Poils incarnés

Les poils incarnés se développent lorsque des cellules mortes de peau obstruent les follicules pileux.
Les poils sont alors contraints de pousser à l’intérieur, latéralement. Les cas sont plus fréquents si les poils sont frisés, épais ou qu’ils viennent tout juste d’être rasés.
Parfois, le poil sort de la peau, mais il se plie et rentre à nouveau dans un autre point (sur le côté).

La peau morte peut parfois obstruer un follicule pileux. Le poil est alors contraint de pousser latéralement sous la peau, plutôt que vers le haut et vers l’extérieur.
Les poils incarnés ne sont pas graves, mais ils peuvent être inesthétiques et gênants.

 

À quoi ressemble un poil incarné ?

Un poil incarné irrite la peau et provoque l’apparition d’une petite boule rouge qui ressemble à un bouton. Mais il peut parfois former une boule douloureuse qui ressemble à une ampoule.
Les poils incarnés peuvent se former partout sur le corps, mais chez les hommes, ils apparaissent souvent après le rasage sous forme d’un groupe de petites ampoules sur le menton, les joues ou le cou.
Chez les femmes, les poils incarnés se développent souvent sur les jambes, dans la région pubienne ou sous les aisselles. Ces petits boutons peuvent également être visibles autour des fesses.

 

Les causes des poils incarnés

Les poils incarnés se développent surtout dans les zones rasées : la zone de la barbe et les testicules chez les hommes ; les jambes, l’abdomen, les aisselles et le pubis chez les femmes. Ils se développent rarement sur la poitrine, le nombril ou sur les bras.
Après le rasage, les poils qui repoussent ont une extrémité plus nette et peuvent facilement se réinsérer dans la peau.


L’épilation à la cire est la méthode le plus appropriée car elle prévient les poils incarnés, tandis que le rasage avec un épilateur électrique par exemple provoque ce problème plus facilement.
Lorsqu’on les observe, ils ressemblent à des boutons, mais parfois, le poil incarné est visible sous la peau.
Les petites ampoules peuvent être remplies de pus.

 

Les symptômes des poils incarnés

Chez les hommes, les poils incarnés apparaissent plus souvent dans la zone de la barbe, y compris le menton, les joues et surtout le cou. Ils peuvent se développer sur le cuir chevelu chez ceux qui se rasent les cheveux.

Chez les femmes, les zones les plus fréquentes où ils se développent sont les aisselles, la région pubienne, les cuisses et les jambes. Parmi les symptômes, nous pouvons citer :

  • Des petites ampoules rondes et dures (papules) ;
  • Des petites formations semblables à des cloques remplies de pus (pustules) ;
  • Des taches foncées sur la peau (hyperpigmentation) ;
  • Une peau douloureuse ;
  • Des démangeaisons cutanées ou sur les zones concernées (jambes, aine, etc.) ;
  • Des poils bloqués sous la peau.

 

Les complications des poils incarnés

Les poils incarnés chroniques peuvent causer :

  • Une infection bactérienne (à cause des griffures) ;
  • Des taches sur la peau (hyperpigmentation) ;
  • Des cicatrices permanentes.


Et si les petites ampoules remplies de pus sont nombreuses ?

Les follicules pileux des poils incarnés peuvent s’infecter, s’enflammer et se remplir de pus, provoquant une folliculite (bien que le pus ne désigne pas nécessairement une infection).
Les cas légers de folliculite disparaissent souvent sans aucun traitement.
Il peut être nécessaire d’éviter le rasage pendant quelques jours et d’attendre une amélioration. L’on peut aussi tamponner la zone touchée au moyen d’un antiseptique doux comme l’huile d’arbre à thé.

 

Le kyste des poils incarnés

Le kyste qui se forme autour des poils incarnés est connu en termes médicaux sous le nom de kyste pilonidal et peut être très ennuyeux. Il se présente sous la forme d’un petit kyste isolé contenant du liquide, mais il n’est pas nécessairement infecté. Il ressemble à une petite tache ou à un petit point rouge sous la peau. Parfois, on peut voir l’extrémité du poil sous la peau.
Dans d’autres cas, la zone peut être infectée et remplie de pus. Cette affection est connue sous le nom d’abcès pilonidal. Dans les cas les plus graves, l’infection peut se répandre et créer plus d’un abcès. Un trou peut également se former dans la peau.

