Cataracte à l’œil

La cataracte est un trouble des yeux, plus précisément le cristallin devient opaque, il peut se produire une petite opacité locale ou une perte diffuse de transparence.

La cataracte est significative sur le plan clinique lorsqu’elle provoque une baisse considérable de l’acuité visuelle ou un dommage fonctionnel.
La cataracte peut se présenter dans un seul œil ou les deux yeux.
Elle ne se propage pas d’un œil à l’autre.

 

Qu’est ce que le cristallin?

Le cristallin est la partie transparente de l’œil qui assure la mise au foyer de la lumière ou d’une image sur la rétine.
La rétine est le tissu sensible à la lumière situé dans la partie postérieure de l’œil.
Pour un œil normal, la lumière arrive à la rétine en passant à travers le cristallin transparent.
Une fois arrivé à la rétine, la lumière est traduite en signaux nerveux envoyés au cerveau.
Le cristallin doit être clair pour recevoir une image nette à transmettre à la rétine.
Si le cristallin est couvert de la cataracte, les images perçues sont brouillées.

La cataracte est la cause la plus fréquente de perte de la vue après l’âge de 40 ans ainsi que la cause principale de cécité dans le monde.
Selon les statistiques, il y a plus de causes de cataracte que de causes de glaucome, dégénérescence maculaire et rétinopathie diabétique dans le monde.

 

Types de cataracte

  1. Cataracte relative à l’âge. Comme le nom le suggère, ce type de cataracte est causée par le vieillissement.
  • Cataracte sénile corticale;
  • Cataracte sénile immature: le cristallin est partiellement opaque, vision brouillée;
  • Cataracte sénile mature: le cristallin est complètement opaque, perte totale de la vue;
  • Cataracte sénile hypermature: substance corticale liquéfiée – cataracte de Morgagni.
  • Cataracte sénile nucléaire:
    1. Cataracte brunescente,
    2. Cataracte brune,
    3. Cataracte blanche.

2. Cataracte secondaire. La cataracte peut survenir après une intervention chirurgicale pour d’autres troubles aux yeux, comme le glaucome.
La cataracte peut aussi se développer chez des personnes ayant d’autres troubles de santé comme le diabète, en outre certains médicaments peuvent également provoquer des cataractes, notamment les stéroïdes.

3. Cataracte traumatique. La cataracte peut se développer après traumatisme à l’oeil, parfois quelques années plus tard.

4. Cataracte congénitale. Certains enfants sont atteints de cataracte dès la naissance ou la développent pendant l’enfance, souvent dans les deux yeux. Il s’agit de très petites cataractes qui n’ont aucune conséquence pour la vue, dans le cas contraire il pourrait être nécessaire d’enlever le cristallin.

 

La cataracte polaire

Ce type de cataracte congénitale peut être classée en 2 sous-types :

  1. Cataracte polaire antérieure
    Dans la plupart des cas, la cataracte polaire antérieure est bilatérale et symétrique. Généralement il s’agit de petites cataractes non-progressives, mais qui sont liées à d’autres aberrations optiques. Ce type de cataracte n’influe pas sur la vue et une thérapie n’est pas nécessaire.
  1. Cataracte polaire postérieure
    Généralement la cataracte polaire postérieure est grande et près de la partie centrale du cristallin. Ce type de cataracte affecte souvent la vue à cause de ses dimensions et de sa position centrale.

 

La cataracte congénitale

  1. Cataracte suturale
    Elle est également appelée cataracte stellaire.
    Ces cataractes se manifestent comme des opacifications longitudinales ramifiées.
    Généralement, il s’agit d’un type de cataracte bilatérale symétrique, elle est héréditaire.
    Ce type de cataracte n’affecte pas la vue et le traitement n’est pas nécessaire.
  1. Cataracte lamellaire
    Il s’agit de cataracte congénitale la plus fréquente, bilatérale et symétrique.
    La cataracte lamellaire peut être héréditaire.
    Parfois ce type de cataracte survient à cause de l’exposition de la mère à un matériaux toxique pendant la grossesse au stade de développement de l’enfant.
    La cataracte lamellaire se manifeste avec un cercle d’opacités autour d’un noyau clair central bien limité avec la même forme et densité pour les deux yeux.
  1. Cataracte zonulaire est progressive et elle a un phénotype variable au sein de la même famille.
    Généralement elle est bilatérale et elle peut survenir vers la première enfance ou elle est congénitale.
    Les opacifications sont fines, diffusées et purulentes et elles se présentent dans les fibres cristalliniennes primaires dans le noyau embryonnaire, souvent avec une densité majeure aux extrémités de la suture en Y.
    Toutefois, les opacifications peuvent concerner le noyau entier.
  1. Cataracte complète
    Pour ce type de cataracte, toutes les fibres cristalliniennes présentent des opacifications et donc elles ne sont pas transparentes. Cette cataracte peut être unilatérale ou bilatérale.
    Certaines cataractes peuvent être partielles à la naissance, mais souvent elles deviennent rapidement complètes ou dans une brève période de temps après la naissance.
    C’est la cataracte ayant l’effet le pire sur la vue parmi tous les types de cataracte congénitale.
  1. Cataracte radio-induite.
    La cataracte se manifeste après l’exposition à certains types de rayons X.

