Degré des brûlures de la peau

Les brûlures sont classées du premier au quatrième degré, en fonction de la gravité du dommage subi par les tissus.

INDEX

 

 

Le classement ou degré des brûlures

La brûlure du premier degré
Les brûlures les moins graves sont celles où seule la couche externe de la peau est affectée.
Les signes de brûlure du premier degré sont :

Une brûlure au premier degré est considérée comme mineure sauf si elle s’étend à une partie importante :

  • Des mains,
  • Des pieds,
  • Du visage,
  • De l’aine,
  • Des fesses.

Dans ce cas une intervention médicale d’urgence se révèle nécessaire.

La brûlure du deuxième degré
La lésion cutanée est appelée brûlure du deuxième degré lorsque la première couche de la peau (épiderme) ainsi que la seconde (derme) ont été brûlées.
Les signes des brûlures du deuxième degré sont :

Si la brûlure du deuxième degré ne mesure pas plus de 7 à 8 centimètres de diamètre, il faut la traiter comme une brûlure mineure.
Sinon, il faut la considérer comme une brûlure grave. Une intervention médicale immédiate est nécessaire si la zone brûlée est plus étendue ou si elle se situe sur :

  • Les mains,
  • Les pieds,
  • Le visage,
  • L’aine,
  • Les fesses,
  • Une articulation principale.

La brûlure du troisième degré
Les brûlures les plus graves touchent toutes les couches de la peau et causent des dommages permanents aux tissus.
Les tissus touchés sont :

  • Les tissus sous-cutanés (la graisse),
  • Les muscles.

Les zones brûlées peuvent apparaître noires carbonisées ou sèches et blanches.

La brûlure du quatrième degré
Il s’agit de graves brûlures très profondes qui s’étendent jusqu’aux :

  • Muscles,
  • Os.

L’aspect des lésions dues à des brûléures du quatrième degré est noir ou carbonisé.

 

La règle des neuf de Wallace pour les brûlures

Pour évaluer l’extension des brûlures et donc décider du meilleur traitement à suivre, il est possible d’utiliser la règle des neuf de Wallace.
Il s’agit d’une division théorique du corps en plusieurs zones qui correspondent à une surface spécifique.
Chacune des régions suivantes correspond à 9 % du corps :

  • La tête et le cou,
  • Les membres supérieurs (les deux bras),
  • La poitrine,
  • Le dos,
  • L’abdomen,
  • La région lombaire du dos,
  • L’avant du membre inférieur (d’une seule jambe),
  • L’arrière du membre inférieur (d’une seule jambe).

Le pronostic est bon si la brûlure recouvre moins de 25 % de la surface du corps. Au-delà de ce niveau, des complications graves, telles qu’une infection, peuvent se manifester.

 


Quels sont les effets d’une brûlure du premier degré et que faire pour l’éviter ?

La plupart des brûlures du premier degré peuvent être évitées si l’on prend les précautions adéquates.
Voici quelques causes fréquentes de brûlures superficielles.

Les coups de soleil
Les coups de soleil se développent en cas d’exposition solaire prolongée et si l’on n’applique pas suffisamment de crème solaire.
Le soleil produit des rayons ultraviolets (UV) qui peuvent pénétrer la couche externe de la peau et provoquer :

On peut éviter ce phénomène en appliquant une crème à large spectre avec un indice de protection solaire égal ou supérieur à 30.

Le liquide chaud ou la vapeur, par exemple :

  • L’eau,
  • L’huile bouillante,
  • Un jet de vapeur d’eau à température trop élevée.

Les liquides sont une cause fréquente de brûlures du premier et deuxième degré chez les enfants, généralement chez ceux de moins de 4 ans.
Le liquide chaud provenant d’une casserole sur le feu ou la vapeur émise par un fluide chaud peuvent causer des brûlures :

  • Aux mains,
  • Au visage,
  • Au corps.

L’électricité
Les prises électriques, les câbles ou les appareils électriques peuvent être dignes d’intérêt pour un enfant. Toutefois, ils cachent des dangers considérables, comme les brûlures électriques ou des électrocutions.

Le métal chaud, le verre ou d’autres objets
Parfois, au cours d’une épilation, appliquer de la cire trop chaude ou tirer trop fort sont des gestes qui peuvent arracher un morceau de peau.

Les brûlures chimiques sont causées par certaines substances qui peuvent corroder les tissus du corps indépendamment de la température, par exemple :

  • L’acide sulfurique et l’acide chlorhydrique,
  • La soude caustique.

Les brûlures oculaires peuvent se produire si quelques gouttes de ces substances chimiques entrent en contact avec les yeux. Dans ce cas, il faut laver la zone en question (sauf si la substance est de la chaux vive car elle engendrerait une réaction) et se rendre immédiatement aux urgences.

Les radiations de rayons X ou la radiothérapie pour traiter le cancer.

La glace
La glace, le froid excessif ou même les températures trop basses peuvent provoquer une brûlure. Un exemple est l’application de glace sur une articulation affectée d’arthrose sans protection adéquate.

 

Les symptômes des brûlures

Premier degré
Le patient ressent de la douleur lorsqu’il :

  • Touche la peau,
  • Frotte ou masse la peau.

Deuxième degré

  1. Des cloques ;
  2. La brûlure peut provoquer une douleur aiguë ou une sensation de brûlure. L’intensité de la douleur n’est pas liée à la gravité de la brûlure : les brûlures les plus graves peuvent être indolores. Cela se produit car les nerfs qui envoient les stimulus de la douleur sont endommagés ;
  3. Une desquamation ;
  4. La peau rouge ;
  5. Des gonflements.

Troisième et quatrième degré

  • Un choc hypovolémique :
    • Une perte de liquides,
    • Une diminution de la circulation sanguine,
    • Une faible quantité d’oxygène dans le sang (une peau pâle, de la faiblesse, des lèvres et les ongles bleuâtres et une diminution de la vigilance) ;
  • Une peau carbonisée ou blanche,
  • Une intoxication au monoxyde de carbone,
  • D’autres effets toxiques dus à l’inhalation de fumée.

Les symptômes de brûlure des voies aériennes (système respiratoire) sont :

  1. Une irritation et une sensation de brûlure de la bouche, du nez, de la gorge, du thorax et des lèvres,
  2. Des brûlures sur la tête, le visage et le cou,
  3. un essoufflement,
  4. Le changement de la voix,
  5. Des difficultés respiratoires et la toux,
  6. Les poils du nez ou les sourcils brûlés,
  7. Le mucus foncé et taché de charbon.