Nævus mélanocytaire

Qu’est-ce qu’un nævus ?
Les nævi, ou grains de beauté, sont des lésions cutanées très fréquentes.
Le terme correct est nævus mélanocytaire parce qu’il est causé par la prolifération de mélanocytes, cellules qui produisent le pigment.
S’il est brun, noir ou de différentes couleurs, il peut être appelé nævus pigmentaire.
Le nævus est une tumeur bénigne (sans danger). Toutefois, un mélanome (grain de beauté malin) peut se vérifier en son sein.

Les nævi peuvent résulter d’autres cellules de la peau (par exemple les nævi vasculaires sont constitués de vaisseaux sanguins). Toutefois, seuls ceux qui dérivent de mélanocytes sont appelés nævi.

 

À quoi ressemblent les nævi ?

Les nævi peuvent être en relief ou plats.
Ils varient en fonction de leur couleur, du rose ou de la même couleur que la peau au brun foncé ou noir.
Bien qu’ils aient généralement une forme ronde ou ovale, ils présentent parfois un aspect inhabituel.
Leur taille varie de quelques millimètres à plusieurs centimètres de diamètre.
Le nombre de nævi diffère d’une personne à l’autre : il dépend des facteurs génétiques et de l’exposition au soleil.
Les personnes qui ont un grand nombre de grains de beauté présentent un risque plus élevé de développer un mélanome que celles qui n’en ont que peu.

 

Quand les nævi apparaissent-ils ?

Un ou plusieurs nævi peuvent être présents dès la naissance (on parle de nævus congénital).
Toutefois, ils surviennent plus fréquemment pendant l’enfance ou la jeunesse. On parle alors de nævi acquis.
L’exposition au soleil, les coups de soleil ou les brûlures dues au soleil augmentent le nombre de grains de beauté.
Les adolescents et les jeunes présentent un plus grand nombre de nævi, qui toutefois diminue plus tard dans la vie, parce que certains disparaissent lentement.

 

Les types de nævi mélanocytaires

La classification classique des nævi mélanocytaires dépend des facteurs suivants :

  1. De leur aspect au microscope (dermatopathologie) ;
  2. De la zone de la peau où ils se forment ;
  3. De la profondeur.

 

Le nævus jonctionnel
Les nævi jonctionnels sont des groupes ou des nids de cellules qui se situent à la jonction entre l’épiderme (couche externe de la peau) et le derme (couche interne).
Il s’agit de nævi plats et colorés.

Le nævus dermique
Les cellules des nævi cutanés ou intradermiques sont situées dans le derme. Ces formations sont épaisses et dépassent généralement de la surface de la peau (nævus papillomateux).
Ils peuvent être pigmentés ou de la même couleur que la peau.

Le nævus combiné
Le nævus combiné indique la présence de deux types distincts de nævus au sein de la même lésion cutanée. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer les nævi communs, les nævi bleus et les nævi de Spitz.

 

Une nouvelle classification des nævi mélanocytaires se base sur leur aspect dans le cadre d’une dermoscopie, technique utilisée par les dermatologues pour évaluer la structure des nævi à l’aide d’un dispositif de grossissement portable.

Le nævus réticulaire
Les nævi réticulaires révèlent un réseau de lignes brunes qui se croisent.

 

Nævus,composéLe nævus composé
Dans le cas de nævus composé, les cellules du nævus forment une jonction dermo-épidermique : elles se trouvent aussi dans le derme.
Ces nævi présentent une partie centrale en relief et peuvent être entourés d’une pigmentation plate.

Les nævi globulaires
Les nævi globulaires présentent un amas de structures ovales et brunes.

Le nævus bleu
Le nævus bleu est une lésion cutanée à structure uniforme de couleur bleu acier.

Le nævus stellaire
Les nævi stellaires révèlent des lignes radiales autour de la périphérie de la lésion.

Le nævus du visage
Les nævi du visage forment des sortes de réseaux autour des follicules des cheveux.

Le nævus acral
Le nævus acral est situé sur la paume et la plante des pieds. Il se compose de lignes parallèles.

Les nævi aux caractéristiques spéciales
Les nævi aux caractéristiques spéciales comprennent le nævus eczémateux et le halo-nævus.

Le nævus inclassable
Le nævus inclassable n’appartient pas aux autres modèles.

 

Les types de nævus mélanocytaire congénital

Il s’agit d’un nævus hyperchromique présent dès la naissance (nævus congénital vrai) ou qui se forme peu de temps après (nævus simil-congénital ou tardif).

Le petit nævus congénital
Les petits nævi congénitaux ont un diamètre inférieur à 1,5 cm.

