Conjonctivite virale et bactérienne

La conjonctivite (également appelée œil rose) est l’inflammation de la conjonctive. La conjonctive est le tissu fin et clair sur la partie blanche de l’œil et tapissant l’intérieur de la paupière.

La conjonctivite virale est la cause la plus fréquente d’œil rouge aigu.

La conjonctivite virale, ou bactérienne, affecte souvent les deux yeux au même temps, même si elle peut affecter un seul œil et se propager ensuite dans l’autre œil après un ou deux jours.
Elle peut être asymétrique et affecter davantage un seul œil.

Même si la conjonctivite virale peut être irritante, elle n’affecte que rarement la vision .

Il s’agit d’une maladie qui affecte et les adultes et les enfants .
Toutefois, la conjonctivite bactérienne est plus fréquente chez les enfants que chez les adultes.

 

Classification

Il est possible de distinguer les conjonctivites comme suit:
Conjonctivites séreuses : caractérisées par un afflux élevé de sang, du gonflement et une faible sécrétion de pus.
Conjonctivite catarrhale : Il s’agit de la seule forme de conjonctivite caractérisée par la sécrétion de mucus.
Conjonctivite purulente : caractériseé par la présence d’yeux rouges et une sécrétion élevée de pus, en outre peut aussi affecter la cornée.
Conjonctivite pseudomembraneuse : dans ce cas la conjonctive est couverte par une membrane de fine fibrine. Lorsque cette membrane se détache, un saignement peut facilement se vérifier.
Conjonctivite folliculaire : caractériseé par la présence de follicules, à savoir un amas de lymphocytes et plasmocytes semblables à des structures blanchâtres, arrondies et légèrement en relief.

 

Quelles sont les causes qui provoquent la conjonctivite virale ou bactérienne ?

Il existe de différentes formes de conjonctivite, chacune caractériseé par une cause bien définie.

Conjonctivite virale
La conjonctivite virale est provoquée par l’infection de l’œil ayant un virus.
Elle peut être provoquée par de différents virus, dont beaucoup sont liés à une infection aux voies respiratoires supérieures, telles que le rhume ou le mal à la gorge.
La période d’incubation est très variable, de quelque jours à un mois.
Elle se répand rapidement et facilement parmi les personnes, et donc peut provoquer des épidémies.
Elle est généralement faible, la symptomatologie est plus intense pendant les premiers 3-5 jours de l’infection. La maladie disparaît généralement en 7-14 jours sans traitements et sans effets à long terme.
En cas de complications, il faut au moins 2-3 semaines pour résoudre complètement la conjonctivite virale.
La période de contagion est d’environ 12 jours après le début des symptômes.

 

Les formes les plus graves de conjonctivite virale

La conjonctivite peut se développer avec la kératite (infection de la cornée). Elle est généralement causée par une infection avec le virus de l’herpès.
En cas de kératoconjonctivite, on ressent de la douleur au niveau de l’œil, alors que les symptômes concernant la conjonctivite virale se limitent à l’irritation superficielle ainsi que la vision brouillée.

Un virus appelé adénovirus peut parfois provoquer une conjonctivite grave et prolongée.

La conjonctivite néonatale affecte les nouveau-nés et peut être causée par certains germes appelés chlamydia ou gonorrhée.
Ces infections sexuellement transmissibles sont graves et si affectent les yeux des enfants, un traitement urgent s’impose.
Les mères dont les parties génitales sont infectées risquent d’infecter l’œil du bébé lors de l’accouchement.
La conjonctivite néonatale ne doit pas être confondue avec l’œil collé, un phénomène très fréquent chez les nouveau-nés provoqué par l’obstruction d’un canal lacrymal.

Un canal lacrymal bouché avec l’œil collé ne provoque ni rougeur ni une inflammation de la conjonctive.

La conjonctivite par l’herpès simples est causée par un virus, mais elle se distingue légèrement des infections virales nornales.
Les symptômes qui se distinguent sont :

  • Douleur des yeux et brûlure qui peuvent devenir insoutenables ;
  • La formation de vésicules sur la conjonctive ou sur la paupière.

La kératoconjonctivite épidermique est très contagieuse et de nombreuses épidémies s’affirment souvent dans les écoles.
Il s’agit d’une forme infectieuse de la condition dérivant des familles particulières d’adénovirus et se répand à travers le contact avec les personnes atteintes, avec les instruments ou d’autres objets.
La période d’incubation est d’environ 5/10 jours.
Les symptômes concernant cette forme de conjonctivite durent généralement de une à trois semaines.
Cette forme de conjonctivite provoque une vision floue qui peut durer quelque mois.

