Ulcère gastrique

L’ulcère gastrique (aussi appelée ulcère de l’estomac) est une blessure ouverte qui se forme sur la paroi interne de l’estomac.

Si la localisation (ou siège) de l’ulcère est l’intestin juste au-delà de l’estomac, on parle d’ulcère duodénal. Les ulcères duodénaux et de l’estomac sont indiqués aussi comme ulcères peptiques.

 
Anatomie de l’estomac

L’estomac est un organe de l’appareil digestif situé dans l’abdomen, juste sous les côtes, dans la partie de gauche.

Ulcère gastrique, helicobacter pylori, inflammation de l’estomac
© rob3000 – Fotolia.com

La nourriture ingérée descend dans l’œsophage et est poussée à travers un sphincter (valvule) dans l’estomac où elle se mêle avec de puissants sucs gastriques qui contiennent des enzymes et de l’acide cloridique. L’estomac est un sac musculaire qui fragmente la nourriture mécaniquement et chimiquement.

Quand la nourriture a la consistance du purée, elle est poussée à travers un sphincter dans la première partie de l’intestin grêle (duodénum). La paroi interne de l’estomac (muqueuse ou épithélium gastrique) a la forme d’un peigne. Les ulcères se présentent dans cette paroi interne.

 

Comment se passe la digestion?

La nourriture descend en bas de l’œsophage dans l’estomac. L’estomac produit des substances acides qui ne sont pas essentielles mais qui aident à digérer la nourriture. La nourriture est mélangée dans l’estomac, puis elle passe dans le duodénum (la première partie de l’intestin grêle). Dans le duodénum et dans le reste de l’intestin grêle, la nourriture est digérée par certains enzymes (substances chimiques).
Les enzymes sont produits par le pancréas et par les cellules qui recouvrent l’intestin. Les enzymes fragmentent (digèrent) la nourriture qui est absorbée par le corps.

 

Complications des ulcères gastriques

Il y a deux variantes de l’ulcère classique: l’ulcère saignant et l’ulcère perforé.

Ulcère saignant
Cela est une grave complication de l’ulcère et peut être mortelle dans les personnes âgées ou dans les patients avec d’autres maladies.
Le fait de sangler pour l’ulcère de l’estomac est plus fréquent dans les personnes traitées avec des médicaments pour diluer le sang (anticoagulants), par exemple le Warfarin, l’aspirine et le clopidogrel (Plavix). Ces patients devraient considérer de prendre des médicaments anti-ulcère pour empêcher cette complication.

Ulcère perforé
Un ulcère grave et qui n’a pas été traité peut se répandre à travers la paroi de l’estomac, en permettant aux sucs gastriques et à la nourriture de couler dans la cavité abdominale. Cette émergence médicale est connue comme ulcère perforé.
Il se produit généralement dans la zone antrale (antre pylorique)
Le traitement consiste généralement en l’immédiate intervention chirurgicale.

 

Causes de l’ulcère de l’estomac

Normalement la paroi interne de l’estomac et de l’intestin grêle est protégée contre les acides irritants produits dans l’estomac. Si ce tissu protecteur arrête de marcher correctement et il se damage, la conséquence est un ulcère ou une inflammation (gastrite).
La plupart des ulcères se vérifie dans la première couche de la paroi interne. Un trou qui traverse tout l’estomac ou le duodénum est nommé perforation. Une perforation est une émergence médicale. La cause la plus fréquente chez les adultes et chez les enfants est une infection de l’estomac à cause de la bactérie appelée Helicobacter pylori (H. pylori). La plupart des personnes avec des ulcères peptiques ont ces bactéries qui vivent dans leur trait gastro-intestinal. Pourtant, beaucoup de personnes avec ces bactéries ne développent pas d’ulcère.

Facteurs de risque pour les ulcères peptiques :

  • Boire trop d’alcool ;
  • Prise régulière d’aspirine, ibuprofène, naproxène ou d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). La prise de l’aspirine ou des anti-inflammatoires de temps en temps est inoffensif pour la plupart des gens ;
  • Fumer des cigarettes ou le tabac à mâcher ;
  • Être un malade grave, par exemple les personnes qui vivent attachés à un respirateur artificiel;
  • Subir des traitements de radiothérapie;
  • Stress.

La fumée de cigarette ne provoque pas seulement des ulcères, mais augmente aussi le risque de complications des ulcères comme saignement, obstruction de l’estomac et perforation. La fumée de cigarette est parmi les principales causes d’échec du traitement pour les ulcères.
Contrairement aux croyances populaires, alcool, café, Coca Cola, nourriture piquante et caféine ne sont pas de causes de la formation des ulcères.

