Dermatite de contact allergique ou irritative

La dermatite de contact ou dermite de contact est un type d’eczéma qui peut provoquer :

INDEX

 

La dermatite de contact se produit quelques heures après le contact avec le matériau irritant ou avec l’allergène.
La réaction de la peau persiste pendant plusieurs jours si la peau n’est plus en contact avec l’allergène.

Dans les cas les plus graves, la dermatite de contact allergique peut être suivie d’une éruption cutanée généralisée (partout sur le corps).
L’ingestion d’un allergène est généralement inoffensive mais cela peut provoquer :

  • Le syndrome babouin (SDRIFE) qui provoque une peau rougie sur :
    • Les fesses,
    • La zone inguinale,
    • Les hanches,
    • La partie supérieure des cuisses ;
  • La dermatite de contact systémique généralisée.

Il faut distinguer la dermatite de contact de l’urticaire de contact, où l’éruption cutanée se produit quelques minutes après l’exposition et disparaît en quelques minutes ou quelques heures.
La réaction allergique au latex est l’exemple le plus célèbre d’urticaire de contact allergique.
L’éruption cutanée de dermatite peut s’infecter si la personne se gratte souvent, provoquant ainsi des lésions cutanées.

 

Dermatite de contact,main

 

Les types de dermatites


Il existe deux formes de dermatite de contact qui se distinguent par les mécanismes qui provoquent la réaction inflammatoire, mais les symptômes peuvent être identiques.

  • La dermatite de contact irritative se produit là où la substance chimique irritante ou toxique pour la peau a été appliquée.
  • La dermatite de contact allergique est une éruption cutanée prurigineuse qui survient uniquement chez les personnes qui ont développé une sensibilité allergique à une substance chimique spécifique.
    Ces substances ne sont pas nécessairement toxiques ou irritantes.
    Elles peuvent provoquer une réponse immunitaire de la peau dans la zone où le contact direct se produit.
    La dermatite se produit uniquement s’il y a eu un contact précédent avec cette substance (sensibilisation). Cela permet au système immunitaire de réagir à cette substance, lorsqu’il la rencontre à nouveau.

 

Comment se manifeste la dermatite de contact allergique ?

eczéma,dermatite,inflammationLa dermatite se limite généralement à la zone de contact avec l’allergène, cependant, dans les cas graves, elle peut s’étendre au-delà de la zone de contact ou peut se généraliser.
Parfois, l’allergène est transporté par les doigts à d’autres parties du corps, comme :

  • Les paupières,
  • Les organes génitaux.

Quelques exemples typiques de la dermatite de contact allergique sont :

  1. Un eczéma au poignet sous un bracelet de montre à cause de l’allergie de contact au nickel.
  2. Un eczéma aux jambes lorsque l’on enlève un bandage à la cheville, à cause de l’allergie de contact à la résine adhésive.
  3. La dermatite à la main causée par des produits chimiques employés dans la fabrication de gants en latex.
  4. La partie externe de l’oreille peut être affectée par une dermatite à cause des boucles d’oreilles (réaction allergique au nickel).
  5. Des taches rouges sur le visage et des démangeaisons peuvent apparaître en raison de l’allergie de contact avec le Méthylisothiazolinone, un conservateur présent dans les shampooings et les lingettes.

 

Comment se manifeste une dermatite de contact irritative ?

La réaction de la dématite irritative peut être :

  • Aigüe, elle se présente comme une brûlure soudaine avec des rougeurs et des vésicules bien délimitées. C’est la réaction typique provoquée par le contact avec une substance très toxique comme un acide.
  • Chronique, elle apparaît comme un érythème prurigineux et une desquamation de la peau diffuse dans la zone de contact. La réaction est provoquée par des contacts répétés avec des substances peu irritantes comme le savon ou le shampooing.

 

Les causes de la dermatite de contact irritative et allergique

eczema

La dermatite irritative de contact est le type le plus fréquent (80% des cas).
Elle est provoquée par le contact avec :

  • Les acides,
  • Les matériaux alcalins tels que :
    • Les savons,
    • Les produits nettoyants,
    • Les assouplissants,
  • Les solvants ou d’autres produits chimiques.

D’autres substances irritantes peuvent être :

  1. Le ciment ;
  2. Les teintures pour cheveux ;
  3. Le contact des couches trempées peut irriter les fesses des enfants et des nouveau-nés ;
  4. Les pesticides ou les herbicides ;
  5. Les gants en latex ;
  6. Certains détergents comme le chlore ou les produits de nettoyage de la peau peuvent causer une irritation, y compris sur les organes génitaux ;
  7. Le shampooing et même l’eau peuvent causer une dermatite sur le cuir chevelu.

