Couperose ou acné rosacée

INDEX


L’acné rosacée (ou couperose) est une maladie inflammatoire et chronique de la peau qui provoque :

Elle affecte les zones du visage qui généralement rougissent, c’est-à-dire :

  • Le nez,
  • Les joues,
  • Le menton,
  • Le front.

Une personne atteinte de couperose peut remarquer :

La couperose ne provoque pas de petits points noirs ou de boutons, comme l’acné chez les adolescents.
Les personnes les plus touchées sont :

  • Les adultes au teint clair,
  • Les femmes lors de la ménopause.


Les symptômes de la couperose 
Les symptômes de la couperose sur le visage

  1. Rougeur du visage fréquente. C’est souvent le premier symptôme et il peut être le seul pendant des mois ou des années.
  2. Un érythème présent sur certaines parties du visage. Cela peut ressembler à un coup de soleil.
  3. Des petites taches rouges en relief (papules) et de petits kystes (pustules) sur le visage.
    Les taches et les kystes ressemblent à l’acné. Dans certains cas, ils peuvent apparaître ou disparaître ou bien rester longtemps si la couperose n’est pas traitée.
  4. La télangiectasie sur le visage. Il s’agit de petits vaisseaux sanguins visibles sous la peau, qui peuvent devenir assez proéminents sur le visage.
  5. Un épaississement de la peau se produit dans certains cas. L’exemple le plus connu est le rhinophyma (un nez plus gros et spongieux). Ce symptôme est rare.

Les symptômes de la rosacée oculaire

Les symptômes de l’œil (aussi appelés rosacée oculaire) se produisent dans environ la moitié des cas, ils sont souvent légers et ils peuvent se produire avant des symptômes sur la peau.
Parmi ceux-ci, il y a :

  1. Une sensation de corps étranger à l’intérieur de l’œil.
  2. Une sensation de brûlure aux yeux ou une démangeaison.
  3. Un œil sec.
  4. Une photophobie ou une hypersensibilité à la lumière.
  5. Des problèmes aux paupières tels que des kystes, un orgelet ou une blépharite (une inflammation des paupières).
  6. L’inflammation et l’ulcération de la cornée (la partie antérieure de l’œil) sont des troubles rares mais graves qui peuvent endommager la vue. Il faut tout de suite consulter un médecin si une douleur aux yeux ou une perte de vue se manifeste.

La couperose ne provoque généralement ni douleur ni démangeaison de la peau. Toutefois, dans certains cas, une sensation de brûlure de la peau peut se manifester. Le patient atteint de couperose n’a généralement pas l’impression d’être malade et les complications graves sont rares.
Ces personnes sont souvent accusées d’être des alcooliques en raison de leur visage rouge.


Les causes de la couperose

La cause de la couperose est inconnue, mais elle pourrait avoir une origine :

  • Génétique,
  • Environnementale.

Les facteurs déclenchants
Certains facteurs peuvent déclencher ou aggraver la couperose en augmentant le flux sanguin sur la surface de la peau. Parmi ces facteurs, nous pouvons citer :

  1. Une nourriture chaude ou des boissons chaudes,
  2. Une nourriture piquante,
  3. L’alcool,
  4. Des températures extrêmes,
  5. La lumière du soleil,
  6. Le stress, la colère ou l’embarras,
  7. Une activité physique intense,
  8. Des bains chauds ou des saunas,
  9. Le chlore de la piscine,
  10. Un acarien présent dans les follicules pileux (Demodex folliculorum),
  11. Les produits à base de cortisone,
  12. Des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins, y compris certains médicaments pour la pression artérielle,
  13. Les savons et les cosmétiques irritants comme le gommage et les exfoliants,
  14. Les aliments contenant additifs comme :
    1. Les glutamates (E621, E622),
    2. Les nitrites et les nitrates de potassium et de sodium (E249, E250, E251, E252),
    3. Les sulfites, en particulier le métabisulfite de potassium (E224).


