Champignons de la peau

Les zones les plus touchées par les champignons de la peau sont la tête, les pieds, les ongles des mains, les orteils, la bouche et le vagin.
Les champignons ont besoin d’un endroit chaud et humide pour se développer, notamment d’une peau chaude et moite, c’est-à-dire qu’ils se manifestent surtout entre les orteils, dans l’aine et sous les aisselles.

Les types de champignons de la peau
Quelques-unes des infections fongiques de la peau les plus fréquentes sont répertoriées ci-dessous.

 

champignons de la peau,infection,aine

Les infections à dermatophytes

Le pied d’athlète (Tinea pedis)
Environ une personne sur cinq au Royaume-Uni souffre du pied d’athlète. Ce dernier est causé par un champignon qui se forme dans les zones chaudes et humides de la peau, par exemple entre les orteils.
L’infection fongique cause des démangeaisons, une desquamation, des taches rouges sur la peau, des ampoules et des mauvaises odeurs.
Elle provoque également le développement de lésions blanches, surtout entre les orteils et sur le côté du pied. Parfois seulement, elle peut provoquer l’apparition d’ampoules.
L’infection du pied d’athlète se produit si la personne marche pieds nus sur des sols mouillés et infectés, tels que ceux des douches communes, de la piscine ou du sauna.
Le pied d’athlète non traité peut entraîner des complications comme une surinfection bactérienne.

La teigne des ongles (Tinea unguium)
L’infection fongique des ongles commence habituellement à partir du bord de l’ongle et se propage lentement vers la base. Elle met beaucoup de temps pour se répandre. L’infection peut causer la décoloration et la friabilité de l’ongle. Le tissu environnant peut aussi devenir plus épais. L’ongle peut devenir si épais qu’il peut même être douloureux de porter des chaussures. D’habitude, les ongles des orteils sont plus touchés que ceux des mains.
L’infection fongique peut aussi être causée par le pied d’athlète si elle se propage jusqu’aux ongles. On peut également contracter une infection si l’ongle est faible, par exemple à cause d’une blessure antérieure.

La teigne du corps (Tinea corporis)
La teigne frappe souvent les parties exposées du corps, telles que les bras, les jambes ou le visage et provoque une rougeur en forme de cercle. La teigne est contagieuse.
On peut la contracter à travers quelqu’un qui a déjà la teigne ou en touchant des objets infectés tels que des vêtements ou des draps.
On ne doit pas oublier que même les animaux domestiques tels que les moutons, les bovins et les petits animaux peuvent être porteurs des champignons qui causent la teigne.
Cette maladie peut devenir chronique chez les patients immunodéprimés ou qui suivent une thérapie de longue durée avec certains types de médicaments, par exemple la cortisone.
Il existe un type de teigne appelé tinea nigra qui provoque des taches brun foncé ou noires sur les paumes des mains et les plantes des pieds.

L’intertrigo inguinal (Tinea cruris)
L’intertrigo inguinal, ou teigne de l’aine, est également appelé « eczéma marginé de Hebra » (Jock itch, littéralement démangeaison de l’athlète) parce qu’il est plus fréquent chez les jeunes. Ce type d’infection se manifeste parce que le scrotum et la cuisse sont en contact étroit l’un avec l’autre et créent ainsi les conditions nécessaires au développement des champignons. La teigne de l’aine peut affecter les organes génitaux des femmes qui portent des vêtements trop serrés. Elle peut provoquer des démangeaisons et des rougeurs inguinales et génitales.
Comme la teigne du corps, celle de l’aine est contagieuse et peut être transmise de la même manière. Elle peut être transmise même si l’on souffre du pied d’athlète et que l’on se touche l’aine après avoir touché son pied sans se laver les mains.

La teigne du cuir chevelu (Tinea capitis)
La teigne du cuir chevelu peut être contractée à tout âge, mais elle touche surtout les enfants avant la puberté. Cette maladie peut affecter n’importe quelle partie du cuir chevelu, mais elle apparaît généralement sous forme de taches circulaires.
Les symptômes peuvent être semblables à ceux de la teigne de l’aine et du corps. Le cuir chevelu devient écailleux et provoque des démangeaisons. Sur la nuque et derrière les oreilles, des zones pleines de pus appelées « kerions » peuvent également se développer.
Pendant l’infection, les cheveux peuvent tomber pour faire place à des zones chauves : ils repousseront lorsque l’infection aura été traitée.
L’utilisation conjointe d’un peigne infecté ou de vêtements portés par une personne souffrant de cette infection peut souvent provoquer la transmission de la teigne du cuir chevelu.

 

Les infections à levure

Certaines infections fongiques de la peau sont causées par des levures, telles que les suivantes.

