Verrue plantaire, génitale et vulgaire

La verrue est une prolifération cutanée causée par certaines souches d’un virus appelé papillomavirus humain (VPH).

INDEX

Le VPH infecte la couche superficielle de la peau et pénètre généralement dans le corps humain à travers une lésion cutanée.
Le virus provoque une excroissance rapide de la couche superficielle de la peau et la formation d’une verrue.
Les verrues peuvent se développer n’importe où sur le corps. Elles sont plus fréquentes :

  • Chez les enfants ,
  • Chez les jeunes.

 

Types de verrues

La verrue vulgaire se développe souvent sur les mains. Toutefois, elle peut apparaître n’importe où sur le corps.
Il s’agit d’une formation cutanée et solide, en forme de dôme et de couleur gris-jaunâtre-brun.
Les verrues ne peuvent être confondues avec des boutons (qui sont de couleur rouge).

La verrue plantaire se développe sur la plante des pieds, notamment à la base du gros orteil, mais peut aussi se manifester :

  • Sous le talon,
  • Sur les orteils.

Les verrues plantaires peuvent être divisées en :

  • La verrue plantaire simple : Elle ressemble à une plaque de peau dure et épaissie qui présente des taches noires au centre.
    Les verrues plantaires peuvent causer des douleurs aux pieds losque l’on marche. On peut avoir la sensation de marcher sur un caillou.
  • La verrue plantaire en mosaïque est un sous-type caractérisé par de nombreuses petites verrues entrecroisées qui rappellent la forme d’une mosaïque. Elles sont moins fréquentes et plus superficielles que les simples verrues plantaires.

Les verrues sous-unguéales et péri-unguéales se forment au-dessous et autour des ongles des mains et des pieds.
Elles ressemblent à des aspérités rugueuses, à la surface et aux contours irréguliers. Elles peuvent affecter la croissance des ongles.verrue-plane

La verrue plane est une protubérance lisse qui se développe généralement en groupe sur :

  • Le visage,
  • Les bras,
  • Les jambes.

Elle est :

  • Fréquente chez les enfants,
  • Rare chez les adultes.

Elle est petite (de 2 à 4 mm de diamètre, généralement plus petite que la gomme au bout du crayon), plane et peut être de couleur :

  • Rose,
  • Rougeâtre,
  • Brune,
  • Jaune clair.

La verrue filiforme se développe généralement au niveau :

  • De la bouche,
  • Du nez,
  • De la barbe.

Sa couleur est identique à celle de la peau. Des saillies semblables à des fils sortent de la verrue.

Condylomes ou papillomes

  • Les verrues ano-génitales : elles sont habituellement asymptomatiques mais peuvent provoquer une gêne et des démangeaisons. Les verrues génitales peuvent être situées à la fois sur la peau et sur les muqueuses.
  • La verrue du larynx (ou « papillomatose laryngée ») est une tumeur bénigne qui peut provoquer des problèmes de phonation (lorsque l’on parle). L’ablation est souvent nécessaire.

 

Qu’est-ce qu’une verrue péri-unguéale et à quoi ressemble-t-elle ?

Les verrues péri-unguéales sont des formations anormales difficiles à voir en phase initiale.
Au début, leur taille est celle d’une tête d’épingle et leur surface est lisse. Elles ne sont donc visibles que lorsqu’elles se développent davantage.
Au cours des semaines, les verrues péri-unguéales grandissent. Elles développent des contours rugueux et irréguliers. Elles peuvent affecter la croissance de l’ongle jusqu’à provoquer la chute de l’ongle.
Dans des cas extrêmes, les ongles peuvent se déformer et s’endommager pour toujours.
Si la verrue n’est pas soignée et qu’elle s’aggrave, elle peut atteindre le lit unguéal (la base de l’ongle) et provoquer ainsi une infection grave.

 

Verrues génitales

Les verrues génitales (parfois appelées condylomes acuminés ou végétations vénériennes) représentent la caractéristique typique de l’infection génitale par le papillomavirus humain. Cependant, de nombreuses personnes souffrent d’une infection génitale au VPH sans verrues génitales.
Les verrues génitales sont :

  • Molles,
  • Humides,
  • De la même couleur que la peau.

Elles apparaissent quelques semaines ou quelques mois après l’infection.
Elles se manifestent généralement :

  • Sur les parties génitales,
  • Dans la zone pubienne.

Elles peuvent parfois se développer en groupe en prenant une forme qui rappelle celle d’un chou-fleur. Elles peuvent aussi être en relief ou plates, et leur taille varie de petite à très grande.

  • Chez les femmes, les verrues génitales peuvent se développer :
    • Sur la vulve,
    • Sur le col de l’utérus,
    • À l’intérieur et autour du vagin et de l’anus.
  • Chez les hommes, les verrues génitales peuvent se développer sur :
    • Le pénis,
    • Le gland,
    • Le scrotum.

Dans certains cas, les verrues génitales se manifestent sur la cuisse et sur l’aine.
Il ne faut pas les confondre avec les vésicules de l’herpès génital.

