Dégénérescence maculaire

La dégénérescence maculaire liée à l’âge est la dégénérescence progressive ou la déchirure de la macula de l’œil.

La macula est un petit cercle situé au centre de la rétine, le tissu sensible à la lumière qui tapisse la partie postérieure de l’œil.

La macula est la partie de la rétine responsable de la vision centrale qui permet de voir clairement les details.

Il y a plusieurs décennies, les termes les plus utilisés étaient établis selon l’aspect clinique et l’âge des patients affectés :

  • Maculopathie sénile,
  • Dégénérescence maculaire sénile,
  • Dégénérescence maculaire discoïde.

Le terme « sénile » a cessé d’être utilisé à partir de la moitié des années 80.

 

Classification

La dégénérescence maculaire se distingue en sèche (non néovasculaire) ou humide (néovasculaire)

 

Dégénérescence maculaire sèche ou atrophique (non néovasculaire)

Il s’agit du stade initial de la maladie et peut résulter du vieillissement et amincissement des tissus maculaires, du dépôt de pigment à l’intérieur de la macula, ou bien d’une combinaison des deux phénomènes.

La dégénérescence maculaire sèche est diagnostiquée lorsque les Drusen (taches jaunâtres) s’accumulent à l’intérieur et autour de la macula.

Il semble que ces taches soient des dépôts ou des détritus résultant de la dégénérescence du tissu.

La perte progressive de la vue centrale peut se vérifier avec la dégénérescence maculaire sèche mais généralement la dégénérescence maculaire humide entraîne une perte visuelle plus grave.

Toutefois la dégénérescence maculaire sèche peut progresser lentement au stade avancé d’atrophie géographique.

L’atrophie géographique se traduit par la dégénérescence des cellules les plus profondes de la rétine. Ces cellules font partie de la couche d’épithélium pigmentaire rétinien.

L’atrophie géographique peut entraîner une perte grave de la vue.

Il semble actuellement que le moyen le meilleur pour protéger les yeux du développement précoce de la dégénérescence maculaire sèche soit :

  • Une alimentation saine,
  • Activité physique,
  • Porter des lunettes de soleil qui protégent les yeux des rayons ultraviolets UV dangereux ainsi que de la radiation de haute énergie visible (HEV).

Dégénérescence maculaire humide ou exsudative (Néovasculaire)

Dans 10% des cas la dégénérescence maculaire sèche progresse en cette forme plus avancée de la maladie où des vaisseaux sanguins se développent sous la rétine, de plus il y a une fuite de sang et liquide.

Cette fuite provoque des dommages irréversibles au niveau des cellules de la rétine sensible à la lumière qui meurent et créent des angles aveugles au niveau de la vision centrale.

La néovascularisation choroïdienne est le procès entraînant la dégénérescence maculaire humide et le développement anormal de vaisseaux sanguins.

Cela se produit parce que le corps cherche à créer un réseau de vaisseaux sanguins afin de donner plus de substances nutritives et d’oxygène à la rétine de l’œil.

Au lieu de résoudre le trouble, ce procès crée des cicatrices et engendre la perte de la vision centrale.

On distingue deux catégories de dégénérescence maculaire humide :

  1. Occulte. Le développement de vaisseaux sanguins sous la rétine n’est pas si prononcé et la perte est moins évidente dans la forme NVC occulte de la dégénérescence maculaire humide, qui engendre généralement une perte de vision moins grave.
  2. Classique. La dégénérescence maculaire humide est définie classique lorsque le développement de vaisseaux sanguins et des cicatrices est très visible, et les bords observés sous la rétine sont bien délinées. Généralement dans ce cas la perte de sang qui se produit est plus grave.

 

Facteurs de risque

Le risque de dégénérescence maculaire s’accroît avec l’âge.

