Eruptions cutanées

Les éruptions cutanées ne correspondent pas à un diagnostic précis, mais il s’agit d’un terme générique qui désigne une inflammation de la peau et une altération de sa couleur.
Quelles sont les maladies non infectieuses qui provoquent des éruptions cutanées ?
La dermatite séborrhéique : la dermatite séborrhéique est une éruption cutanée qui affecte le plus souvent les adultes.


Fille,jolie,belle,éruptions,cutanées

Elle provoque des taches rouges et desquamées qui affectent généralement le cuir chevelu, le front, les sourcils, les joues et la partie externe de l’oreille.
Parmi les remèdes naturels, il existe des crèmes à base d’échinacée, d’huile d’amande douce et de pissenlit.

La dermatite atopique : la dermatite atopique (ou eczéma) est une maladie fréquente chez les enfants qui provoque des taches rouges, des démangeaisons et des éruptions cutanées à l’intérieur des coudes, derrière les genoux, sur les joues, les oreilles, le cou, les bras et les jambes.
Elle se manifeste souvent chez les patients souffrant de rhinite allergique ou d’asthme.

La dermatite de contact : la dermatite de contact est une éruption cutanée (ou rash) provoquée par le contact avec une substance chimique spécifique à laquelle le patient est allergique.
Certaines substances chimiques sont irritantes et s’appellent allergènes.
L’éruption cutanée peut provoquer la formation de vésicules qui peuvent se rompre entraînant ainsi des pertes de liquide.
La dermatite de contact affecte les parties de la peau qui sont en contact direct avec la substance concernée.
Des exemples fréquents d’allergènes sont le sumac grimpant et les bijoux que l’on porte habituellement et qui contiennent du nickel.

La couche : il s’agit d’un type commun de dermatite de contact qui se manifeste chez la plupart des nouveau-nés qui portent des couches si les selles et l’urine restent longtemps en contact avec la peau.
L’eczéma variqueux est une dermatite qui provoque l’accumulation de liquide dans la jambe de l’individu en raison de la mauvaise circulation du sang.
Un érythème palmaire est une éruption cutanée qui se produit sur la paume de la main dans la zone la plus proche du poignet.
C’est une conséquence de la cirrhose, c’est-à-dire la fibrose hépatique.

Le psoriasis. Cette éruption cutanée se manifeste sous la forme d’une plaque qui n’exsude pas.
Il peut se produire sur le cuir chevelu, les coudes, les genoux, la zone lombaire et l’aine. Le psoriasis provoque la formation de lésions cutanées et de peau desquamée d’une couleur semblable à l’argent.

L’eczéma nummulaire : cette dermatite est habituellement caractérisée par la formation de plaques rouges en forme de pièces de monnaie.
Il se produit surtout en hiver car il est causé par une peau très sèche.

Les brûlures
Une brûlure est un dommage de la peau généralement causé par l’exposition à la chaleur ou à des substances chaudes.
Certains symptômes sont des douleurs, une peau rouge et des ampoules.

La couperose
La couperose débute par des rougeurs sur les joues, le nez, le menton ou le front (et moins souvent dans le cou, sur le cuir chevelu, la poitrine ou les oreilles). Au début, la couperose apparaît et disparaît.
Au fil du temps, les rougeurs s’étendent plus en profondeur et durent plus longtemps.
Les vaisseaux sanguins visibles apparaissent sur la peau. Si la couperose n’est pas traitée, des boutons et des bosses rouges peuvent se former.

Le pemphigus vulgaire
Le pemphigus vulgaire est une maladie auto-immune qui provoque des éruptions cutanées bulleuses et des plaies (érosions) sur la peau et les muqueuses.
Les zones affectées sont le cuir chevelu, le tronc et d’autres zones de la peau.

La folliculite
La folliculite est une inflammation d’un ou plusieurs follicules pileux. Elle peut se produire n’importe où sur la peau.
La cause peut être le staphylococcus aureus, qui peut également causer l’impétigo et les abcès cutanés.
Les symptômes les plus fréquents incluent une éruption cutanée, des démangeaisons, des boutons ou des pustules près d’un follicule pileux, sur le cou, l’aine ou les organes génitaux.
Les boutons peuvent former une croûte.

