Frissons de froid

Les frissons de froid sont une réponse automatique du corps afin de réguler la température corporelle interne. En fait, il s’agit d’une contraction musculaire qui se manifeste en même temps qu’une sensation de froid et des tremblements.

Les frissons surviennent habituellement en cas de fièvre et d’exposition au froid.
Les frissons et la fièvre peuvent être provoqués par des maladies assez bénignes telles que le rhume, ou par des maladies plus graves telles que le paludisme ou la méningite.

Fille,froid,frissons Les frissons et la fièvre sont plus fréquents chez les enfants que chez les adultes.
L’exposition à des températures froides et une température corporelle basse (hypothermie, c’est-à-dire inférieure à 35 °C) peuvent provoquer des frissons.
De plus, les maladies inflammatoires, auto-immunes et certains types de cancer peuvent provoquer de la fièvre et des frissons.

 

Quelle est la cause des frissons sans fièvre

Les frissons sans fièvre peuvent être une réaction du corps à un environnement froid.
Ils peuvent être un symptôme de certaines maladies indiquées ci-dessous.

L’anémie. L’anémie est une maladie provoquée par la réduction du nombre de globules rouges et est l’une des causes de frissons les plus fréquentes.
L’anémie est une maladie qui peut provoquer une intolérance au froid.
Les femmes peuvent ressentir des frissons au cours de leurs règles, mais ceux-ci ne représentent pas un symptôme d’ovulation.
Ces frissons sont dus à la perte de sang et à la réduction du nombre de globules rouges au cours des règles.

Les troubles de la thyroïde
La thyroïde est une glande endocrine qui possède différentes fonctions importantes telles que la régulation de la température corporelle et du métabolisme.
Si la thyroïde ne fonctionne pas correctement, le sujet peut ressentir une forte fatigue et des frissons sans fièvre peuvent se manifester.

La malnutrition
Les carences nutritionnelles peuvent influencer la capacité de tolérance au froid.
Par exemple, l’anémie peut être une conséquence de la carence en vitamines B et augmenter ainsi la sensibilité au froid.

Le stress
Le stress a un effet négatif sur le système immunitaire. Il peut également impliquer un déséquilibre hormonal qui influence la régulation de la température corporelle.

L’hypoglycémie
L’hypoglycémie peut être responsable des frissons.

Une personne dont les taux de sucre dans le sang sont faibles peut manifester des sueurs froides, une céphalée, des tremblements, de l’anxiété ou un malaise.
Si les taux de sucre dans le sang sont très faibles, la personne peut être prise de vertiges.

La prise de certains médicaments
La prise prolongée de certains médicaments peut provoquer des frissons sans fièvre. Les narcotiques pour la douleur et l’interféron bêta peuvent provoquer une sensation de froid intense.

Les problèmes de poids
Un lien existe entre la graisse et la sensibilité au froid. Les personnes en sous-poids souffrent de fréquents frissons.
La graisse aide à maintenir la chaleur du corps.

La réaction allergique
Les frissons sont parfois provoqués par une réaction allergique. Certaines personnes peuvent ressentir des frissons avec ou sans fièvre si elles entrent en contact avec un allergène ou après une piqûre d’insecte.

La pression basse
La pression basse peut provoquer fatigue et frissons de froid, même s’il fait chaud à l’extérieur.

Les frissons nocturnes
Suite à l’accouchement, des frissons peuvent être provoqués par la montée de lait, c’est-à-dire pendant la période au cours de laquelle le lait présent dans les seins est prêt pour l’allaitement.
Ce phénomène se manifeste au cours de la première semaine après l’accouchement et peut être accompagné de frissons tout au long de la nuit.
Ce symptôme n’affecte pas seulement le sein, mais aussi d’autres parties du corps, par exemple le dos, les épaules, les bras, les jambes, etc.

Les frissons au cours de la ménopause
Pendant la ménopause, des bouffées de chaleur se manifestent lorsque les taux d’hormones changent, car ceux-ci influencent le centre de température du corps au niveau du cerveau (hypothalamus).

Une transpiration excessive peut se produire afin de refroidir le corps.
Lorsque la bouffée de chaleur disparaît, la peau mouillée peut provoquer d’importants frissons.

 

Les causes des frissons accompagnés de fièvre

Si une sensation soudaine de froid intense ainsi que des frissons sont accompagnés de fièvre, cela signifie habituellement que le corps est en train de lutter contre une infection.
Les frissons se manifestent comme une réaction du corps afin de maintenir un niveau de température optimal, même lorsqu’il fait chaud.
Les frissons accompagnés de fièvre peuvent être provoqués par différentes maladies.
Certaines des causes les plus fréquentes sont indiquées ci-dessous.

La grippe saisonnière. Les symptômes les plus sévères de la grippe sont les frissons et la fièvre.
D’autres symptômes de cette infection, tels que des douleurs généralisées et un manque d’énergie, se manifestent.

Le paludisme. Une forte fièvre accompagnée de frissons sur des cycles de 48 à 72 heures est l’un des symptômes principaux du paludisme.

La pneumonie. Frissons et fièvre sont des symptômes fréquents de la pneumonie. Des difficultés respiratoires, une douleur thoracique, de la toux et un mal de tête sont d’autres symptômes possibles.