Le diagnostic et les examens

Le médecin peut généralement diagnostiquer la couperose :

  • Grâce à un examen clinique,
  • En évaluant le dossier médical.


Le traitement de la couperose

Même si aucun traitement définitif de la couperose n’existe, certains traitements peuvent réduire les signes et les symptômes.
Le tratiement change selon la gravité de la maladie.

Les médicaments
Parmi les médicaments pour la couperose, nous pouvons citer :

Le traitement antibiotique
Les antibiotiques utilisés pour la couperose possèdent également des effets anti-inflammatoires. Ils sont proposés sous forme de :

  • crème, gel ou pommade à appliquer sur la peau affectée,
  • comprimés à avaler.

Les antibiotiques en comprimés sont généralement plus efficaces à court terme, mais ils peuvent provoquer d’autres effets secondaires.
Parmi les antibiotiques les plus souvent prescrits pour l’acné rosacée, nous pouvons citer :

  1. Le métronidazole (Rozex ®),
  2. Le chlorhydrate de minocycline (Mynocine ®),
  3. L’azithromycine (Zithromax ®).

Les médicaments pour l’acné

Les rétinoïdes (isotrétinoïne)
Si les antibiotiques ne sont pas efficaces, le médecin peut prescrire l’isotrétinoïne (Roaccutane, etc.).
Ce médicament puissant est souvent employé pour l’acné kystique sévère, mail il peut aussi aider à enlever les lésions cutanées de la couperose par exemple en cas de rhinophyma.
Il ne faut pas utiliser ce médicament pendant la grossesse car il peut provoquer des dommages sévères au bébé.
La durée du traitement dépend du type et de la gravité des symptômes, mais on remarque généralement une amélioration après un ou deux mois.

Acide azélaïque
L’acide azélaïque en crème (Finacea®) a une action antimicrobienne sur la peau et réduit la couperose en bloquant la croissance des bactéries de la peau.
Un effet secondaire bien connu de cette crème est la sensation de piqûre que l’on ressent lors de l’application.

Étant donné que les symptômes peuvent se représenter lorsque l’on arrête de prendre les médicaments, un traitement à long terme est souvent nécessaire.
Certains patients prennent des médicaments sans en connaître les conséquences, par exemple la cortisone peut aggraver l’acné rosacée.

Le traitement à la lumière intense pulsée (IPL) et le laser

Les symptômes tels que la rougeur et les vaisseaux sanguins visibles (télangiectasie) peuvent être améliorés de façon sensible grâce à :

  • Une thérapie au moyen d’un laser vasculaire,
  • Un traitement à lumière pulsée (IPL).

Le spécialiste qui s’occupe de cette maladie est le dermatologue.
Deux à six traitements peuvent être nécessaires.

Le fonctionnement du traitement

  • La machine pour le traitement et la lumière pulsée envoient un faisceau de lumière étroit aux vaisseaux sanguins visibles sur la peau.
  • La chaleur du laser rétrécit les veines rouges et dilatées, les faisant ainsi disparaître.
    Parmi les effets secondaires, quelques petites cicatrices se forment dans le tissu environnant.
  • Différentes preuves démontrent que la lumière aide à remodeler la matrice de la peau : le support pour les vaisseaux sanguins s’améliore en conséquence.
  • Le laser peut être douloureux, mais chez la plupart des personnes, aucune anesthésie n’est nécessaire.

Les effets secondaires du laser sont généralement peu importants ; parmi ceux-ci, nous pouvons tout de même citer :

  1. Des bleus,
  2. Des croûtes sur la peau,
  3. Un gonflement et une rougeur de la peau,
  4. Des ampoules (rarement),
  5. Une infection (très rarement).

Ces effets secondaires durent normalement quelques jours et sont rarement permanents. Pour traiter une infection, il faut prendre des antibiotiques.


Le maquillage

Il est possible de masquer les taches de peau rouge persistantes en utilisant des produits de camouflage spécifiques.


