Glaucome aigu et chronique

Le glaucome est une pathologie de l’œil dans laquelle le nerf optique s’endommage et peut provoquer la perte de vision.
Ce nerf se trouve dans la partie postérieure de l’œil.
Dans la majorité des cas, le dommage au nerf optique est causé par une augmentation de la tension à l’intérieur de l’œil.

Il existe des types différents de glaucome

Le glaucome chronique à angle ouvert ou GCAO (appelé aussi glaucome chronique ou glaucome à angle ouvert primaire) est le type le plus fréquent.

fille, problèmes, vue, lunettes, glaucome

Cela se développe lentement, les éventuels dommages au nerf optique et la perte de vision sont progressifs.
L’angle ouvert se réfère à l’angle entre l’iris et la sclère, qui est normal tandis que dans le glaucome aigu à angle fermé (GAAF) cet angle se réduit.
Ce type de glaucome est assez rare.
Le glaucome chronique à angle ouvert provoque une augmentation soudaine de la tension à l’intérieur d’un œil.
L’œil devient rapidement rouge et douloureux.

Le glaucome secondaire est causé par plusieurs pathologies qui peuvent provoquer une augmentation de la tension de l’œil. Par exemple, il peut se produire comme complication de certaines lésions aux yeux.

Le glaucome congénital est une pathologie présente dès la naissance.

 

Glaucome chronique à angle ouvert


Dans le glaucome chronique à angle ouvert (que l’on appellera glaucome ou GCAO dorénavant) il y a un bouchement partiel au niveau du trabéculum cornéoscléral (canal de résorption de l’humeur aqueuse). Cela limite le drainage du liquide.
La raison pour laquelle le trabéculum est bouché et ne coule pas bien n’est pas encore complètement connue.
L’humeur aqueuse s’accumule si le drainage est insuffisant et le liquide en excès augmente la tension à l’intérieur de l’œil.

L’augmentation de la tension dans l’œil peut endommager le nerf optique (le nerf principal de la vision) et les fibres nerveuses qui partent de la rétine vers ce nerf.
La rétine contient les cellules de la vue dans la partie postérieure de l’œil.
Les parties endommagées de la rétine et du nerf causent des taches permanentes et la perte de vision. Dans certains cas, il peut aussi se produire la cécité totale.
Le nerf est en souffrance à cause de la tension qui survient sur lui et, dans les stades les plus avancés, la papille optique devient atrophique et prend une forme « excavée ».
Le glaucome peut intéresser les deux yeux à la fois (bilatéral). Toutefois, il progresse généralement plus rapidement dans un œil que dans l’autre.

 

Quelle est la différence entre l’augmentation de la tension dans l’œil et le glaucome ?

Glaucome aigu et chronique
Glaucome aigu et chronique

Glaucome signifie qu’une partie du nerf optique est endommagée, généralement la cause est l’augmentation de la tension de l’œil.
Un autre terme employé pour indiquer la tension de l’œil est la tension intraoculaire.

Toutefois, environ 20% des personnes avec glaucome ont une tension normale dans l’œil.

Dans ce cas, on parle de glaucome à pression normale ; le nerf optique peut être endommagé aussi suite à une tension de l’œil relativement basse.
D’autres facteurs, par exemple un apport insuffisant de sang, peuvent rendre le nerf optique très sensible aussi à des tensions modérées.
Au contraire, certaines personnes ont une tension majeure dans l’œil mais elles n’ont pas de glaucome et n’ont pas perdu la vue.
La tension élevée dans l’œil sans glaucome est appelée hypertension oculaire.
Toutefois, comme règle générale, si la tension oculaire est élevée, on a un risque majeur de développer un glaucome et une baisse de la vue.
Si la tension intraoculaire est élevée, il faut consulter un médecin pour le risque de développer le glaucome.

Les résultats d’une ample étude ont été publiés récemment. Ils ont démontré que, en cas d’hypertension oculaire, le risque de développer le glaucome est plus haut, mais il est probable qu’il y ait un bénéfice majeur du traitement pour réduire la tension dans l’œil.

 

Qui est intéressé par le glaucome chronique à angle ouvert ?

Le glaucome est plutôt fréquent. Environ 2% des personnes au-dessus des 40 ans a le glaucome. Cette donnée augmente à environ 1 sur 10 personnes au-dessus des 75 ans. Il est assez rare que les jeunes au-dessous des 35 ans aient le glaucome. Le glaucome peut intéresser n’importe qui.