 

Le diagnostic des poils incarnés

Le dermatologue est le spécialiste auquel il faut s’adresser.
Il existe de nombreuses maladies de la peau qui peuvent être facilement confondues avec les poils incarnés, par exemple :

  • La kératose pilaire : maladie commune et inoffensive où la peau devient rugueuse, irrégulière et semble recouverte d’une chair de poule permanente
  • L’acné
  • Un kyste ou un abcès
  • L’eczéma
  • L’impétigo, infection de la peau très contagieuse qui touche principalement les enfants
  • Une inflammation (boutons de chaleur)
  • Le psoriasis pustuleux
  • Le molluscum contagiosum, infection virale très contagieuse qui affecte la peau.

 

Les 10 remèdes naturels pour les poils incarnés

Le sens du rasage
Il faut se raser dans le sens de croissance du poil. Les poils de la barbe se développent vers le bas sur les joues et sous la mâchoire, vers l’extérieur sur le menton et vers le haut dans la partie inférieure du cou, au-dessous de la pomme d’Adam.

Il ne faut pas se raser pendant un ou deux jours
Si les lames du rasoir sont infectées, elles seront plus nocives pour la peau. On peut apaiser l’inflammation en évitant de se raser pendant quelques jours et en rinçant les zones touchées au moyen d’un savon antibactérien.

Il faut se raser plus souvent
Le rasage doit être plus fréquent mais plus léger pour aider à prévenir l’apparition de poils incarnés. Ce conseil est surtout valable pour les garçons dont la barbe vient tout juste de repousser.

Il faut enlever les poils incarnés sur les jambes
Avant le rasage, il faut prendre une épingle ou une pince à épiler et soulever délicatement les poils incarnés éventuels. Il ne faut pas aller en profondeur ou insister pour les retirer. Le risque serait d’endommager davantage la peau et d’augmenter le risque d’infection.
Parmi les remèdes de grand-mère, le retrait du poil incarné à l’aide d’une aiguille stérile et d’alcool ou de désinfectant peut être utile.
Tout d’abord, il faut chauffer la zone avec de l’eau chaude, puis écraser le « bouton » avec ses doigts et essayer d’enlever les poils incarnés à l’aide de l’aiguille sans causer de blessure.

Il faut préparer sa peau au rasage
Pour réduire le traumatisme dû au rasage, il faut préparer la barbe et la peau avant de se raser. Il faut assouplir la peau avec de l’eau tiède ou une serviette humide et la mouiller sous la douche ou sous l’eau du robinet. Il ne faut jamais appliquer de mousse ou de savon sur une peau sèche.

Il faut éviter les rasoirs électriques
Les rasoirs électriques dirigent parfois les poils dans différentes directions (vers le haut et le bas, vers l’avant et l’arrière). Ce résultat n’est pas favorable, surtout lorsque la personne se rase dans le sens du poil.

Il faut diriger la moustache
Il faut se raser dans le sens du poil (en suivant les instructions données dans le premier remède), tous les jours, sans appuyer trop sur la peau et après quelques semaines, les moustaches poussent plus droites.

Il faut changer de lame
L’utilisation de rasoirs à deux ou trois lames est nocive pour la peau. Pour une action plus douce, il est préférable d’utiliser un rasoir jetable à une lame ou un rasoir traditionnel qui permet de régler la proximité avec la peau.

Il faut changer de col de chemise
Il faut éviter de porter des chemises à col rigide ou haut qui se frotte contre la peau du cou. Le cou est la zone où les poils incarnés se développent le plus souvent et où il est plus facile de provoquer une blessure en se rasant. Ce genre de vêtements aggrave souvent les problèmes.

 

Les remèdes de grand-mère

Pour les poils incarnés qui résistent aux traitements décrits ci-dessus, voici quelques remèdes de grand-mère pour les faire disparaître.

L’exfoliation
L’exfoliation est très importante afin de prévenir et d’enlever les poils incarnés.
Il est bon d’utiliser un exfoliant à base de sel ou de sels d’Epsom.
Un bon exfoliant peut être obtenu en mélangeant du sucre cristal et du jus de lime.
Il faut appliquer ce mélange sur la peau en réalisant des mouvements circulaires pour prévenir et retirer les poils incarnés.
L’exfoliation faite avant le rasage ou l’épilation à la cire peut prévenir ce trouble.

La pierre ponce
Frotter une pierre ponce sur la zone où les poils incarnés se développent peut aider à éliminer les cellules mortes de la peau et à réduire rougeur, gonflement et douleur.