Le nævus congénital moyen
Les nævi congénitaux moyens ont un diamètre compris entre 1,5 et 10 cm.

Le nævus géant
Le nævus géant mesure plus de 10 cm.

Le nævus congénital poilu
Les nævi congénitaux poilus sont recouverts de poils longs et épais.

La tache café au lait
Les taches café au lait sont des plaques brunes plates.

Le nævus lentigo ou spilus
Le nævus lentigo ou spilus est une tache brune plate accompagnée de plusieurs petits points plus foncés à l’intérieur.

Le nævus de Ota
Le nævus de Ota est un signe brun ou bleuâtre sur le front, les yeux et les joues.

La tache mongoloïde
La tache mongoloïde est un gros nævus bleuâtre qui apparaît souvent sur les fesses du nouveau-né.

 

Nævus,photo,communLes types de nævi mélanocytaires acquis
Un nævus qui apparaît après la naissance peut être considéré comme un nævus acquis.
Il est souvent rose, brun ou noirâtre.
Les personnes au teint plus foncé présentent des nævi plus sombres.
Le nævus acquis peut être divisé en typique ou atypique (non typique).
Presque tout le monde présente un nævus typique.
Le terme atypique est utilisé pour décrire tout grain de beauté anormal.
Cependant, certains dermatologues utilisent l’expression « nævus atypique » pour décrire un nævus présentant des caractéristiques spécifiques :

  1. De grande taille (plus de 5 mm) ;
  2. Aux bords irréguliers ou mal définis ;
  3. Aux nuances de couleurs différentes ;
  4. À l’aspect brillant ou perlé ;
  5. Aux éléments plats ou en relief ;
  6. Il est également appelé nævus dysplasique ou nævus de Clark.

Les nævi communs
Un nævus commun est un grain de beauté plat à la couleur unique et uniforme.

Les nævi sur une peau foncée
Sur une peau foncée, les nævi sont souvent noirs.

Le nævus atypique
Les personnes atteintes de plusieurs nævi atypiques présentent un risque accru de mélanome (nævus malin).

Le nævus dysplasique
Le nævus dysplasique est un nævus atypique qui présente des caractéristiques microscopiques spécifiques.

Le nævus bleu
Le nævus bleu est un type de nævus dermique pigmenté en profondeur.

Le nævus cellulaire
Le nævus cellulaire est un nævus cutané non pigmenté.

Le nævus de Miescher
Le nævus de Miescher est un nævus dermique lisse en forme de dôme qui se développe souvent sur le visage.

Le nævus de Unna
Le nævus de Unna est un nævus dermique papillomateux qui a la forme d’une framboise.

Le nævus de Meyerson
Le nævus de Meyerson est un grain de beauté caractérisé par un halo d’eczéma/dermatite.

Nævus mélanocytaire
Nævus mélanocytaire

Les halo-nævi
Le halo-nævus (phénomène de Sutton) présente un halo blanc autour de lui.
Cette formation disparaît progressivement après plusieurs années.

Le nævus de Spitz
Le nævus de Spitz (également appelé à cellules épithélioïdes) est rose (Spitz classique) ou brun (Spitz pigmenté) et en forme de dôme. Il se manifeste chez les enfants ou les jeunes.

Le nævus de Reed
Le nævus de Reed ou fusocellulaire est un grain de beauté très foncé avec des mélanocytes fusionnés verticaux. Il se présente habituellement sur les membres.

Le nævus récurrent
Le nævus récurrent est la réapparition d’un pigment dans une cicatrice après l’ablation chirurgicale d’un grain de beauté.

Les nævi agminés
Un nævus agminé est un groupe de nævi semblables ou taches de rousseur.

Le nævus acral
Le nævus acral se réfère à un grain de beauté qui se développe sur la paume de la main ou la plante du pied.

Les nævi sur les ongles
Le nævus sur l’ongle se traduit par une bande de pigment longitudinale et uniforme sur un ongle.

 

Le nævus signé

Le nævus anémique se caractérise par une couleur de peau plus claire et apparaît notamment sur le buste.

Le nævus achromique est une tache cutanée caractérisée par l’absence de mélanine (hypopigmentation).

Le nævus blanc spongieux est une tache claire, congénitale et bénigne qui peut affecter les muqueuses de la bouche et des organes génitaux.

Le nævus flammeus ou tache de vin est un angiome qui provoque la formation d’une tache sur le visage de couleur pourpre.

Le nævus fibromateux est un type de lésion pigmentée bénigne (il ne s’agit pas d’un type malin).

