Verrue plantaire

La verrue est une excroissance de la peau causée par un type de virus appelé papillomavirus humain (VPH).
Le VPH infecte la couche superficielle de la peau et pénètre généralement dans le corps humain à travers une lésion cutanée.

Le virus provoque une excroissance rapide de la couche superficielle de la peau et la formation d’une verrue.
Les verrues peuvent se développer n’importe où sur le corps. Elles sont plus fréquentes chez les enfants et chez les jeunes.

 


Types de verrues

La verrue commune (ou « vulgaire ») se développe souvent sur les mains. Toutefois, elle peut apparaître n’importe où sur le corps.
Il s’agit d’une formation à la surface rugueuse, en forme de dôme et de couleur gris-brun.
Les verrues ne peuvent être confondues avec des boutons (qui sont de couleur rouge).

La verrue plantaire se développe sur la plante des pieds, notamment à la base du gros orteil.
Elle ressemble à une plaque de peau dure et épaissie qui présente des taches noires.
Les verrues plantaires peuvent causer des douleurs aux pieds et l’on peut avoir la sensation de marcher sur un caillou.
La verrue plantaire en mosaïque est un type de verrue plantaire caractérisé par de multiples petites verrues qui rappellent une mosaïque.

La verrue plane se développe généralement sur le visage, les bras ou les jambes.
Elle est fréquente chez les enfants, moins fréquente chez les adolescents et rare chez les adultes.
Elle est petite (généralement plus petite qu’une gomme de crayon), plane et peut être de couleur rose, rougeâtre, brune ou jaune clair.

La verrue filiforme se développe généralement au niveau de la barbe, du nez ou de la bouche. Sa couleur est identique à celle de la peau. Des saillies semblables à des fils sortent de la verrue.

Les verrues sous-unguéales et péri-unguéales se forment au-dessous et autour des ongles des mains et des pieds.
Elles ressemblent à des formations rugueuses, à la surface et aux contours irréguliers. Elles peuvent affecter la croissance des ongles.

La verrue du larynx (ou « papillomatose laryngée ») est une tumeur bénigne qui peut provoquer des problèmes de phonation (lorsque l’on parle). L’ablation est souvent nécessaire.

 

Qu’est-ce qu’une verrue péri-unguéale et à quoi ressemble-t-elle ?

Les verrues péri-unguéales sont des formations anormales difficiles à voir dans la phase initiale.
Au début, leur taille est celle d’une tête d’épingle et leur surface est lisse. Elles ne sont donc visibles que lorsqu’elles se développent davantage.
Au cours des semaines, les verrues péri-unguéales atteignent la taille d’un petit pois et se caractérisent par des contours rugueux et irréguliers. Elles peuvent affecter la croissance jusqu’à ce que l’ongle tombe.
Dans des cas extrêmes, les ongles peuvent se déformer et s’endommager pour toujours. Si la verrue n’est pas soignée et qu’elle s’aggrave, elle peut atteindre la base du lit de l’ongle et provoquer ainsi une infection grave.

 

Verrues génitales

Les verrues génitales (parfois appelées condylomes acuminés ou verrues vénériennes) représentent la caractéristique typique de l’infection génitale par le papillomavirus humain. Cependant, de nombreuses personnes souffrent d’une infection génitale à HPV sans verrues génitales.
Les verrues génitales sont douces et humides. Leur couleur est identique à celle de la peau.
Elles apparaissent en quelques semaines ou quelques mois après l’infection.
Elles se manifestent habituellement sur les parties génitales, le pubis, l’aine et entre les cuisses. Elles peuvent également apparaître à l’intérieur du vagin et du canal anal.
Elles peuvent parfois se développer en groupe sous la forme d’un chou-fleur. Elles peuvent aussi être en relief ou plates, et leur taille varie (de petite à énorme).
Chez les femmes, les verrues génitales peuvent se développer sur la vulve et sur le col de l’utérus ou à l’intérieur et autour du vagin et de l’anus.
Chez les hommes, les verrues génitales peuvent se développer sur le pénis, le gland ou le scrotum.
Dans certains cas, les verrues génitales se manifestent sur la cuisse et sur l’aine.
Il ne faut pas les confondre avec les vésicules de l’herpès génital.

