Psoriasis – traitement et remèdes naturels

Les traitements naturels pour le psoriasis

Les remèdes naturels
Il existe de nombreux remèdes naturels pour soulager les symptômes du psoriasis, y compris :

  • Des régimes alimentaires spéciaux,
  • Des crèmes,
  • Des compléments alimentaires,
  • Des plantes.
INDEX

 

Certaines thérapies alternatives sont considérées comme sûres et peuvent être utiles chez certaines personnes afin de réduire les démangeaisons et la desquamation.

L’aloe vera
Des feuilles de la plante d’aloe vera, est extrait un gel qui peut réduire :

  •  Les rougeurs,
  • Les desquamations,
  • Les démangeaisons,
  • L’inflammation.

Il peut être nécessaire d’utiliser le gel plusieurs fois par jour pendant au moins un mois pour que des améliorations soient visibles.

L’huile de poisson
Les acides gras oméga-3 se trouvent dans les compléments d’huile de poisson et peuvent réduire l’inflammation causée par le psoriasis.
La prise d’environ 3 grammes d’huile de poisson par jour est considérée comme inoffensive et peut être bénéfique.

Les compléments alimentaires et à base de vitamines
Les compléments alimentaires peuvent soulager les symptômes du psoriasis. Les plus utiles sont :

  • L’huile d’onagre,
  • La vitamine D,
  • Le chardon-Marie.

Il est important de ne prendre que les compléments qui n’interfèrent pas avec d’autres maladies préexistantes ou qui n’ont pas des effets secondaires néfastes.


L’humidité
À la maison ou au bureau, utiliser un humidificateur permet de maintenir l’air humide et de prévenir ainsi la sécheresse cutanée.

Les colorants et les parfums
La plupart des savons et des parfums contiennent des colorants et des fragrances.
Il faut choisir des produits pour « peaux sensibles », sans colorants ni parfums irritants.

Les thermes et les cures thermales
Les thérapies thermales sont indiquées pour le psoriasis et de nombreuses autres maladies.
L’eau sulfureuse des thermes possède un effet équilibrant sur le système immunitaire.

 

Le régime alimentaire et l’alimentation pour le psoriasis

L’alimentation peut jouer un rôle dans le traitement du psoriasis.
Le psoriasis est une maladie inflammatoire, une alimentation anti-inflammatoire peut donc aider à soulager les symptômes.

Aujourd’hui, les personnes s’adressent généralement au diététicien pour traiter les maladies puisque les aliments peuvent provoquer :

  • Des symptômes ;
  • Des problèmes de santé.

Toujours plus de personnes réussissent à guérir ou à réduire les symptômes en changeant d’alimentation, même sans aucun médicament.
On trouve de nombreux témoignages sur internet de personnes qui ont résolu leurs problèmes de santé en changeant d’alimentation.
Tout le monde sait que la nourriture et les boissons peuvent être nocives, par exemple :

  • Les aliments frits ;
  • Les boissons alcoolisées ;
  • Les aliments transformés et ceux tout prêts que l’on trouve au supermarché.

Beaucoup de personnes pensent que certains aliments sont neutres ou inoffensifs, par exemple :

  • Les céréales, surtout celles contenant du gluten :
    • Le froment,
    • L’épeautre,
    • L’orge,
    • Le kamut,
    • L’avoine ;
  • Le lait et les produits laitiers ;
  • La viande de porc et la charcuterie.

En réalité, ces aliments peuvent provoquer :

  • Une malabsorption,
  • Une inflammation intestinale,
  • L’accumulation de toxines dans l’organisme.

Il faut donc les éliminer des régimes naturels.
Certains médecins disent qu’une alimentation pauvre en gluten peut réduire les symptômes du psoriasis.
Toutefois, le lien entre le psoriasis et la maladie cœliaque n’a pas encore été démontré.

gluten

Parmi les aliments qu’il faut éviter, il y a :

  • Les pâtes ;
  • La pizza ;
  • Le pain ;
  • Les gâteaux ;
  • Les crackers et les gressins.

Les types d’alimentation qui ont donné les meilleurs résultats sont ceux de type naturel, comme :

 

Selon l’alimentation végétalienne avec au moins 50% d’aliments crus, l’alimentation doit se composer exclusivement de produits végétaux :

  • Les fruits juteux et les fruits à coque, de préférence de saison ;
  • Les légumes, en particulier les légumes verts ;
  • Les graines ;
  • Les légumes secs ;
  • Les céréales germées (seulement en petites quantités) ;
  • Les pommes de terre.

