Dermatite atopique ou eczéma

La dermatite atopique (ou eczéma) est une maladie inflammatoire chronique caractérisée par :

INDEX

 

L’atopie est la prédisposition à développer des réactions d’hypersensibilité en cas de contact avec des substances qui normalement sont inoffensives.
La dermatite atopique est une maladie chronique qui se manifeste avec des plaques de peau :

La plupart des personnes ont de temps en temps une phase plus aiguë caractérisée par :

La dermatite atopique affecte jusqu’à 20% des enfants et des bébés (dans 90% des cas, elle se produit dans les 5 premières années de vie).
Seulement 3% des adultes souffrent d’eczéma atopique.
Dans 50% des cas, cette maladie chronique peut être accompagnée d’une de ces maladies :

D’autres formes d’eczéma sont :

 

Les causes de l’eczéma atopique

Les causes de la dermatite atopique sont inconnues, mais l’origine est considérée comme génétique.
Les personnes atteintes de dermitite atopique peuvent être plus sensibles car leur peau présente une carence en certaines protéines.
Une recherche de l’Université de Newcastle en Grande-Bretagne dirigée par Nick Reynolds a révélé que la carence en protéines de filaggrine peut provoquer un eczéma.

Les personnes atteintes de dermatite atopique sont souvent positives aux tests épicutanés.
Cependant, la dermatite atopique n’est pas causée par une allergie.
Les facteurs ci-dessous peuvent aggraver les symptômes de la dermatite atopique :

  1. Les allergies aux :
    • Pollens,
    • Moisissures,
    • Acariens,
    • Poils des animaux,
    • Nickel,
    • Formaldéhyde,
    • Aliments (allergie alimentaire comme le lait, les crustacés, etc.) ;
  2. L’air froid et sec en hiver ;
  3. Le rhume ou la grippe saisonnière ;
  4. Le contact avec des substances irritantes ou des produits chimiques ;
  5. Le contact avec des matières premières, comme la laine ;
  6. La peau sèche ;
  7. Le stress émotionnel ;
  8. La grossesse : la dermatite atopique peut apparaître ou s’aggraver au cours de cette période ;
  9. Lorsque l’on se sèche la peau en la frottant après avoir pris trop de bains ou de douches ;
  10. Lorsque l’on nage trop longtemps à la piscine sans bien rincer le chlore ;
  11. Le climat trop chaud ou trop froid ou les brusques variations de température ;
  12. Lors de vacances à la mer, il faut être prudent car si la maladie est en phase aiguë, la salinité et le soleil peuvent aggraver la situation.
    Si la dermatite est en phase de rémission, un séjour dans une station balnéaire peut aider l’enfant ;
  13. Les parfums ou les colorants ajoutés aux savons ou aux lotions pour la peau ;
  14. Les recherches montrent qu’il peut y avoir un aspect psychosomatique à l’origine de la dermatite atopique.

 

eczéma,dermatite,inflammationLes signes et les symptômes de l’eczéma

Les signes et les symptômes de l’eczéma varient très souvent lors des premiers stades.
Les symptômes chez les nourrissons sont différents de ceux des adultes.
Des lésions cutanées rouges, croûteuses ou ouvertes peuvent se former sur la zone affectée.

 

À quoi ressemble la dermatite atopique ?

  • De nombreuses différences existent en ce qui concerne l’aspect de l’eczéma atopique selon les individus.
  • La plupart des personnes manifestent de temps en temps des poussées avec la formation de taches blanches (pityriasis alba) ou rouges et enflammées.
  • Parfois, des ampoules qui suintent peuvent se former.
  • Entre les rechutes, la peau peut sembler normale ou bien l’on peut souffrir d’eczéma chronique avec des zones de peau :
    • Sèches,
    • Épaisses,
    • Prurigineuses.

La façon dont l’eczéma apparaît et est ressenti est différente selon :

  • La présence d’une infection ou d’une autre maladie de la peau,
  • Les crèmes appliquées,
  • L’âge de la personne,
  • La couleur de la peau,
  • D’autres facteurs.

Cependant, il existe certaines zones du corps où se produit l’eczéma selon l’âge de la personne concernée.