Les facteurs de risque sont :

  • Membres de la famille avec glaucome,
  • Vision faible,
  • Diabète,
  • La race, en effet les personnes d’origine africaine ou afro-caribéenne sont plus intéressées,
  • Tension intraoculaire élevée,
  • Myopie,
  • Hypertension artérielle,
  • Migraine.

 

Quels sont les symptômes du glaucome chronique à angle ouvert ?

Généralement, dans un premier temps, il n’y a pas de symptômes. On ne ressent pas de mal de tête ou de rougeur dans l’œil.
La majorité des personnes avec glaucome n’observe pas de problèmes jusqu’à ce que se produit une perte de vision.
Cela survient parce que la première partie de la vision que l’on perd est la région la plus externe (périphérique) du champ visuel.
La vision centrale que l’on emploie pour se concentrer sur un objet, par exemple quand l’on lit, n’est pas atteinte jusqu’au stade avancé de la maladie.
En outre, bien que le glaucome intéresse généralement les deux yeux à la fois, il ne peut pas intéresser les deux yeux de la même façon.
L’œil meilleur peut compenser pendant quelques temps si l’autre commence à perdre une partie du champ visuel.
Certaines personnes âgées avec glaucome considèrent la perte graduelle de vision comme un effet normal du vieillissement.

Les patients pourraient avoir négligé de faire contrôler leurs yeux pendant plusieurs années et ils peuvent perdre de vision sans raison. Si le glaucome n’est pas traité, il est une des causes principales de cécité dans le monde. Toutefois, la cécité peut être évitée si le glaucome est diagnostiqué et traité tôt.

 

Qui devrait faire un dépistage pour le glaucome ?

Toutes les personnes au-dessus des 35-40 ans devraient faire contrôler leurs yeux chez un ophtalmologue tous les 5 ans au moins.
Un contrôle tous les 2 ou 3 ans est recommandé pour les personnes au-dessus des 50 ans.
Les contrôles aux yeux sont particulièrement importants si l’on fait partie d’un des groupes à risque énumérés ci-dessus.
Le contrôle de l’œil peut relever les signes précoces du glaucome avant qu’une perte significative de vision se produise.
La majorité des personnes avec glaucome découvre cette pathologie pendant une visite de routine chez l’ophtalmologue.
Par exemple, les personnes au-dessus des 40 ans avec un parent proche (mère, père, frère ou sœur) qui souffre de glaucome devraient prêter une attention particulière.
Si l’on souffre de glaucome, il faut informer les autres membres de la famille, pour qu’il puissent être testés.

 

 Qu’est-ce que signifie un test de l’œil pour le glaucome ?

Le test de l’œil implique généralement un examen détaillé des yeux en employant une lumière spéciale et une loupe appelé lampe à fente.
En particulier, on examine la partie postérieure de l’œil où le nerf optique sort de l’œil (disque optique).
Il y a des changements spécifiques qui peuvent être vus dans cette région si quelqu’un a le glaucome.
Le disque optique prend un aspect typique et on dit qu’il est concave. On peut effectuer une photo du disque optique.
Cette image peut être employée dans le futur, quand l’on contrôle à nouveau les yeux.
Il faut aussi mesurer la tension dans les yeux (tension intraoculaire) et l’épaisseur de la cornée. Cette donne sert parce que l’épaisseur de la cornée peut influencer la mesure de la tension intraoculaire.


Une lentille spéciale peut être employée pour examiner la région du drainage (ou trabéculum) de l’œil. Cet examen est appelé gonioscopie.
On peut aussi évaluer le champ visuel. C’est essentiel pour connaître l’ampleur du champ visuel quand l’on regarde en avant.
Comme indiqué précédemment, en général, dans le glaucome, c’est la périphérie (externe) du champ visuel qui est intéressé dans les phases initiales.

 

Quel est le traitement pour le glaucome chronique à angle ouvert ?

Le but du traitement est de réduire la tension dans l’œil.
Si la tension dans l’œil diminue, on empêche ou on retarde d’ultérieurs dommages aux nerf optique.
Toutefois, avec le traitement il n’est pas possible de restaurer la vision déjà perdue
La tension dans l’œil qui donne de problèmes peut être différente d’un cas à l’autre.
En partie cela dépend de combien la tension originelle est élevée.
L’ophtalmologue donne les recommandation adéquates.
La tension dans l’œil peut être réduire de plusieurs façons.