Un masque visage à base de sucre
On peut préparer un masque visage à base de sucre en mélangeant une tasse de sucre glace, le jus d’un demi-citron, une demi-petite cuillère d’amidon de maïs, 2 petites cuillères de vinaigre de cidre et 85 grammes de miel. On doit ensuite appliquer ce masque sur le visage et laisser reposer pendant une demi-heure avant de le rincer à l’eau tiède. Ce remède est efficace pour prévenir le développement des poils incarnés sur le visage.

Le gel d’Aloe Vera
On peut empêcher ou même traiter les poils incarnés en appliquant une grande quantité de gel d’aloe vera deux fois par jour sur la zone touchée, sans le rincer.

Poils incarnés,peau,inflammation,gonflementComment retirer les poils incarnés de l’aine

Lorsqu’il s’agit des poils incarnés dans la région pubienne, les options sont limitées.
Cette zone est très sensible et des actions trop fortes seraient susceptibles d’aggraver les problèmes. C’est pourquoi il est important de ne pas utiliser de pince à épiler pour retirer les poils incarnés.

  • L’hygiène personnelle est cruciale

Un bon moyen pour réduire les infections est l’utilisation d’un nettoyant antibactérien. Après avoir lavé la zone, on doit la sécher avec une serviette propre et la maintenir toujours propre en la lavant régulièrement.

  • L’application de compresses chaudes  L’utilisation des compresses chaudes et humides est un moyen simple mais efficace pour réduire l’inflammation et assouplir la zone où les poils incarnés se sont développés.
  • Porter des sous-vêtements et des vêtements confortables
    Des sous-vêtements et des vêtements trop serrés favorisent le développement des poils incarnés dans la région pubienne. La situation peut s’aggraver si l’on porte des vêtements synthétiques qui n’absorbent pas efficacement l’humidité. Lorsque la peau reste en contact avec la sueur, les probabilités que les poils incarnés et enflammés s’infectent sont très élevées.
  • L’utilisation d’un exfoliant pour le corps
    Une autre façon de faire disparaître les poils incarnés dans la région pubienne est d’éliminer les cellules mortes de la peau qui recouvrent les follicules pileux. La peau morte favorise l’obstruction des pores de la peau et du follicule pileux et, avec le temps, elle peut provoquer l’apparition de boutons.
  • L’utilisation d’une crème
    Si les résultats obtenus ne sont pas satisfaisants suite aux méthodes décrites ci-dessus, des médicaments sans ordonnance pour retirer les poils incarnés dans la région pubienne sont disponibles en pharmacie.
    Les crèmes contiennent de l’acide salicylique, de l’acide glycolique et de l’urée qui permettent de nettoyer les pores et de traiter les poils incarnés.
    En cas d’infection, on peut appliquer une crème à base de gentamicine (Valisone-G).

 

D’autres approches thérapeutiques

Le retrait permanent des poils pubiens incarnés est possible grâce à l’épilation au laser (y compris à la lumière pulsée) et l’électrolyse.

 

Le traitement pour les poils incarnés dans le nez

Un coton-tige peut aider à retirer ces poils incarnés. Il faut désinfecter la zone touchée au moyen d’eau oxygénée et ensuite, avec une boule de coton, appliquer une crème antibactérienne ou une crème antiseptique à l’intérieur des narines. La crème antiseptique réduit le gonflement et la douleur.

 

Que faire pour les poils pubiens incarnés

  • Quelques jours sans rasage
    La première chose à faire est d’arrêter de raser la région de l’aine.
  • L’exfoliation
    Il faut exfolier doucement la zone pubienne à l’aide d’une éponge ou d’un produit conçu expressément pour exfolier cette zone.
  • Une peau plus souple
    La chaleur d’un sauna ou un bain d’eau chaude aide à ouvrir les pores.
    Ce remède est essentiel, surtout lorsqu’il faut retirer les poils incarnés dans les zones intimes (la vulve ou l’anus).
  • Une bonne paire de pinces à épiler
    On peut également s’aider au moyen de pinces à épiler pointues. Il est important que les pinces aient une bonne prise pour soulever les poils incarnés sans difficulté pour ne pas se blesser.
  • L’utilisation de crèmes
    Chez de nombreuses personnes, la situation s’améliore suite à l’application de crèmes expressément conçues pour traiter les poils pubiens incarnés.
    Parmi les produits naturels, l’application d’huile d’amande douce peut être efficace.

 

Quelle est leur durée ? Le pronostic

Les poils incarnés guérissent généralement tout seuls, mais dans certains cas, ils peuvent provoquer une infection ou la formation de cicatrices.