Urticaire et démangeaisons chez les enfants

L’urticaire est une réaction de la peau qui provoque des taches ou des plaques rouges extrêmement prurigineuses sur le corps.

INDEX

Le gonflement et les démangeaisons par urticaire peuvent devenir assez graves.
La caractéristique qui la distingue des autres maladies cutanées sont les papules rouges sur la surface de la peau.
Ce ne sont pas des boutons ou de petites ampoules, mais plutôt des taches rouges en relief aux contours irréguliers.

L’urticaire est généralement provoquée par une allergie.
Lorsqu’un allergène entre en contact avec la peau, le corps libère de l’histamine dans le sang et provoque :

  • Un gonflement,
  • Une rougeur,
  • Des démangeaisons.


Urticaire,démangeaisons,enfants

Classification de l’urticaire 

Il existe deux types distincts d’urticaire : aiguë et chronique.

L’urticaire aiguë est souvent causée par :

  • Une allergie alimentaire,
  • Une piqûre de moustique,
  • Le contact avec une substance (par exemple le nickel) ou un médicament (comme le paracétamol).

Elle peut durer de plusieurs heures à six semaines.

L’urticaire chronique
Si l’urticaire dure plus de six semaines, elle est appelée chronique.
L’urticaire chronique peut survenir lorsque le système immunitaire attaque ses propres tissus, provoquant ainsi une réaction auto-immune.
Les anticorps (protéines qui luttent généralement contre les bactéries et les virus) provoquent la libération d’histamine.
Cette substance produit l’urticaire.

L’éruption cutanée peut être localisée ou se produire partout sur le corps, du cou jusqu’aux genoux.
Elle affecte rarement les mains, les pieds et le visage, contrairement à l’angio-œdème.
Dans le cas d’une urticaire chronique, un angio-œdème peut également y être associé.
En plus de pustules sur la peau, il
 peut se produire un gonflement (œdème) :

  • Des paupières,
  • Des lèvres,
  • Du larynx.

L’urticaire associée à l’angio-œdème nécessite une intervention médicale car elle peut causer des problèmes respiratoires et un étouffement.

On pense que de un tiers à environ la moitié des cas d’urticaire chronique sont d’origine auto-immune.
On ne sait pas pourquoi l’urticaire auto-immune se développe, bien qu’elle puisse se développer en association avec d’autres maladies auto-immunes telles que :

  1. La polyarthrite rhumatoïde – le système immunitaire attaque les articulations ;
  2. Le lupus – le système immunitaire attaque les articulations, la peau et provoque une fatigue intense ;
  3. La maladie cœliaque – il s’agit d’une intolérance au gluten.

Dans de rares cas, l’urticaire chronique peut aussi être causée par :

L’urticaire chronique apparaît et disparaît souvent sans raison apparente.

D’autres types d’urticaire sont :

  1. Le dermographisme (parfois également appelé « urticaire factice ») se caractérise par des plaies et des démangeaisons qui se forment suite à une petite pression, un frottement ou une griffure de la peau.
  2. L’urticaire géante se caractérise par une zone affectée très vaste.
  3. L’urticaire pigmentaire survient souvent chez les enfants et se manifeste surtout sur les membres inférieurs et supérieurs ou sur le tronc.
    Parmi les autres symptômes qu’elle provoque, il y a :

  4. La vascularite urticarienne est un sous-type d’urticaire caractérisé par quelques papules à la forme étranges et qui restent plusieurs jours.
    D’autres symptômes de la vascularite urticarienne sont :

    • De la fièvre,
    • Des douleurs articulaires et musculaires,
    • Des douleurs abdominales,
    • Des maux de tête.
  5. L’urticaire physique aquagénique est une forme rare causée par l’exposition à l’eau à n’importe quelle température.
    La sueur, les larmes et l’eau de mer peuvent entraîner la formation de papules.
  6. L’urticaire cholinergique est un sous-type d’urticaire causé par une réaction du corps à la chaleur ou à la sécrétion de sueur.
    Les symptômes peuvent aussi survenir à cause :

    • D’une douche chaude,
    • D’un repas à base de nourriture piquante,
    • D’un effort,
    • Du stress.

    Les personnes qui souffrent de cette maladie présentent une éruption cutanée due à ces raisons et aucun autre symptôme n’est visible.

Urticaire et démangeaisons chez les enfants
Urticaire et démangeaisons chez les enfants

Les causes de l’urticaire cholinergique
Lorsque, dans le cerveau, l’hypothalamus détecte une augmentation de la température corporelle, il envoie une impulsion aux neurones qui activent les glandes sudoripares.
Les neurones libèrent un neurotransmetteur appelé acétylcholine qui stimule la libération d’histamine et d’héparine par les mastocytes de la peau (la dégranulation des mastocytes).
Cette dégranulation rapide entraîne une libération généralisée d’histamine dans le corps à proximité des glandes sudoripares.
L’histamine active une réaction inflammatoire dans les tissus environnants et provoque :

Lorsque les glandes sudoripares libèrent la sueur (ce qui est difficile pour une personne souffrant d’urticaire cholinergique), la réaction de la peau cesse.