La maladie de Lyme
La maladie de Lyme est une infection bactérienne transmise par une tique.
Dans les premiers stades de la maladie de Lyme, les symptômes sont les suivants :

  1. Le torticolis,
  2. Des frissons de froid,
  3. De la fièvre,
  4. Des ganglions lymphatiques gonflés,
  5. Des maux de tête,
  6. De la fatigue,
  7. Des douleurs musculaires,
  8. Des douleurs articulaires.

La formation d’une grande éruption cutanée autour de la zone de la morsure de tique est visible.

Sources : http://www.webmd.com/rheumatoid-arthritis/arthritis-lyme-disease

 

Les maladies infectieuses

L’herpès
Un groupe de petites vésicules qui deviennent des ulcères douloureux peut être causé par l’herpès simplex.
Le premier épisode provoque souvent des douleurs et de la fièvre, tandis que les rechutes peuvent être plus douces.
L’herpès est la cause la plus fréquente d’éruptions cutanées et d’ulcères sur les organes génitaux, la région pubienne ou l’aine.
L’herpès labial affecte les lèvres et la peau autour de la bouche.
Il est très contagieux et, généralement, se transmet sexuellement ou par contact direct.
D’autres maladies infectieuses qui provoquent une éruption cutanée et affectent surtout les enfants sont :

  1. La cinquième maladie ;
  2. La sixième maladie ;
  3. La rubéole ;
  4. La varicelle ;
  5. La rougeole.

La méningite
La méningite est une infection bactérienne ou virale des méninges recouvrant le cerveau et la moelle épinière.
Les symptômes de la méningite peuvent être :

  1. De la fièvre,
  2. Des convulsions,
  3. Des nausées et des vomissements,
  4. Des éruptions cutanées sous forme de taches,
  5. La photophobie,
  6. La migraine,
  7. La raideur de la nuque.

Le syndrome pieds-mains-bouche est une maladie causée par un virus qui affecte principalement les enfants.
Les caractéristiques sont une éruption cutanée qui forme des vésicules sur les pieds, sur les mains et dans la bouche.

 

Les éruptions cutanées médicamenteuses

Les éruptions cutanées médicamenteuses sont des réactions du corps qui se produisent après avoir pris un médicament, notamment le paracétamol et les antibiotiques (par exemple l’Augmentin et l’Amoxicilline Mylan).
Le type d’éruption cutanée qui se produit dépend du type de médicaments.
Les symptômes peuvent être classés selon les groupes suivants :

  1. Des éruptions cutanées causées par une réaction allergique à un médicament ;
  2. Des réactions de la peau consistant en un effet secondaire du médicament ;
  3. Des éruptions cutanées en raison d’une hypersensibilité aux rayons du soleil, causée par des médicaments.

La dermatite de contact allergique : cette réaction se produit lorsque l’on applique un antibiotique topique sur la peau, les yeux ou dans les oreilles.
La zone de la peau traitée avec l’antibiotique peut devenir rouge, prurigineuse et gonflée.

Quelle est la durée d’une éruption cutanée médicamenteuse ?
La réaction se poursuit jusqu’à ce que l’on prenne les médicaments, mais elle peut parfois persister pendant quelques jours ; dans de rares cas, elle dure quelques semaines.

L’éruption maculo-papuleuse : il s’agit d’une zone plate et rouge sur la peau, recouverte de petites bosses.
L’éruption peut se manifester n’importe où sur le corps et peut provoquer des démangeaisons.

L’urticaire : L’urticaire provoque des taches rouges sur la peau qui peuvent être en relief et plus claires au centre.
La réaction urticarienne peut être localisée (par exemple sur le thorax) ou peut s’étendre sur l’ensemble du corps ; elle se caractérise par de vives démangeaisons.
Elle peut également provoquer des ampoules dans la bouche ou les yeux.

Quels sont les signes et les symptômes d’une réaction allergique grave aux médicaments ?

La nécrolyse épidermique toxique : cette maladie est grave car elle peut provoquer une peau écaillée et l’apparition d’ampoules.
Les symptômes peuvent être aussi de la fièvre, de la toux ou de la fatigue. Des problèmes respiratoires, de vue ou digestifs peuvent se manifester.

L’œdème de Quincke : l’œdème de Quincke est caractérisé par un gonflement dans les tissus mous du corps, y compris les lèvres, la langue et les paupières.

