Tympan perforé

Un tympan se dit perforé lors d’une lésion de la membrane tympanique située entre l’oreille externe et l’oreille moyenne.

L’oreille est constituée de trois parties : oreille interne, moyenne et externe. La partie visible de l’oreille (c’est-à-dire l’auricule ou pavillon, avec le conduit auditif qui arrive au tympan) est constituée de l’oreille externe.

L’oreille moyenne est formée d’une petite cavité remplie d’air et elle comprend trois os (osselets). La trompe d’Eustache met en communication cette cavité avec le nez et la gorge.

L’oreille interne est constituée de la cochlée (un tube en forme de spirale avec deux chambres remplies de liquide) et du nerf vestibulocochléaire.

 

Tympan – Structure et fonctionnement 

Le tympan est la membrane fine de forme ovale qui se trouve à la fin du conduit auditif. Le tympan est connu aussi sous le nom de membrane tympanique. Le tympan a trois couches : une couche extérieure fine constituée de peau, suivie d’une couche fibreuse qui donne de la rigidité à la structure, et d’une couche interne fine constituée de muqueuse. Le tympan sépare l’oreille moyenne de l’oreille externe et protège les structures internes.
Le tympan porte ce nom puisque son aspect rappelle celui d’un tambour.
La fonction principale du tympan est la transmission des ondes sonores de l’extérieur aux osselets à l’intérieur de l’oreille moyenne.

Si non traité, un tympan perforé peut provoquer de différents symptômes et peut entraîner des complications sévères.

 

Causes du tympan perforé

Les causes d’un tympan cassé ou perforé comprennent :

  • Infection de l’oreille moyenne (otite moyenne). Une infection de l’oreille moyenne provoque une inflammation de l’oreille moyenne et une accumulation de liquide. La pression de ces fluides peut provoquer la rupture du tympan. Les infections de l’oreille sont assez fréquentes chez les enfants et chez les bébés.
  • En cas d’otite grave, d’autres symptômes peuvent se présenter : mal de tête, fièvre, perte temporaire de l’audition et vertiges.
  • Barotraumatisme. Un barotraumatisme est une sollicitation du tympan lorsque la pression de l’air à l’intérieur de l’oreille moyenne et la pression de l’air dans l’environnement ne sont pas équilibrées. Si la différence de pression est considérable, le tympan peut se casser.
    Le barotraumatisme est souvent provoqué par des changements de pression de l’air lors des voyages en avion.
    D’autres événements qui peuvent provoquer des écarts de pression (et éventuellement une rupture du tympan) comprennent les plongées sous-marines et un coup direct sur l’oreille (par exemple l’impact de l’airbag d’une voiture).
  • Bruits forts ou éclatements (traumatisme acoustique). Un fort bruit ou un éclatement (essentiellement une onde sonore écrasante venant d’une explosion ou d’une détonation) peuvent provoquer une lacération du tympan.
  • Corps étrangers dans l’oreille. Les petits objets (telles que les bâtonnets d’oreilles ou les épingles à cheveux) peuvent perforer ou lacérer le tympan.
  • Traumatisme sévère. Un traumatisme crânien sévère (tel qu’une fracture crânienne ou une gifle violente) peut provoquer un déplacement ou une lésion des structures de l’oreille moyenne et interne, parmi lesquelles le tympan.

 

Symptômes du tympan perforé

La plupart des fois un tympan perforé se cicatrise seul ; toutefois dans certains cas il peut entraîner des troubles sévères. Il est donc important de connaître les symptômes dans le détail.
Ils sont :

  • Le premier symptôme fréquent que l’on note est caractérisé par des douleurs à l’oreille. L’intensité des douleurs est différente chez chaque personne, selon la gravité de la rupture du tympan.
    Certaines personnes pourraient ressentir uniquement une gêne, tandis que d’autres peuvent avoir mal à l’intérieur de l’oreille.
  • Un autre symptôme est un liquide qui coule de l’oreille. Lors d’un tympan perforé, l’apparition de pertes de fluide des oreilles est possible. Cette perte peut être claire, mais elle peut aussi contenir du sang et du pus.
  • Certaines personnes peuvent avoir des acouphènes (bourdonnement d’oreilles). Lors d’un dommage au tympan on pourrait entendre des bourdonnements, des sonneries et des sifflements dans les oreilles.
  • Vertiges et tournis. Ce symptôme peut être accompagné de nausée et vomi.
    De plus, dans certains cas les personnes ressent des douleurs à l’estomac accompagnées de vertiges.
    Toutefois la sensation de vertiges ne perdure pas longtemps.
  • Un des symptômes principaux est la perte de l’audition. Lorsque le tympan est perforé, on perd la capacité de transmettre les ondes sonores au cerveau. Par conséquent, la personne ne parvient pas à entendre. En cas de tympan légèrement perforé, la perte de l’audition est une condition temporaire qui peut être récupérée.
    Toutefois, si le dommage est sévère, les probabilités de rétablir la capacité auditive de la personne sont très réduites.