Les substances qui provoquent une dermatite de contact irritative peuvent devenir allergisantes et causer une hypersensibilité.

La dermatite de contact allergique est provoquée par l’exposition à une substance ou à un matériau auquel la personne est hypersensible ou allergique.
La dermatite de contact n’est pas contagieuse.

Les allergènes les plus courants sont :

  1. Les adhésifs, y compris ceux utilisés pour les faux cils ou les perruques ;
  2. Les antibiotiques comme la néomycine ;
  3. Le baume du Pérou (employé dans de nombreux produits d’hygiène personnelle et cosmétiques, ainsi que de nombreux aliments et boissons) ;
  4. Les produits pour la fabrication de tissus et de vêtements, par exemple le bichromate de potassium qui se trouve dans la peau ou le cuir ;
  5. Les fragrances contenues dans les parfums, les cosmétiques, les savons et les crèmes hydratantes ;
  6. La transpiration, par exemple la zone intime peut manifester une éruption cutanée, notamment avec les slips en tissu synthétique ;
  7. Les vernis à ongles, certaines teintures pour cheveux et solutions pour la permanente qui contiennent du formaldéhyde ;
  8. Le nickel ou d’autres métaux contenus dans :
    • Les bijoux,
    • Les bracelets de montre,
    • Les fermetures éclair en métal,
    • Ls crochets du soutien-gorge,
    • Les pièces de monnaie,
    • Les couteaux de poche,
    • Les tubes de rouge à lèvres et les poudriers ;
  9. Le sumac grimpant et d’autres plantes comme :
    • L’euphorbe petit-cyprès,
    • L’ailante,
    • Le buis,
    • Le troène,
    • La pivoine,
    • L’arnica,
    • Le latex de figuier ;
  10. Les gants en caoutchouc ou en latex ;
  11. Certaines chaussures, surtout les baskets à cause du caoutchouc et des résines utilisés.

Une réaction allergique à une substance ne peut pas survenir lorsque l’on s’y expose pour la première fois, mais une utilisation régulière pendant une période de 5 à 21 jours est nécessaire.

La dermatite photoallergique
Certains produits provoquent une réaction cutanée photoallergique, c’est-à-dire seulement suite à l’exposition au soleil.
Parmi ceux-ci, il y a :

  • La lotion après-rasage,
  • Les crèmes solaires,
  • Les médicaments, dont :
    • Les antibiotiques (tétracycline, quinolone),
    • Les pommades avec sulfamides,
  • Certains parfums et déodorants qui contiennent de l’alcool,
  • L’huile d’écorce de citron, de bergamotte et de lavande,
  • Les produits contenant du goudron et du charbon.

Certains allergènes dispersés dans l’air, tels que l’ambroisie ou les insecticides sous forme de spray, peuvent causer une dermatite de contact.

 

Le diagnostic et les examens pour la dermatite de contact

Le diagnostic repose essentiellement sur :

  • L’aspect de la peau,
  • Une exposition précédente à une substance irritante ou à un allergène.

Le test épicutané ou patch test
Le test épicutané peut déterminer quel allergène provoque la réaction.
Le test épicutané est employé chez certains patients qui ont des rechutes de dermatite de contact chronique.
Trois visites au cabinet sont nécessaires ; elles doivent être faites par un professionnel de la santé expérimenté et possédant les compétences nécessaires pour interpréter correctement les résultats.
La « lecture du patch » a lieu après 48h et 96h de l’application.

  1. Au cours de la première visite, de petits échantillons d’une substance à base de possibles allergènes sont appliqués sur la peau du dos grâce à des patchs.
  2. Durant la deuxième visite (après 48 heures), les patchs sont retirés afin d’observer une réaction éventuelle.
  3. Une troisième visite est effectuée environ 2 jours plus tard (96 heures après l’application) pour détecter une réaction retardée.

Le test épicutané peut aider à distinguer la dermatite irritative de contact de celle allergique :

  • La dermatite irritative passe d’elle-même en 1 ou 2 jours ;
  • La dermatite allergique reste pendant de nombreux jours.

On peut réaliser d’autres tests pour écarter les autres causes possibles, dont la biopsie cutanée.

Pour le diagnostic différentiel, il faut prendre en considération :

  • La dermatite atopique,
  • La dermatite photoallergique,
  • La dermatite séborrhéique.