La dermatite atopique ou eczéma chez les nouveau-nés

  • eczéma,enfants,nouveau nésLes nouveau-nés de moins d’un an présentent souvent un eczéma diffus. Généralement, la peau est :
    • Sèche,
    • Gercée,
    • Rouge avec de petites coupures provoquées par les ongles de l’enfant.
  • Les joues des nouveau-nés sont souvent les premières zones à être affectées par l’eczéma.
    Ensuite, l’éruption cutanée se forme sur :

    • Le front,
    • Le menton,
    • Autour des oreilles.
  • En général, la région anale n’est pas affectée en raison de la rétention de l’humidité des couches.
    Comme chez tous les enfants, la dermatite irritative de la zone anale et péri-anale (érythème fessier) peut se développer si les couches mouillées ou sales restent trop longtemps en contact avec la peau.
  • Dans ce groupe d’âge, l’eczéma affecte souvent la zone de la peau où se trouvent les muscles qui étendent les articulations, notamment :
    • Les coudes, dans la zone où on sent l’os,
    • Les genoux devant la rotule.
  • D’autres parties du corps du nourrisson affectées par la dermatite atopique sont :
    • La poitrine,
    • Les bras (avant bras),
    • Le cou.

La dermatite atopique ou eczéma chez les enfants

Les enfants en âge préscolaire

  • Lorsque les enfants commencent à marcher, l’eczéma est plus localisé et épais.
    Les petits enfants se grattent vigoureusement et l’eczéma peut sembler très dur et gênant.
  • Lorsque l’enfant grandit (à partir de 2 ans), l’eczéma change et ne concerne presque que la peau dans les plis des articulations (internes), par exemple derrière le genou.
    La peau affectée devient souvent lichénifiée, c’est-à-dire sèche et épaisse en raison :

    • Des griffures,
    • Du frottement.
  • Chez certains enfants, le modèle d’eczéma au niveau du côté extérieur de l’articulation persiste au cours de la phase suivante de l’enfance.


Les enfants en âge scolairedermatite atopique,eczéma

Les enfants plus âgés ont tendance à présenter de l’eczéma sur les muscles fléchisseurs, qui affecte surtout les plis :

  • Du coude,
  • Du genou.

D’autres zones sensibles sont :

  • Le cou,
  • Le cuir chevelu (en particulier la nuque),
  • Le visage, notamment :
    • Les paupières,
    • Le coin des lèvres,
    • Les lobes des oreilles.

Des vésicules prurigineuses, aiguës et récurrentes peuvent se développer sur les paumes, les doigts des mains et parfois les pieds ; elles sont appelées dyshidrose, ezéma dysidrosique ou eczéma bulleux.
Beaucoup d’enfants développent un modèle « nummulaire » de l’eczéma atopique. Il s’agit de petites zones similaires à des pièces de monnaie répandues partout sur le corps.
Ces taches d’eczéma rondes sont :

  • Sèches,
  • Rouges,
  • Prurigineuses.

Ces taches peuvent être confondues avec la teigne (une infection fongique).
L’eczéma s’améliore principalement au cours des années scolaires et peut disparaître complètement pendant l’adolescence, bien que la fonction de barrière de la peau puisse ne jamais devenir tout à fait normale.
La peau peut rester plus sensible.

L’eczéma chez les adolescents et chez les adultes

  1. Chez les adolescents et les adultes, l’eczéma peut se manifester sous différentes formes.
  2. Ils peuvent continuer à avoir un modèle diffus de dermatite, mais la peau est souvent plus sèche et lichénifiée que chez les enfants.
  3. En général, les adultes présentent un eczéma persistant et localisé, limité :
    • Aux dos des mains et des pieds,
    • Aux paupières,
    • À la partie interne des coudes et des genoux,
    • Aux mamelons,
    • À la nuque,
    • Dans la zone ano-génitale (surtout chez les adolescents).

    Certaines personnes développent des lésions dans toutes ces zones en même temps.
    Certains développent l’eczéma dans d’autres parties du corps, telles que :

    • Les hanches,
    • Les jambes.
  4. Les infections à staphylocoques récurrentes peuvent être clairement visibles.
    Les lésions cutanées causées par une dermatite atypique peuvent favoriser l’apparition d’infections cutanées : les germes pénètrent plus facilement et infectent les lésions.
  5. La dermatite atopique est un facteur important qui favorise la dermatite de contact irritative professionnelle.
    Cela affecte généralement les mains qui sont fréquemment exposées :

    • À l’eau,
    • Aux savons,
    • Aux solvants.

    Parfois, les zones affectées par l’eczéma ne démangent pas.