Collyre
Plusieurs collyres en vente peuvent diminuer la tension dans l’œil.
Ces médicaments servent à :

  1. Réduire la quantité d’humeur aqueuse produite ; les gouttes employées généralement sont des bêtabloquants : Timolol (Azarga), Nébivolol (Nebilox), etc.
  2. Augmenter le drainage de l’humeur aqueuse on emploie de cellules avec prostaglandines (par exemple, latanoprost, bimatoprost, travoprost).


L’ophtalmologue prescrit le médicament le plus adapte.
Les gouttes fonctionnent mieux chez certaines personnes que chez d’autres. Certaines gouttes ne sont pas adaptées pour tous.
Par exemple, les gouttes de bêtabloquants peuvent ne pas être adaptées pour ceux qui souffrent d’asthme ou de maladies cardiaques.
En outre, les possibles effets secondaires varient selon les différents types de gouttes.
Ainsi, si un médicament ne fonctionne pas très bien ou n’est pas adapté, un autre peut être plus efficace.

Dans certains cas, il faut deux types différents de gouttes pour maintenir la tension dans l’œil basse.
Les collyres sans conservateur sont disponibles pour ceux qui sont allergiques aux conservateurs dans les gouttes.
Il est fondamental de prendre les gouttes exactement comme indiqué.
Si l’on n’est pas sûr de l’emploi des gouttes, on peut demander des conseils à l’infirmière ou à un médecin expert.
Un ophtalmologue effectue un contrôle régulier de la tension dans l’œil, des nerfs optiques et du champ visuel.
La fréquence avec laquelle il faut se faire contrôler dépend de la situation personnelle.
Toutefois, il est important de respecter les rendez-vous des contrôles de dépistage.

 Comprimés
Les pilules fonctionnent en réduisant la quantité d’humeur aqueuse produite. Toutefois, les effets secondaires peuvent être gênants et, pour cela, les comprimés ne sont pas employés souvent par les patients.

Parmi les remèdes naturels, il y a des substances que l’on peut employer comme collyre ou que l’on peut boire : fenouil, euphraise et paprika.
Ces produits sont des anti-inflammatoires et aident à restaurer la vision.

Traitement laser
Si les gouttes pour les yeux ne permettent pas de réduire la tension dans les yeux de façon suffisante, le traitement laser peut être recommandé.
Un laser peut brûler le trabéculum et améliorer le drainage de l’humeur aqueuse.
Ce traitement est effectué dans quelques minutes.
On insère une lentille de contact sur l’œil pour aider le spécialiste à mettre au point le rayon laser.
On peut ressentir une sensation de piqûre et on peut observer des lumières clignotantes, mais, en général, cette procédure est bien tolérée.
Une autre technique est l’emploi d’un laser pour détruire certaines parties du corps ciliaire.
Cela diminue la quantité d’humeur aqueuse qui est produite.
Parfois le collyre est nécessaire aussi après la chirurgie laser.

Chirurgie


Si les autres traitements ne sont pas efficaces, le chirurgien peut recommander une opération appelée trabéculectomie.
La trabéculectomie implique la création d’un canal à l’intérieur de la partie antérieure de l’œil juste au-dessous de la conjonctive.
Ainsi, l’humeur aqueuse peut contourner le trabéculum bouché.
En effet, c’est comme former une petite valvule de sécurité pour l’humeur aqueuse.
L’intervention chirurgicale peut être recommandée après avoir essayé le collyre, mais sans rejoindre une tension normale dans l’œil, surtout chez les personnes les plus jeunes ou si la tension dans l’œil est très élevée.
Comme dans toutes les opérations, il y a un petit risque de complications.
En outre, il pourrait être nécessaire de répéter l’opération dans certains cas.
En général, cela survient parce que certains tissus cicatriciels se forment à l’intérieur du canal et empêchent le drainage de l’humeur aqueuse.
Rarement, on effectue une opération différente pour insérer un petit tuyau de drainage à l’intérieur de l’œil pour drainer l’humeur aqueuse.
Cette opération est généralement effectuée seulement si la trabéculectiomie a été essayée plusieurs fois sans résultats.

 

Quel est le pronostic ?


Il est important de se rendre compte que la majorité des personnes traitées pour le glaucome ne perdra pas de vision.
Toutefois, au fin de préserver la vision, il est très important de suivre le traitement indiqué par le médecin. Il faut suivre les instructions du médecin.
Il faut exécuter les instructions données et employer régulièrement le collyre.