Douleur à la peau

La douleur à la peau (ou allodynie) est un symptôme fréquent d’une brûlure de la peau ; elle peut aussi être d’origine neuropathique et peut causer une sensation de piqûre avec une aiguille ou une épingle (un fourmillement ou une paresthésie).

L’hypersensibilité de la peau aux différents types de stimuli peut être un signe d’autres maladies comme la malnutrition, des problèmes nerveux ou une infection virale.

Les causes de douleur à la peau

De nombreuses causes sont possibles pour les douleurs à la peau devenant hypersensible au toucher ; cela peut aller d’un simple coup de soleil à une maladie grave.

 

Certaines causes possibles sont :

L’exposition prolongée au soleil – elle provoque une brûlure du premier ou du deuxième degré qui cause une douleur lorsque l’on se touche la peau.

Les zones les plus affectées sont le front, le visage, les épaules, l’abdomen et les bras, mais les personnes qui pratiquent certains sports peuvent avoir des brûlures dans d’autres régions du corps ; par exemple les surfeurs ont des brûlures dans le dos, le cou et la partie postérieure des jambes.

La neuropathie – elle peut être causée par une lésion ou une compression des nerfs qui provoque une hypersensibilité de la peau.

L’origine de la neuropathie peut être le diabète, la carence en vitamine B ou un traumatisme.

La migraine – les personnes qui souffrent de migraine peuvent éprouver des douleurs sur la peau même simplement en se brossant les cheveux ou en se mettant un collier.

L’herpès zoster – une précédente infection de varicelle peut provoquer une complication tardive appelée zona.

Il s’agit d’une maladie où des éruptions cutanées ou des vésicules apparaissent sur une partie du corps et où la peau devient plus sensible au toucher, comme si elle était brûlée.

Les zones les plus affectées sont les jambes, le dos, les hanches, la région intercostale et la poitrine.

La fibromyalgie – C’est un syndrome caractérisé par des douleurs chroniques dans le corps, par de la fatigue, des troubles du sommeil et par de l’allodynie.

Les maladies démyélinisantes – ce sont des maladies qui affectent le système nerveux, dans lesquelles la gaine de myéline (externe) recouvrant la cellule nerveuse est endommagée. Plusieurs symptômes se produisent, y compris une hypersensibilité ou des douleurs à la peau.

Selon une nouvelle étude de l’Université Temple à Philadelphie, les lésions anormales de la peau qui causent des démangeaisons et des douleurs peuvent indiquer une tumeur de la peau (par exemple un mélanome).

La défense tactile – c’est un trouble neurologique qui affecte les neurotransmetteurs et leurs fonctions. Il provoque la réception et l’envoi de signaux inadéquats aux nerfs sensoriels du cerveau et le résultat est une hypersensibilité de la peau au toucher. Parfois, cette douleur peut être très gênante et causer des problèmes à la personne qui en souffre : effleurer ou presser doucement sur un objet peut causer une douleur cutanée.

Les carences vitaminiques – Certaines vitamines comme la thiamine, la pyridine, la biotine et la riboflavine sont essentielles pour une peau saine. La carence de ces vitamines peut causer une hypersensibilité cutanée et provoquer une sensation de fourmillement ou parfois d’épingles sous la peau.

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs – Cette maladie attaque le système circulatoire en affectant les vaisseaux sanguins qui transportent le sang et l’oxygène aux différents organes internes du corps humain. Lorsque les cellules du sang de la peau sont privées de sang, elles se cassent causant ainsi des douleurs et une sensation d’épingles sous la peau. Parfois la peau peut devenir hypersensible à cause des sensations de fourmillements et de démangeaisons.

Voici d’autres causes :