 

Contagion de verrues génitales

Les verrues génitales sont très contagieuses.
On peut les contracter durant tout type de rapport sexuel avec un partenaire infecté.
La contagion peut également se produire à travers le contact peau à peau pendant les rapports sexuels avec une personne infectée (rarement).
Quasiment deux tiers des personnes ayant eu des contacts sexuels avec un partenaire infecté développent des verrues génitales, en général dans les 3 mois à partir du contact.

 

Complications des verrues génitales

Cancer
Certains types de HPV peuvent causer un cancer du col de l’utérus.
D’autres types peuvent causer un cancer anal, de la vulve ou du pénis (rarement).
La plupart des infections par HPV ne se transforment pas en cancer du col de l’utérus.
Un frottis de dépistage détecte d’éventuelles cellules anormales du col de l’utérus.

Grossesse et accouchement
Les verrues génitales peuvent causer une série de problèmes pendant la grossesse. Étant donné que les verrues génitales peuvent se multiplier et devenir cassantes, le médecin explique les solutions pour leur retrait, si nécessaire.
Les verrues génitales peuvent également être retirées pour assurer un accouchement sain et sans problèmes.
Parfois, elles se développent pendant la grossesse et peuvent causer des difficultés à uriner si elles sont situées dans les voies urinaires.
Si les verrues sont situées dans le vagin, elles peuvent le rendre moins élastique et causer une obstruction pendant l’accouchement.

 

Les verrues sont-elles contagieuses ?

La contagion ne se produit pas simplement par contact direct avec la verrue d’une autre personne.
Les virus des verrues se transmettent d’une personne à l’autre par contact physique étroit ou en touchant une surface qui a été en contact avec une personne ayant une verrue, comme un tapis de bain ou une cabine de douche.
Une petite coupure ou une lésion cutanée peut augmenter la vulnérabilité aux verrues.
En outre, une verrue peut se transmettre d’une partie du corps  à une autres .
L’intervalle de temps entre l’exposition d’une personne au virus et la formation de la verrue varie.
Les verrues peuvent se développer très lentement et plusieurs semaines peuvent être nécessaires à leur développement.

 

Symptômes des verrues

La plupart des verrues forment un relief à la surface rugueuse.
Elles peuvent être rondes ou ovales.
La partie du corps affectée par la verrue peut être plus claire ou plus foncée que la peau.
Les verrues sont rarement noires.
Certaines verrues présentent des surfaces lisses ou plates.
La verrue peut gonfler, s’enflammer et causer également des douleurs et des démangeaisons.

 

Verrue,pied,peau,papilloma virusTest et diagnostic

Le médecin peut diagnostiquer une verrue en observant simplement l’excroissance sur la peau.
Parfois, il peut gratter la couche supérieure de la verrue pour chercher des vaisseaux sanguins coagulés, fréquents en cas de verrues. Si le diagnostic présente encore des doutes, le médecin peut prélever un petit échantillon à analyser afin d’exclure d’autres types d’excroissances de la peau.

Le diagnostic différentiel de la verrue doit être effectué en excluant :

  • Cal
  • Névus
  • Kératolyse importante
  • Molluscum Contagiosum
  • Kératose séborrhéique ou actinique
  • Kératoacanthome.

 

Traitement de la verrue

Les verrues ne causent généralement pas de problèmes. Leur retrait n’est donc pas toujours nécessaire.
Sans aucun traitement, la verrue peut rester de 6 mois à 2 ans.
Le médecin peut décider de retirer une verrue si elle est douloureuse ou interfère avec les activités quotidiennes en créant une gêne.

