Xanthélasma à l’œil

 

Le xanthélasma est une formation de cholestérol souple et indolore sur les paupières.
Ce depôt de lipides jaunâtre n’interfère pas avec la vision.

Le xanthome est une maladie de la peau dans laquelle de petites boules de graisse se forment sous l’épiderme.
Le xanthélasma est une forme fréquente de xanthome qui survient sur les paupières et peut se vérifier en absence d’autres maladies.
Le xanthome et le xanthélasma ne sont pas nécessairement provoqués par un niveau élevé de cholestérol dans le sang.

 

 

Causes du xanthélasma

Les xanthomes sont fréquents en particulier chez les personnes âgées et les personnes ayant un niveau élevé de cholestérol dans le sang.
Les xanthomes et les xanthélasmas varient en dimension.
Certains sont très petits. D’autres sont plus grands de 3 centimètres de diamètre .
Ces formations peuvent survenir à tout endroit du corps, mais on les voit le plus souvent au niveau des coudes, articulations, tendons, genoux, mains, pieds ou fesses.
Le xanthélasma peut signaler une maladie entraînant une augmentation des lipides dans le sang.

Parmi ces maladies figurent :

  • Certaines tumeurs
  • Diabète
  • Hyperlipidémie
  • Maladies métaboliques héréditaires telles que l’hypercholestérolémie héréditaire
  • Cirrhose biliaire primitive
  • Pancréatite
  • Hypothyroïdie.

 

Symptômes du xanthélasma

Les symptômes les plus courants du xanthélasma sont :

  • Amas sous-cutanés
  • Formations cutanées qui peuvent être :
  • de différentes formes
  • de jaune à orange
  • avec des contours bien définis

Les xanthomes peuvent provoquer de la démangeaison à la peau et de la douleur.

 

Diagnostic du xanthélasma

Le xanthome est généralement diagnostiqué en examinant les excroissances de la peau.
La biopsie du tissu confirme qu’il s’agit d’un depôt en lipides.

Une analyse du sang et des autres examens peuvent être effectués pour déterminer la maladie responsable du développement du xanthélasma.

 

Traitement du xanthélasma

Les patients devraient contrôler les niveaux de lipides à jeun.
En cas d’hyperlipidémie, il faut effectuer une évaluation du risque de maladies cardiovasculaires .
Le xanthélasma peut être laissé en place, sauf si le patient veut l’enlever pour des raisons esthétiques.
Il existe différentes options disponibles, y compris l’ablation chirurgicale (avec ou sans greffon de peau pour les grandes formations), le traitement chimique, le laser et la cryocautérisation.
Le xanthélasma peut survenir à nouveau après une intervention pour l’enlèvement.
Les médicaments hypolipémiants ainsi que les modifications de l’alimentation ont un effet limité sur le xanthélasma.

 

Opération chirurgicale pour le xanthélasma

De nombreuses options sont disponibles pour l’enlèvement du xanthélasma, y compris l’ablation chirurgicale, l’ablation par laser CO2 ou argon, la cautérisation chimique, l’électrolyse et la cryothérapie.

Ablation chirurgicale
Pour un petit xanthélasma linéaire on conseille l’ablation car les cicatrices devraient se fondre avec le tissu environnant de la paupière. Les depôts en lipides peu en relief pourraient être nivelés ou enlevés ; et donc, la couche peut être remplacée et suturée.
Un microscope chirurgical est utilisé, on soulève une lamelle et on retire soigneusement pièce par pièce à l’aide de micro ciseaux par le côté opposé, enfin on suture la lamelle.
En cas d’ablations à toute épaisseur, des cicatrices en relief peuvent rester au niveau de la paupière inférieure car le tissu est plus épais.
Une simple ablation d’un xanthélasma de grande taille risque de provoquer la rétraction de la paupière, un ectropion ou la nécessité d’opérations suivantes compliquées de reconstruction.
L’enlèvement du xanthélasme est considéré une intervention de chirurgie esthétique.

