inflammatoire provoque une croissance de nodules dans la cavité orale.
Les nodules sont pareils à ceux d’une tumeur et ils sont considérés de nature non-tumorale.
Cette maladie est très fréquente chez les femmes enceintes et il est donc important de la soigner.
Les nodules et les lésions peuvent se produire à tout moment pendant la grossesse et surtout à la fin du troisième trimestre.
Le granulome pyogénique dans la cavité orale se produit généralement sur les gencives.
Parfois il apparaît à l’intérieur et à l’extérieur des joues, sur la langue et même dans la mandibule supérieure.

 

granulome dentaire, implant, bridge

Quelles sont les causes du granulome pyogénique ?
Le granulome pyogénique de la cavité orale est provoqué par une irritation des tissus oraux.
Cela peut également se produire en raison d’un traumatisme physique, une altération hormonale et une mauvaise hygiène orale.
Les personnes qui souffrent de tartre ou qui ont des prothèses qui dépassent, peuvent souffrir de cette hyperplasie inflammatoire.

Quels sont les symptômes du granulome pyogénique ?
Ces tumeurs pendant la grossesse sont très molles au toucher et elles ont une couleur rougeâtre-violacée.
Ce sont des lésions inoffensives et elles provoquent un gonflement des gencives.
Ces gonflements deviennent ulcéreux et ils ne sont pas plus grands que 2 centimètres. En général, ils sont indolores et peuvent provoquer une douleur à la pression.

Le granulome peut saigner de manière naturelle ou à cause d’un traumatisme léger.
Cela peut également se produire chez les enfants et les jeunes.
Ils sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes.
Ces granulomes peuvent se manifester dans la cloison nasale et provoquer une épistaxis (saignement de nez).

 

Comment soigner le granulome pyogénique ? Le traitement
Pendant la grossesse, le granulome pyogénique se dessèche et guérit tout seul. Dans le cas d’une grossesse, aucun traitement n’est adopté ; toutefois, une hémorragie fréquente pourrait demander l’ablation ou la cautérisation de la lésion.
On traite cette maladie de manière efficace à l’aide de :

  • la chirurgie conservatrice ;
  • le nettoyage et les soins dentaires ;
  • l’élimination du tartare en nettoyant la zone.

Le granulome est toujours bénin, mais sa découverte et son diagnostic précoce aident à éliminer la possibilité de cancer.
Une biopsie permet de déterminer le choix du traitement le plus approprié.
Les options de traitements comprennent le raclage de la lésion à l’aide d’une curette et la cautérisation de la région afin d’éviter une récidive.
Parfois, certains médecins effectuent une anesthésie pour nettoyer la région, alors que d’autres utilisent des substances chimiques comme des antidépresseurs tricycles, la podophylline, le nitrate d’argent et le phénol.
Aujourd’hui on utilise également la chirurgie laser comme traitement.

Les lésions vasculaires sont polypeuses ou exophytiques et peuvent parfois être malignes ; dans ce cas, une une opération chirurgicale est nécessaire.
L’ablation chirurgicale est utile, mais elle n’élimine pas totalement la possibilité de récidive.
La maladie est principalement asymptomatique, si ce n’est un endolorissement local et une hémorragie.

 

    A lire aussi