 

Symptômes de l’ulcère gastrique

L’ulcère gastrique peut être sans symptômes (elle ne cause pas toujours des symptômes), de plus selon sa localisation il y a de grandes différences. Un ulcère gastriques provoque de la douleur de l’estomac dès qu’on commence à manger parce que la production d’acide chlorhydrique commence et cela irrite l’ulcère. Si l’ulcère est dans la partie inférieure de l’estomac, la douleur disparaît lorsque l’estomac se remplit, mais cela réapparaît dès qu’il se vide.
Dans le cas d’ulcère duodénal, la douleur se perçoit seulement quand la valvule entre l’estomac et le duodénum (pylore) est fermée, donc quand l’estomac est vide ou quand le duodénum est vide, c’est à dire 2 et 3 heures après avoir mangé.
Vu que quand on avale de la nourriture la douleur passe tout de suite, ce trouble s’appelle «douleur de faim» parce que le patient est stimulé à manger afin de se sentir mieux.
Dans certains cas la douleur est nocturne.
Les symptômes dans la phase aiguë sont:

  • Brûlure d’estomac
  • Douleur lancinante à l’estomac qui peut toucher aussi le dos
  • Nausée
  • Perte d’appétit
  • Eructation

Signes d’aggravation

  • Perte de poids
  • Sang dans les vomissements (de couleur café) ou les selles (de couleur noire).

 

Quand est-ce qu’apparaissent les symptômes ?

La douleur peut :

  • réveiller pendant le sommeil,
  • Augmenter beaucoup après avoir mangé,
  • Durer de quelques minutes à plusieurs heures,
  • Faire ressentir des tiraillements de faim inhabituellement forts,
  • Être soulagée avec la prise d’anti-acides.
Ulcère perforé, douleur, estomac, hémorragie
© rob3000 – Fotolia.com

Les ulcères peuvent provoquer de graves troubles et de la douleur abdominale très forte. Un des problèmes est le saignement.
Parmi les symptômes de l’hémorragie il y a :

  • Selles noires qui correspondent au sang digéré ( méléna) ;
  • Vomi qui ressemble aux fonds de café ou au sang
  • Faiblesse
  • Faiblesse
  • Douleur abdominale grave
  • Fièvre

 

 