Les médecins peuvent éliminer les verrues de différentes manières, par exemple :

  1. Appliquer sur la verrue des médicaments en ventre libre ou sur ordonnance ;
  2. Brûler la verrue à l’aide d’un léger courant électrique ;
  3. Geler la verrue en utilisant de l’azote liquide (cryochirurgie). La peau autour de la verrue blanchit et une croûte se forme à la place de la brûlure d’azote ;
  4. Utiliser le traitement au laser (en cas de verrues récalcitrantes).

La verrue peut disparaître quelques jours après le traitement médical. Toutefois, plusieurs traitements peuvent être nécessaires.
Habituellement, les médecins n’incisent pas les verrues car cela pourrait provoquer une cicatrice et la verrue pourrait se manifester à nouveau.
Si un enfant présente une simple verrue sur le doigt, la première chose à faire est de demander à un médecin s’il est possible d’utiliser un remède naturel pour la supprimer.
Il faut suivre ce traitement pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois avant d’obtenir des résultats, mais la verrue devrait, finalement, se désagréger.
Les médicaments pour traiter les verrues contiennent des produits chimiques agressifs et doivent être utilisés avec prudence car ils peuvent également endommager la peau saine.
Il faut consulter un médecin avant d’utiliser tout médicament sans ordonnance sur le visage ou sur les organes génitaux.
De nombreuses personnes pensent qu’une verrue a une racine, mais, en réalité, elle n’affecte que les couches superficielles de la peau. Par conséquent, le traitement ne doit pas être aller trop en profondeur.
Si une verrue se développe sur la peau d’un enfant, il faut :

  1. Tremper la verrue dans de l’eau tiède et éliminer la peau morte sur la surface de la verrue à l’aide d’une lime à ongles (qui ne pourra plus être utilisée pour les ongles) avant d’appliquer le médicament.
    Prendre soin de ne pas gratter la peau saine autour de la verrue.
  1. Garder la zone de la verrue couverte pendant que le médicament agit.
  2. Ne pas frotter, gratter ou perforer la verrue afin d’éviter la propagation du virus à une autre partie du corps.

Certains spécialistes disent qu’il est possible d’utiliser du ruban adhésif pour retirer une verrue.

Il faut demander au médecin si ce type de remède fiat-maison est adapté à l’enfant.

 

Verrue plantaire
Verrue plantaire

Que faire si la verrue ne guérit pas ?

Remèdes naturels

Vinaigre de cidre
Retrait des verrues à l’aide de vinaigre de cidre

Le retrait des verrues à l’aide de vinaigre de cidre est un procédé très simple, 3 choses suffisent :

  1. Vinaigre de cidre ;
  2. Coton-tige ;
  3. Pansement.

Tous les soirs avant d’aller se coucher, il faut tremper une boule de coton dans du vinaigre de cidre, l’appliquer sur la verrue et, ensuite, le garder en contact avec la peau en appliquant un pansement.
Il faut enfin le laisser agir sur la verrue pendant la nuit ou 24 heures/24.

 

Grâce à ce traitement, quand la verrue disparaît-elle ? 

La verrue va gonfler et pulser par réaction au vinaigre, puis elle commencera à noircir dans les deux premiers jours.
Après une ou deux semaines, elle aura complètement disparue.
N.B. : Il est important de poursuivre le traitement pendant quelques jours ou une semaine après la disparition de la verrue pour éviter toute récidive.
Parmi les autres remèdes, nous pouvons citer le lait de figue et l’ail qui peuvent être appliqués directement sur la verrue.

 

Quelle est sa durée ? Le pronostic

Les verrues sont généralement des protubérances inoffensives qui disparaissent toutes seules dans les 2 ans.
Les verrues autour et sous les ongles sont plus difficiles à traiter que les verrues qui se développent dans d’autres parties du corps.
Bien que leur disparition semble totale, ces petites boules peuvent revenir après le traitement.
De légères cicatrices peuvent se former après le retrait des verrues.