Parmi les autres facteurs de risque figurent :

  • Le tabagisme. Des études récentes montrent que le tabagisme accroît les risques d’apparition du trouble.
  • Ethnicité. Les caucasiens sont plus susceptibles que les personnes d’ascendance africaine.
  • Les antécédents familiaux. Les personnes ayant une histoire familiale de dégénérescence maculaire sont plus susceptibles.
  • Effets secondaires des médicaments. Les effets secondaires des médicaments toxiques tels que la chloroquine (un médicament contre le paludisme) ou la phénothiazine peuvent entraîner une dégénérescence maculaire.      

 

Dégénérescence maculaire juvénile

La dégénérescence maculaire juvénile est le terme utilisé pour indiquer des maladies oculaires héréditaires se produisant les enfants et les jeunes, parmi lesquelles la maladie de Stargardt ou de Best. Ces maladies rares entraînent la perte de vision centrale qui peut débuter dans l’enfance ou l’adolescence.

La maladie de Stargardt est caractérisée par des taches jaune-blanchâtres qui appairessent dans la région centrale de la macula.

Si les taches sont réparties sur le fond d’œil, c’est le fundus flavimaculatus.

Ces taches jaunes correspondent à des dépôts d’une substance graisseuse produite pendant l’activité régulière des cellules.

La maladie de Best ou dystrophie maculaire vitelliforme est caractérisée par l’accumulation jaune

sous-maculaire de liquides, comme un kyste.

Au stade initial, le kyste a un aspect « de jaune d’oeuf » et il n’entraîne aucune baisse d’acuité visuelle.

A la fin le kyste casse et le liquide se répand dans toute la région maculaire.

 

Quels sont les symptômes de la dégénérescence maculaire ?

Les symptômes sont habituellement discrets et peuvent être négligés avant qu’elle ne progresse ou ne touche les deux yeux.

Le premier signe de la dégénérescence maculaire est généralement l’apparition d’un point flou au centre du champ visuel.

Avec le temps ce point peut s’accroître ou devenir plus sombre.

Parmi les symptômes de la dégénérescence maculaire figurent :

  • Taches sombres et floues au centre du champ visuel,
  • Baisse de la perception des couleurs.

Ces signes doivent amener à consulter un ophtalmologiste au plus tôt.

 

Diagnostic de dégénérescence maculaire

 

Dégénérescence maculaire,œil,rétine,maculopathie

 

 

Seul un examen complet des yeux dilatés peut détecter la maladie.

L’examen ophtalmologique peut comprendre :

  • Test de l’acuité visuelle. Ce graphique mesure la vision à distance.
  • Examen de la vue avec dilatation. L’ophtalmologiste met des gouttes dans les yeux pour élargir les pupilles afin de mieux voir la partie postérieure de l’œil. A l’aide d’une loupe spéciale, il analyse la rétine et le nerf optique.
  • Test à la fluorescéine. L’ophtalmologiste injecte un colorant dans le bras du patient. Après quelques secondes, le colorant traverse les vaisseaux sanguins dans les yeux.

Une caméra spéciale prend des photos afin d’évaluer l’état des vaisseaux sanguins.

 

Grille d’Amsler

Il s’agit d’un graphique utilisé pour contrôler la vision du patient, car la dégénérescence maculaire sèche peut parfois évoluer vers la forme humide plus dangereuse.

Pour utiliser la grille d’Amsler, il faut faire les test avec les lunettes et placer la grille bien éclairée à une distance d’environ 12 à 15 centimètres du visage.

 

Couvrir un œil

Fixer le point noir au centre de la grille avec l’œil libre.

Sans cesser de fixer le point noir, remarquer si toutes les lignes de la grille sont droites ou si des parties apparaissent ondulées, embrouillée ou sombres.

Répéter le test avec l’autre œil.

Si une partie de la grille apparaît ondulée, embrouillée ou sombre, consulter l’ophtalmologiste.

Si, tout en regardant la grille, vous constatez des changements, il faut immédiatement informer l’ophtalmologiste.

 

 

Traitement pour la dégénérescence maculaire

Actuellement il n’existe pas un traitement définitif concernant la dégénérescence maculaire, mais certains traitements peuvent considérablement prévenir ou ralentir la progression de la maladie.