L’intertrigo
L’intertrigo est une infection à levure qui peut se développer dans les plis de la peau, par exemple sur l’abdomen (ventre) en cas de surpoids. L’intertrigo est souvent causé par la levure Candida albicans. Cette infection touche particulièrement les zones où la peau appuie ou frotte sur quelque chose (par exemple sur les vêtements) et peut causer des irritations. Lorsque l’on souffre d’intertrigo, la peau peut devenir rouge ou brune et si elle est très humide, l’infection peut dégénérer.

Le Pityriasis versicolor
Le Pityriasis versicolor est une maladie causée par un type de levure appelé Malassezia furfur. C’est une maladie assez fréquente qui touche les jeunes après la puberté.
En cas de pityriasis versicolor, le dos, les bras et le torse peuvent avoir des taches de peau écailleuse, prurigineuse et à la couleur altérée. Il s’agit d’habitude d’une couleur rose, brune ou rouge.
À la mer, l’exposition au soleil provoque la mort et la séparation des colonies de champignons ; dans ce cas, des taches plus claires se forment au niveau de la zone affectée.

Le muguet (candidose)
Le muguet (par Candida albicans) est un champignon très commun qui se forme souvent dans la bouche, l’estomac, sur la peau et dans le vagin.
En général, le muguet ne provoque aucun problème. La levure peut se multiplier et causer les symptômes du candida en cas de maladie, de grossesse, de prise d’antibiotiques ou à cause du diabète.

Une infection par muguet présente souvent des petites taches blanches qui laissent une marque rouge lorsque l’on essaye de les supprimer. Chez les femmes, la candidose vaginale peut provoquer des démangeaisons vaginales et des pertes blanchâtres.

Le muguet peut toucher les nouveau-nés dans la bouche et c’est ce que l’on appelle le muguet buccal. Il est très facile de confondre les taches blanches du muguet avec le lait. En général, ce n’est pas grave, mais les nouveau-nés souffrant de muguet dans la gorge peuvent cesser de manger correctement. Les nouveau-nés peuvent également développer une mycose au niveau de la couche.

 

Quels sont les facteurs de risque et les causes ?

Le candida devient pathogène si les conditions favorables à son développement sont créées. Elles peuvent être causées par la chaleur, le manque d’hygiène ou des vêtements trop serrés.

Les personnes les plus exposées au risque de contracter une infection par candida sont :

  • Les nouveau-nés
  • Celles en surpoids
  • Les diabétiques
  • Celles qui ont récemment subi un traitement antibiotique
  • Celles atteintes de troubles inflammatoires
  • Celles dont le système immunitaire est fragile
  • Celles travaillant dans des conditions humides
  • Les femmes enceintes

Savoir reconnaître les symptômes d’une infection

Les symptômes varient en fonction de la partie du corps qui est touchée, mais sont les suivants :

  • Des éruptions cutanées (une zone de démangeaisons et de rougeurs)
  • Des taches de couleur rouge-violette (avec une surface altérée)
  • Une substance blanche ou jaune sur la zone affectée
  • La desquamation de la peau
  • Des craquelures de la peau (des fissures cutanées)
  • Des douleurs
  • Un érythème (zone de rougeurs)
  • Une macération (une peau blanche et douce)
  • Des pustules denses aux bords des zones touchées (des boutons remplis de pus).

 

Les signes et les symptômes

La tinea pedis (pied d’athlète) est l’infection fongique la plus fréquente chez les personnes vivant en Amérique du Nord et en Europe. La peau affectée provoque d’habitude des démangeaisons associées à des plaques de différentes tailles sur la plante qui se développent sur les côtés des pieds et entre les orteils, souvent accompagnées d’une macération.

La tinea cruris (aussi appelée teigne de l’aine ou eczéma marginé de Hebra) se développe dans l’aine et dans la partie interne supérieure des cuisses et des fesses. Elle se caractérise par le développement de taches en forme d’anneaux de différentes tailles ; le trouble est plus fréquent chez les hommes et, en général, touche aussi le scrotum.

La tinea capitis (ou infection fongique du cuir chevelu) est un trouble plus fréquent chez les enfants. Les principales caractéristiques de la maladie sont une peau écailleuse et érythémateuse qui conduit souvent à la perte des cheveux. La tinea capitis peut ressembler à la dermite séborrhéique.

Le kérion de Celse est une forme de teigne inflammatoire de la tinea capitis caractérisée par la formation de bosses humides, généralement accompagnée de la perte des cheveux et d’une lymphadénopathie régionale.

La tinea corporis (du corps), faciei (du visage) et manuum (des mains) sont des infections de différentes zones du corps, chacune provoquant des taches circulaires de différentes tailles.

La tinea unguium (ou onychomycose) est une maladie fongique de l’ongle, qui se caractérise par des ongles jaunâtres épais et de la saleté sous-unguéale.

Les symptômes et les signes du candida
L’intertrigo candidosique (ou candida) est une infection spécifique des plis de la peau (aisselles, aine), caractérisée par des plaques rouges, souvent entourées de pustules.