Les symptômes de la kératoconjonctivite épidermique sont :

  • Rougeur et irritation aux yeux
  • Photophobie (sensibilité à la lumière)
  • Larmoiement,
  • Lymphonœuds gonflés du côté de la partie affectée,
  • Vision brouillée.

 

Conjonctivite bactérienne

Parmi les autres, le staphylocoque et le streptocoque sont des bactéries entraînant souvent la conjonctivite.
La période d’incubation (en absence de symptômes) concernant cette maladie est de 2/3 jours.
Les symptômes de la conjonctivite bactérienne surviennent rapidement, parmi lesquels figurent :

  • Douleur des yeux,
  • Yeux gonflés,
  • Démangeaison,
  • Rougeur,
  • Pertes modérées ou excessives, généralement de couleur jaune ou verdâtre,
  • Gonflement des lymphonœuds au niveau des oreilles.

Les pertes s’accumulent souvent après avoir dormi.
Les enfants affectés peuvent avoir « les yeux collés ». Dans ce cas, il est nécessaire un linge chaud afin d’éliminer les pertes des yeux.
En cas d’œil collé, il est important de ne pas ouvrir les paupières tout à coup, il faut d’abord tourner la paupière et regarder vers un côté, ensuite la paupière s’ouvrira lentement provoquant beaucoup moins de douleur.
Le traitement pour la conjonctivite bactérienne prévoit des lavages répétés à l’aide d’un petit linge chaud (un oeil après l’autre) ainsi que l’utilisation d’antibiotiques sous forme de collyre ou pommade prescrits par le médecin.

La conjonctivite provoquée par l’infection par chlamydia est une forme très rare dans le monde occidentaux, elle est toutefois très commune en Afrique et dans les pays du Moyen-Orient.
La chlamydia peut être la cause de l’œil rose chez les adultes et les nouveau-nés.
Chez les adolescents et les adultes, elle peut se transmettre sexuellement.
L’œil rose par chlamydia est souvent traité avec l’érythromycine (Erythrocine) ou la tétracycline orale, sauf pour les enfants ayant moins de 8 ans car ils peuvent provoquer l’hypoplasie (arrêt du développement ou développement insuffisant) de l’émail dentaire.

 

Conjonctivite virale,bactérienne,yeux rougesContagion et transmission de la conjonctivite bactérienne

Certains gestes empêchent la contagion et en préviennet la diffusion :

  • Se laver souvent les mains ;
  • Utiliser fréquemment le désinfectant antibactérien, en particulier s’il n’est pas possible se laver les mains à l’eau et au savon ;
  • Appliquer des compresses chaudes plusieurs fois par jour ;
  • Eviter de toucher directement les yeux ;
  • Ne pas toucher les autres personnes ;
  • Eviter de nager dans des piscines ou des baignoires hydromassantes ;
  • Ne pas saisir la main à d’autres personnes ;
  • Eviter de partager des serviettes, lunettes, lunettes de soleil, collyres, coussins ou le maquillage ;
  • Garder les lunettes bien nettoyées ;
  • Une femme enceinte atteinte d’une maladie sexuellement transmise devrait consulter un médecin et suivre le traitement adéquat ;
  • Changer souvent vos taies d’oreiller ou les serviettes ;
  • Désinfecter souvent les objets domestiques partagés ;
  • Ne pas porter les lentilles de contact, ne pas appliquer le maquillage et les collyres ;
  • Les parents doivent enseigner aux enfants l’importance de prévenir la diffusion de la conjonctivite.

 

Diagnostic de la conjonctivite

C’est le médecin de famille qui souvent diagnostique et traite la conjonctivite.
Le médecin effectue généralement le diagnostic selon l’examen des yeux et les antécédents du patient.
Un prélèvement oculaire est parfois nécessaire, en particulier dans le cas où le patient ne s’améliore pas.

 

Traitement de la conjonctivite virale et bactérienne

La plupart des cas de conjonctivite virale ne nécessitent d’aucun soin médical et disparaissent en une ou deux semaines.