Les crèmes, le gel et d’autres traitements topiques de phytothérapie pour la couperose

Le Chrysanthellum indicum
Il existe des crèmes contenant des extraits de chrysanthellum indicum à 1 % qui traitent la couperose en renforçant les capillaires.
Des améliorations apparaissent en l’appliquant deux fois par jour.
Il faut environ 12 semaines d’application continue pour remarquer les effets.
Des effets secondaires légers existent, parmi lesquels une réaction allergique, mais les bénéfices sont bien plus importants que les risques.
Si l’on évite les facteurs de risque et que l’on applique cette crème, la différence que l’on observe avant et après le traitement est remarquable.

La crème au thé vert

Acné rosacée,rosacée,rougeur,visageLa crème au thé vert favorise le traitement.
Cette crème contient 2 % de Polyphénon E.
Les résultats sont évidents en environ 4 semaines.

La niacinamide
La crème à base de niacinamide contient un type de vitamine B (B3, aussi appelée vitamine PP).
Ce traitement topique de la couperose améliore les niveaux d’hydratation de la peau et réduit l’inflammation.
Lorsqu’on l’applique deux fois par jour, cette crème améliore la barrière cutanée.
Elle est également disponible sous forme de gel à 4%.

La réglisse
La réglisse est une plante employée pour le traitement topique de la couperose.
Les extraits de la racine de réglisse peuvent apporter des améliorations remarquables en cas de couperose légère si on les applique régulièrement pendant 4 à 8 semaines.

L’Hamamélis
L’hamamélis (Hamamelis virginiana) est une plante utile en cas d’ectasies (dilatations) des vaisseaux capillaires, typiques de l’acné rosacée.

L’extrait d’hamamélis a également des propriétés :

  • Antiinflammatoires,
  • Astringentes,
  • Décongestionnants.

On l’applique sur le visage tous les soirs avant de se coucher.


Les remèdes naturels pour l’acné rosacée

Le vinaigre de cidre
Le vinaigre de cidre est un remède maison oral pour la couperose. Il agit sur l’une des causes de la couperose, à savoir les troubles digestifs.
Ce vinaigre relâche des enzymes digestives dans le corps et aide à rétablir l’équilibre bactérien de l’intestin.
Le vinaigre de cidre de pomme est disponible sous forme liquide, même si l’on peut également le prendre sous forme de comprimés.

La farine d’avoine
Les lavages du visage à l’aide de la farine d’avoine soulagent la rougeur qui représente le symptôme le plus gênant de la couperose.
Ce remède de grand-mère agit en tant que savon, il a en outre un effet nourrissant et exfoliant sur la peau.
Si on l’applique régulièrement, il peut réduire les symptômes. L’aspect le plus avantageux des nettoyages du visage avec la farine d’avoine est la possibilité de suivre ce traitement à la maison, en mélangeant :

  • Deux cuillères de farine d’avoine,
  • Du citron,
  • Du miel.

D’autres remèdes naturels pour la couperose

Parmi les remèdes topiques utiles pour traiter la couperose il y a :

  • L’aloe vera,
  • La bardane,
  • La camomille,
  • La bétaïne,
  • Le trèfle rouge,
  • Le rosier des chiens,
  • Le sélénium,
  • Le zinc.

Beaucoup de produits naturels contiennent ces substances anti-irritantes et apaisantes pour la peau.

La teinture de racine de bardane
Un masque de teinture de racine de bardane aide le processus de nettoyage du sang, en réduisant ainsi la couperose.

Les infusions aux herbes
Parmi les plantes qui peuvent aider il y a :

  • Le thé vert,
  • Les flocons d’avoine,
  • La camomille.

Ces plantes ont des propriétés anti-inflammatoires et aident à réduire le rhinophyma.
On conseille de remplacer le café avec ces boissons.
Il ne faut pas boire les infusions chaudes afin d’éviter l’aggravation de la rougeur.