 

Parmi les options disponibles figurent :

Médicaments anti-angiogéniques. Ces médicaments (Avastin, Eyelea, Lucentis) inhibant la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins ainsi que les pertes des vaisseaux anormaux à l’intérieur de l’œil qui causent la dégénérescence maculaire humide.

Ce traitement constitue un pas important car il a permis à beaucoup de patients de récupérer la vue précédemment perdue.

 

Vitamines

Une étude réalisée à grande échelle chez la National Eye Institute, appelée AREDS (étude sur les maladies des yeux concernant l’âge), a montré que les vitamines C, E,

bêta-carotène, zinc et cuivre peuvent réduire le risque de perte de la vision chez des patients atteints de dégénérescence maculaire sèche intermédiaire ou avancée.

Ensuite l’étude a procédé afin de mieux comprendre si l’ajout d’autres vitamines et minéraux dans les integrateurs peut améliorer les résultats.

Le premier ajout consistait en d’acides gras oméga-3 (huile de poisson) et le deuxième ajout était une combinaison de deux caroténoïdes, la lutéine et la zéaxanthine qui se trouvent dans les legumes à feuilles vertes ou dans d’autres fruits ou legumes.

La recherche a montré :

Le bêta-carotène ne réduit pas le risque de progression de la dégénérescence maculaire.

La supplémentation d’oméga-3 ne réduit pas la progression de la maladie.

La formule AREDS peut aider même en incorporant moins de zinc.

Les patients qui ont aussi utilisé des integrateurs de lutéine et zéaxanthine, et qui avaient une alimentation déficiente, ont obtenu une amélioration des résultats.

En général, les personnes qui ont pris la lutéine et la zéaxanthine au lieu du bêta-carotène ont obtenu plus de bénefices.

Thérapie au laser. Le rayon laser à haute énergie peut être utilisé pour détruire les vaisseaux sanguins anormaux qui se développent durant la dégénérescence maculaire.

Thérapie photodynamique au laser. Il s’agit d’un traitement divisé en deux phases où un médicament photoactivable (Visudyne) est utilisé pour détruire les vaisseaux anormaux.

Le médicament photoactivable est administré par voie intraveineuse et absorbé par les vaisseaux anormaux de l’œil.

Ensuite, un faisceau laser froid est brillé dans l’oeil pour stimuler le médicament, et donc détruire les vaisseaux sanguins anormaux.

Aide pour la malvoyance. Il s’agit de dispositifs ayant des verres spécials ou des systèmes électroniques qui produisent des images agrandies des objets proches. Ces dispositifs permettent aux personnes atteintes de perte de la vue par dégénérescence maculaire d’optimiser leurs capacités visuelles restantes.  

Les chercheurs sont en train d’étudier de nouveaux traitements expérimentaux pour la dégénérescence maculaire.

 

D’autres thérapies

La chirurgie sus-maculaire est l’intervention chirurgicale pour l’enlèvement des vaisseaux sanguins ou de sang anormaux.

Translocation de la rétine

La translocation de la rétine est une opération chirurgicale visant à détruire les vaisseaux sanguins anormaux localisés sous la région centrale de la macula.

Il n’est pas possible de pointer un faisceau laser sur cette région en toute sécurité.

Réhabilitation de la malvoyance

En cas de troubles visuels, il est possible d’améliorer considérablement la qualité de la vie à l’aide de la réhabilitation visuelle.

La réhabilitation de la malvoyance enseigne aux patients les manières les plus efficaces pour mieux optimiser leurs capacités visuelles restantes ainsi que pour exécuter leurs activités quotidiennes.

Les services de réhabilitation de la malvoyance comprennent :

  • Une évaluation par l’ophtalmologiste concernant la malvoyance ;
  • La prescription des dispositifs ;
  • Réhabilitation pratique : lecture, écriture, shopping, cuisine, éclairage etc.