Les problèmes respiratoires : la gorge et les poumons peuvent se contracter à un tel point qu’ils provoquent des difficultés respiratoires.

L’anaphylaxie : Le choc anaphylactique est une réaction allergique soudaine et dangereuse.
Les symptômes sont des éruptions cutanées, un fourmillement dans la bouche, des problèmes respiratoires, une sensation d’oppression de la gorge, des palpitations et un évanouissement.
Des nausées et des vomissements peuvent aussi se manifester.
L’anaphylaxie est une urgence.
Il faut consulter immédiatement un médecin si l’on souffre de ces symptômes.

 

éruptions cutanées,psoriasis,jambesLa thérapie des éruptions cutanées médicamenteuses
La maladie disparaît généralement si le patient cesse de prendre le médicament qui provoque la réaction.
Parmi les autres traitements, nous pouvons citer :

  • Les produits à base de cortisone,
  • Les antihistaminiques.

Les réactions allergiques peuvent être graves et même mortelles. Si l’on développe une éruption cutanée, il est important de consulter immédiatement un médecin.

 

L’éruption cutanée due à une intolérance alimentaire

L’intolérance alimentaire se produit lorsque le système digestif ne peut pas digérer certaines substances contenues dans la nourriture : les cas les plus fréquents sont l’intolérance au lactose et au gluten.
Parmi les symptômes d’intolérance alimentaire, nous pouvons citer :

  1. La bouche et la langue gonflée,
  2. L’œdème de Quincke,
  3. L’urticaire,
  4. Une éruption cutanée
  5. Des rougeurs sur le visage,
  6. Des démangeaisons,
  7. L’eczéma.

La maladie cœliaque
La dermatite herpétiforme est une éruption cutanée caractérisée par des piqûres, des démangeaisons et la formation d’ampoules.
Elle se produit lorsque la peau réagit aux anticorps anti-gluten circulants.
Certains l’appellent « irritation due au gluten » parce qu’elle se manifeste en même temps que la maladie cœliaque.
Bien que la dermatite herpétiforme puisse se former n’importe où sur le corps, les zones les plus fréquentes sont les coudes, les genoux, les fesses, le dos et la nuque.
Dans la plupart des cas (mais pas tous), c’est l’une des affections de la peau les plus irritantes.

Les symptômes de la dermatite herpétiforme
Les personnes souffrant de dermatite herpétiforme présentent généralement des éruptions cutanées chaque fois dans la même zone.
La réaction de la peau peut être continue ou intermittente.
Avant le déclenchement de la dermatite herpétiforme, la peau peut démanger dans cette zone ou une sensation de brûlure peut se manifester.
L’éruption même se manifeste avec la peau rougie et des petits boutons contenant du liquide clair.
Les bosses de dermatite herpétiforme disparaissent généralement après plusieurs jours (au cours desquels des nouveaux boutons apparaissent à proximité).
Après la guérison, l’éruption cutanée laisse derrière elle une petite tache violette qui dure des semaines ou des mois.
Les personnes atteintes de dermatite herpétiforme depuis longtemps ont généralement la peau rouge là où l’éruption se forme.
Parmi les autres symptômes de la maladie cœliaque, nous pouvons citer des maux de ventre, des crampes abdominales et la diarrhée.

 

Quelles sont les maladies de la peau les plus fréquentes chez les nouveau-nés ?

Chez les nouveau-nés, les éruptions cutanées ou d’autres problèmes de peau sont très fréquents.
La plupart d’entre eux disparaissent tous seuls en quelques jours ou quelques semaines.
Voici quelques-unes des affections que l’on peut remarquer sur la peau de l’enfant :