 

Contagion des verrues génitales

Les verrues génitales sont très contagieuses.
Elles peuvent se contracter durant tout type de rapport sexuel non protégé avec un partenaire infecté.
La contagion peut également se produire à travers le contact peau à peau, par exemple pendant les rapports sexuels avec une personne infectée (rarement).
Environ deux tiers des personnes ayant eu des contacts sexuels avec un partenaire infecté développent des verrues génitales, en général dans les 3 mois après le contact.

 

Complications des verrues génitales

Cancer
Certains types de VPH (principalement le 16 et le 18) peuvent provoquer :

La plupart des infections génitale par le VPH ne se transforment pas en cancer.
Chez la femme, un frottis de dépistage détecte d’éventuelles cellules anormales du col de l’utérus.
Chez l’homme, les complications du VPH sont diagnostiquées par :

  • L’anuscopie,
  • La coloscopie.

Grossesse et accouchement
Les verrues génitales peuvent causer une série de problèmes pendant la grossesse. Étant donné que les verrues génitales peuvent se multiplier et devenir plus grandes, le médecin explique les solutions pour leur retrait, si nécessaire.
Les verrues génitales peuvent également être retirées pour assurer un accouchement sain et sans problèmes pour le nouveau-né.
Parfois, elles se développent pendant la grossesse et peuvent causer des difficultés à uriner si elles sont situées dans les voies urinaires.
Si les verrues sont situées dans le vagin :

  • Elles peuvent rendre le vagin moins élastique ;
  • Elles causent une obstruction pendant l’accouchement.

 


Les verrues sont contagieuses 

La contagion ne se produit pas simplement par contact direct avec la verrue d’une autre personne.
Les virus qui provoquent les verrues se transmettent d’une personne à l’autre par contact physique étroit ou en touchant une surface qui a été en contact avec une personne ayant une verrue, comme :

  • Un tapis de bain,
  • Le sol de la cabine de douche.

Une petite coupure ou une lésion cutanée peut augmenter la vulnérabilité aux verrues.
En outre, une verrue peut se transmettre d’une partie du corps  à une autre .
L’intervalle de temps entre l’exposition d’une personne au virus et la formation de la verrue varie.
Les verrues peuvent se développer très lentement et plusieurs semaines peuvent être nécessaires à leur développement.

 

Symptômes des verrues

  • La plupart des verrues sont en relief avec une surface rugueuse.
  • Elles peuvent être rondes ou ovales.
  • La partie du corps affectée par la verrue peut être plus claire ou plus foncée que la peau.
    Les verrues sont rarement noires.
  • Certaines verrues présentent des surfaces lisses ou plates.
  • La verrue peut gonfler, s’enflammer et causer également des douleurs et des démangeaisons.

 

Verrue,pied,peau,papilloma virusTest et diagnostic pour les verrues plantaires

Le médecin peut diagnostiquer une verrue en observant simplement l’excroissance sur la peau.
Parfois, il peut gratter la couche supérieure de la verrue pour chercher des vaisseaux sanguins coagulés (points noirâtres qui se produisent en cas de verrues.
Si le diagnostic présente encore des doutes, le médecin peut prélever un petit échantillon de peau à analyser en laboratoire afin d’exclure d’autres types d’excroissances de la peau.

Le diagnostic différentiel de la verrue doit être effectué en excluant :

 

La différence entre verrue, cal et durillon

La verrue plantaire fait mal et provoque des douleurs durant la marche. Le poids du corps entraîne une poussée en profondeur.
Elle a des points noirs caractéristiques qui représentent des vaisseaux sanguins coagulés.
Elle saigne quand on essaie de la gratter.
Éviter de couper la verrue car :

  • Elle peut récidiver,
  • Elle peut s’étendre,
  • D’autres verrues peuvent se former dans la zone proche.

Le cal se forme derrière le talon et à la base des orteils, tandis que la verrue se forme dans des parties où il n’y a pas de frottement et dans les parties les plus molles.

 


Le traitement de la verrue

Les verrues ne causent généralement pas de problèmes. Leur retrait n’est donc pas toujours nécessaire.
Sans aucun traitement, certaines verrues vulgaires régressent d’elles-même et peuvent rester de 6 mois à 2 ans.
Le médecin peut décider de retirer une verrue si :

  • Elle est douloureuse,
  • Elle interfère avec les activités quotidiennes en créant une gêne.

Les médecins recommandent généralement d’enlever les verrues car elles sont très contagieuses et peuvent se propager dans d’autres zones du corps.

