Angio-œdème héréditaire ou acquis

Qu’est-ce que l’angio-œdème ?
L’angio-œdème (également connu sous le nom d’œdème de Quincke ou œdème angioneurotique) est un gonflement qui se produit rapidement dans les couches profondes de la peau :

  • derme,
  • tissu sous-cutané,
  • muqueuses,
  • sous-muqueuses.

Il ressemble à l’urticaire, qui ne se manifeste que sur la partie supérieure du derme.
Près de la moitié des patients sont touchés par l’urticaire et l’angio-œdème.
En raison du risque d’étouffement, une progression rapide de l’angio-œdème est considérée comme une urgence médicale.
Lorsqu’il est est le résultat d’une réaction allergique, il faut faire une injection d’épinéphrine (adrénaline) au patient.

Certains patients doivent prendre des antihistaminiques et des corticoïdes en comprimés.
L’accumulation de liquide (œdème) peut être sévère et affecter n’importe quelle partie du corps, surtout les mains, les pieds, les organes génitaux, les bras, les jambes et le visage.
L’angio-œdème du visage touche notamment les paupières et les lèvres.

 

Il existe quatre types principaux d’angio-œdème.

L’angio-œdème héréditaire
Il s’agit du type le plus rare car le patient a hérité un gène anormal. Il est très rare que l’urticaire se produise avec ce type d’œdème.
Le taux sanguin de l’inhibiteur de la protéine C1 estérase (protéine C1 INH) est faible.
La protéine C1 INH joue un rôle clé dans la régulation du système immunitaire.
En cas d’angio-œdème héréditaire, les symptômes se manifestent progressivement.
Il peut être provoqué par la grossesse, la pilule, un traumatisme ou des infections (par exemple l’hépatite, le VIH, le cytomégalovirus ou le virus d’Epstein-Barr). Les médicaments sont généralement efficaces.

L’angio-œdème acquis
L’angio-œdème allergique aigu est le type le plus fréquent et il affecte les personnes qui présentent une allergie alimentaire.
Il peut également être provoqué par les piqûres d’insectes, le contact avec le latex et certains médicaments, comme la pénicilline ou l’aspirine.
En cas d’angio-œdème du pharynx, la gorge et la glotte peuvent gonfler, entraînant ainsi une difficulté à respirer.
Si l’angio-œdème affecte les muqueuses, il peut y avoir un gonflement sévère de l’intestin qui peut provoquer une occlusion intestinale.
Il peut également y avoir une baisse soudaine de la pression artérielle.
Cette réaction allergique grave est connue sous le nom d’anaphylaxie.
Ce type d’angio-œdème n’est pas chronique (à long terme) car la personne identifie vite l’aliment qui a déclenché la réaction allergique et l’évite.
Il touche généralement plus les enfants et les jeunes. 

L’angio-œdème induit par les médicaments
Certains médicaments peuvent provoquer un gonflement dans les couches profondes de la peau au niveau périphérique, par exemple les inhibiteurs de l’Enzyme de Conversion de l’Angiotensine (inhibiteurs de l’ECA) qui sont utilisés pour traiter l’hypertension artérielle (par exemple Triatec® – ramipril).
Les symptômes peuvent persister pendant quelques mois après que le patient cesse de prendre le médicament.
Moins souvent, ce type d’angio-œdème peut être provoqué par le bupropion, les antidépresseurs sérotoninergiques ISRS, les anti-inflammatoires inhibiteurs sélectifs de la COX-2, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les statines et les inhibiteurs de la pompe à protons. L’angio-œdème induit par les médicaments est rare.

L’angio-œdème idiopathique
Le mot « idiopathique » signifie que la cause est inconnue.