  • La cellulite
    La cellulite est une infection bactérienne qui provoque une peau rouge, douloureuse, gonflée et chaude.
  • L’eczéma infantile
    L’eczéma chez les enfants et les nouveau-nés est une forme commune d’éruption cutanée qui provoque des rougeurs, des bosses, un gonflement, des démangeaisons, etc.
  • La kératose solaire (ou kératose actinique)
    La kératose solaire est une lésion squameuse ou qui ressemble à une croûte qui apparaît sur la peau à cause d’une exposition continue et excessive au soleil.
  • La rétention d’eau
    La rétention d’eau est une accumulation de liquide dans les tissus du corps provoquant un gonflement.
  • L’ecchymose ou la contusion (le bleu)
    Une ecchymose ou une contusion provoque une altération de la couleur de la peau, un gonflement et une douleur.
  • L’hématome
    L’hématome est une accumulation de sang dans le tissu provoquée par la rupture d’un vaisseau sanguin et qui se forme généralement après un accident.
    Le patient a une sensation semblable à celle des ecchymoses.
  • Le caillot de sang dans les jambes
    La thrombose veineuse profonde dans les jambes peut devenir très dangereuse ; les symptômes incluent un gonflement, des rougeurs et des douleurs dans la jambe.
  • L’insuffisance rénale chronique
    L’insuffisance rénale chronique peut causer de l’hypertension, de la fatigue et de la faiblesse.
  • L’érythème migrant (ou éruption cutanée circulaire)
    L’érythème migrant est une éruption en forme d’œil de bœuf qui représente l’un des symptômes de la maladie de Lyme.
  • L’abcès
    Un abcès de la peau est une bosse douloureuse, gonflée, rouge et chaude qui peut se rompre. Elle est remplie de pus.
  • L’insuffisance cardiaque congestive
    L’insuffisance cardiaque congestive peut causer de l’essoufflement, de la fatigue, une l’arythmie (un rythme cardiaque irrégulier), etc.
  • Le kyste pilonidal
    Le kyste pilonidal se forme sous la peau dans la région du coccyx et contient généralement des résidus de peau et de cheveux.
  • La sporotrichose
    La sporotrichose est une infection fongique qui peut provoquer des ampoules indolores sur les doigts, les mains et les bras.
  • Le pityriasis rosé de Gibert
    Le pityriasis rosé de Gibert est une éruption cutanée qui provoque des taches ovales roses, rougeâtres ou violacées sur la poitrine, le ventre, les bras et les jambes.
  • La rougeole
    La rougeole est une infection virale très contagieuse qui provoque de la fièvre, de la toux, des éruptions cutanées, un mal de gorge, etc.
  • Le syndrome du choc toxique (SCT)
    Le syndrome du choc toxique est une infection bactérienne sévère qui provoque de la fièvre, une l’hypotension artérielle, des éruptions cutanées, etc.

 

La douleur au cuir chevelu

  • La trichodynie
    La trichodynie est un trouble qui provoque des douleurs au niveau du le cuir chevelu, une brûlure, un fourmillement, des démangeaisons et parfois la perte des cheveux.
  • Les cheveux attachés
    Lorsque l’on attache ses cheveux derrière la tête, on peut éprouver des douleurs sur le cuir chevelu, il est donc conseillé de réduire la tension avant de mettre l’élastique.
  • La folliculite
    La folliculite est une infection d’un ou plusieurs follicules pileux qui peut provoquer des taches rouges et douloureuses ou des ampoules sur la peau.
  • La teigne (du cuir chevelu ou du visage)
    La teigne est une infection fongique qui provoque des démangeaisons et des plaies en forme d’anneau sur le cuir chevelu.
  • Les poux
    Les poux sont de minuscules insectes visibles qui infestent les cheveux et le cuir chevelu et qui provoquent des démangeaisons.

 

La douleur à la peau au niveau des organes génitaux masculins

  • L’orchite
    L’orchite est une inflammation d’un ou des deux testicules, la cause étant généralement une infection virale ou bactérienne.
    Les symptômes comprennent des douleurs à la peau du scrotum, des frissons, des maux de ventre, de la fièvre, du sang dans les urines et le gonflement du testicule.
  • Le phimosis
    Le phimosis ou rétrécissement du prépuce est un trouble qui empêche de décalotter le gland et cause des douleurs pendant les rapports sexuels.

 

La douleur cutanée causée par les piqûres d’insectes ou les allergies de contact

  • La morsure d’insecte
    La morsure d’insecte provoque généralement une rougeur, un gonflement, une douleur, des démangeaisons et une ampoule.
  • La piqûre d’insecte
    Les piqûres d’insectes peuvent provoquer une rougeur, un gonflement et des démangeaisons.
  • La morsure d’araignée recluse brune (ou araignée violoniste)
    La morsure d’araignée recluse brune provoque une blessure, des douleurs, une rougeur, des nausées, des douleurs musculaires et de la fièvre.
  • Le sumac vénéneux, le sumac de l’ouest et le sumac à vernis
    La toxine du sumac vénéneux, du sumac de l’ouest et du sumac à vernis provoque une réaction allergique avec des démangeaisons, des papules (des ampoules dures roses semblables à des piqûres de moustiques, une conséquence commune de l’urticaire) et des cloques.
  • La maladie de Lyme
    La maladie de Lyme est une infection bactérienne qui se transmet par la piqûre de tique ; les symptômes incluent des frissons, de la fièvre, etc.
  • La dermatite de contact allergique
    La dermatite de contact est une éruption cutanée qui provoque des démangeaisons, des douleurs, un engourdissement, un gonflement et aussi des ampoules.

 

La grossesse

Durant les derniers mois de grossesse, le ventre s’étend beaucoup et la peau autour du nombril est très tendue, pouvant ainsi causer de la gêne.

 

Les brûlures (par des sources de chaleur ou par le feu)

Une brûlure causée par la chaleur est appelée brûlure thermique et peut provoquer des douleurs, un gonflement, des altérations de la peau, des ampoules, etc.
Une brûlure chimique peut entraîner des symptômes tels que :

  • des brûlures communes,
  • des cloques,
  • des douleurs,
  • des difficultés à respirer.