Les médecins peuvent éliminer les verrues de différentes manières, par exemple :

  1. Appliquer sur la verrue des médicaments en ventre libre ou sur ordonnance ;
  2. Brûler la verrue à l’aide d’un léger courant électrique ; La verrue est brûlée par électrocautérisation. Souvent, le dermatologue effectue également un curetage de la verrue.
    Ce traitement est utilisé pour les verrues vulgaires, les verrues filiformes et plantaires.
  3. Geler la verrue en utilisant de l’azote liquide à -196°C (cryothérapie). La peau autour de la verrue blanchit et une croûte se forme, qui tombera avec la temps.
    L’azote liquide élimine rapidement la verrue.
    Une ampoule peut se former après le traitement. De nombreux dermatologues conseillent de ne pas la percer pour éviter les infections. L’ampoule disparaît toute seule en 20 à 30 jours environ.
  4. Appliquer de l’acide. Le dermatologue peut gratter la verrue, puis appliquer de l’acide trichloroacétique avec un petit bâton recouvert de coton.
    Les effets secondaires incluent des douleurs et une brûlure.
    Le médecin répète le traitement chaque semaine.
  5. Utiliser l’immunothérapie. Cette méthode utilise des médicaments ou des solutions afin de stimuler le système immunitaire pour qu’il combatte les verrues. Le médecin peut injecter une substance étrangère (antigène) dans les verrues ou appliquer une solution ou une crème sur les verrues.
  6. Effectuer une intervention chirurgicale. Le médecin enlève la verrue chirurgicalement puis place des points de suture. La conséquence est qu’il reste une cicatrice visible.
  7. Effectuer un traitement laser. Il est cependant souvent nécessaire de répéter ce traitement car il n’enlève pas complètement la verrue.
    Le traitement laser doit être répété toutes les trois à quatre semaines.
    L’efficacité de ce traitement n’est pas scientifiquement prouvé.
  8. Faire un vaccin. Le vaccin contre le VPH a été utilisé avec succès pour traiter les verrues génitales.

La verrue peut disparaître quelques jours après le traitement médical. Toutefois, plusieurs traitements peuvent être nécessaires.
Les médecins n’incisent généralement pas les verrues car cela peut provoquer une cicatrice et la verrue peut se manifester à nouveau.
Si un enfant plus grand présente une simple verrue sur le doigt, la première chose à faire est de demander à un médecin s’il est possible d’utiliser un remède naturel pour la supprimer.
Il faut suivre ce traitement pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois avant de voir les résultats, mais la verrue devrait finalement disparaître.

Les médicaments pour traiter les verrues contiennent des substances chimiques agressives et doivent être utilisés avec prudence car ils peuvent également endommager la peau saine.
Il faut consulter un médecin avant d’utiliser tout médicament sans ordonnance sur :

  • Le visage,
  • Les organes génitaux.

Pour ces zones, des crèmes moins agressives sont généralement utilisées, par exemple avec de l’acide rétinoïque.

 

Remèdes-maison pour la verrue

Si la verrue est traité à la maison, il faut :

  1. Tremper la verrue dans de l’eau tiède et éliminer la peau morte sur la surface de la verrue à l’aide d’une lime à ongles (qui ne pourra plus être utilisée pour les ongles) avant d’appliquer le médicament.
    Prendre soin de ne pas gratter la peau saine autour de la verrue.
  2. Garder la zone de la verrue couverte pendant que le médicament agit.
  3. Ne pas frotter, gratter ou percer la verrue afin d’éviter la propagation du virus à une autre partie du corps.

Il faut demander au médecin si ce type de remède-maison est adapté à l’enfant.

 

Verrue plantaire
Verrue plantaire

Que faut-il faire si la verrue ne guérit pas ? Remèdes naturels

Vinaigre de cidre
Le retrait des verrues à l’aide de vinaigre de cidre est un procédé très simple, 3 choses suffisent :

  1. Du vinaigre de cidre ;
  2. Du coton ;
  3. Un pansement.

Tous les soirs avant d’aller se coucher, il faut tremper une boule de coton dans du vinaigre de cidre, l’appliquer sur la verrue et, ensuite, le garder en contact avec la peau en appliquant un pansement.
Il faut enfin laisser agir sur la verrue pendant la nuit ou 24 heures/24.

Grâce à ce traitement, quand la verrue disparaît-elle ?
La verrue va gonfler et pulser par réaction au vinaigre, puis elle commencera à noircir durant les deux premiers jours.
Après une ou deux semaines, elle aura complètement disparue.
N.B. : Il est important de poursuivre le traitement pendant quelques jours ou une semaine après la disparition de la verrue pour éviter toute récidive.
Parmi les autres remèdes, il y a le lait de figue et l’ail qui peuvent être appliqués directement sur la verrue.

 

Quelle est sa durée ? Le pronostic du patient souffrant de verrue plantaire

Les verrues sont généralement des protubérances inoffensives qui disparaissent toutes seules dans les 2 ans.
Les verrues autour et sous les ongles sont plus difficiles à traiter que les verrues qui se développent dans d’autres parties du corps.
Bien que leur disparition semble totale, ces petites boules peuvent revenir après le traitement.
Statistiquement :

  • Chez les enfants, la verrue passe spontanément,
  • Chez les adultes, c’est très difficile, il faut donc un traitement.

De légères cicatrices peuvent se former après le retrait des verrues.
La verrue peut se reformer au même point si elle n’a pas complètement guérie.