 

Les causes de l’angio-œdème

L’angio-œdème peut être provoqué par une réaction allergique. Au cours de la réaction, l’histamine et d’autres substances chimiques sont libérées dans la circulation sanguine.
Le corps libère l’histamine lorsque le système immunitaire détecte une substance étrangère appelée allergène.
Dans la plupart des cas, la cause de l’angio-œdème est introuvable.
Les causes de l’angio-œdème peuvent être les suivantes :

  1. poils d’animaux ;
  2. exposition à l’eau, au soleil, au froid ou à la chaleur
  3. aliments (fruits de mer, poisson, noix, œufs et lait)
  4. piqûres d’insectes
  5. médicaments comme les antibiotiques (pénicilline et sulfamides), anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les médicaments pour le traitement de la tension artérielle (inhibiteurs de l’ECA)
  6. pollen.

Il peut être provoqué par une infection, la peur, l’anxiété, le stress, la caféine, la chaleur, le port de vêtements serrés et l’alcool.
La cause peut également être un problème de thyroïde (l’hyperthyroïdie, l’hypothyroïdie, la thyroïdite), des troubles hépatiques, des carences en fer et une carence en vitamine B12.

L’urticaire et l’angio-œdème peuvent survenir même après une infection ou d’autres maladies (y compris une maladie auto-immune comme le lupus, la leucémie et le lymphome).

 

Les symptômes de l’angio-œdème

Le principal symptôme est le gonflement soudain sous la surface de la peau.
Le gonflement se produit généralement autour des yeux et des lèvres.
Il touche également la gorge, les oreilles, les mains et les pieds.
Le gonflement de la peau (ou la présence de bulles) peut être épars ou suivre une ligne droite.
Il peut également y avoir des éruptions cutanées sur la surface de la peau.
L’éruption cutanée est douloureuse et peut être prurigineuse (provoque des démangeaisons), connue sous le nom d’urticaire.
Si le gonflement par l’angio-œdème est profond, il peut être douloureux.
Les symptômes suivants peuvent également se manifester :

  • crampes abdominales,
  • difficulté à respirer,
  • bouche et yeux gonflés,
  • conjonctive des yeux exorbités (chémosis).

 

Le diagnostic de l’angio-œdème

Les tests et les examens
Le médecin examine la peau et demande au patient s’il a été exposé à des substances irritantes.
Si la gorge est touchée, un examen physique peut révéler un son anormal (sorte de crissement) lorsque l’on respire.
Le médecin peut effectuer une prise de sang ou des tests d’allergie.

Le médecin peut aider à identifier les aliments déclencheurs de différentes façons :

  1. en évaluant les informations détaillées sur l’alimentation du patient ;
  2. en effectuant des tests cutanés pour les allergies ;
  3. en observant les changements dans les symptômes lorsque l’on élimine un aliment à la fois.

Le médecin vérifie les réactions lorsque l’on réintroduit lentement les aliments un à la fois.

Par exemple, la maladie de Basedow peut provoquer l’œdème des paupières, il faut donc considérer cette maladie dans le diagnostic différentiel.

Le traitement de l’angio-œdème

En cas de symptômes légers, le traitement n’est pas forcément nécessaire.
Les symptômes modérés ou graves doivent être traités.
La difficulté respiratoire est une urgence médicale.
Les personnes atteintes d’angio-œdème doivent suivre les recommandations suivantes :

  1. éviter les allergènes connus ou les déclencheurs qui entraînent des symptômes ;
  2. éviter les médicaments, les herbes ou les compléments qui ne sont pas prescrits par un médecin ;
  3. appliquer des compresses froides pour soulager la douleur ;

Les médicaments utilisés pour traiter l’agio-œdème sont les suivants :

  1. antihistaminiques (par exemple, Zyrtec ou le Virlix) ;
  2. médicaments à base de cortisone  ;
  3. injections d’épinéphrine (les personnes qui ont présenté des symptômes graves peuvent emporter leur seringue quand elles sortent) ;
  4. médicaments par inhalation qui contribuent à ouvrir les voies aériennes ;
  5. ranitidine (azantac) ;

Si la personne a du mal à respirer, il faut tout de suite consulter un médecin.
Si la gorge gonfle, il peut y avoir une obstruction dangereuse des voies aériennes.