7. L’urticaire causée par le stress
Le stress chronique et la nervosité peuvent déclencher une crise d’urticaire psychosomatique. Lorsque l’on souffre de stress chronique ou d’anxiété, le corps sécrète des taux de cortisol et d’adrénaline (hormones du stress) plus élevés.
Cela est utile pour faire face à une situation stressante.
Mais si le corps est constamment dans cet état de stress et libère ces hormones dans le sang de façon continue, un déséquilibre hormonal se produit.
L’adrénaline et le cortisol se combinent avec les mastocytes de la peau pour produire de l’histamine.
Le corps peut réagir au stress chronique à travers la production d’histamine, causant ainsi un épisode d’urticaire.
Les taux élevés de cortisol dans le corps provoquent une réaction allergique sur la peau telle qu’une urticaire et peuvent également retarder la guérison.

Comment traiter l’urticaire causée par le stress ?

  • La meilleure façon de guérir l’urticaire due au stress est d’apprendre quelques techniques de relaxation qui aident à réduire le stress.
  • Le yoga, la méditation et une activité physique régulière peuvent aider à réduire le stress.
  • De nombreuses personnes associent les vacances à l’absence de stress, mais le contraire se produit souvent : l’organisation des vacances et les programmes à suivre peuvent augmenter la tension émotionnelle.
    Dans certains cas, il serait préférable d’utiliser l’argent des vacances pour se faire aider au cours de l’année en réduisant les activités à accomplir (par exemple les tâches ménagères).
  • Les médicaments antihistaminiques et la calamine en poudre aident à réduire le gonflement et les démangeaisons qui sont souvent associées à l’urticaire.

 

L’urticaire chez les enfants

Les causes de l’urticaire chez les enfants
L’urticaire est une maladie qui peut affecter n’importe qui, mais elle est plus évidente chez les enfants parce que leur système immunitaire est sous-développé.
Cette maladie est caractérisée par des éruptions cutanées prurigineuses qui apparaissent sur l’ensemble du corps.
Elle disparaît souvent toute seule, mais, dans certains cas, une visite médicale peut se révéler inévitable.
Les enfants développent facilement une urticaire.
Bien sûr, si l’on n’en connaît pas la cause, la maladie ne peut être évitée ou traitée.

 

Les causes de l’urticaire

L’urticaire est due à la libération d’histamine en raison d’une réaction d’hypersensibilité.
Le symptôme le plus fréquent est l’apparition de petites taches rouges sur l’ensemble du corps.
L’éruption cutanée disparaît parfois d’une partie du corps pour se former ailleurs sur le corps.
Les causes de l’urticaire chez les enfants peuvent varier. Elles peuvent dérivées d’autres maladies importantes.

Les réactions allergiques : l’urticaire est généralement le résultat d’une réaction allergique qui, le plus souvent, affecte les enfants.
Les allergies peuvent se manifester sous forme d’urticaire. Les allergies les plus fréquentes sont provoquées par :

  •  Le pollen,
  • La poussière,
  • Les poils des animaux domestiques,
  • Certains conservateurs et colorants,
  • Les arachides,
  • Le poisson,
  • Les œufs,
  • Le lait.

L’urticaire peut se produire même lorsqu’un enfant est contraint de porter des vêtements serrés ou réalisés avec des textiles irritants comme le polyester.

Les infections : Les infections causées par les bactéries, les virus et d’autres micro-organismes parasites peuvent provoquer une urticaire chez les enfants.
Un rhume peut aussi provoquer une urticaire.

Plante,ortieLes piqûres d’ortie
L’ortie est une plante d’une espèce qui diffère des autres parce qu’elle présente des poils sur ses feuilles.
Les plantes d’ortie ont des poils urticants.
Toucher ces feuilles provoque une irritation cutanée sévère.

La réaction aux médicaments
Certains types de médicaments comme l’ibuprofène peuvent provoquer une urticaire chez les enfants comme effet secondaire.
Cependant, il est possible que l’urticaire puisse se produire si un médicament, de n’importe quel type, n’est pas toléré par le corps de l’enfant.

Les brusques écarts de température
Lorsque les enfants sont exposés aux variations soudaines et importantes de température, ils peuvent développer une urticaire.
Se déplacer d’un endroit froid à un autre plus chaud et vice versa est une cause connue de cette maladie.
De même, une exposition prolongée à la lumière du soleil ou au froid peut être la cause de l’urticaire chez les enfants.