Le diagnostic et les examens instrumentaux pour l’ulcère

La gastroscopie est l’examen qui peut confirmer un ulcère de l’estomac. Dans ce test un médecin regarde à l’intérieur de l’estomac en insérant un endoscope fin et flexible à travers l’œsophage. On peut révéler des inflammations ou des ulcères. Dans le cas d’ulcère on fait le test pour la bactérie Helicobacter pylori.
Si on trouve l’helicobacter pylori, c’est probablement la cause de l’ulcère. En bref, on peut trouver cette bactérie dans un échantillon de selles, avec le «test du souffle», dans les analyses de sang ou dans des échantillons de tissu prélevés pendant une endoscopie de l’estomac.
Biopsie de l’estomac ou du duodénum
On enlève généralement une partie de tissu à l’intérieur et autour de l’ulcère pendant l’endoscopie. Puis on envoie l’échantillon au laboratoire pour qu’il soit examiné au microscope. Cela se produit en cas de cancer (qui ne provoque pas généralement d’ulcère).
Quels sont les traitements pour un ulcère bénin de l’estomac ?
Traitement médicamenteux
Médicaments anti-acide
On conseille généralement un cycle de 4-8 semaines d’anti-acides, parce qu’ils réduisent beaucoup la quantité d’acide produit par l’estomac. Le médicament le plus utilisé est un inhibiteur de la pompe à protons (IPP). Les IPP sont une classe de médicaments qui agit sur les cellules de la paroi interne de l’estomac, en réduisant la production d’acide. Parmi ces médicaments il y a : l’ésoméprazole, le lansoprazole, l’oméprazole (on peut le prendre aussi en grossesse), le pantoprazole et le rabéprazole avec plusieurs nom commerciaux. On utilise parfois un médicament d’une autre classe de médicaments appelés “antagonistes des récepteurs H2 de l’histamine”. Ces médicaments agissent d’une façon différente sur les cellules de la paroi interne de l’estomac, ils réduisent la production d’acide. Ils comprennent : la Famotidine, la Nizatidine, la Ranitidine, et la Cimétidine. Vu que la quantité d’acide se réduit d’une façon considérable, l’ulcère guérit généralement.
Si l’ulcère a été provoqué par l’Helicobacter pylori
La plupart des ulcères de l’estomac sont provoqués par l’infection de Helicobacter pylori. Par conséquent, une partie principale du traitement consiste en le combat de l’infection. Si l’infection n’est pas résolue, l’ulcère réapparaît probablement après avoir arrêté de prendre les médicaments anti-acides.
Ce sont nécessaires deux antibiotiques pour enlever la bactérie Helicobacter pylori. En outre, il faut prendre un médicament anti-acide pour réduire les acides gastriques dans l’estomac. Ce médicament est nécessaire pour permettre aux antibiotiques de bien travailler. Il faut suivre ce traitement de combinaison (parfois appelée traitement triple) pendant une semaine. Un cycle de traitement de combinaison enlève l’H pylori dans 90% des cas. Si l’H pylori a été enlevé, la possibilité d’une récidive d’ulcère de l’estomac est très réduite. Toutefois, dans un petit nombre de cas d’infections de H. pylori, une récidive se produit dans le futur.
Si l’ulcère a été provoqué par un médicament anti-inflammatoire
Quand cela est possible, il est nécessaire d’arrêter la prise du médicament anti-inflammatoire. Cela permet à l’ulcère de guérir. On prescrit généralement aussi un médicament anti-acide pendant plusieurs semaines. Ce médicament arrête la production des acides gastriques dans l’estomac et il permet à l’ulcère de guérir. Toutefois, dans beaucoup de cas le médicament anti-inflammatoire est nécessaire pour soulager les symptômes de l’arthrite ou d’autres maladies, ou bien l’aspirine est nécessaire pour protéger du sang coagulé.
Dans ces situations, une des options est de prendre un médicament anti-acide par jour à temps indéterminé. Ce médicament réduit la quantité d’acide produit par l’estomac et il réduit considérablement la possibilité qu’un ulcère se forme de nouveau.
Chirurgie
Dans le passé, l’opération chirurgicale était nécessaire pour le traitement d’un ulcère de l’estomac. Cela se passait avant de découvrir que l’Helicobacter pylori a été la cause de la majorité des ulcères de l’estomac et cela se passait avant la découverte des anti-acides modernes. Maintenant on fait cette opération seulement si nécessaire, c’est à dire s’il y a une complication d’un ulcère de l’estomac, comme une hémorragie grave ou une perforation.
Après le traitement
La répétition de l’endoscopie est conseillée généralement après peu de semaines de la fin du traitement. Cela se produit principalement pour contrôler que l’ulcère soit guéri et aussi pour être surs que l’ulcère n’ait pas causé de dommages à l’estomac. Si l’ulcère a été provoqué par l’helicobacter pylori, il faut faire un test pour vérifier si la bactérie est disparue. On le fait au moins quatre semaines après la fin du traitement.
Dans la plupart des cas, si le test résulte négatif signifie que l’infection est résolue. Si la bactérie est encore présente, le médecin peut conseiller la répétition du traitement avec de différents antibiotiques.
Que manger ? Alimentation pour l’ulcère
Certaines personnes avec l’ulcère gastrique ne semblent pas avoir de problèmes avec tout nourriture, mais certaines personnes ont des symptômes différents selon ce qu’il mangent.
Une chose qui peut aider est de tenir un journal de l’alimentation pour déterminer quels sont les aliments qui provoquent la douleur.
Si on n’a pas d’envie, on peut simplement éviter les aliments qui sont les causes les plus communes d’ulcère, comme : le café, le thé, le soda et d’autres boissons gazeuses ou qui contiennent de la caféine, des boissons alcooliques ou des cocktails,
du lait qui augmente d’une façon remarquable la production des acides gastriques,
de la nourriture graisseuse,
des aliments frits,
la nourriture piquante,

les agrumes (oranges, citrons etc.) mais il faut manger les autres fruits,
des aliments avec du tomate, mais il est important d’insérer dans l’alimentation beaucoup de légumes.
Parmi les remèdes naturels contre la brûleur de l’ulcère il y a le bicarbonate de soude. On conseille de prendre une petite cuillère de cette substance dissoute dans l’eau après les repas.
C’est un remède à bref durée, mais certains patients le boivent aussi pour mieux digérer. Afin de guérir plus rapidement, on conseille de prendre une infusion de gingembre et de manger de la nourriture riche en zinc comme les céréales (avoine et orge) et les légumes secs (pois).

Pourquoi l’ulcère ne guérit pas ?
Avec les soins adaptes, les temps de guérison de l’ulcère sont brefs, environ une ou deux semaines, mais un ulcère peptique qui ne guérit pas avec le traitement est appelé ulcère réfractaire. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles l’ulcère peut ne pas guérir.
Ces raisons peuvent être:

  • Le patient ne prend pas les médicaments selon les indications.
  • Certains types d’Helicobacter pylori sont résistants aux antibiotiques.
  • La fumée de cigarette.
  • La prise régulière d’antalgiques qui augmentent le risque d’ulcères.

Les causes les mineures sont :

  • La surproduction exagérée d’acide gastrique, cela se produit par exemple dans le syndrome de Zollinger-Ellison.
  • Une infection différente de celle de l’Helicobacter pylori
  • Le cancer de l’estomac
  • D’autres maladies qui peuvent provoquer des plaies comme l’ulcère de l’estomac ou de l’intestin grêle, ou comme la maladie de Crohn.

Le soin pour les ulcères réfractaires, implique généralement l’élimination des facteurs qui puissent interférer avec la guérison, avec l’utilisation de différents antibiotiques.