L’huile d’onagre (belle de nuit)
L’huile d’onagre a une action dermo-protectrice. Les patients atteints de couperose doivent prendre une ou deux petites cuillères d’huile d’onagre par jour pendant au moins un mois. Ce remède est excellent pour traiter la couperose légère.

Il faut continuer le traitement de la peau afin de prévenir les rechutes.
Même s’il est difficile d’obtenir des résultats immédiats, il faut effectuer le traitement régulièrement pendant quelques semaines, parfois des mois.

 

Alimentation pour l’acné rosacée

L’ajout d’aliments riches en vitamine B dans le régime est un remède maison simple pour la couperose.
Les patients atteints de couperose souffrent souvent d’indigestion, notamment après des repas lourds à base d’aliments gras.
Cela est lié au manque de l’enzyme lipase pancréatique.
L’indigestion et l’acné peuvent être traitées à travers des compléments d’enzymes pancréatiques.

La médecine traditionnelle conseille une alimentation riche en vitamine C et en flavonoïdes qui se trouvent par exemple dans les agrumes.

 

Selon la médecine naturelle, les éruptions cutanées et la rougeur sont provoquées par l’accumulation de toxines dans l’organisme.

En général le corps élimine les toxines à travers :

  • Les selles,
  • L’urine,
  • La respiration.

Toutefois, lorsque les déchets dépassent le niveau de tolérance, ils s’accumulent dans les organes en provoquant des maladies.

Les médecins disent souvent que les maladies sont héréditaires ou idiopathiques (on ne connaît pas de cause), mais on ne peut pas expliquer de cette manière un phénomène qui s’est passé au cours du siècle dernier, c’est-à-dire :

  • L’augmentation du nombre des troubles,
  • L’augmentation du nombre des malades.

Au cours des décennies derniers plusieurs choses sont changées :

  • Le mode de vie,
  • L’alimentation,
  • La pollution.

Les gens pensent seulement au plaisir de manger et à goûter des aliments salés et épicés, mais la nature a créé l’homme de manière qu’il se nourrisse d’aliments crus et non transformés.

Un remède naturel ou un médicament ne servent pas à rien si le patient continue à manger de manière mauvaise.

Il y a plusieurs types d’alimentation qui ont permis aux gens de guérir de maladies ou d’améliorer. Ces régimes contiennent seulement des aliments naturels :

  1. Le régime Paléo, identique à celui de l’homme primitif qui chassait et cueillait les fruits et les légumes.
  2. L’alimentation végétalienne avec au moins 50% d’aliments crus, c’est-à-dire une alimentation qui se base sur les légumes, les glucides et les fibres. Toutes les protéines animales sont exclues (le lait, les œufs, la viande et le poisson).
  3. Le régime du groupe sanguin, selon lequel le fonctionnement du corps dépend des protéines, qui sont donc considérées les substances principales. Le système immunitaire peut réagir négativement en provoquant des maladies lorsqu’on insère certains aliments. Les réactions dépendent surtout du groupe sanguin : un aliment peut être nocif chez les personnes d’un groupe sanguin et il peut être inoffensif chez les individus d’un autre groupe.

Pour une bonne santé il faut exclure de l’alimentation :

  • Les aliments transformés et ceux conservés,
  • Les céréales, surtout ceux contenant le gluten (les pâtes, le pain, la pizza, etc.),
  • Les aliments frits,
  • Le lait et ses dérivés,
  • Les gâteaux,
  • Les assaisonnements gras comme la mayonnaise,
  • Les aliments fermentés (les fromages, le vin, la bière, etc.),
  • Les aliments épicés,
  • Les boissons gazeuses,
  • L’alcool,
  • Les substances stimulantes comme le café, le thé ou le chocolat.

 

 


Le pronostic

Même si l’on ne guérit pas de manière définitive, si l’on suit une bonne alimentation, si l’on effectue les traitements nécessaires et que l’on évite les facteurs de risque, la couperose peut être réduite au minimum.