Le stress
Peu de personnes sont conscientes que les enfants peuvent aussi souffrir d’urticaire due à un niveau de stress élevé.

Maladies
Dans de rares cas, la cause de l’urticaire peut être une maladie grave comme :

Cela se produit car le système immunitaire est affaibli en présence de ces pathologies.
Enfin, la maladie peut être simplement une urticaire idiopathique, c’est-à-dire que sa cause est inconnue.
Dans ces cas-là, la maladie disparaît généralement toute seule.

 

Les facteurs qui provoquent la sécrétion d’histamine

L’histamine est contenue dans les mastocytes de la peau.
Quels sont les facteurs qui provoquent la libération d’histamine dans la peau ?

  • Le stress ;
  • L’exposition au soleil ;
  • Le froid ;
  • Les aliments 
    Manger du poisson, en particulier des crustacés, peut provoquer des éruptions cutanées semblables à une urticaire.
    Les fruits à coque, les œufs, le lait et les fraises sont quelques-uns des aliments qui peuvent déclencher la libération d’histamine et provoquer une urticaire ;
  • Les médicaments
    Si l’on prend des médicaments tels que des antibiotiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens pendant des périodes prolongées, le corps peut réagir en libérant de l’histamine ;
  • La piqûre d’insecte
    Une réaction allergique à la piqûre d’insecte peut provoquer un gonflement important. Qu’il s’agisse d’une piqûre de moustique ou d’une morsure d’araignée, une peau sensible réagit en libérant de l’histamine, qui provoque l’urticaire ;
  • Les virus et les bactéries
    L’exposition à certains virus ou bactéries peut causer une éruption cutanée étendue. Des plaques rougeâtres sont visibles n’importe où sur le corps ;
  • Les maladies de la thyroïde
    La glande thyroïde se trouve dans le cou et produit des hormones servant à réguler le métabolisme du corps.
    Le dysfonctionnement de la thyroïde peut entraîner la production excessive ou insuffisante d’hormones thyroïdiennes.
    Les troubles du fonctionnement de la glande thyroïde peuvent causer des symptômes cutanés comme l’urticaire.

 

L’urticaire est-elle contagieuse ?

Non, l’urticaire n’est ni contagieuse ni infectieuse.
Le problème de l’urticaire n’est pas sa transmission d’une personne à l’autre.
En outre, si une femme souffre d’urticaire pendant sa grossesse, le bébé n’en sera pas affecté.
Si l’urticaire est la seule réaction corporelle, il ne faut pas trop s’inquiéter car elle n’est pas dangereuse.

 

Les signes et les symptômes de l’urticaire

  • L’urticaire se manifeste sous forme de papules ou de taches rouges en relief.
  • Les symptômes principaux sont les démangeaisons et une sensation de brûlure sur la peau.
  • Ce type d’éruption cutanée peut s’aggraver et se propager à d’autres zones du corps.
  • Les taches provoquées par l’urticaire peuvent être petites comme un point ou grosse comme une pièce de monnaie.
    Les taches disparaissent généralement en quelques heures. Toutefois, l’urticaire chronique peut durer plus de 6 semaines.

Le diagnostic différentiel de l’urticaire
Le médecin doit exclure d’autres maladies de la peau telles que :

  1. La dermatite atopique,
  2. La dermatite de contact,
  3. Le psoriasis,
  4. La vascularite urticarienne,
  5. L’érythème solaire ou le coup de soleil,
  6. L’angio-œdème (qui coexiste souvent avec l’urticaire).

 

Le traitement de l’urticaire

Parmi les médicaments recommandés pour le traitement de l’urticaire, il y a :

Le meilleur traitement pour cette maladie consiste à reconnaître et à éviter les facteurs déclencheurs.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’urticaire guérit souvent toute seule. Toutefois, si l’urticaire se manifeste trop souvent, il faut consulter un médecin qui :

  • Prescrira des examens pour déterminer la cause de la maladie,
  • Conseillera un traitement.

Le traitement comprend :

  • Des antihistaminiques afin de réduire l’éruption cutanée,
  • L’arrêt de la consommation des aliments qui déclenchent l’urticaire.

Il faut tenir un journal des activités réalisées par l’enfant ainsi que des aliments absorbés le jour où le trouble s’est manifesté.
Ainsi, on peut lentement définir les causes réelles et agir en conséquence.

 

Les remèdes naturels pour l’urticaire

En cas d’urticaire idiopathique, des antihistaminiques naturels contre l’urticaire peuvent être administrés.
Parmi ceux-ci, il y a l’application topique de :

  • Gel d’aloe vera,
  • Poudre de calamine,
  • Cassis (Ribes nigrum),
  • Échinacée,
  • Huile à base de vitamine E.