Complications du tympan perforé

Le tympan (membrane tympanique) a deux fonctions primaires :

  1. Audition. Lorsque les ondes sonores touchent le tympan, il vibre (le premier stade par lequel les structures de l’oreille moyenne et interne traduisent les ondes sonores en impulsions nerveuses).
  2. Protection. Le tympan agit aussi en tant que barrière, en protégeant l’oreille moyenne de l’eau, des bactéries et d’autres substances étrangères.

Si le tympan se casse, pendant la guérison de cette structure ou s’il ne parvient pas à guérir, des complications peuvent se produire. Les conséquences possibles comprennent :

  • Perte de l’audition. Généralement la perte de l’audition est temporaire, elle perdure uniquement jusqu’au moment de la guérison de la lacération ou du trou du tympan. La dimension et la position de la lacération peuvent déterminer le degré de la perte d’audition.
  • Infection de l’oreille moyenne
    Tympan perforé
    Tympan perforé

    (otite moyenne). Un tympan perforé peut permettre aux bactéries de pénétrer dans l’oreille. Si un tympan perforé ne guérit pas ou s’il n’est pas réparé, on peut être vulnérable à des infections chroniques qui peuvent provoquer une perte permanente de l’audition.

  • Kyste de l’oreille moyenne (cholestéatome). Un cholestéatome est une kyste de l’oreille moyenne composée de cellules cutanées et d’autres débris.
    Généralement les débris dans le conduit auditif se déplacent vers l’oreille externe à l’aide du cérumen qui protège les oreilles. Si le tympan est cassé, les débris cutanés peuvent passer dans l’oreille moyenne et former une kyste.
    Un cholestéatome crée un environnement favorable aux bactéries et il contient des protéines qui peuvent endommager les os de l’oreille moyenne.

 

Diagnostic

Le médecin de famille ou un O.R.L. (oto-rhino-laringologiste) peuvent déterminer si un tympan est perforé par une inspection visuelle, en utilisant un instrument illuminé (otoscope).
Le médecin peut effectuer des examens ou prescrire des examens ultérieurs pour comprendre la cause de la rupture ou l’entité de la lésion. Ces examens comprennent :

  • Examens de laboratoire. Lors d’une perte de l’oreille, le médecin pourrait prescrire un examen de laboratoire pour relever une infection bactérienne dell’oreille moyenne.
  • Examen au diapason. Le diapason est composé de deux instruments métalliques qui produisent des sons lorsqu’ils sont touchés.
    De simples examens au diapason peuvent aider le médecin à relever une perte de l’audition. Un examen au diapason peut aussi révéler si la perte de l’audition est due à un dommage des parties vibrantes de l’oreille moyenne (parmi lesquelles le tympan), un dommage aux capteurs ou aux nerfs de l’oreille interne, ou un dommage aux deux.
  • Tympanomètrie. La tympanométrie utilise un dispositif inséré à l’intérieur du canal auditif qui mesure la réponse du tympan aux changements légers de la pression de l’air.
    Certains modèles de réponse peuvent indiquer un tympan perforé.
  • Examen audiométrique. Si les autres examens de l’audition sont peu concluants, le médecin pourrait prescrire un examen d’audiologie, une série d’analyses rigoureusement calibrées faites à l’intérieur d’une cabine insonorisée qui mesurent le niveau de perception des sons de la personne à des volumes et à des degrés différents.

 

Que faire ? Traitement du tympan perforé

Parfois le médecin peut fermer le trou ou la lésion à l’aide de produits chimiques qui stimulent la croissance des cellules et qui peuvent même fermer le trou ou la lacération.
Si le cas est grave, le médecin pourrait pratiquer une intervention chirurgicale pour fermer la zone lèse.oreille, interne, externe, moyenne, tympan

Pendant le traitement il est important de ne pas introduire de l’eau dans le conduit auditif.
Pour cela, on peut se baigner à la mer ou à la piscine avec un tampon de coton imbibé de vaseline.
Il est possible d’appliquer une serviette chaude ou un enveloppement chaud au niveau de l’oreille pour réduire les douleurs ou la gêne.
Ne pas nettoyer ses oreilles jusqu’au moment où le médecin le permet. Cela est très important, puisque on pourrait provoquer des dommages pendant la guérison.
Éviter de se moucher le nez puisque la pression qui se crée peut influencer le tympan.