Le mal de gorge. Cette infection bactérienne peut provoquer une fièvre soudaine et des frissons. Le traitement pour le mal de gorge prévoit des antibiotiques.

La tuberculose. C’est une infection bactérienne qui affecte les poumons.
Les symptômes tels que la fièvre, les frissons, la toux qui dure jusqu’à trois semaines, une perte de poids, etc. sont provoqués par la tuberculose.

La méningite. Les infections virales qui provoquent la méningite s’améliorent habituellement sans traitement.
Toutefois, les infections à méningite bactérienne sont très sérieuses et dangereuses. La méningite provoque des symptômes tels que des frissons, une forte fièvre, un mal de tête, la rigidité de la nuque, des nausées, des vomissements, une photophobie et un état confusionnel.

L’infection rénale. Un trouble rénal peut provoquer une accumulation de toxines dans le corps.
Lors d’infections dans les voies urinaires, par exemple la pyélonéphrite, différents symptômes comme les frissons et l’augmentation de la température corporelle se manifestent.

Le cancer. Plusieurs types de cancer provoquent de la fièvre et des frissons. Toutefois, ces symptômes sont plus fréquents en cas de leucémie et de cancers avec métastases (par exemple du foie ou des os).

La maladie inflammatoire pelvienne. L’infection bactérienne de la région génitale supérieure (utérus, ovaires et trompes) est appelée maladie inflammatoire pelvienne.
Parmi les causes de cette pathologie, nous pouvons citer l’avortement ou les maladies sexuellement transmissibles telles que la chlamydia et la gonorrhée.
Parmi les symptômes, nous pouvons mentionner la fièvre et les frissons de froid.

L’appendicite. Des douleurs au bas ventre accompagnées de fièvre, de frissons et d’autres symptômes tels que des nausées, des vomissements, de la constipation ou de la diarrhée, etc., peuvent indiquer un cas grave d’appendicite.
Dans ce cas, une intervention chirurgicale peut être effectuée pour retirer l’appendice.

Les maladies articulaires. Certains troubles des articulations tels que la polyarthrite rhumatoïde peuvent provoquer fièvre, douleurs articulaires et gonflements.

Le sida. Les personnes atteintes de sida ont un système immunitaire faible.
Les risques d’infection augmentent.
Les personnes qui souffrent du virus du VIH sont plus prédisposées aux frissons et à la fièvre que les autres.

D’autres causes : les infections telles que la gastro-entérite bactérienne ou virale, la varicelle, etc. peuvent provoquer des frissons et de la fièvre.

 

Frissons de froid,chair de pouleQuels sont les autres symptômes qui peuvent se manifester avec les frissons ?

Les frissons se manifestent souvent avec d’autres symptômes qui varient selon la maladie ou le trouble sous-jacent.

Les symptômes qui peuvent se manifester en même temps que les frissons sont :

  • Des douleurs
  • De la toux
  • De la diarrhée
  • Un mal d’oreilles
  • De la fièvre
  • Un malaise général
  • Une peau chaude ou sèche
  • De la fatigue
  • Des nausées
  • Une éruption cutanée
  • Des sueurs
  • Des vomissements
  • Des vertiges (étourdissements)

 

Les frissons de froid pendant la grossesse

Certains troubles sont caractéristiques d’une grossesse saine, tandis que d’autres peuvent représenter un problème.
Les frissons au cours de la grossesse peuvent représenter le symptôme d’une maladie qui a besoin d’être traitée.
La sensation de froid se manifeste souvent en cas de maladies communes qui provoquent une augmentation de la température corporelle, par exemple le rhume et la grippe.
Une sensation de froid s’alterne avec une sensation de chaleur.
La transpiration provoque souvent des frissons.

Les causes
De la fièvre et des frissons sont habituellement les symptômes d’une infection.
On peut ressentir des frissons à cause d’une infection virale, par exemple une gastro-entérite ou une grippe intestinale.
Toutefois, des frissons et de la fièvre peuvent être les symptômes d’une infection plus sérieuse comme la pneumonie, l’appendicite ou l’infection rénale.
Les infections des voies urinaires affectent souvent les femmes enceintes et peuvent provoquer de la fièvre, des frissons et un besoin d’uriner qui se répète souvent.
Parmi les causes dangereuses des frissons, nous pouvons citer les infections rénales qui peuvent provoquer un accouchement prématuré ou un faible poids du bébé à la naissance.

Le traitement pour les frissons au cours de la grossesse
Tandis que les médicaments sans ordonnance tels que l’ibuprofène ou le paracétamol peuvent aider à faire baisser la fièvre, il est important d’avoir l’accord de son médecin avant de prendre tout médicament sans ordonnance pendant la grossesse.
Selon la gravité et la durée de la fièvre ou le stade de développement de l’enfant, le médecin peut prescrire des examens, tels qu’une radiographie, un examen des urines ou une prise de sang pour comprendre la cause de cette fièvre.
En cas d’infections bactériennes (par exemple du système urinaire et du sein), un cycle d’antibiotiques oraux se révèle souvent nécessaire.

 

Les frissons de froid après l’accouchement

En cas de frissons de froid et de forte fièvre après le travail de l’accouchement, une infection vaginale ou utérine pourrait être en cours.
Il est important de consulter son médecin immédiatement.