 

Le traitement et les remèdes naturels pour les douleurs à la peau

Le traitement pour ce type de douleur dépend de la cause.
Après avoir établi les causes de la maladie, les médecins peuvent suggérer un traitement approprié.
Les médicaments généralement utilisés pour réduire les douleurs sont :

  • Le tramadol
  • La lidocaïne
  • La mexilétine
  • L’adénosine
  • La venlafaxine
  • L’alfentanil

Des médicaments anti-inflammatoires tels que le naproxène peuvent également aider à prévenir la douleur dans le système nerveux central et à traiter l’allodynie.
Des analgésiques locaux tels que les crèmes contenant de la capsaïcine peuvent également soulager.
En cas de coup de soleil, il est recommandé d’utiliser une crème après-soleil.
Pour les hématomes, il est possible d’attendre qu’ils disparaissent d’eux-mêmes, mais le traitement le plus efficace est la Tecar thérapie pour les personnes ne présentant aucune contre-indication.

 

Les allergies et les intolérances

L’intolérance de la peau peut provoquer des réactions différentes telles que des lésions, des inflammations, des bosses, des papules, des pustules, des taches rouges et enflammées.
Elle peut également provoquer des douleurs, de l’engourdissement et une sensation de brûlure sur la peau.

 

Douleur à la peauLes causes de l’allergie ou de l’intolérance

La réaction allergique peut être causée par plusieurs facteurs.
Parmi les facteurs les plus connus et importants, il y a :

  1. l’environnement,
  2. la nourriture,
  3. l’origine ethnique,
  4. l’âge,
  5. le sexe (homme ou femme),
  6. la prédisposition génétique.

La liste des allergènes éventuels et des causes est longue.
Quelques-unes des  causes sont répertoriées ci-dessous :

  • l’exposition prolongée à la lumière du soleil
  • l’exposition prolongée à la chaleur
  • l’exposition prolongée au froid et aux vents froids
  • un taux d’humidité élevé
  • l’environnement très sec
  • un chauffage sec à l’intérieur des maisons pendant l’hiver
  • les sels marins et la brise de mer
  • l’exposition aux radiations et la radiothérapie
  • la poussière, les acariens et les poils d’animaux domestiques
  • les substances chimiques dans les produits cosmétiques
  • les substances chimiques ajoutées dans les aliments et les conservateurs
  • certains types d’aliments : la réaction allergique se produit généralement après en avoir mangé
  • les fleurs et le pollen
  • les médicaments
  • la chimiothérapie
  • les produits chimiques dans les teintures et les peintures
  • le formol et le formaldéhyde dans les produits de consommation courante
  • les pesticides
  • les antibiotiques
  • les fongicides
  • les plastiques, les polymères, les résines, les colles, les laques et le caoutchouc
  • le contact avec des métaux comme l’or, l’argent, le nickel, le cuivre, etc.
  • les alcalis ou les acides dans les produits de consommation courante

 

Les manifestations cutanées

La manifestation la plus fréquente est l’eczéma ou dermatite qui peut causer des lésions cutanées accompagnées de démangeaisons, d’une peau sèche et gercée, squameuse, dure, moite et enflammée.
La photodermatose chronique (ou dermatite actinique chronique) est une réaction de la peau qui s’enflamme à la lumière du soleil ou à la lumière artificielle.
La dermatite de contact est une maladie allergique cutanée qui provoque une éruption limitée et des lésions lorsque la peau entre en contact avec des substances allergiques (allergènes). La couche de la peau la plus affectée est l’épiderme, c’est-à-dire la couche superficielle.
La dermatite de contact provoque des démangeaisons et une inflammation qui peuvent durer plusieurs jours, même après l’élimination de l’agent irritant.
La dermatite séborrhéique (ou eczéma séborrhéique) est une maladie de la peau causée par des facteurs inconnus. Elle est identifiée par l’hypersensibilité, des éruptions cutanées, des taches rouges et des démangeaisons ; elle affecte surtout le cuir chevelu et le thorax.
L’éruption peut être causée par des savons, des produits nettoyants, des hormones et des facteurs génétiques et environnementaux ; d’autres causes possibles peuvent être le champignon Malassezia furfur, une consommation excessive de vitamine A chez les enfants et une carence en vitamines B, dont la biotine, la pyridoxine et la riboflavine.
La dermatite atopique est une inflammation chronique, persistente, non contagieuse qui provoque des démangeaisons. Bien que la cause exacte ne soit pas connue, la nourriture, les produits chimiques et l’environnement font partis des facteurs qui causent l’éruption ou l’aggravation de la maladie.
Les zones les plus affectées sont l’intérieur du coude et du genou.