Dyshidrose des mains et des pieds

La dyshidrose est un type d’eczéma (dermatite) caractérisé par une éruption cutanée avec des vésicules prurigineuses localisées au niveau des mains et des pieds.
La maladie peut affecter les enfants, les adolescents et les adultes.

Habituellement, la maladie commence au niveau interdigital et se propage à la peau glabre des paumes et sur la plante des pieds.
Elle se forme rarement sur le dos des mains et n’affecte généralement pas les jambes et les bras.

Cette peau possède plus de glandes sudoripares, de récepteurs de pression et de récepteurs histaminiques que le reste du corps.
Dans de rares cas, les vésicules peuvent se former sur la peau des bras et sur d’autres parties du corps.

 

Les causes et les facteurs de risque de la dyshidrose

Les ampoules de l’eczéma dyshidrosique sont deux fois plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes.
Les personnes sont plus susceptibles de développer la dyshidrose lorsque :

  1. Elles sont stressées ;
  2. Elles souffrent d’allergies, comme la rhinite allergique ;
  3. Les mains sont souvent en contact avec l’eau ou un milieu humide ;
  4. Elles sont en contact avec le ciment ou exposées au chrome, au cobalt et au nickel ;
  5. Dans certains cas, cette affection peut apparaître pendant la grossesse parce que les changements hormonaux affectent négativement la peau.

La cause n’est pas connue. Il semble que la maladie apparaît au cours de certaines périodes de l’année.

La dyshidrose n’est pas contagieuse.

 

Les symptômes de la dyshidrose

  1. Les ampoules causées par la dyshidrose ressemblent à de très petites cloques.
    Elles se produisent le plus souvent sur les côtés des doigts, les paumes des mains et même sur la plante des pieds (du talon au gros orteil).
  1. Habituellement, les ampoules sont petites, de la taille d’une pointe de crayon.
    Elles forment généralement des groupes.
    Dans les cas graves, les petites vésicules peuvent s’unir pour former des cloques plus grandes.
  1. La dyshidrose provoque de vives démangeaisons de la peau voire même des douleurs.
    Après environ trois semaines, lorsque les ampoules sèchent et se desquament, la peau sous-jacente peut être rouge et douloureuse.
  1. Cette réaction de la peau peut également affecter la matrice des ongles qui deviennent difformes.
    La déformation des ongles disparaît lorsque la dyshidrose guérit.
  1. La dyshidrose tend à se reproduire assez régulièrement pendant quelques mois ou quelques années.

 

Le diagnostic et les examens

Le médecin peut être en mesure de diagnostiquer cette affection en examinant attentivement la peau.
Une biopsie de la peau peut être nécessaire pour exclure d’autres causes comme une infection fongique.
Si le médecin pense que la maladie est due à une réaction allergique, il peut prescrire un test épicutané.
Lors du diagnostic différentiel, le psoriasis (qui survient principalement sur les coudes, les genoux et le cuir chevelu) et la kératolyse exfoliative doivent être exclus.

 

Le traitement de la dyshidrose

Selon la gravité des signes et des symptômes, les options de traitement comprennent :

  1. Les produits à base de cortisone. Les médicaments à base de cortisone sous forme de crème et d’onguent peuvent accélérer la guérison des ampoules.
    Pour améliorer l’absorption, on peut enrouler la zone traitée dans du film étirable en plastique.
    Les compresses hydratantes sont possibles même après l’application d’une pommade à la cortisone afin d’améliorer l’absorption du médicament. Dans les cas graves, le médecin peut prescrire des pilules corticostéroïdes, comme la prednisone.
    Les effets secondaires de la cortisone peuvent être graves dans le cas d’une utilisation à long terme.
  2. L’urée. Il est possible d’acheter en pharmacie des crèmes à base d’urée qui ont un effet exfoliant et hydratant sur la peau.
  3. La photothérapie. Si les autres traitements ne sont pas efficaces, le médecin peut recommander un type particulier de thérapie combinée.
    La photothérapie implique l’exposition à la lumière ultraviolette après la prise de médicaments qui aident à rendre la peau plus réceptive aux effets de ces rayons.
  4. Les onguents qui suppriment le système immunitaire. Les médicaments comme le tacrolimus (Protopic) et le pimécrolimus (Elidel) peuvent être utiles pour les personnes qui veulent limiter l’utilisation de stéroïdes.
    Toutefois, ces médicaments peuvent augmenter le risque d’infection de la peau.
  5. Les injections de toxine botulique. Certains médecins peuvent recommander les infiltrations de toxine botulique pour traiter des cas graves de dyshidrose. Toutefois, il s’agit d’une option de traitement relativement nouvelle qui n’est pas encore acceptée par tous.
  6. Les vitamines. Les vitamines A et E peuvent favoriser la santé de la peau, notamment dans les cas de malnutrition.

