Blépharite – cause et symptômes

La blépharite est une inflammation chronique des paupières particulièrement du bord ciliaire, c’est à dire l’extrémité entre la peau et la muqueuse de l’œil (zone à la racine des cils).
La blépharite se manifeste lorsque les petites glandes sébacées (glandes de Meibomius) situées près de la racine des cils ne fonctionnent pas correctement.

Ce dysfonctionnement provoque :

  1. l’inflammation et le rougissement des paupières, les yeux gonflés,
  2. La formation de squame, de petites croûtes,
  3. Des ulcérations irritatives.

 

Formes de blépharite

Selon la cause, il existe trois formes de blépharite :

  1. Blépharite ulcérative : la cause est une infection bactérienne, généralement par staphylocoque : l’infection peut survenir dès l’enfance et durer jusqu’à l’âge avancé.
  2. Blépharite hyperémique : il n’y a pas généralement une cause particulière, les symptômes sont le gonflement et une rougeur de la paupière et les yeux rouges.
  3. Blépharite muqueuse ou séborrhéique : provoquée par une pathologie telle que :
    1. des pellicules,
    2. l’acné rosacée,
    3. la séborrhée etc.

Elle est caractérisée par la présence d’une sécrétion huileuse etde petites croutes.

 

Classification de la blépharite selon la localisation

  1. Blépharite antérieure, affectant la partie antérieure et externe de la paupière à la racine des cils.
  2. Blépharite postérieure, liée au dysfonctionnement des glandes de Meibomius situées dans l’épiderme des paupières qui sécrètent de la substance huileuse, apte à lubrifier l’œil.
  3. Forme marginale ou mixte, elle est courante, antérieure et u même temps postérieure, mais ayant de différents degrés de gravité.

 

Symptômes de la blépharite

  • Larmoiement,
  • Rougeur oculaire,
  • Une sensation de brûlure aux yeux et de corps étranger,
  • Paupières qui semblent graisseuses,
  • Démangeaisons au niveau des paupières,
  • Paupières gonflées et rouges,
  • Desquamation de la peau autour des yeux,
  • Cils avec de petites croûtes au réveil,
  • Paupière collée (surtout le matin),
  • Hypersensibilité à la lumière (photophobie)
  • Croissance anomale des cils,
  • Chute des cils.

 

Blépharite antérieure

Selon la cause, la blépharite antérieure peut être divisée en :

  • Staphylococcique,
  • Séborrhéique,
  • À dermodex. 

Le froid ne cause pas blépharite.
Les symptômes de la blépharite staphylococcique provoqués par les bactéries sont souvent graves et peuvent aussi entraîner la chute des cils.
La conjonctivite causée par les bactéries (une forme fréquente d’infection oculaire) peut se manifester avec la blépharite.
En plus du staphylocoque, d’autres virus et bactéries peuvent provoquer la blépharite antérieure.
La blépharite bactérienne non traitée peut provoquer des effects à long terme, par exemple :

  • L’ectropion,
  • Les bords des paupières épaissis,
  • Les capillaires dilatés et visibles,
  • Le trichiasis ,
  • L’entropion

En cas de trichiasis et d’entropion, la cornée peut subir une érosion significative par frottement contre les cils.

La blépharite séborrhéique est provoquée par la dermatite séborrhéique, une maladie de la peau qui crée de la desquamation et des écorchures, parmi lesquelles les paupières.
Les causes de la dermatite séborrhéique ne sont pas connues, mais elle se manifeste parfois chez une personne ayant un système immunitaire affaibli.
Les champignons ou des types de levain se nourrissent des huiles de la peau (lipides) et peuvent provoquer la dermatite séborrhéique avec la blépharite.

Demodex-Folliculorum
Demodex Folliculorum

Dans le cas de blépharite à Demodex (démodécie des cils), les acariens Demodex folliculorum et leurs matériaux d’écart peuvent causer l’obstruction des follicules à la racine des cils. Ils sont parfois associés au développement d’autres maladies de la peau, telles que :

  • La rosacée,
  • La blépharite.

Un coton tige imbibé d’huile essentielle de tea tree et frotté sur la paupière peut s’avérer efficace pour traiter cette forme de blépharite.

D’autres traitements pour la blépharite à Demodex comprennent:

  • L’huile de soufre,
  • Les cortisonoïdes,
  • Un gel antiparasitaire (métronidazole).