Le panaris est une infection aiguë ou chronique du bord de l’ongle qui cause un gonflement, des douleurs, des œdèmes et des érythèmes, souvent avec des pertes purulentes. Cette maladie est fréquente chez les diabétiques.

La chéilite angulaire (ou stomatite angulaire) provoque des fissures et une peau écailleuse et rouge au coin de la bouche. Elle se produit souvent chez les diabétiques et chez les personnes qui présentent une salivation excessive ou qui se lèchent toujours les lèvres.

La vulvo-vaginite candidosique est une inflammation aiguë du périnée caractérisée par des démangeaisons, des rougeurs, une peau et une muqueuse écailleuses, des pertes liquides et des pustules périphériques. Les hommes, par contre, peuvent être affectés par la balanite, caractérisée par des taches rouges sur le gland et qui peut également affecter le scrotum.

 

champignons,orteils,pieds

Le diagnostic des champignons de la peau

On prélève de petits échantillons de peau de la zone touchée et on les examine au microscope pour rechercher la présence de champignons.

Cet examen est appelé test d’hydroxyde de potassium (KOH).

Pour le Tinea versicolor, on peut effectuer un test avec la lampe de Wood, qui est un outil qui envoie des rayons UV et d’autres radiations pour mieux voir les taches.

 

Les différents traitements de la tinea corporis

Après avoir confirmé que la cause de l’infection est liée à un champignon, plusieurs traitements peuvent être considérés selon la maladie :

Un traitement avec des médicaments en vente libre (OTC) – pour les cas peu graves de la teigne du corps, l’utilisation de médicaments sans ordonnance (des lotions, des onguents ou des crèmes topiques antifongiques) peut suffire. Il est recommandé d’appliquer les médicaments une ou deux fois par jour pendant 2 semaines (ou plus).

Des médicaments sur ordonnance – si les médicaments en vente libre ne sont pas efficaces, le médecin peut prescrire des médicaments qui peuvent être une combinaison de médicaments topiques et oraux.

 

Un traitement pour la teigne du cuir chevelu (tinea capitis)

Le médecin devrait être en mesure de diagnostiquer l’infection en examinant le cuir chevelu. Pour effectuer des tests, on prend des échantillons de cheveux ou de peau écailleuse du cuir chevelu. Après un diagnostic correct, plusieurs traitements possibles sont :

Des médicaments antifongiques – pour traiter l’infection, on peut utiliser des médicaments par voie orale, qui peuvent être aussi bien sous forme de comprimés que de liquides. Les médicaments doivent être pris pendant une période de 6 semaines, selon la prescription du médecin.

Des shampooings contenant le médicament – Le médecin doit conseiller de laver le cuir chevelu avec des shampooings spéciaux au moins 2 – 3 fois par semaine, selon la maladie.

 

Le traitement pour la candidose vaginale

Candidose non fréquente – une brève période de thérapie vaginale et une seule dose du médicament par voie orale peuvent suffire pour une infection légère ou modérée. Le médecin peut prescrire une pommade antifongique, telle que le clotrimazole (Mycohydralin), des comprimés ou une crème. Il peut également recommander un antifongique sous forme de suppositoire.
Certains médecins recommandent un comprimé d’antifongique, tel que l’itraconazole (Sporanox) ou la terbinafine (Lamisil) qui est également utilisée pour le pityriasis versicolor et pour d’autres infections fongiques.

Candidose fréquente – pour traiter complètement l’infection, une longue période de thérapie vaginale avec plusieurs doses d’un médicament par voie orale peut être nécessaire. La thérapie doit être suivie pendant 7-14 jours avec l’application d’une crème antifongique, un onguent, des suppositoires ou des comprimés.

 

Les remèdes naturels

Les remèdes naturels, comme l’huile d’arbre à thé (dérivé des feuilles de l’arbre de Maleuca Alternifoglia australien) peuvent aider pour traiter les infections fongiques.

Les premières études ont démontré que l’huile d’arbre à thé est utile contre certains types de champignons.
Cependant, les preuves ne sont pas encore suffisantes pour recommander ce produit comme traitement des infections fongiques.

Pour le pied d’athlète, il est conseillé de faire un pédiluve (le pied est plongé dans une bassine) avec de l’eau et du bicarbonate de soude pendant au moins 15 minutes par jour.

Dans le cas d’onychomycose (l’infection de l’ongle), on peut également verser dans la bassine de l’eau oxygénée pour désinfecter.

Parmi les remèdes de grand-mère, les crèmes au soufre possèdent des propriétés antifongiques qui peuvent aider à traiter les champignons.

 

Quelle est la durée de vie des champignons de la peau ? Le pronostic

Il n’existe pas de pronostic précis, mais les champignons disparaissent habituellement après 3-4 semaines de traitement.
Une récidive est souvent constatée.