Dermatite de contact

La dermatite de contact est un type d’eczéma qui peut provoquer une peau rouge, écailleuse et des démangeaisons ; parfois elle cause aussi une sensation de brûlure et de picotement sur la peau.
Cette maladie provoque une peau sèche, gercée et l’apparition d’ampoules.
La dermatite de contact se produit quelques heures après le contact avec le matériau responsable et persiste pendant plusieurs jours si la peau n’est plus en contact avec l’allergène.


Dans les cas les plus graves, la dermatite de contact allergique peut être suivie d’une eczématisation généralisée.
Habituellement, l’ingestion d’un allergène est inoffensive mais cela peut provoquer le syndrome babouin ou la dermatite de contact systémique généralisée.
Il faut distinguer la dermatite de contact de l’urticaire de contact, où l’éruption cutanée se produit après quelques minutes d’exposition et disparaît après quelques minutes ou quelques heures.
La réaction allergique au latex est l’exemple le plus célèbre d’urticaire de contact allergique.
L’éruption cutanée de dermatite peut s’infecter si la personne se gratte souvent, provoquant ainsi des lésions cutanées.

 

Les types de dermatites

Il existe deux formes de dermatite de contact.
La dermatite de contact irritative se produit là où la substance chimique toxique ou nocive pour la peau a été appliquée.
La dermatite de contact allergique est une éruption cutanée prurigineuse qui survient uniquement chez les personnes qui ont développé une sensibilité allergique à un produit chimique spécifique.
Ces substances ne sont pas nécessairement toxiques ou irritantes.
Elles peuvent provoquer une réponse immunitaire de la peau dans la zone où le contact direct se produit.
La dermatite se produit uniquement s’il y a eu un contact précédent avec cette substance. Cela permet au système immunitaire de réagir à cette substance, lorsqu’on la rencontre à nouveau.

Sources : http://www.medicinenet.com/contact_dermatitis/article.htm

 

Comment se manifeste la dermatite de contact allergique ?

La dermatite se limite généralement à la zone de contact avec l’allergène, cependant, dans les cas graves, elle peut s’étendre au-delà de la zone de contact ; elle peut aussi se généraliser.
Parfois, l’allergène est transporté des doigts à d’autres parties du corps, comme les paupières et les organes génitaux.
Quelques exemples typiques de la dermatite de contact allergique sont :

  1. Un eczéma au poignet sous un bracelet de montre à cause de l’allergie de contact au nickel.
  2. Un eczéma aux jambes lorsque l’on enlève un bandage à la cheville, à cause de l’allergie de contact à la résine adhésive.
  3. La dermatite à la main causée par des produits chimiques employés dans la fabrication de gants en latex.
  4. La partie externe de l’oreille peut être affectée par une dermatite à cause des boucles d’oreilles.
  5. Des taches rouges sur le visage et des démangeaisons peuvent apparaître en raison de l’allergie de contact avec le Méthylisothiazolinone, un conservateur présent dans les shampooings et les serviettes.

Sources : http://dermnetnz.org/dermatitis/contact-allergy.html

 

Les causes de la dermatite de contact

La dermatite irritative est le type le plus commun.
Elle est causée par le contact avec les acides, les matériaux alcalins tels que les savons et les nettoyants, les assouplissants, les solvants ou d’autres produits chimiques.
La réaction se présente généralement sous la forme d’une légère brûlure.
D’autres irritants peuvent être :

  1. Le ciment ;
  2. Les teintures pour cheveux ;
  3. Le contact des couches trempées peut irriter les fesses des enfants et des nouveau-nés ;
  4. Les pesticides ou les herbicides ;
  5. Les gants en latex ;
  6. Certains détergents comme le chlore ou les produits de nettoyage de la peau peuvent causer une irritation, y compris sur le gland ;
  7. Le shampooing et même l’eau peuvent causer la dermatite sur le cuir chevelu.

La dermatite de contact allergique est causée par l’exposition à une substance ou à un matériau auquel la personne est hypersensible ou allergique.
La dermatite de contact n’est pas contagieuse.