Selon cette alimentation les aliments qu’il faut éviter sont :

  • La viande ;
  • Le lait entier et ses dérivés (le beurre et les fromages) ;
  • Le poisson ;
  • Les œufs ;
  • Les céréales (le pain, les pâtes, la pizza, etc.) ;
  • Les gâteaux et les boissons sucrées ;
  • Les aliments transformés.

 

Selon le régime du groupe sanguin, les maladies sont des réactions du système immunitaire qui se produisent lorsqu’on mange certains aliments.
Selon cette théorie on peut diviser les personnes selon leur groupe sanguin.
Un aliment peut être :

  • Nocif chez les individus d’un groupe sanguin ;
  • Inoffensif chez les autres individus.

Ce type d’alimentation hyperprotéinée et se base sur :

  • Le poisson ;
  • La viande ;
  • Les œufs ;
  • Les légumes secs ;
  • Les légumes ;
  • Les fruits à coque (sans exagérer).

On doit remplacer les céréales et les fruits par des légumineuses et des pseudo-céréales :

  • Le quinoa ;
  • L’amarante ;
  • Le sarrasin.

Voici des exemples d’aliments qu’il faut éviter selon le groupe sanguin :

  • Il faut faire attention au thé et au café, surtout chez les personnes du groupe O ;
  • Les personnes du groupe A peuvent manger des céréales, mais doivent éviter la viande rouge, car elles ont une basse acidité gastrique et, par conséquent, une difficulté à digérer les protéines ;
  • Les personnes de groupe B peuvent avoir des symptômes après avoir mangé des tomates ou des olives ;
  • Les individus de groupe AB doivent éviter les aliments comme le beurre et les crustacés.

 

Le régime paléo ou paléolithique se base sur l’alimentation de l’homme primitif.
À cette époque, l’homme ne cultivait pas, mais c’était un chasseur et il cueillait les fruits.
Les aliments permis sont d’origine végétale ou animale, mais il faut éviter :

  • Les céréales ;
  • Les légumes secs ;
  • Le lait et ses dérivés ;
  • Les assaisonnements, on peut utiliser par exemple l’huile de coco et l’huile d’olive ;
  • Les aliments conservés et transformés ;
  • Les gâteaux, etc.

 

La National Psoriasis Foundation fait une liste de quelques « aliments utiles » chez les personnes souffrant de psoriasis :

  • Les poissons d’eau froide (le saumon, les harengs, la truite de lac) ;
  • Les graines de lin ;
  • Les graines de courge ;
  • Les fruits secs à coque :
    • Les noix,
    • Les amandes,
    • Les noisettes ;
  • Les fruits et les légumes, par exemple :
    • Les carottes ;
    • Les épinards ;
    • Les choux et les brocolis ;
    • Les myrtilles ;
    • Les fraises.

 

Remèdes naturels pour le psoriasis

Huile d’olive
L’huile d’olive peut fournir de nombreux bénéfices pour la peau.
Son application sur les squames et les taches du psoriasis peut retenir l’hydratation et les nutriments.
Sous la douche, on peut essayer de masser le cuir chevelu au moyen d’une cuillère afin de détacher les plaques gênantes.

Dans la baignoire
Le dermatologue déconseille d’utiliser de l’eau chaude, ennemie de la peau, mais conseille un bain tiède à base :

  • D’huile d’olive,
  • D’huile naturelle,
  • D’avoine,
  • De sel d’Epsom.

Un bain tiède peut réduire :

  • Les démangeaisons,
  • Les plaques.

 

Les remèdes maison pour le psoriasis

Le vinaigre de cidre
Le vinaigre de cidre dilué dans de l’eau peut être utilisé pour réduire temporairement :

  • La sensation de brûlure,
  • Les démangeaisons,
  • La desquamation.

Le vinaigre de cidre peut être dilué de trois à quatre fois dans de l’eau tiède et versé sur la tête. Il faut laisser le liquide agir quelques minutes puis rincer.
Il est possible d’ajouter 1/2 tasse de vinaigre de cidre dans une baignoire remplie d’eau pour restaurer l’acidité de la peau.