Médicaments pour le tympan perforé
Le médecin prescrit les médicaments pour soulager les douleurs.
En cas d’infection, le médecin prescrit un antibiotique en gouttes ou en comprimés.

Intervention chirurgicale
Une intervention de myringoplastie doit être pratiquée sous anesthésie générale et généralement elle dure une heure ou deux.
Le chirurgien enlève un petit morceau de tissu au niveau de la partie supérieure de l’oreille et il l’utilise pour fermer le trou dans le tympan.
Cette intervention s’appelle une greffe.
Parfois le chirurgien pratique une incision au niveau de la partie postérieure de l’oreille pour avoir un accès plus facile au tympan.


Après l’intervention, on pratique un pansement à l’intérieur du canal auditif et on le couvre avec un revêtement d’ouate.
Enfin on couvre la zone à l’aide d’une bande, le chirurgien peut suturer la greffe s’il est nécessaire.
Après l’intervention le médecin peut conseiller des antibiotiques pour éviter le risque d’une infection.

 

Temps de récupération  

Il faut éviter d’aller à l’école ou au travail pendant deux semaines.

 

Prévention et précautions

  • Pendant un vol en avion, il est possible de protéger ses oreilles en utilisant des bouchons d’oreilles qui compensent la pression ou en mâchant de la gomme pendant le décollage ou l’atterrissage du vol. De plus, lors d’un rhume ou d’une congestion on doit éviter de prendre un avion.
  • Protéger les oreilles des bruits forts. Pour cela on peut utiliser des bouchons d’oreilles ou des coquilles antibruit. Baisser le volume de son baladeur, de son iPod ou de la télévision. On doit éviter impérativement une utilisation prolongée des coquilles.
  • On devrait maintenir les blessures sèches jusqu’à leur guérison et maintenir également l’oreille sèche. On devrait éviter aussi de nager et on devrait maintenir l’oreille couvert quand l’on se douche ou quand l’on prend un bain.
    Ne pas voler jusqu’au moment où le médecin l’indique.
  • Éviter l’eau dans l’oreille. Pendant la guérison du tympan, on devrait éviter d’avoir de l’eau dans l’oreille. Utiliser un bonnet de douche pour couvrir ses oreilles ou positionner doucement un tampon de coton dans l’oreille à protéger lorsqu’on se douche. Ne pas nager pendant la guérison du tympan.

 

Est-il sûr de voler avec un tympan perforé ?


Oui, il est sûr de voler avec un tympan perforé.
Toutefois, après une intervention chirurgicale de reconstruction du tympan perforé (myringoplastie) on ne devrait pas voler jusqu’au moment où le médecin ou le chirurgien l’indiquent.
Lors du décollage d’un avion, la pression à l’intérieur de l’appareil diminue. Cela signifie que l’air à l’intérieur de l’oreille moyenne a une pression plus élevée que la pression atmosphérique à l’intérieur de l’avion. Généralement cela ne constitue pas un problème (soit le tympan perforé ou non) puisque l’air est poussé en dessous de la trompe d’Eustache et la pression se conforme.
Lors de l’atterrissage d’un avion, la pression de l’air dans l’oreille moyenne est inférieure à celle de l’avion et la trompe d’Eustache peut s’obstruer en provoquant une sensation d’oreille bouchée.
Une basse pression dans l’oreille moyenne peut provoquer une pression du tympan vers l’intérieur qui peut entraîner une gêne et une perte temporaire de l’audition.
Toutefois, après une courte période la situation revient à la normalité seule.
Lors d’une perforation (trou) du tympan, l’air devrait bouger plus aisément à l’intérieur et à l’extérieur de l’oreille moyenne puisqu’il ne nécessite pas de l’aide de la trompe d’Eustache pour entrer et sortir du conduit auditif. Par conséquent, on ne devrait pas ressentir trop de gêne.

À la montagne, les variations de pression ne devraient pas provoquer des dommages, toutefois il est conseillé de mâcher de la gomme et de salir lentement.


Lors d’un tympan perforé, on devrait maintenir l’oreille sèche pour éviter une infection.
Ne pas nager ou se plonger, et faire attention puisque en se douchant l’eau peut pénétrer dans l’oreille.

Éviter les concerts, la discothèque et la musique à un très haut volume.

 

Quels sont les temps de guérison en cas de tympan perforé ? Le pronostic

Les temps de récupération sont d’environ 2/3 mois même sans traitements.
Si le médecin prescrit des traitements, ils sont utiles uniquement pour les douleurs ou l’infection.
En quelques cas une intervention chirurgicale est nécessaire pour résoudre le problème.