Les boutons chez les nouveau-nés
Les enfants présentent souvent des boutons sur les joues, le nez et le front. L’acné de l’enfant peut se manifester pendant les premières semaines de vie et disparaît habituellement par elle-même dans les mois qui suivent.
Les boutons ne sont pas liés aux problèmes de l’acné chez les adolescents.
De petites taches blanches apparaissent très souvent sur le visage du nouveau-né pendant la première semaine de vie et sont appelées milia.
La peau de l’enfant semble tachée.
Au cours du premier ou du deuxième jour de vie, de nombreux enfants présentent des taches rouges inoffensives avec des boutons minuscules qui contiennent parfois du pus.
Cette éruption cutanée est appelée érythème toxique.
Il peut apparaître sur une petite zone ou sur la plupart du corps.
Les zones rougies peuvent apparaître et disparaître, mais elles disparaissent généralement toutes seules en une semaine.
Une éruption cutanée appelée mélanose pustuleuse est fréquente chez les nouveau-nés d’origine africaine.
L’éruption est inoffensive et aucune thérapie n’est nécessaire.
Cela provoque des boutons remplis de pus qui peuvent se rompre et former des taches foncées entourées de peau flasque.
Lorsqu’il fait froid, le nouveau-né peut présenter une éruption cutanée avec des taches semblables à un filet sur les membres et le tronc.
Il faut éloigner l’enfant de l’endroit froid ; l’éruption disparaît généralement toute seule.
Les taches ne surviennent habituellement pas après 6 mois.

L’éruption cutanée due à la chaleur
Les enfants peuvent présenter des boutons de chaleur (éruption miliaire ou encore sudamina) lorsqu’ils s’habillent trop ou s’il fait très chaud.
Il s’agit d’une éruption cutanée rouge ou rose qui se manifeste généralement sur les zones du corps recouvertes de vêtements.
Elle démange souvent et provoque une gêne pour l’enfant.
L’érythème fessier est rouge et douloureux et se forme sur les fesses ou les organes génitaux de l’enfant.
Il se produit lorsque la couche mouillée reste longtemps en contact avec la peau.
L’urine et les selles peuvent irriter la peau.
L’érythème fessier peut se produire lorsque les enfants dorment longtemps sans se réveiller.
Une infection à bactéries ou à levures peut parfois provoquer un érythème fessier.
De nombreux enfants présentent une éruption autour de la bouche ou sur le menton. Elle est causée par la bave et les crachats.
Il faut souvent nettoyer le visage de l’enfant, surtout après qu’il ou elle mange ou crache.

Les petits points rouges sur la peau
On peut remarquer des petits points rouges sur la peau du nouveau-né. L’éruption punctiforme de couleur rouge s’appelle pétéchies.
Il s’agit de gouttes de sang accumulées sous la peau. Elles sont causées par la pression présente dans le canal d’accouchement. Elles disparaissent généralement après une ou deux semaines.

Le cuir chevelu de l’enfant est écailleux
De nombreux enfants présentent ce que l’on appelle la croûte de lait.
La peau écailleuse ou les croûtes au sommet de la tête de l’enfant sont causées par une accumulation normale de sébum collant, de squames et de cellules de peau mortes.

 

Quelles sont les éruptions cutanées les plus fréquentes ?

Les taches de naissance sont visibles sous différentes tailles, formes et couleurs.
Certaines sont plates, tandis que d’autres forment une zone en relief sur la peau.
La plupart d’entre elles sont inoffensives et aucun traitement n’est nécessaire.
La morsure de cigogne est une tache plate et rose qui se produit principalement sur la nuque, sur les paupières supérieures, la lèvre supérieure ou entre les sourcils.
La plupart du temps, elle disparaît à l’âge de 2 ans, bien que les plaques sur la nuque restent souvent jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge adulte.
Les nævi sont des plaques brunes qui peuvent se présenter n’importe où sur le corps.
La tache mongoloïde est une tache de naissance lisse, plate, bleue ou gris-bleu qui se forme habituellement sur le dos et les fesses.
Elle ressemble souvent à un bleu.
La tache mongoloïde est très fréquente chez les nouveau-nés au teint plus foncé.
Elle disparaît souvent à l’âge scolaire, mais elle peut ne pas disparaître complètement.
Les taches de vin sont rose-rouge dès la naissance et deviennent ensuite de couleur rouge-pourpre plus foncée. Ces taches de naissance sont constituées par des vaisseaux sanguins qui ne se développent pas correctement.
Les hémangiomes sont des taches de naissance en relief, bleues, rouges ou violettes qui se forment à partir d’un ensemble de vaisseaux sanguins et qui peuvent être de n’importe quelle forme ou taille.
La plupart de ces hémangiomes se développent pendant environ un an, puis ils deviennent blancs et commencent à se rétrécir.