Les allergènes les plus courants sont :

  1. Les adhésifs, y compris ceux utilisés pour les faux cils ou les perruques ;
  2. Les antibiotiques comme la néomycine appliquée sur la surface de la peau ;
  3. Le baume du Pérou (employé dans de nombreux produits d’hygiène personnelle et cosmétiques, ainsi que de nombreux aliments et boissons) ;
  4. Les tissus et les vêtements, par exemple le bichromate de potassium qui se trouve dans la peau ou le cuir ;
  5. Les fragrances contenues dans les parfums, les cosmétiques, les savons et les crèmes hydratantes ;
  6. La sueur, par exemple la zone intime peut manifester une éruption cutanée, notamment avec les slips en tissu synthétique ;
  7. Les vernis à ongles, certaines teintures pour cheveux et solutions pour la permanente ;
  8. Le nickel ou d’autres métaux (contenus dans les bijoux, les bracelets de montre, les fermetures éclair en métal, les crochets du soutien-gorge, les boutons, les couteaux de poche, les tubes de rouge à lèvres et les poudriers) ;
  9. Le sumac grimpant et d’autres plantes ;
  10. L’euphorbe petit-cyprès et les brins d’herbe ;
  11. Le latex de figuier ;
  12. Les gants en caoutchouc ou en latex ;
  13. Certaines chaussures.

Une réaction allergique à une substance ne peut pas survenir lorsque l’on s’y expose pour la première fois, mais une utilisation régulière est nécessaire.
Certains produits provoquent une réaction cutanée photoallergique, c’est-à-dire seulement suite à l’exposition au soleil.
Parmi ceux-ci figurent la mousse à raser, les crèmes solaires, les pommades avec sulfamides, certains parfums, l’huile d’écorce de citron et des produits contenant du goudron et du charbon.
Quelques allergènes dispersés dans l’air, tels que l’ambroisie ou les insecticides sous forme de spray, peuvent causer une dermatite de contact.

 

Le diagnostic et les examens

Le diagnostic repose essentiellement sur l’aspect de la peau et une exposition précédente à un irritant ou à un allergène.
Le test épicutané peut déterminer quel allergène provoque la réaction.
Le test épicutané est employé pour certains patients qui ont des rechutes de dermatite de contact chronique.
Trois visites au cabinet sont nécessaires ; cela doit être fait par un professionnel de la santé expérimenté et possédant les compétences nécessaires pour interpréter correctement les résultats.

  1. Au cours de la première visite, des échantillons d’une substance à base de possibles allergènes sont appliqués sur la peau du dos. Ces particules sont supprimées après 48 heures afin d’observer une réaction éventuelle (seconde visite).
  2. Une troisième visite est faite environ 2 jours plus tard pour détecter une réaction retardée.
  3. Après avoir testé une substance sur une petite surface de peau et remarqué une réaction, il faut prendre cette substance.
    On peut réaliser d’autres tests pour écarter les autres causes possibles, y compris la biopsie ou la culture des lésions cutanées.

Pour le diagnostic différentiel, il faut considérer la dermatite atopique et la dermatite séborrhéique.

Sources : http://www.nlm.nih.gov/medlineplus/ency/article/000869.htm

 

eczemaLa thérapie de la dermatite de contact et les médicaments

Les symptômes de la dermatite de contact peuvent être gérés efficacement avec un traitement approprié.
Les symptômes s’améliorent chez certaines personnes, alors que d’autres remarquent qu’ils disparaissent complètement.
Jusqu’à 8 personnes sur 10 ont au moins une amélioration partielle de leurs symptômes après le traitement.
Il existe plusieurs façons de traiter la dermatite de contact, y compris :

  1. Éviter la cause,
  2. Des crèmes,
  3. Des produits à base de cortisone topiques (pour des symptômes graves),
  4. Des corticostéroïdes oraux (pour des symptômes graves et répandus).

La thérapie pour la dermatite de contact implique :

  1. Éviter les irritants ou les allergènes. Pour les éviter, il faut identifier quelles sont les causes des symptômes et supprimer par conséquent l’exposition à celles-ci.
    De deux à quatre semaines peuvent être nécessaires pour réduire la réaction de la peau.
  2. L’emploi de médicaments par voie orale. Dans les cas les plus graves, le médecin peut prescrire des corticostéroïdes oraux pour réduire l’inflammation ou recommander des antihistaminiques pour soulager les démangeaisons importantes.
  3. L’application de crèmes pour les démangeaisons ou de compresses humides.