Un autre type d’acarien (demodex brevis) peut se trouver généralement dans les glandes sébacées de la peau ou des paupères, et il peut contribuer aux symptômes de la blépharite.
La présence de ces acaries minuscules est commune à tous, mais les chercheurs supposent qu’il y a des personnes développant la blépharite à Demodex à cause d’une réaction :

  • Allergique (causée souvent par les cosmetiques),
  • Autoimmune, qui provoque l’inflammation.

 


Blépharite postérieure

La blépharite postérieure (également appelée blépharite de Meibomius ou meibomite) concerne le dysfonctionnement des glandes de Meibomius qui sécrètent de la substance huileuse à l’intérieur des paupières.
Les ouvertures de ces glandes sont sur les bords internes des paupières et les huiles sécrétés contribuent à prévenir l’évaporation lacrymale.
La blépharite de Meibomius réduit la sortie de la glande de Meibomius ou produit des sécrétions huileuses anormales.
Les symptômes de la blépharite postérieure peuvent être :

  • Des démangeaisons aux paupières,
  • Les bords des paupières enflammés ou épaissis,
  • Des croûtes aux paupières.

Avec cette forme de blépharite, les larmes peuvent sembler écumeuses.
La blépharite de Meibomius est souvent associée au syndrome de l’œil sec.
La blépharite rosacée ou rosacée oculaire est caractérisée par :

  • Une inflammation de la paupière liée au dysfonctionnement des glandes sébacées,
  • La formation de squames et de croutes.

L’acné rosacée est une inflammation fréquente de la peau caractérisée par des protubérences similaires aux furoncles ainsi qu’une rougeur du visage, en particulier autour des joues, front, nez et menton.
Il paraît que la rosacée soit liée à des prédispositions génétiques bien précises ou à des facteurs environnementeux, tels qu’une exposition prolongée au soleil.
La blépharite herpétique peut dériver :

 

Quelles sont les complications possibles de la blépharite ?

Dans la plupart des cas, la blépharite est fastidieuse mais pas grave ou dangereuse pour la vue.
Les complications sont rares, parmi lesquelles il y a :

  • Chalazion (kyste de Meibomius). Ce trouble est provoqué par l’obstruction d’une glande de Meibomius qui se gonfle, mais elle est indolore.
    Un chalazion peut parfois devenir infectant et douloureux.
  • Orgelet. Ce trouble est causé par une inflammation des glandes sébacées situées sur la partie externe de la paupière.


Modifications des cils, juste en cas de blépharite chronique depuis longtemps. Parmi ces cas il y a :

  • Chute des cils (madorisis) ;
  • Inflexion des cils vers l’œil (trichiasis) ;
  • Blanchissement des cils par dépigmentation (poliosis) ;
  • Ulcération de la paupière. Ce trouble peut provoquer le renversement vers l’intérieur du bord de la paupière contre le globe oculaire (entropion), ou en dehors (ectropion) ;
  • Conjonctivite (inflammation de la partie antérieure de l’œil). Les symptômes les plus courants sont de la douleur à l’œil, de la rougeur et de la sécrétion ;
  • Phlyctène conjonctivale. Il y a de petits nodules durs (1-3 mm), triangulaires, blanc-jaunâtres entourés de vaisseux sanguins proéminents, mais minuscules ;
    Les phlyctènes se forment généralement dans la partie inférieure de l’œil subitement sous la cornée ;
  • Inflammation de la cornée (kératite), ulcération et cicatrisation. Il s’agit d’une complication rare mais grave car elle peut affecter la vue.

 

Comment le diagnostic de blépharite est-il effectué ?

La blépharite peut être diagnostiquée par un examen complet de l’œil. L’examen ophtalmologique doit se focaliser sur :

  1. Antécédents du patient afin de déterminer la présence d’autres maladies qui pourraient influir sur les problèmes de l’œil.
  2. Évaluation des structures externes de l’œil, y compris la structure de la paupière, la structure et la consistance de la peau ainsi que l’aspect des cils.
  3. Évaluation des bords palpébraux, de la racine des cils ainsi que des ouvertures de la glande de Meibomius par l’agrandissement et la lumière puissante.
  4. Évaluation de la quantité ainsi que de la qualité des larmes.