  6. La dermatite chez l’adulte a tendance à être sèche et épaisse, mais quelques ampoules peuvent aussi se manifester.

 

Le diagnostic de la dermatite atopique

Le diagnostic de l’eczéma peut être difficile parce que :

  • Chaque enfant a une combinaison unique de symptômes qui peuvent être légers ou graves.
  • Il est parfois confondu avec d’autres maladies de la peau comme :
    • La dermatite séborrhéique du nourrisson (mieux connue sous le nom de « croûte de lait »),
    • Le psoriasis (une maladie autoimmune qui provoque la peau écailleuse et enflammée),
    • La dermatite de contact (causée par contact cutané direct avec une substance irritante, un métal, un médicament ou un savon).
  • Aucun examen n’est disponible pour diagnostiquer définitivement l’eczéma.
  • Si le médecin soupçonne un cas d’eczéma, l’outil de diagnostic le plus précieux est le dossier médical complet.
    Des antécédents familiaux de rhume des foins, d’allergie ou d’asthme est souvent un indice important.
  • Certains examens prescrits par le médecin sont :
    • Le dosage des anticorps IgE,
    • Le Prick Test (test d’allergie sur bras),
    • Le test épicutané ou Patch Test (des patchs contenant des allergènes communs sont appliqués sur le dos).

 

Le traitement de la dermatite atopiqueEczéma,jambe,cheville,dermatite

Le traitement médical ne peut que réduire les symptômes.
Les traitements incluent :

  • Des médicaments :
    • Les corticoïdes topiques (cortisone sous forme de crèmes ou d’onguents) sont fréquemment employés pour traiter l’eczéma, mais il ne s’agit pas des mêmes stéroïdes que ceux utilisés par certains athlètes.
      Le traitement pour l’eczéma implique généralement l’application de ces médicaments sur les zones affectées deux fois par jour pendant une courte période.
      Un surdosage de ces crèmes et de ces onguents appliqués sur les zones sensibles peut endommager la peau, surtout chez les enfants.
    • Les antihistaminiques par voie orale (pour aider à réduire les démangeaisons),
    • Les antibiotiques par voie orale ou topiques (pour prévenir ou traiter les infections secondaires fréquentes chez les enfants atteints d’eczéma).
    • Les immunomodulateurs : il s’agit de médicaments plus récents qui modifient la façon dont le système immunitaire réagit.
  • Un traitement par rayon ultraviolets (UV)
    Le traitement pour certains enfants plus âgés atteints d’eczéma sévère implique des rayons ultraviolets (UV) sous la supervision d’un dermatologue, pour éliminer l’éruption cutanée et réduire la gêne.
  • Des crèmes émollientes.

 

Que faut-il faire en cas d’eczéma ? La prévention

On peut aider à prévenir ou traiter l’eczéma :

  • En évitant que la peau devienne sèche ou prurigineuse,
  • En empêchant qu’elle entre en contact avec des substances qui aggravent la dermatite.

On peut essayer de suivre les conseils suivants :

  1. Il faut éviter que l’enfant ne prenne des bains chauds et fréquents car ces derniers ont tendance à assécher la peau.
  2. Il faut utiliser de l’eau tiède avec des savons ou des nettoyants délicats, sans parabène.
  3. Il faut éviter d’utiliser un adoucissant pour le linge et des savons parfumés.
  4. Il faut éviter de se frotter avec un gant ou une éponge lors du lavage. On peut par contre caresser doucement la peau.
  5. Il faut éviter de s’habiller avec des vêtements synthétiques ou irritants tels que ceux en laine. S’habiller avec des vêtements doux qui « respirent », par exemple en coton.
  6. Il faut couper régulièrement les ongles de l’enfant afin de réduire au minimum les éventuels dommages cutanés causés par les griffures.
  7. Durant la nuit, il faut mettre des gants légers et confortables à l’enfant si les griffures nocturnes sont un problème.
  8. Il faut éliminer tout allergène éventuel, comme :
    • Certains aliments,
    • La poussière,
    • Les poils d’animaux domestiques.

    Cela peut favoriser la réduction des symtômes chez les sujets allergiques.

 

Les remèdes naturels et les remèdes maison pour la dermatite atopique

  • Appliquer des pommades, des lotions ou des crèmes hydratantes pour la peau quelques minutes après la douche et après avoir séché légèrement la peau.
  • Même si l’enfant utilise une crème à base de cortisone prescrite par le médecin, lui demander avant d’appliquer des crèmes hydratantes ou des lotions.
  • Éviter les lotions et les crèmes hydratantes contenant de l’alcool car celles-ci peuvent assécher la peau.
  • Appliquer des compresses froides (par exemple une serviette de toilette humide et froide) sur les zones irritées de la peau pour soulager les démangeaisons.
  • Parmi les remèdes de grand-mère pour réduire les démangeaisons, on peut utiliser des produits de bain à base de :
    • Farine d’avoine,
    • Amidon de riz.