Ablation par laser CO2 ou argon
Les raisons pour l’utilisation de cette technique sont que :

  • renforce l’hémostase,
  • permet une visualisation meilleure,
  • les sutures ne sont pas nécessaires,
  • la vitesse a été citée comme raison pour utiliser cette technique. Toutefois, des altérations pigmentaires et des cicatrices peuvent se vérifier.

Cautérisation chimique : l’utilisation d’acides acétiques chlorés a montré d’être efficace pour l’enlèvement du xanthélasma.

Ces agents provoquent la précipitation et la coagulation des protéines, en plus de la dissolution des lipides.
L’acide monochloroacétique, dichloroacétique et trichloroacétique ont été utilisés, obtenant de bons résultats et peu de cicatrices.

L’électrolyse et la cryothérapie peuvent détruire le xanthélasma lorsqu’il est superficiel, mais la répétition des traitements peut être nécessaire.
La cryothérapie peut provoquer des fibroses et une hypopigmentation.

 

Le xanthélasma, peut-il récidiver ?

Le xanthélasma parfois réapparaît après le traitement.
Cela peut se produire même si les niveaux de cholestérol dans le sang sont normaux.
La seule option possible est un nouveau traitement d’ablation du xanthélasma.

Dans le cas où on décide d’enlever chirurgicalement le xanthélasma, combien de traitements faut-il effectur ?
Malgré les dimensions et l’épaisseur du xanthélasma, un seul traitement généralement suffit pour éliminer les depôts en lipides.

Dans des cas spécifiques de xanthélasma profond, le traitement devrait être divisé en deux sessions, au cours de la première session on retire la masse principale du xanthélasma.
Les résidus du xanthélasma en profondeur ne devraient généralement être traités au cours de la première session afin d’éviter des dommages possibles à l’épiderme.

Après un mois, les résidus du xanthélasma profond se sont déplacés vers les couches superficielles de l’épiderme.
Donc, au cours de la deuxième session il est facile de retirer tous les résidus du xanthélasma restants en ne pas altérant l’épiderme et donc, réduisant au minimum le risque de cicatrices.

Si le xanthélasma récidive, un nouveau traitement s’impose.

 

Quelle est la différence entre la dépigmentation de la peau et les cicatrices ?

La dépigmentation survient chaque fois qu’une lésion guérit.
Cela se produit à cause de l’absence de mélanine dans la peau suite à la cicatrisation de la lésion.
La composition nouvelle de la peau est très similaire à la composition normale.
La peau plus récente a une couleur rose due à l’absence de mélanine.
La dépigmentation disparaît après l’exposition au soleil.
Donc, la différence principale entre une cicatrice et la dépigmentation de la peau est que la cicatrice est visible même après quelques années et sa constitution est différente de la peau normale.
La dépigmentation de la peau disparaît en 3-4 mois.

 

La dépigmentation de la peau, surviendra-t-elle après l’enlèvement du xanthélasma ?

La dépigmentation est un phénomène normal dans le traitement du xanthélasma et d’enlèvement.
La dépigmentation survient chaque fois que la peau a guéri après l’ablation chirurgicale du xanthélasma.
L’utilisation du peeling personnalisé est le traitement le moins invasif disponible et le niveau de dépigmentation est très faible par rapport au niveau de dépigmentation post-ablation chirurgicale.
La dépigmentation ne durera que peu de temps.
Comme il arrive après toute lésion, il faut 3-4 mois pour que la nouvelle peau puisse se fondre avec le reste du tissu.
L’exposition au soleil accélère le processus.

 

Remèdes naturels

Une alimentation faible en gras peut diminuer le niveau de lipides dans le sang ainsi que prévenir les récidives.
Le vinaigre de cidre de pomme peut aider à métaboliser l’excès de graisse dans le corps.

Ail
L’ail peut provoquer l’enlèvement de la couche supérieure du xanthélasma, mais le depôt en lipides sous-jacent demeure.
L’ail peut brûler la peau et provoquer un faible gonflement, mais c’est un effet temporaire.