 

Vitamines,comprimés,compléments alimentairesLes remèdes naturels

L’huile de coco extra vierge
Parmi les remèdes de grand-mère, il existe l’huile de coco extraite de l’intérieur d’une noix de coco mûre. Plusieurs utilisations existent, de la cuisine au soin de la peau et des cheveux.
Certaines personnes recueillent l’huile à l’intérieur de la noix avec une cuillère et l’ajoutent à leur thé ou à d’autres boissons.
Utilisée sur la peau, elle se révèle aussi très efficace.
Il faut appliquer une petite quantité d’huile de coco sur les paumes, frotter les zones affectées et couvrir les mains avec des gants en coton.
Les mains sont ainsi hydratées sans utiliser des produits chimiques non naturels ajoutés aux lotions.

Le sel d’Epsom

Le sel d’Epsom est un minéral naturel qui aide à éliminer les acides de la peau non désirés.
Il existe deux façons de l’utiliser pour lutter contre l’eczéma dysidrosique.
Il est possible d’en mettre quelques cuillères dans un bol d’eau chaude jusqu’à ce qu’il se dissolve complètement.
Il faut ensuite tremper les mains dans l’eau pendant 10 à 15 minutes.
Cela contribue à réduire le gonflement et les rougeurs causés par les lésions cutanées et à adoucir les ampoules permettant ainsi le drainage.
L’ajout d’environ 450 grammes de ce sel dans une baignoire chaude suffit.

Le shampooing Selsun blue
Selsun blue est un shampooing antipelliculaire utile en cas de peau gercée et écailleuse sur le cuir chevelu.
Différents types sont disponibles.
Le shampoing traditionnel bleu contient du sulfure de sélénium, tandis que la version « unblue » naturelle contient de l’acide salicylique.
Le shampooing Selsun blue contient également des vitamines et des substances hydratantes.
Effectuer des shampooings réguliers avec d’autres produits semble aggraver les conditions des mains.
Selon certains patients, la version naturelle claire semble plus efficace pour la dyshidrose légère.
Il devrait moins brûler parce qu’il n’est pas au menthol.
Bien que le Selsun ne traite pas directement les mains affectées de dyshidrose, il est utile parce qu’il n’irrite pas comme les autres shampooings.

L’oxyde de zinc
L’oxyde de zinc est utilisé dans les crèmes pour éviter les érythèmes fessiers, les brûlures ou les irritations de la peau.
Cette substance forme une barrière pour protéger la peau contre les irritants et l’humidité.
L’oxyde de zinc est également utile en cas de grave dyshidrose avec de nombreuses ampoules, une peau sèche et gercée qui limite les mouvements.
Il faut l’appliquer en couche épaisse sur la zone affectée et couvrir ensuite celle-ci avec des gants.
Il est très probable que la condition des mains s’améliore en 24 heures.
Les ampoules et les gerçures sèchent et la peau morte commence à se désagréger.

L’huile d’arbre à thé. C’est l’une des méthodes de traitement les plus efficaces pour l’eczéma dyshidrosique léger ; de plus, elle est tout à fait naturelle.
Ce remède fonctionne beaucoup mieux que les produits à base de cortisone topiques et permet l’exfoliation complète de la peau.
Pour l’application, il faut prendre des bains avec de la poudre d’huile d’arbre à thé.
Ce remède naturel contribue à rendre la peau lisse et moins rouge.

 

Quelle est la durée de la dyshidrose ? Le pronostic

Il n’existe aucun remède définitif pour la dyshidrose.
Habituellement, l’eczéma dyshidrosique guérit tout seul sans problème, mais les symptômes peuvent se représenter. Si le patient se gratte trop, la peau peut s’irriter et s’épaissir.
Dans ce cas, la dyshidrose devient plus difficile à traiter.

 

Les complications de la dyshidrose

Des douleurs et des démangeaisons qui limitent l’usage des mains, ainsi qu’une infection bactérienne causée par les griffures peuvent se manifester.