Dans les cas légers ou modérés, on peut utiliser des remèdes maison comme des crèmes sans ordonnance contenant de l’hydrocortisone ou porter des vêtements humides. De cette façon, on peut soulager les rougeurs et les démangeaisons.
Si les crèmes sans ordonnance à la cortisone ne soulagent pas les symptômes, le médecin peut prescrire une crème à haute résistance.

 

Quelle crème utiliser pour la dermatite de contact ?

Différentes crèmes sont disponibles. Il pourrait être nécessaire d’en essayer quelques-unes pour vérifier celle qui fonctionne le mieux.
On peut également prendre une combinaison de crèmes sur ordonnance, par exemple :

  1. Une huile pour la peau très sèche,
  2. Une crème ou une lotion pour la peau légèrement sèche,
  3. Une crème à utiliser sur le visage, les lèvres et les mains,
  4. Une pommade différente à utiliser sur les bras, les jambes et le tronc,
  5. Une lotion à utiliser pour remplacer le savon.

La différence entre les lotions, les crèmes et les pommades est la quantité d’huile qu’elles contiennent. La pommade a le pourcentage d’huile le plus élevé, elle peut donc être assez grasse mais c’est le moyen le plus efficace pour maintenir l’hydratation de la peau.
Les lotions contiennent moins d’huile, ne sont donc pas grasses mais peuvent être moins efficaces. Les crèmes se situent à un niveau intermédiaire.

 

Mains,dermatite,contactLes remèdes naturels pour la dermatite de contact

Pour réduire les démangeaisons et calmer l’inflammation de la peau, on peut adopter ces stratégies :

  1. On peut appliquer une crème contre les démangeaisons ou une lotion à la calamine (oxyde de zinc + fer) sur la zone affectée.
    Une crème sans ordonnance contenant au moins 1 % d’hydrocortisone peut soulager temporairement les démangeaisons.
  2. On peut prendre un antihistaminique sans ordonnance ou naturel. Un antihistaminique par voie orale sans ordonnance comme la diphénhydramine (Benadryl, autres) peut être utile si les démangeaisons sont importantes.
  3. On peut appliquer des compresses froides et humides. On peut mouiller des vêtements blancs, doux en les maintenant pressés contre les zones affectées pour soulager l’inflammation de la peau.
  4. Éviter si possible de gratter la zone de peau affectée par la dermatite. Il faut se couper les ongles et porter des gants en coton blanc pendant la nuit.
    Si le patient ne parvient pas à empêcher de gratter la zone qui provoque les démangeaisons, il faut la couvrir avec un bandage.
  5. On peut prendre un bain frais et confortable. Il faut verser du bicarbonate de soude ou de la farine d’avoine colloïdale dans la baignoire et parsemer le fond de la baignoire de farine d’avoine finement broyée (Aveeno, autres).
  6. On peut porter des vêtements en coton à la structure lisse et éviter ceux en laine. De cette façon, on évite d’irriter ultérieurement la peau.
  7. On peut choisir des savons doux, sans colorants ni parfums. Il faut rincer complètement le savon du corps. Après le lavage, il faut appliquer une crème hydratante pour protéger la peau.
  8. Les rayons UV peuvent être utiles en cas de dermatite de contact, mais il faut faire attention car ils peuvent provoquer des problèmes de santé.

Sources : http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/contact-dermatitis/basics/lifestyle-home-remedies/con-20032048

 

Le régime alimentaire et l’alimentation pour la dermatite de contact

Le nickel est un allergène qui provoque rarement une dermatite de contact. Il s’agit d’un oligo-élément se trouvant dans des aliments tels que les lentilles, les noix et l’avoine.
Les preuves ne sont pas suffisantes pour démontrer que les personnes allergiques au nickel peuvent bénéficier d’un régime pauvre en nickel.
Il faut consulter le dermatologue avant de modifier son régime alimentaire.

 

Quelle est la durée de la dermatite de contact ? Le pronostic

La dermatite de contact dure généralement 2 ou 3 semaines, puis, d’habitude, l’éruption cutanée guérit.
Toutefois, des rechutes peuvent se manifester si la substance ou le matériau qui l’a provoquée ne peut pas être évité.
Il peut être nécessaire de changer de travail ou ses habitudes de vie, si la maladie est causée par une exposition dans le cadre de sa profession.