Le nævus verruqueux présente une forme presque ronde et une surface semblable à une verrue. La couleur peut aller du rouge au noir.

Le nævus zosteriforme est un groupe de papules qui se développent le long d’un nerf (comme le zona).

Le nævus choroïdien est une tumeur asymptomatique qui ressemble à une plaque pigmentée ronde ou aux bords visibles.
Il peut s’agir d’un simple grain de beauté ou d’un mélanome.

Le nævus épidermique verruqueux inflammatoire linéaire (NEVIL) est une plaque en forme de ligne semblable à une lésion cutanée de psoriasis.
Il se compose de papules d’érythème qui pèlent.

Le nævus sébacé est aussi appelé organoïde car il peut contenir toutes les composantes de la peau :

  1. Les glandes sébacées,
  2. Les follicules pileux,
  3. Les glandes apocrines,
  4. Le tissu conjonctif.

Il s’agit d’une formation bénigne et d’une variante des nævi épidermiques.
Il se manifeste habituellement sur le cuir chevelu. Toutefois, il peut apparaître sur le visage, le cou ou le front.

 

Quand faut-il s’inquiéter ?

Chez les adultes, il est important de prendre au sérieux l’altération d’un grain de beauté.
Le mélanome malin est une croissance cancéreuse qui se produit dans les mélanocytes (cellules du pigment).
Au début, un mélanome peut être semblable à un grain de beauté inoffensif. Toutefois, avec le temps, la structure devient plus désordonnée et tend à s’élargir. Il peut également devenir ulcéré.
Si un grain de beauté change de taille, de forme, de couleur ou se développe après l’âge de 30 ans, il doit être évalué par un dermatologue ou un autre médecin apte à reconnaître un grain de beauté cancéreux.
À l’œil nu, il n’est pas toujours possible de dire si la lésion est un mélanome. Donc, en cas de doute, l’ablation du nævus peut être nécessaire pour effectuer un examen anatomopathologique.
Les nævi se modifient parfois pour d’autres raisons, par exemple après l’exposition au soleil ou pendant la grossesse.

Ils peuvent s’élargir ou rétrécir, voire disparaître.
Chez les jeunes, ils peuvent développer une tache blanche avant de commencer à disparaître.
C’est ce que l’on appelle un halo-nævus.
Le mélanome peut aussi apparaître dans les muqueuses : par exemple, le mélanome vulvaire se forme dans la vulve. Ses caractéristiques sont identiques à celles du mélanome cutané.

 

Comment peut-on diagnostiquer un nævus ?

Les nævi sont habituellement diagnostiqués cliniquement pour leur aspect typique.
En cas de doute sur le diagnostic, on peut effectuer l’ablation pour le soumettre ensuite à une biopsie. Toutefois, les probabilités qu’il soit malin sont faibles.
La biopsie partielle n’est pas recommandée car une zone d’altération maligne pourrait ne pas être examinée.

 

L’ablation du nævus

Bien que la plupart des nævi soient bénins, on peut les traiter dans les cas suivants :

  • Un nævus peut être malin : par exemple, un nævus qui a perdu du sang, qui présente une forme inhabituelle, qui se développe rapidement ou qui change de couleur. Ce nævus est parfois appelé « vilain petit canard » et peut représenter un mélanome.
  • La gêne : un nævus peut être irrité par les vêtements, le peigne ou le rasoir.
  • Des raisons esthétiques.

La biopsie par rasage
Pour traiter un grain de beauté en relief, on effectue une biopsie par rasage. Il faut endormir la peau au moyen d’un anesthésique local. Le médecin pratique ensuite l’ablation de la partie saillante du nævus à l’aide d’un bistouri ou de l’électrochirurgie.
La blessure guérit et laisse un signe blanc et plat. Toutefois, la couleur reste parfois la même que celle du nævus d’origine.
La biopsie par rasage est parfois utilisée pour retirer une plaque brune plate ou une tache de rousseur pour l’examen anatomopathologique.
Cette procédure est appelée cautérisation ou excision tangentielle.

La biopsie par excision
La biopsie par excision est nécessaire si le nævus est plat ou si l’on soupçonne un mélanome.
On retire toute l’épaisseur de la peau, puis on la suture.
On envoie l’échantillon de tissu au laboratoire pour l’examen anatomopathologique (histologique).
La cicatrice qui en résulte peut se présenter comme une simple ligne fine. Toutefois, elle est parfois plus visible que le nævus.
Les poils grossiers qui se développent parfois sur le nævus peuvent être retirés par rasage, électrolyse, laser ou par l’ablation totale du nævus.