 

Classification selon la localisation

Une cataracte sous capsulaire est localisée dans la partie postérieure du cristallin.
Les personnes atteintes de diabète ou les personnes prenant des doses élevées de cortisonoïdes courent un risque majeur de développement de cataracte sous capsulaire.

Une cataracte nucléaire survient en profondeur dans la partie centrale (noyau) du cristallin.
Généralement la cataracte nucléaire est liée au vieillissement.
Classification de la cataracte nucléaire selon le degré de dureté et de difficulté d’enlèvement chirurgical

  1. Gris
  2. Jaune
  3. Ambre
  4. Marron/noir

Cataracte,cristallin,opaque,symptômes,diagnosticCataracte sous capsulaire postérieure (très fréquente)

Cataracte secondaire:
Opacification capsulaire postérieure après une intervention chirurgicale bien réussie concernant une cataracte extracapsulaire (généralement à partir de trois mois jusqu’à deux années après). Une procédure ambulatoire rapide et indolore de capsulotomie au laser Yag est nécessaire afin de rétablir la transparence de l’œil .

La cataracte corticale présente des opacifications blanches similaires à des coins qui surviennent dans la périphérie du cristallin et se propage vers le centre.
Cette cataracte est liée à l’opacification du cortex du cristallin, c’est à dire la partie du cristallin qui entoure le noyau central.

 

Facteurs de risque liés à la cataracte

Les facteurs suivants peuvent augmenter les probabilités de développement de cataracte:

  • Âge;
  • Familiers qui ont/ont eu la cataracte (antécédents familiaux);
  • Diabète;
  • Exposition aux rayonnements ionisants – les pilotes de ligne ont un risque majeur de cataracte nucléaire par rapport aux autres personnes et ce risque est lié à l’exposition au rayonnement cosmique.
  • Statite – des chercheurs de l’université de Waterloo, en Canada, ont signalé dans la Revue d’Optométrie et Sciences de la Vision que les personnes prenant des statines ont un risque majeur de développement de cataracte sénile;
  • L’exposition solaire répétée et prolongée
  • L’utilisation prolongée de cortisonoïdes – beaucoup de personnes asthmatiques inhalent souvent des stéroïdes, par exemple les personnes atteintes de broncho-pneumopathie chronique obstructive.

Une étude conduite par le centre pour la recherche de la vue de l’Université de Sydney, en Australie, a relevé que le risque de cataracte est majeur chez les patients qui prennent ces médicaments.

  • Inflammation précedente de l’œil.
  • Lésions oculaires précedentes
  • L’exposition au plomb peut augmenter le risque de développement de cataracte, selon les scientifiques de l’Institut national de sciences de la santé environnementale aux Etats-Unis.
  • Perte de fonctionnalité de la cristalline – lorsque l’œil vieillit, un type de protéine spécifique (cristalline) commence à perdre sa fonctionnalité.
  • La perte de fonctionnalité de la cristalline entraîne soit l’accéleration soit la formation de la cataracte.

 

Symptômes de la cataracte

Parmi les signes et les symptômes de la cataracte il y a:

  • Vue brouillée ou obscurcie;
  • Difficulté croissante dans la vision nocturne
  • Sensibilité à la lumière (photophobie) et aux reflets;
  • Perception des « halos » autour des lumières;
  • Perte de la vue;
  • Des couleurs fades et moins vives;
  • Vue dédoublée dans un seul œil.

Dans un premier temps, la vue brouillée provoquée par la cataracte peut concerner seulement une petite partie du cristallin de l’œil.
Lorsque la cataracte augmente, la vue s’obscurcit de plus et la lumière qui passe à travers le cristallin devient deformée.
Tout cela peut être la cause des signes et des symptômes plus faciles à percevoir.

 

Complications de la cataracte

Cécité – une cataracte qui n’est pas traitée peut mener à la perte complète de la vue.
Taux de mortalité plus élevé – selon un étude conduit par un groupe de chercheurs de l’université de Sydney, en Australie, il paraît que les personnes de plus de 50 ans avec cataracte et les personnes parmi 49 et 74 ans avec dégénérescence maculaire liée à l’âge ont des taux de mortalité plus élevés pendant les 11 années à venir par rapport aux personnes n’ayant pas d’aberrations optiques.

 

Diagnostic de la cataracte sénile

Généralement le médecin ou l’ophtalmologue observent facilement un cas de cataracte lorsqu’ils examinent les yeux.
Parfois une cataracte au premier stade est relevée au cours d’un examen routinier de la vue, avant que le patient s’aperçoive d’un trouble visuel.
La cataracte est individuée à l’aide d’un examen ophtalmologique complet qui comprend:

  1. Evaluation de l’acuité visuelle. Evaluation graphique de la vue à des distances différentes.
  2. Examen ophtalmologique des pupilles dilatées. L’ophtalmologue place quelques gouttes dans l’œil pour dilater les pupilles.
    L’ophtalmologue se sert d’une loupe particulière pour analyser la rétine et le nerf optique afin de détecter d’éventuels signes de dommages ou troubles visuels. Après l’examen il est possible que la vue reste brouillée pendant quelques heures.
  3. Tonomètre. Appareil destiné à la mesure de la tension intraoculaire. Des gouttes anesthésiants peuvent être placées au cours de cet examen.