Une alimentation saine à base de nutriments qui améliorent l’efficacité du système immunitaire est essentielle.
La substance la plus importante qui doit être inclue dans le régime alimentaire est la vitamine C.

Les salicylates
Les salicylates sont des composés naturels semblables à l’aspirine qui se trouvent dans divers aliments d’origine végétale.
On peut essayer de réduire ces aliments, mais on ne peut pas les éviter complètement.
Les aliments contenant des salicylates sont :

  • Les tomates,
  • Les courgettes,
  • Les arachides,
  • Les fraises,
  • Le oranges,
  • Les framboises,
  • Le thé.

Certains remèdes maison simples, comme une douche tiède, peuvent soulager les démangeaisons et la sensation de brûlure produite par cette maladie.
Les crèmes et les lotions à base de menthol ou de camphre peuvent aussi soulager la gêne.

 

L’alimentation et la nutrition pour l’urticaire

Souvent, les médecins ne connaissent pas la cause de maladies chroniques telles que l’urticaire, mais la plupart des personnes qui commencent à suivre une alimentation naturelle (et éventuellement un jeûne court et intermittent) améliorent leur état de santé ou guérissent sans médicaments.

Les régimes qui donnent les meilleurs résultats sont :

1. Le régime du groupe sanguin – il s’agit d’un type d’alimentation qui dépend du groupe sanguin de la personne.
Le Dr D’Adamo est un naturopathe qui a créé ce régime après avoir remarqué la réaction causée par certains aliments chez ses patients.
Selon cette théorie, les personnes d’un groupe sanguin développent des symptômes et des maladies après avoir mangé des aliments, tandis que les autres personnes n’ont aucune conséquence avec le même type d’alimentation.
Les gens pensent que la nutrition affecte uniquement les organes digestifs, mais en réalité, elle peut provoquer des symptômes à n’importe quel organe dans le corps.
Par exemple, les personnes du groupe O peuvent manger presque toutes sortes de viande car elles présentent une acidité gastrique élevée, mais doivent notamment éviter ou limiter :

  • Les fruits,
  • Le lait,
  • Le thé,
  • L’ail.

Les personnes du groupe A ont une faible acidité gastrique dans l’estomac. Elles peuvent donc manger des céréales, mais elles peuvent avoir des problèmes de santé lorsqu’elles mangent de la viande rouge.

2. L’alimentation végétalienne (ou végane) avec la majeure partie d’aliments crus est recommandée par l’hygiénisme.
L’hygiénisme comprend un mode de vie et une alimentation très proches de la nature.
Les animaux :

  • Vivent en plein air,
  • Ne font pas cuire les aliments,
  • Ne s’habillent pas,
  • Font de l’activité physique tous les jours.

Ce style de vie est l’opposé de celui de l’homme vivant en ville, ce qui entraîne stress et maladie.
L’alimentation végétalienne/alimentation crue comprend :

  • Des légumes crus (en particulier ceux à feuilles vertes et les crucifères),
  • Les fruits frais,
  • Les fruits à coque (noisettes, amandes, pistaches, noix, etc.),
  • Les graines et les céréales germées,
  • Les pommes de terre,
  • Les légumineuses (elles doivent tremper dans l’eau pendant au moins 15 à 17 heures).

Ce type d’alimentation empêche la fermentation et la pourriture intestinale, de sorte que la formation de toxines est très limitée.
Les déchets de la digestion sont transportés par le sang à tous les organes, y compris la peau.

Pour éviter l’accumulation de toxines, il faut :

  • Manger de façon naturelle,
  • Faire du sport et transpirer parce que le corps élimine les déchets par la sueur.
  • S’habiller avec des vêtements larges et des tissus non synthétiques car la peau doit également respirer.

3. Le régime Paléo ou Paléolithique – il est basé sur des aliments qu’offrent la nature, mais il faut éviter :

  • Les aliments transformés,
  • Les aliments conservés,
  • Les aliments issus de l’agriculture : les céréales et les légumineuses,
  • Le lait et les produits laitiers.

Ce type de nutrition prévoit de ne manger que lorsque l’on a faim, sans horaires fixes.

Le régime Paléo comprend :

  • Des aliments d’origine :
    • Végétale (fruits, légumes, graines, etc.),
    • Animale (œufs, viande et poisson).
  • Des pommes de terre,
  • Des huiles saines (comme l’huile d’olive).

 

Quelle est sa durée ? Le pronostic du patient souffrant d’urticaire

L’urticaire s’améliore en général avec le temps.
Cependant, il n’est pas possible de prévoir la durée du problème.
Dans bien des cas, il faut :

  • Éviter les substances qui la causent ,
  • Prendre des antihistaminiques qui permettent de maintenir la maladie sous contrôle.