 

Angio-œdème héréditaire ou acquisL’alimentation et les compléments

Certains aliments peuvent entraîner l’angio-œdème chez les personnes allergiques.
Il faut supprimer les aliments ou les additifs alimentaires qui déclenchent les symptômes.
Les aliments suivants ont plus tendance à aggraver la situation :

  1.  fruits de mer
  2.  bouillons cubes
  3.  légumineuses
  4.  œufs
  5.  chocolat
  6.  lait
  7.  fruits rouges

Certaines personnes peuvent avoir une réaction en réponse aux aliments ou substances suivants :

  1. agrumes ;
  2. sulfites utilisés comme antioxydants ou agents de conservation dans de nombreux aliments et boissons ;
  3. tartrazine (un colorant comprenant des granules et des cristaux jaunes qui contiennent du soufre). Les personnes allergiques à l’aspirine ou à d’autres AINS sont plus susceptibles d’avoir une allergie à la tartrazine.

En cas de symptômes intestinaux tels que les maux d’estomac, les vomissements, la diarrhée ou la perte d’appétit, on recommande de suivre un régime qui élimine les déclencheurs les plus fréquents, même si l’on ne souffre pas d’allergie alimentaire spécifique.
Les compléments suivants peuvent aider à traiter les symptômes :

  • la vitamine C peut aider à réduire les teneurs en histamine (preuves insuffisantes). Il faut réduire la dose en cas de diarrhée.
  • la vitamine C peut interagir avec d’autres médicaments, y compris les médicaments de chimiothérapie, les œstrogènes, le Coumadin, etc.
  • la vitamine B12 (par injection) peut réduire la fréquence des attaques en cours, bien qu’il n’y ait aucune preuve scientifique.

Les médecins ne savent pas si la prise orale de vitamine B12 fonctionne de la même manière.

 

Les remèdes naturels à base de plantes

Les remèdes à base de plantes permettent de renforcer le corps et de traiter les maladies.
Les plantes peuvent provoquer des effets secondaires et interagir avec d’autres plantes, des compléments ou des médicaments.
C’est pour cela qu’il faut choisir les plantes avec attention, sous la supervision d’un médecin.

L’hydraste du Canada (Hydrastis canadensis) est une plante utilisée pour les symptômes gastro-intestinaux tels que les maux d’estomac, la diarrhée, la perte d’appétit et les réactions allergiques graves.
Certains professionnels de santé peuvent recommander l’hydraste du Canada aux personnes souffrant d’allergies alimentaires, afin de prévenir ou de réduire les réactions allergiques.
Cette plante interagit avec plusieurs médicaments, y compris la cyclosporine et les médicaments destinés à fluidifier le sang.
Il peut également réduire le taux de glycémie dans le sang. Il faut consulter le médecin avant de prendre l’hydraste du Canada si l’on prend tout autre médicament ou si l’on souffre de diabète.
La racine de réglisse (Glycyrrhiza glabra) a été toujours utilisée pour réduire l’inflammation en cas de réaction allergique.
Elle favorise la santé du système immunitaire.
La réglisse est déconseillée dans les cas suivants :

  • hypertension artérielle, dysfonction érectile, œdème ou insuffisance cardiaque congestive ;
  • cancers hormonosensibles tels que le cancer du sein, de la prostate, de l’ovaire ou du col de l’utérus ;
  • diabète ;
  • maladies rénales ;
  • maladies du foie.

La réglisse interagit avec plusieurs médicaments, il ne faut donc pas oublier de consulter le médecin avant de prendre la réglisse en plus des autres médicaments.

La camomille (Matricaria recutita) est traditionnellement utilisée pour traiter l’urticaire, bien qu’il n’y ait aucune preuve scientifique.
La camomille peut renforcer les effets des autres sédatifs.
Elle interagit également avec d’autres médicaments. Les personnes allergiques à l’ambroisie ne doivent pas prendre de camomille.

 

Le pronostic et les complications possibles

Si l’angio-œdème affecte la gorge, les voies aériennes de la personne peuvent se bloquer, ce qui eut être dangereux.
Dans de rares cas, œdème et anaphylaxie peuvent se développer.
Ces symptômes doivent être rapidement traités pour maintenir la respiration, la tension artérielle et le fonctionnement du cœur.

    A lire aussi