 

L’alimentation pour la dermatite atopique

Les aliments à éviter sont ceux auxquels on est allergique car ils peuvent provoquer les symptômes de l’eczéma.

Parmi les thérapies naturelles les plus efficaces, il existe des régimes naturels. De nombreuses personnes ont réduit leurs symptômes en modifiant leur alimentation.
Les régimes qui ont donné les meilleurs résultats en fonction des témoignages des patients sont les suivants :

Selon la médecine naturelle, les éruptions cutanées ne sont pas aléatoires, mais constituent un mécanisme de défense du corps.

L’organisme doit éliminer les toxines produites par les organes, par exemple :

  • Pendant la digestion,
  • Pour produire de l’énergie et effectuer des mouvements.

Une partie est éliminée grâce à la défécation, l’urine et la sueur, mais si la production de déchets est excessive, des maladies peuvent se produire, telles que :

  • La dermatite,
  • Le psoriasis,
  • L’accumulation de mucus dans les voies respiratoires, etc.

L’activité physique en plein air et le soleil aide à éliminer les toxines par la transpiration, mais l’alimentation est fondamentale.
Les aliments qui provoquent une plus grande production de toxines pendant la digestion sont ceux transformés qui contiennent en même temps de nombreuses substances, par exemple :

  • Les gâteaux,
  • Les produits laitiers,
  • La pizza,
  • Les assaisonnements, etc.

Les combinaisons alimentaires sont essentielles pour éviter :

  • La fermentation dans le système digestif, c’est-à-dire la décomposition des aliments contenant des sucres simples et complexes qui ne sont pas complètement digérés.
    Ce phénomène provoque la formation d’acides gras inférieurs et de substances gazeuses.
  • La putréfaction intestinale, c’est-à-dire la production de toxines causée par une digestion insuffisente des aliments riches en protéines.

Le corps peut digérer un type de nourriture à la fois. Donc, lorsque l’on mange des glucides et des protéines durant le même repas, la digestion ralentit et les toxines sont produites.

porc,pain

Une personne peut réduire les symptômes de la dermatite en suivant :

  • Un régime hyperprotéiné tel que celui du groupe sanguin,
  • Une alimentation à base de végétaux avec peu de protéines comme l’alimentation végétalienne ou l’alimentation vivante et crue,
  • Une alimentation naturelle avec des aliments d’origine végétale et animale comme le régime Paléo.

Parmi les éléments communs à ces types d’alimentation, il y a :

  • L’élimination des produits laitiers,
  • La réduction ou l’élimination des céréales, en particulier celles contenant du gluten,
  • Éviter les excès alimentaires,
  • Attendre la fin de la digestion du repas précédent avant de manger à nouveau,
  • Manger au plus 2 ou 3 aliments différents dans le même repas,
  • Ne pas prendre de médicaments ou de compléments alimentaires.

 

Quelle est sa durée ? Le pronostic du patient souffrant de dermatite atopique ou d’eczéma

Dans de nombreux cas, l’eczéma et les symptômes peuvent disparaître complètement pendant quelques mois ou même des années.
Pour beaucoup d’enfants, il commence à s’améliorer à l’âge de 5 ou 6 ans ; chez d’autres, des poussées peuvent se manifester tout au long de l’adolescence et tant qu’ils sont jeunes.
Chez 60% des enfants atteints de dermatite atopique, les symptômes disparaissent à l’adolescence.
Chez certains enfants, la maladie peut s’améliorer et connaître ensuite une rechute au moment de la puberté. Dans cette phase, elle est causée par :

  • Les hormones,
  • Le stress,
  • Des substances irritantes pour la peau,
  • Des produits cosmétiques,
  • D’autres facteurs que les chercheurs ne comprennent pas encore.

Le pronostic est moins bon en cas de :

  • Eczéma généralisé,
  • Symptômes graves,
  • Patient souffrant d’asthme ou de rhinite allergique.

Certaines personnes ne sont affectées de dermatite qu’à l’âge adulte, avec des zones de peau sèche et squameuse qui provoquent des démangeaisons.
L’eczéma n’est pas contagieux. Il n’est donc pas nécessaire de garder l’enfant à l’écart des autres enfants, de ses frères et sœurs ou de toute autre personne.

 

Les complications possibles de la dermatite atopique ou eczéma

  • Des infections de la peau causées par :
    • Des bactéries,
    • Des champignons,
    • Des virus,
  • Des cicatrices permanentes,
  • Des effets secondaires de la cortisone et d’autres médicaments contre l’eczéma.