Traitement de la personne atteinte de conjonctivite
Il existe plusieurs moyens pour traiter la conjonctivite virale à la maison :
1. Enlever les lentilles de contact. Eviter le port des lentilles de contact pendant 24 heures après la fin du traitement. Ne pas réutiliser les vieilles lentilles de contact après la disparition de l’infection car elles pourraient être une source potentielle d’une infection nouvelle.
2. Utiliser des collyres lubrifiants. Ils sont disponibles sans ordonnance ou sur ordonnance. Ils peuvent soulager la douleur ainsi que les autres symptômes des yeux.
3. Procéder au nettoyage délicat des pertes collées des paupières ainsi que des cils à l’aide d’une serviette en papier résistant.

conjonctivite,oeilAntibiotiques
Les antibiotiques ne sont pas généralement administrés pour le traitement de la conjonctivite virale car ils n’accélèrent pas le temps de récupération, et de plus, il y a un risque très bas de complications en cas de conjonctivite non traitée.
Toutefois, si l’infection est particulièrement grave ou persiste depuis deux semaines ou plus, le médecin peut administrer les antibiotiques.

Les deux antibiotiques principaux qui peuvent être prescrits sont :
1. Chloramphénicol
2. Acide fusidique

Parmi ces antibiotiques, le chloramphénicol est la première choix et il est administré sous forme des gouttes oculaires.

Elles sont à appliquer comme suit :
Appliquer une goutte dans l’œil infecté toutes les deux heures pendant les deux premiers jours.
Appliquer une goutte dans l’œil infecté toutes les quatre heures pendant les cinq jours suivants.
Il faut appliquer les gouttes lorsqu’on est éveillé.
Si les symptômes s’améliorent pendant les cinq premiers jours, continuer à utiliser le collyre pendant deux jours encore.
Si vous n’aimez pas les collyres, le médecin peut administrer l’antibiotique sous forme de pommade.

Acide fusidique
L’acide fusidique est prescrit si le chloramphénicol n’est pas adéquat pour le patient.
Il est souvent conseillé aux enfants et aux personnes âgées car il ne doit pas être souvent appliqué. Il est aussi le traitement préféré par les femmes enceintes.
L’acide fusidique est disponible sous forme de collyre à utiliser généralement deux fois par jour pendant sept jours.

Effets secondaires
Le collyre peut provoquer la vision floue.
Eviter de conduire des véhicules après l’application du collyre.
Ni l’acide fusidique ni le chloramphénicol ne provoquent généralement d’effets secondaires, même s’ils peuvent causer une sensation de brûlure aux yeux. Cette sensation ne devrait pas se prolonger.

D’autres traitements pour la conjonctivite virale ou bactérienne
Si les symptômes persistent après deux semaines, il est important de retourner chez le médecin de famille.
Il faut contacter tout de suite le médecin de famille dans le cas où les symptômes suivants se présentent:

  • Douleur aux yeux,
  • Hypersensibilité à la lumière (photophobie),
  • Perte de la vue,
  • Rougeur intense à un seul œil ou aux deux yeux.

Le médecin peut conseiller les tests pour les infections sexuellement transmissibles (ITS). Certaines infections sexuellement transmissibles telles que la chlamydia, peuvent entraîner la conjonctivite virale avec une symptomatologie qui peut durer pendant plusieurs mois.

 

Alimentation et complément alimentaire pour la conjonctivite virale et bactérienne

Il est possible d’utiliser les integraturs oraux suivants qui renforcent le système immunitaire et permettent une guérison plus rapide, mais seulement sous la supervision du médecin :

  • Vitamine c,
  • Zinc

Herbes
L’utilisation des herbes constitue un remède naturel pour renforcer le corps et pour traiter la maladie.
Toutefois, les herbes peuvent provoquer des effets secondaires et interagir avec d’autres herbes, integrateurs ou médicaments.
Pour ces raisons, il faudrait les utiliser avec attention et sous la supervision d’un spécialiste.

Les compresses et les lavages sont des traitements à appliquer directement sur les paupières plusieurs fois par jour.
Les herbes les plus utiles pour la conjonctivite allergique sont :

  • Euphraise (Euphrasia officinalis) : pour combattre les infections et pour essuyer le liquide en excès ;
  • Camomille (Matricaria recutita) : pour combattre les infections ;
  • Semis de fenouil (Foeniculum vulgare) : pour combattre les infections ;
  • Calendula (Calendula officinalis) : pour lénifier les irritations ;

Plantain (Plantago lanceolata) : astringent et lénitif. Ses feuilles fraîches sont la partie la plus efficace.