La racine de bardane
La racine de bardane peut aider à réduire les poussées du psoriasis.
Il faut prendre de 20 à 40 gouttes de teinture diluée dans de l’eau trois fois par jour.

La camomille
La camomille est très utilisée en Europe pour traiter le psoriasis. Elle contient des composés flavonoïdes anti-inflammatoires.
Les personnes allergiques à l’ambroisie, cependant, ne peuvent pas prendre de camomille.

L’huile de ricin
L’huile de ricin est particulièrement utile si on la masse sur les lésions cutanées.
Si l’huile de ricin est mélangée avec du bicarbonate de soude, ce geste peut améliorer considérablement la peau épaissie ou craquelée sous le talon.

 

Le soleil et les lampes UV pour le psoriasis

On peut s’exposer légèrement au soleil, mais en faisant attention.

  • La lumière ultraviolette du soleil est un traitement prouvé pour lutter contre le psoriasis, mais les coups de soleil peuvent aggraver la maladie.
  • Il faut couvrir la peau intacte au moyen d’un écran solaire ayant un indice de protection égal ou supérieur à 30 et commencer par une courte exposition au soleil.
  • Vingt minutes par jour trois jours par semaine peuvent être un bon début.
  • Il faut tout d’abord consulter son médecin parce certains médicaments pour le psoriasis peuvent provoquer des effets secondaires dus à l’exposition au soleil.
    Il faut protéger ses yeux du soleil en portant des lunettes de soleil bloquant 100 % des rayons UVA et UVB.

 

Respiration de la peau et frictions à l’eau froide

Aujourd’hui la plupart des personnes ont un mode de vie peu naturel, par exemple :

  • Ils travaillent ou vivent à l’intérieur ;
  • Ils portent des vêtements serrés ;
  • Ils couvrent complétement leur corps en hiver.

La conséquence est la perte de la capacité de régulation thermique au niveau cutané.
Le sang circule dans le corps, mais il peut se concentrer au niveau :

  • Des muqueuses et des organes internes ;
  • De la peau.

Si en hiver, la peau n’est pas stimulée par le froid, le sang se congestionne dans les organes et dans les viscères, en favorisant :

  • L’inflammation ;
  • L’apparition de maladies.

Le froid augmente le débit sanguin vers la peau afin de la réchauffer.
Le sang contient les toxines qu’on peut éliminer à travers la peau, par exemple par la transpiration.
Il est donc important que beaucoup de sang arrive à la peau.
Si on n’élimine pas de déchets, ils peuvent s’accumuler sur la peau, en provoquant :

  • Le psoriasis ;
  • La dermatite ;
  • D’autres maladies cutanées.

Parmi les remèdes naturels de grand-mère qui augmentent le débit sanguin vers la peau, il y a les frictions à l’eau froide, c’est-à-dire des frottements d’une serviette humide sur la peau du corps.

 

Les remèdes homéopathiques pour le psoriasis

Parmi les remèdes homéopathiques, il y a :

  1. Le kalium sulfuricum,
  2. Le phytolacca,
  3. L’arsenicum album,
  4. L’arsenicum bromatum,
  5. L’épine-vinette (Berberis vulgaris).

 

Que peut-on faire chez soi ?

On peut suivre ces conseils chez soi :

  • Prendre un bain ou une douche tiède peut soulager les symptômes du psoriasis.
  • Ne pas frotter la peau trop fort, car ce geste peut irriter davantage la peau et déclencher une crise.
  • Les bains de farine d’avoine peuvent être relaxants et contribuer à détacher les squames.
  • On peut utiliser des produits de bain à base de farine d’avoine vendus sans ordonnance. Sinon, mélanger une tasse de farine d’avoine dans une baignoire d’eau chaude.
  • Il faut maintenir une peau propre et humide et éviter les facteurs déclencheurs du psoriasis afin de réduire le nombre de poussées.
  • Les techniques anti-stress et de relaxation peuvent être utiles.
  • Le lien entre le stress et les poussées de psoriasis n’est toutefois pas clair.

 

Quelle est sa durée ? Le pronostic du patient souffrant de psoriasis

Le psoriasis est une maladie permanente qui peut disparaître pendant une longue période puis réapparaître.
Grâce à un traitement approprié, il n’influe pas sur l’état de santé général.